background preloader

Export Made in France

Facebook Twitter

La marque France - Extrait. Blog UBIFRANCE: 1ères Rencontres Internationales de la French Tech : les opportunités sont plus grandes que les risques. Le secteur High Tech français n’a pas à rougir face aux acteurs de la Silicon Valley. En France aussi, nous avons des compétences et des talents à faire valoir. Les entreprises de la French Tech ont de quoi rivaliser avec les plus grands mondiaux. Voici en résumé l’état d’esprit qui régnait à l’occasion des premières Rencontres Internationales de la French Tech qui se sont déroulées le 22 et 23 octobre dans les locaux d’UBIFRANCE à Paris. Axelle Lemaire, secrétaire d’État au Numérique, résume le véritable défi pour le secteur : « Nous avons de très bons savoir-faire, mais nous avons du mal à le faire savoir ».

Si cette journée était l’occasion de réunir cet écosystème d’entrepreneurs offensifs à l’international autour de rendez-vous individuels et de conférences, c’était aussi un instant pour rappeler notre capacité réelle à conquérir de nouveaux marchés dans les secteurs du numérique et des technologies. Quand le Vice-président de Google demande « c’est quoi la French Tech ? » Blog UBIFRANCE: Comment inciter les exportateurs français à utiliser la Marque «France» ?

Le Think Tank La Fabrique de l’Exportation propose un état des lieux de la Marque « France » en 2014 et adresse ses recommandations aux différents acteurs du dispositif d’accompagnement à l’international des PME françaises. Etat des lieux Alors que l’utilisation de la marque France par les entreprises est habituelle dans les domaines du luxe, elle reste pratiquement inexistante dans nombreux autres secteurs (chimie, mécanique, etc.) alors même que nous y comptons des exportateurs confirmés. Nos entreprises n’utilisent pas la marque France lorsqu’elle n’est pas forte dans leur secteur ; et la marque France n’est pas forte dans ces secteurs parce que … les entreprises françaises ne la revendiquent pas. C’est donc un problème d’amorçage qui est posé. Recommandations Qui est en mesure de prendre la main pour casser ce cercle vicieux et créer un cercle vertueux ? Pour que la marque « France » puisse servir de levier au niveau international, il faut qu’elle soit : 1. 2. 3.

Blog UBIFRANCE: Comment votre entreprise peut-elle tirer parti de la Marque France ? Le Think Tank La Fabrique de l’Exportation propose un outil concret pour les chefs d’entreprises souhaitant tirer profit de la marque « France » lors de leurs opérations export. En voici les principales conclusions. Y-a-t‘il un avantage à associer votre marque à la marque « France », tel que le font Citroën ou Dior, ou est-il préférable de dissimuler l’origine du produit, tel que le font Ubisoft ou Bugatti ? Selon votre secteur d’activité et vos pays d’exportation, l’utilisation de la marque « France » sera plus ou moins appropriée et surtout, devra être déclinée au cas par cas. Analysez votre propre marque par rapport à la marque « France » Déterminez la "personnalité" de votre marque, car le label Made in France ne fonctionne que s’il est compatible avec votre produit : qu’est ce qui, dans les valeurs transmises par le produit de l’entreprise, fait écho aux atouts de la marque France ?

Construisez votre marketing en relation avec la marque « France » * Exportation de marque : de l'exotisme ou du sur mesure. Lancer une marque à l’international est un projet d’envergure qui nécessite une parfaite connaissance de la zone géographique choisie. Oui, mais connaître le pays ou le continent ne suffit pas, d’autres facteurs et items sont à prendre en compte. Quelle stratégie de communication faut-il adopter ? Comment positionner sa marque ? Comment ma marque sera-t-elle perçue ? Autant de questions qu’il apparaît bon de se poser en amont de toute intention de lancement. L’objectif pour une marque est de réussir à créer de l’agrément et de l’attachement en développant une relation marque consommateur forte et durable. Dans ce cas, opter pour une stratégie de communication identique quel que soit le pays ciblé ne peut fonctionner. Chaque population a une perception d’une marque propre et des aspirations toutes aussi singulières, ainsi des leviers dans un pays peuvent devenir des freins dans un autre.

Fière de ses origines ? Par exemple, quelle image avons-nous d’une marque chinoise ? Pizza Hut en Chine. Quelles sont ces entreprises qui travaillent "à l'allemande" et qui font un tabac à l'export ? *MadeinFrance versionfinale. * rapport_marque_france.pdf. Comment la France veut promouvoir la « French Tech » aux Etats-Unis. Afrique - Moyen Orient Le Burkina Faso au bord de l'embrasement + VIDEOS Le gouvernement du Burkina Faso a retiré le projet de révision constitutionnelle contesté.

Jeudi matin, des milliers de manifestants ont défilé dans... Israël : regain de tension à Jérusalem, l'esplanade des... Le président palestinien Mahmoud Abbas a qualifié jeudi de "déclaration de guerre" aux Palestiniens et aux musulmans la fermeture par Israël de l'esplanade... Une R. "Nous inventons la conciergerie de l'électroménager. " Le Made In France vu d'ailleurs - EcoSocioConso. Depuis deux ans, porté notamment par le volontarisme d’Arnaud Montebourg, le Made in France s’affiche dans tous les médias et se fraye un chemin jusque dans nos rayons. Mais quelle est sa place dans une production mondialisée ?

Et comment distinguer la part de véritable politique économique de la part de stratégie marketing ? Vins, cosmétique, haute couture, voitures … les produits français plébiscités à l’extérieur de nos frontières ne manquent pas et vu des médias, nos lointains clients en raffolent. Mais, au-delà de l’image d’Épinal, quelle perception les consommateurs étrangers ont-ils réellement du Made in France ?

Le Made in France est toujours associé à la qualité des produits, pour un quart des personnes interrogées. Nombreux sont les industriels et artisans qui contribuent à façonner et entretenir cette image par la qualité de leur travail. Seule ombre au tableau du Made in France vu par le reste du monde : la technologie. Crédit photo : PIERRE VERDY JEAN-PIERRE MULLER / AFP. RÉVEILLER L'INVESTISSEMENT. La logique d'optimisation des coûts a ses limites.

Pour réinventer l'industrie, l'investissement doit porter tant sur l'outil de production que sur la gestion de la marque, dans une économie où la part de l'immatériel est majeure. Visser les boulons, manier le rabot, presser les fournisseurs, faire durer les vieilles machines, limiter les embauches... bon nombre d'industriels français sont passés maîtres dans l'art de la réduction des coûts ! Logique, direz-vous, puisqu'ils ont traversé une crise sans précédent ces deux dernières années. La plupart d'entre eux ont supporté des chutes de production de l'ordre de 30 %. La chasse aux gaspillages relevait donc d'un réflexe de survie. Le problème, c'est que cette prudence ne date pas d'hier. Ces constatations de terrain sont confirmées par les statistiques. Le message est clair : ce n'est plus en optimisant que l'on va pouvoir enrayer la désindustrialisation de la France mais en investissant.

La marque et les hommes, des valeurs qui comptent. Un atout pour votre développement export : la French Touch | Atout storytelling. 21/06/2012 par laure vigliano Le 20 juin, Ubifrance a organisé une conférence d’une journée sur le thème : « Le Made in France, un atout pour votre développement export » Ubifrance et mon partenaire Adetem m’ont demandée d’intervenir lors de la seconde partie de cette conférence : Les ateliers pratiques. J’ai partagé avec les participants mon expérience de 20 années terrain et d’accompagnement des PME à l’export. L’intervenante suivante a particulièrement retenu mon attention. Sur ce marché pourtant très concurrentiel, Jessica est aujourd’hui à la tête d’une entreprise qui exporte de l’Allemagne à la Chine en passant par Singapour, la Thaïlande et les USA.

Interrogée sur sa réussite, Jessica répond avec une humilité déconcertante : 1. 2. 3. 4. Dans bon nombre de pays d’Asie, les journalistes sont, au contraire, contactées directement par les marques. 5. Les succès sont alors venus du côté de l’Asie puis de l’Europe. J'aime : J'aime chargement… Les séries TV françaises à la conquête de l international. Avec retard par rapport à ses concurrents étrangers, la France produit désormais des séries de qualité qui rencontrent un public aussi bien national qu’international. Une avancée pour l’audiovisuel français longtemps déconsidéré qui entre aujourd’hui dans une phase de renouveau… Pourquoi une « Joséphine Guardian Angel » n’existe pas sur les télévisions américaines, alors que d’autres séries françaises réussissent leur traversée de l’Atlantique?

Tout simplement parce que les séries françaises ne font qu’à peine opérer un changement radical et commencent juste à profiter d’une reconnaissance nationale et internationale. La France passe à un format américanisé mais enraciné dans un style typiquement français qui franchit les frontières avec succès. Le renouveau de la série TV française Souvent considérée, dans les années 1990 à 2000, comme peu dynamique, la série télé française ne partait pas d’un bon pied pour traverser les frontières. Le handicap de la langue Un marché saturé Sources. Ces secteurs de pointe où la « French touch » cartonne - Gaullisme.fr. Luxe, finance, nucléaire… Dans de nombreux domaines, le savoir-faire français est recherché car inégalé. Une réalité qui contraste avec la sinistrose hexagonale. Cocorico ! «What More» – le morceau qui accompagne Barack Obama lors de ses meetings depuis mars – a été composé par l’agence de design sonore bordelaise On Air Agency.

Au pays du jazz et du rock and roll, ce choix est en soi une consécration. Nos stars bordelaises ne sont d’ailleurs pas les premiers musiciens hexagonaux à faire un tabac à l’étranger. Avant eux, Daft Punk, Air ou encore David Guetta avaient ouvert la voie, participant au courant musical de la «French touch». Et il n’y a pas que la musique ! Dans la finance, les Frenchies ont une valeur ajoutée : la bosse des maths En 2011, c’est un Français – Jean-Pierre Mustier, l’ex-patron de Jérôme Kerviel à la Société générale – qui a été, malgré l’affaire, chargé de relancer l’activité financement et investissement d’UniCredit, l’une des grandes banques italiennes.

Export. Par Michael Damiati (chroniqueur exclusif) - Spratley-Conseil Sud Parisien Notre doux pays et connue est réputée pour un certain nombre de domaines : Le tourisme, la gastronomie (introduite au patrimoine de l’UNESCO), le Luxe en tout cas pour les plus connues. Je dis les plus connues, car il y a bien d’autre domaine ou la France était championne, je dis « étais », car voilà depuis 10 ans on constate un déclin, et notamment sur nos exportations.

Le nombre des entreprises exportatrices en France représente un peu plus de 4 % du nombre total d’entreprises, contre environ 11 % en Allemagne et l’on compte en France deux fois moins d’entreprises exportatrices qu’en Italie et trois fois moins qu’en Allemagne. Les observateurs s’accordent à dire qu’une entreprise qui exporte est en général 20 % plus rentable qu’une entreprise qui n’exporte pas. À l'occasion de son discours d'ouverture, il a constaté que la part de marché de la France à l'étranger est en baisse constante depuis 10 ans. Pro France - Actualités. Le 19/06/2012 La journée "La Marque France, un atout pour votre développement à l'export" se déroulera le 20 juin au siège d'Ubifrance. Découvrez dès à présent les chefs d'entreprise qui témoigneront. Le choix du made in France : une stratégie d'export qui paie à l'international Choisir de fabriquer majoritairement ses produits en France dans une économie mondialisée où les écarts de coûts entre pays sont flagrants peut paraitre risqué.

Pourtant, les entreprises s'interrogent de plus en plus et certaines franchissent le pas. L'atelier Made in France, organisé par Ubifrance en partenariat avec le Journal du Net et qui se tiendra le 20 juin à Paris, aborde cette thématique dans l'air du temps. La relocalisation de Rossignol : un choix stratégique Après avoir délocalisé une partie de sa production en Chine en 2007, Rossignol a décidé de rapatrier le tout dans son usine historique de Sallanches, en Haute Savoie. Mais si l'origine France rassure le client, elle ne le pousse pas à l'achat. « Made in FRANCE » : Un combat exigeant - Contrafocu.

« Made in FRANCE » : Un combat exigeant. Le Figaro, lundi 29 octobre 2012. De Jean-Claude Karpelès et avec son autorisation personnelle. Pour l’auteur, membre élu de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (Chargé du développement international et des affaires européennes), la défense de la production passe par une amélioration de la qualité des produits. Il était venu dans les années 9O au CESC , à ma demande, faire une conférence consacrée à ce qu’il nomme « la spirale de l’appauvrissement collectif ». Redressement productif, pacte industriel, plan automobile, la mobilisation est générale en cette rentrée pour enrayer une désindustrialisation française qui prend une tournure inquiétante. Le combat en faveur du « made in France » resurgit aujourd’hui avec force, dans l’espoir que le consommateur se souvienne aussi qu’il est un salarié. La notion de « made in France », malgré toute la sympathie qu’elle nous inspire, n’est, en effet, plus à la hauteur des défis posés.

Les dessous français séduisent la planète. Barbara, Lise Charmel, Chantelle et Lejaby misent sur le «designed in France» pour conquérir le monde. La recette du succès passe parfois par un actionnaire étranger et toujours par une production délocalisée. Heure festive chez Lejaby. En faillite il y a un an et reprise par Alain Prost, qui l'a rebaptisée Maison Lejaby, la marque française s'offre les danseuses du Lido pour les défilés de sa collection Couture. «Made in France», cette dernière pourrait représenter d'ici à 2015 20% des ventes de la société, le reste provenant des autres lignes, moyen de gamme et produites loin de France. L'international grimpera, de 50% du chiffre d'affaires à 70%. Lejaby n'est ni la première ni la dernière griffe française à tenter de remonter la pente et de contrer la crise en France grâce à l'international. La relance des marques tricolores est souvent à porter au crédit de nouveaux propriétaires étrangers.

Un coréen chez Barbara S'adapter aux exigences des clientes. Alain Prost reprend Lejaby. Le tribunal de commerce de Lyon a choisi mercredi Alain Prost et ses associés comme repreneurs pour le fabricant de lingerie Lejaby. L'offre de reprise portée par Alain Prost, ex-PDG de l'Italien La Perla et ancien directeur général de Chantelle, consiste à fermer l'atelier d'Yssingeaux et à conserver 194 personnes à Rillieux. Celle de la PME Canat, spécialiste de la lingerie de nuit basé à Millau (Aveyron), prévoit de garder la moitié des effectifs d'Yssingeaux, ainsi qu'une centaine de salariés à Rillieux, soit 170 personnes au total. Cette décision est considérée comme la pire par les salariés de Haute-Loire, qui avaient hué mardi Alain Prost en marge de l'audience au tribunal de commerce. Lejaby compte quelque 450 salariés en France, dont 93 à Yssingeaux, 250 à Rillieux (Rhône) au siège et une centaine de commerciaux et démonstratrices partout dans le pays.

Vidéo BFM. Désolé, cette vidéo n'est pas disponible sur votre appareil. » Levée du blocage chez Lejaby. Assistance Classe Export - Les 10 étapes de votre développement international. Diaporama : Trois Français qui exportent le Made in France à Bangkok. Le choix du made in France : une stratégie d'export qui paie à l'international. Français aux Etats-Unis (1990-2005): migration, langue, culture et économie - Franc̦ois Lagarde - Google Books. Les produits français à l'étranger. Commerce international. Carte: le produit le plus exporté par chaque pays du monde. Exporter le savoir-faire français : est-ce encore possible ? - La Chronique Entreprises. Le fabuleux destin de la limonade Lorina. Ces 100 PME françaises méconnues... et pourtant championnes du monde ! Champions du monde ! Ces PME et ETI qui jouent tous les jours en finale - Dossiers spécial industrie.