background preloader

Face à Internet, comment l'agent de voyages peut-il conserver son client ?

Face à Internet, comment l'agent de voyages peut-il conserver son client ?
Pourquoi Monsieur le client irait-il rémunérer un service qu’il peut lui-même se procurer ? Seule réponse à ce cruel constat : prouver la valeur ajoutée du service produit et adapter son modèle économique aux évolutions de son environnement. DR Fotolia Nous vivons une époque formidable où les moyens technologiques boostent littéralement l’accès à l’information, avec, en contre partie, le risque de tomber dans les travers de la précipitation : « La calme sagesse est une épouse fidèle, la précipitation est une prostituée. » Proverbe malais. Simple évocation de cas concrets où j’ai assisté à des conclusions très hâtives, basées sur le fait qu’un collaborateur, possédant les bases techniques du métier et une expérience similaire chez un confrère devenait de facto le candidat idéal. Trop d'infos tue l'info Autres articles Mêmes causes = mêmes effets. 4 conseils pour son client... Thierry Baux, 49 ans, est diplômé de l'Ecole Supérieure de Gestion et « Green Belt » 6 Sigma.

http://www.tourmag.com/Face-a-Internet-comment-l-agent-de-voyages-peut-il-conserver-son-client_a54681.html

Related:  Agence de voyages (documents triés)

Tourisme : face à Internet et à la crise, les agences de voyages sont-elles « hors-jeu » ? C'était en 2007. Lors de la convention du syndicat national des agents de voyages (Snav), à Biarritz, la profession craignait, face à la concurrence d'Internet, une disparition de 30% des agences de voyages physiques. Un pronostic qui ne se fondait que sur le seul exemple américain où une telle situation était en train de se passer. L'e-tourisme "L’e-tourisme est en forte progression en France. Un très grand nombre de consommateurs utilisent Internet pour préparer et organiser leurs vacances : réservation en ligne, recherche d’avis sur des campings ou des hôtels, discussion sur des forums, … Quelles stratégies peuvent mettre en place les acteurs du tourisme pour développer leur activité et répondre à la demande des internautes ? Quelles sont les opportunités du web mobile ?

» Le tourisme de luxe, c’est chic! Le tourisme de luxe est tout le contraire du tourisme de masse. Il fait appel à la personnalisation totale du voyage. Le client qui aime le luxe veut être «reconnu» et se sentir comme la personne la plus importante au monde. Il recherche des expériences authentiques et souhaite passer du bon temps en famille. D’ailleurs, les séjours multigénérationnels ou en famille constituent la plus grande tendance dans le tourisme de luxe. Qu’est-ce que le tourisme de luxe? 2015 ou le come back des agences traditionnelles ? Oui, mais... pas toutes ! Seules les agences qui ont compris les (énormes) enjeux du web-to-store et fait le nécessaire en termes de logistique, de ressources humaines et de technologie, seront à même d'en relever le défi - © Jérôme Rommé - Fotolia.com 2014 marque un tournant dans la jeune histoire de la distribution de voyages sur Internet. En effet, après plus d'une décennie de croissance à deux chiffres, ce secteur a ralenti avant d'amorcer une décrue significative au cours de l'année écoulée. Si la crise économique y est certainement pour quelque chose, elle n'explique pas tout. Le commerce en ligne amorce une mutation logique tous secteurs confondus.

Les agences en ligne dans le tourisme Les agences en ligne, Online Travel Agencies en anglais (OTA), occupent une place de choix dans le tourisme. En France le marché est dominé par quelques acteurs tant en termes de volume d’affaires que de traffic. Par exemple selon Médiamétrie//NetRatings, enn avril-juin 2014, en moyenne, plus de 13,3 millions d’internautes (28,7%) ont consulté, chaque mois, au moins un des sites du Top 10 du tourisme. Ces mêmes agences essayent de se positionner à toutes les étapes du cycle du voyageur pour asseoir leur audience et développer leurs parts de marché. Le tourisme de luxe résiste encore à la morosité Les amateurs de vacances de prestige dépensent plus durant leur séjour, et ont tendance à partir moins loin. Ce créneau reste toutefois soutenu par une clientèle de niche ultrafortunée. À première vue, le tourisme de luxe ne connaît pas la crise. Alors que les tour-opérateurs observaient en juin un retard inquiétant des réservations pour cet été, les voyages de prestige ont toujours la cote. «Le nombre de réservations dans nos établissements pour cet été, issues de clients européens, a augmenté de 13% entre janvier et mai, par rapport à la même période en 2011», s'enthousiasme Elie de Coignac, fondateur et PDG de Splendia, une plateforme de réservation d'hôtels de luxe en ligne, qui vient de publier son premier baromètre. Une hausse qui s'accompagne d'un raccourcissement de la durée des séjours et d'un rapprochement des destinations.

L'agence de voyage, un concept dépassé à l'heure d'internet? Au royaume d'internet, les touristes organisent de plus en plus leurs voyages tout seuls depuis leur ordinateur ou leur téléphone intelligent. Les agences de voyages servent-elles encore à quelque chose? «Beaucoup de gens imaginent qu'une agence de voyages est une boutique poussiéreuse, totalement ''has been''...», déplore Valérie Boned, secrétaire générale déléguée du Syndicat des agents de voyage Snav. «Il y a ceux qui n'ont pas mis les pieds dans une agence depuis des lustres. Ceux qui sont très jeunes et ne l'ont jamais fait de leur vie...», dit-elle à l'AFP, au salon du tourisme IFTM Top Resa à Paris. Pourtant, 75% de la distribution de billets d'avion dans le monde se fait encore via les agences de voyages, physiques ou en ligne, rappelle Emmanuel Bourgeat, directeur général de Travelport, spécialiste de support technologique de distribution.

Réseaux sociaux : l’autre atout des agences de voyages Facebook et Twitter viennent d’annoncer de nouvelles fonctionnalités e-commerce; notamment à travers le bouton « Buy ». Les internautes peuvent alors acheter directement sur leur plateforme depuis la page fan ou le profil. Un canal malin… et gratuit ! Alors pourquoi ne pas l’appliquer au tourisme ? L’atout pour les agences de voyages est de taille : adresser une cible bien plus large sans un investissement démesuré. C’est aussi et surtout un excellent moyen d’élargir sa sphère client locale en proposant une offre multicanal à forte valeur ajoutée : les clients bénéficient à la fois de l’expertise de l’agent de voyages tout en pouvant « commander » en toute simplicité. Le luxe atteint de nouveaux sommets sur l'île de Hong Kong grâce à DFS Group Ouverture de la T Galleria au Hysan Place à Hong Kong DFS Group (DFS), le principal détaillant de voyages de luxe au monde, a inauguré aujourd'hui sa troisième Galleria de centre-ville à Hong Kong située au Hysan Place dans le quartier de Causeway Bay. Il s'agit de la première destination du groupe sur l'île de Hong Kong. Depuis l'inauguration en 1960 de la première boutique de DFS à l'aéroport international de Hong Kong, la société définit l'essentiel d'une expérience de shopping de voyage unique destinée aux voyageurs, exploitant avec succès deux grandes boutiques situées en centre-ville de Hong Kong respectivement sur Mody Road, depuis 1988, et Canton Road, depuis 1996. Cinquante-deux ans plus tard, DFS poursuit cette tradition en établissant de nouveaux standards en matière de vente au détail de luxe avec l'ouverture de son magasin sur l'île de Hong Kong Emplacement de la T Galleria : Hysan Place 500 Hennessy Road Causeway Bay, Hong Kong

UCPA : naissance de l'agence de voyages entièrement numérique Thina Cadierno, la directrice client de l'UCPA, dans le nouveau concept store digital du TO. - DR : L-A.C L'UCPA est un acteur discret du monde du tourisme. Pourtant, l'association, créée en 1965 pour promouvoir les activités physiques, joue son rôle à merveille. En 2011, elle a vendu 230 000 séjours sportifs, pour un chiffre d'affaires consolidé de 187 millions d'euros en progression de 2%. E-tourisme : les tendances à l'horizon 2016 En France, la croissance de l'e-tourisme est-elle vraiment brisée ? Les agences traditionnelles vont-elles continuer à perdre des parts de marché ? Les réponses de PhoCusWright. L’e-tourisme français n’est pas en panne sèche de croissance.

L’e-tourisme en forte progression en France L’an dernier, 42% des Français partis en vacances, soit 12,5 millions de personnes, ont réservé tout ou partie de leurs séjours sur Internet et payé en ligne alors qu’ils n’étaient que 8% en 2003 et 31% en 2008, selon le baromètre Raffour Interactif. L’étude, réalisée de janvier à juin auprès de 1.002 personnes représentatives de la population française de 15 ans et plus interrogées en face à face, indique aussi que 73% des Français ayant préparé leur séjour en ligne ont ensuite réservé. En période de crise, les Français passent du temps à organiser leurs vacances « afin de sélectionner l’offre qui permet un bon compromis entre souhaits et budget» , souligne Raffour Interactif. De ce fait, ils réservent de plus en plus ses séjours sur iInternet et achetent de plus en plus sans intermédiaires, un comportement « particulièrement vrai pour les Français qui partent essentiellement en France et réservent directement aux prestataires. Source : 20minutes.fr

Comment l'agence de voyage se réinvente pour faire revenir le client En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité nous permet de vous proposer une information gratuite et de qualité. Veuillez désactiver votre adblocker lorsque vous consultez notre site.

Economie numérique : Le marché du e-tourisme D’après une importante étude réalisée par le cabinet Oxford Economics et commanditée par Amadeus, le secteur du voyage devrait enregistrer une croissance annuelle de 5,4 % au cours des dix prochaines années, supérieure à celle du PIB mondial. Le rapport issu de cette étude prévoit en outre que la croissance sera tirée par les grands marchés émergents, la Chine étant appelée à supplanter les États-Unis et à devenir dès cette année le premier marché de voyages à destination de l'étranger et le premier marché intérieur à l'horizon 2017.

Je suis professeure chargée de l'EPE Lycée Biarritz Atlantique. J'ai deux articles qui peuvent vous intéresser. by alexialhofp Oct 12

Related: