background preloader

Il n'y a pas que Facebook et Twitter dans la vie

Il n'y a pas que Facebook et Twitter dans la vie
800 millions de membres pour Facebook, 465 millions de comptes pour Twitter. A l'ombre de ces deux réseaux sociaux ultra-populaires, d'autres services basés sur le partage d'information et de contenu explosent à leur tour. Tumblr, Pinterest, Pearltrees, Path, Instagram, Quora... ils ont un point commun : jouer sur les affinités. Plus besoin de connaître une personne pour se lier à elle, le rapprochement s'effectue avant tout par les centres d'intérêt. Une autre spécificité de bon nombres de ces nouveaux acteurs : la prédominance de l'image. Le visuel prend le pas sur l'écrit et incite à faire défiler les pages à l'infini. En moyenne, chaque visiteur passe 100 minutes par mois sur Pinterest, le nouveau réseau social en vogue dont l'audience explose littéralement. TUMBLRCréation : 2007Prononciation : [teumbleur]Définition : plateforme de microblogging très orientée vers l'imageAudience : 120 millions de visiteurs uniques, 15 milliards de pages vues Attention, piège temporel.

DeadSocial : restez actif sur les réseaux sociaux... Après votre mort Du glauque, en veux-tu en voilà ! DeadSocial est un nouveau service découvert au cours de la SXSWeek d’Austin qui permet à ses utilisateurs de publier sur Facebook, Google+ ou encore de tweeter lorsqu’ils ne seront plus de ce monde. Pour un grand nombre de personnes, Internet est devenu le moyen de laisser une trace de soi plus ou moins permanente dans ce monde. Alors que le concept existe déjà sous d’autres formes, l’entrepreneur anglais James Norris a décidé de le pousser un peu plus loin, en permettant aux utilisateurs de son service — qui est le fruit de trois mois de travail intensif — de tenir un calendrier de publications sur les réseaux sociaux (Facebook, Google+ et Twitter) qui seront envoyées sur ces derniers après leur décès. Norris affirme que DeadSocial est un moyen d’explorer la notion d’héritage digital, et la manière dont nous pouvons étendre notre vie digitale par l’intermédiaire des nouvelles technologies et du Web social. Alors, que pensez-vous de ce service ?

Les médias sociaux enrichissent le relationnel client Sur les médias sociaux, 90 % des conversations autour des marques proviennent directement des internautes (many to many). Pour les entreprises, pure players du Web ou non, écouter et intervenir (one to one to many) en fonction de ce qu’il s’y passe, génère de la valeur : acquisition, fidélisation, recommandation, etc. En revanche, il convient de participer à la conversation au bon moment, sur le bon canal et auprès du bon interlocuteur. C’est ce que souligne la seconde étude conversationnelle des e-acheteurs sur les médias sociaux, réalisée par e-acticall, pôle digital du groupe Acticall, grâce à l'outil de Digimind, éditeur de logiciels e-réputation, du 1er décembre 2011 au 15 janvier 2012. Parmi les différents sujets abordés exclusivement par les e-acheteurs et non par les marques : En fonction de la nature du message, les médias sociaux jouent un rôle différent. L’étude a également défini les six profils de contributeurs : Méthodologie :

Le fondateur de Tumblr veut ringardiser Facebook - Le Nouvel Observateur A peine Facebook s'apprête-t-il à entrer en Bourse, que déjà la relève se prépare. A 25 ans, David Karp a fondé Tumblr, un site valorisé 800 millions de dollars sans en avoir rapporté un seul, et qu'il espère voir ringardiser le roi des réseaux sociaux. Des jeunes prodiges de l'internet devenus patrons, David Karp a déjà adopté le verbe. Son site, un outil entre blog et réseau social, est "super", ses équipes "incroyables", et les défis relevés, forcément "excitants". A première vue, Tumblr n'a rien de révolutionnaire. Comme un blog, on y publie en un clin d'oeil photos et vidéos, et comme un réseau social, on y "suit" les publications de ses connaissances pour les "republier" sur son propre espace. La relève "Rêver de quelque chose et le donner à des millions de personnes, putain ! Les investisseurs ont fait beaucoup pour que nous n'ayons pas à nous préoccuper de notre chiffre d'affaires. David arrête l'école à 15 ans Une vie "simple"

Marketing et médias sociaux aux États-Unis : les blogs déclinent, Facebook (et LinkedIn) triomphent En 2011, l’étude menée auprès de 500 entreprises ayant la plus forte croissance par l’université du Massachusetts (University of Massachusetts Dartmouth Center for Marketing Research) portant sur l’usage des réseaux sociaux à des fins marketing relève une forte hausse de l’usage de ces réseaux et l’abandon des autres points de visibilité (blogs, podcasts, forums etc.) Points notables, plus des deux tiers des 500 entreprises américaines étudiées utilisent Facebook et LinkedIn et près de la moitié Youtube. Sans grande surprise, MySpace est dans les limbes, tout comme les podcasts. L’étude relève toutefois un paradoxe. Une approche somme toute assez logique. Vous pouvez lire un résumé de l'étude sur le site de l'Université de Dartmouth L'article de emarketer.com

Médias sociaux: les 7 mensonges qu'on essaie de vous faire avaler par Grégory Pouy - Chronique e-Business Le web social est souvent mal compris et se révèle donc un espace où des personnes essaient de vous vendre tout et parfois n'importe quoi. Cette chronique propose un tour d'horizon des mensonges les plus courants afin que vous sachiez les reconnaître lorsqu'on vous les servira. Il semble assez évident que chaque fois qu'une nouvelle technique apparaît, on essaie de croire qu'elle va tout révolutionner, que tout va être plus simple, plus rapide et moins cher.Les médias sociaux n'échappent malheureusement pas à cette règle et vous aurez donc toujours des personnes (souvent celles qui se disent expertes ou "gourou") pour vous vendre monts et merveilles sur le web social.Loin d'être un Robin des bois de la mercatique, il me semble important de remettre certains mensonges à leur place. 1. 2. 3. 4. 5. Idéalement, c'est évidemment une personne en interne et qui doit être guidée de manière assez proche par une personne senior voire être un senior. 6. 7.

Les réseaux sociaux, entre viralité et low cost ? Les réseaux sociaux sont des réceptacles à fantasmes. On ne désigne pas ici des vidéos produites à domicile dans lesquels papa se filme habillé en maman. Constatons plutôt que les mythes et légendes originels du web trouvent avec Facebook et consorts un moyen de se perpétuer. Au premier rang d’entre eux : la gratuité de tout, généralement assorti de la quasi-instantanéité du résultat. Une pincée de discours visionnaire prophétisant la fin de l’ancien monde (qu’incarne la publicité, responsable de la fin des temps, des baleines et du communisme) et on y est : grâce aux réseaux sociaux, vive les avantages sans les inconvénients. Vive la notoriété mondiale instantanée à moindre coût. Adieu publicité, bonjour viralité. On osera quand même rappeler qu’un levier marketing est d’autant plus efficace qu’il est employé en fonction de ses avantages propres. Contenu spécifique Bref, un peu de publicité, ça aide au démarrage, quand le besoin de notoriété est le plus criant. Le contenu, donc.

Vers une évolution du concept de vie privée ? par Eric Delcroix « Vieux débutant », comme il se définit lui-même, Eric Delcroix est un touche-à-tout de la communication, expert des médias et réseaux sociaux : blog, Facebook, Twitter… Il écrit sur ces sujets sur son blog, Les z’ed. Notre Débat du mois sur l’identité numérique est l’occasion de remettre en avant un article qu’il avait écrit sur ce blog en 2010, mais qui est toujours autant d’actualité. Il est toujours difficile de faire de la prospective sans tomber dans le fantasme ni regretter le bon vieux temps … Il suffit de se reporter à un article sur la manière dont on imaginait le Web de 2010… en l’an 2000 pour s’en convaincre. Et je fais mienne la citation de Bruno Devauchelle « De plus les adultes que nous sommes ont laissé à nos enfants un terrain de jeu formidable et nous leur reprocherions de s’en emparer. Je vais tenter d’explorer l’avenir dans cet article. La génération Z En préambule, il est bon de rappeler comment se situe la génération Z ! La vie privée Nudisme social ?

Il n’y aura pas d’entreprise 2.0 sans clients 2.0 Ca fait des années qu’on vous le répète, l’entreprise 2.0 arrive, et avec elle toutes les pratiques des entreprises vont devoir être repensées pour ne plus fonctionner en silo et en vase clos, mais pour passer sur un modèle plus collaboratif et conscient de son écosystème humain et économique. Ceci étant posé, les entreprises doivent-elles être les seules à faire évoluer leurs perspectives, les seules à repenser leur rapport à ce qui les entoure ? Posé comme ça, la réponse parait évidente, et pourtant …Combien d’entre nous seraient prêts à passer du temps pour répondre à une entreprise, participer à la façon d’une communauté classique, faire évoluer un produit ou un service en mettant son temps et son intelligence au service du plus grand nombre ? Tout de suite, ça fait moins envie hein ? Tout ça pour dire que la responsabilité de la transition vers un monde connecté et socialement ouvert n’incombe pas qu’aux entreprises et aux collectivités. Concrètement ?

Réseaux sociaux pour les scientifiques et la recherche Catégorie parente: Blog Catégorie : E-réputation et réseaux sociaux Créé le dimanche 15 janvier 2012 10:58 Écrit par Aliocha Iordanoff Tout le monde connait Facebook, Twitter, Viadeo ou LinkedIn. Une petite note aujourd'hui sur les réseaux sociaux réseaux sociaux réservés aux scientifiques. Reaserchgate, un réseau dédié à la science et à la recherche. Biomedexperts, BiomedExperts est un réseau scientifique social où vous pouvez faire des recherches, collaborer et échanger avec des chercheurs et des experts médicaux dans le monde entier. Mendeley, Mendeley est un gestionnaire de références libre et universitaires du Web qui peut vous aider à organiser votre recherche, à collaborer avec les autres en ligne, et découvrir les dernières recherches et publications. Mysciencework Knowtex, Knowtex est une communauté qui explore les transformations du XXIe siècle provoquées par la recherche scientifique, le design industriel et l'innovation technologique. Loading...

[Etudes] Les dernières news des médias sociaux Le cabinet Millward Brown décrypte l’usage des réseaux sociaux en entreprise, BIA/Kelsey’s publie ses prévisions relatives aux dépenses publicitaires sur les médias sociaux et Ipsos lance un nouvel outil pour décrypter au mieux les tendances du web social… Les détails de ces trois actualités. L’usage des réseaux sociaux en entreprise Selon une étude menée par le cabinet Millward Brown pour le compte de Google, les cadres européens qui utilisent les réseaux sociaux estiment qu’ils peuvent permettre d’améliorer de près de 20% la productivité des entreprises, rapporte l’AFP.Ce gain de productivité s’expliquerait notamment par un gain de temps sur d’autres tâches comme les déplacement, les réunions ou encore l’envoi de mails. Selon l’enquête, les cadres utilisent d’abord les réseaux sociaux pour trouver des informations et des contacts (41%). Google, commanditaire de cette étude, travaillerait actuellement à une version de Google+ spécialement dédiée aux entreprises, indique l’AFP.

Related: