background preloader

Les enjeux d'un tourisme durable : quels défis pour demain ?

Les enjeux d'un tourisme durable : quels défis pour demain ?
13 juillet 2011 Tourisme et enjeux environnementaux : comment concilier développement économique et environnement ? Le tourisme, une importante source d’emplois Le tourisme est une activité contributrice du développement économique confrontée au défit de la durabilité. Il constitue une part fondamentale de l’économie des territoires. Dans certains pays, il peut représenter une part prépondérante voir unique d’entrée de devises. Le tourisme représente 200 millions d’emplois directs dans le monde, et en France, génère près de 900 000 emplois salariés directs. Relever le défi lié aux mobilités Un pétrole nécessairement plus cher dans l’avenir influera forcément sur le coût du produit touristique et sur les choix des touristes en termes de destination, de transport et de consommation. Les véloroutes et voies vertes : la solution de la mobilité douce En France, l’Etat et ses partenaires des collectivités favorise des infrastructures de mobilité douce : les véloroutes et les voies vertes.

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Les-enjeux-d-un-tourisme-durable.html

Related:  BTS Tourisme COJATEcotourisme EPETourisme - Voyagesmath20

Présentation - UNAT Midi-Pyrénées L'UNAT Midi-Pyrénées est une association à but non lucratif créée en 1985. Elle est la représentation régionale de l'UNAT nationale (Union Nationale des Associations de Tourisme et de plein air) reconnue d'utilité publique depuis 1920. Qui sommes-nous ? L'UNAT Midi-Pyrénées regroupe aujourd'hui 74 associations actives dans le domaine des vacances et loisirs. Au total, ce sont près de 180 établissements (Villages Vacances, centres de vacances et de loisirs, auberges de jeunesse, clubs de vacances...) qui sont affiliés à l'UNAT et présents sur tout le territoire de Midi-Pyrénées. Ecotourisme et parcs naturels : innovations et contradictions sud-africaines, le cas de HIP (Hluhluwe-Imfolozi Park) 1L’aire protégée de Hluhluwe-Imfolozi Park (HIP) se situe dans la contrée du Zululand (province du KwaZulu-Natal) au nord-est de l’Afrique du Sud. Parmi les plus vieilles réserves de chasse d’Afrique australe, HIP fait aujourd’hui l’objet de projets écotouristiques innovants. Le Parc est le cadre d’initiatives pionnières et parfois ambitieuses, qu’il se fait fort de mettre en avant dans les domaines de la protection environnementale, de l’exploitation touristique ou de l’association communautaire. Ce dernier aspect revêt beaucoup d’importance dans un pays où le contentieux historique, associé aux espaces protégés, demeure prégnant. Le legs de l’apartheid consiste en effet en un zonage spatial au sein des aires à forte biodiversité (Guyot, 2004), sur lequel un développement cloisonné risque de perdurer.

ATES : Un label pour mieux promouvoir ses engagements dans le tourisme responsable L'équipe d'ATES, engagée depuis 2006 dans la promotion du tourisme responsable. DR - LAC L'association pour le tourisme équitable et solidaire (ATES) est un Petit Poucet dans le monde du tourisme. Avec 2000 clients pour environ 3 millions d'euros de chiffre d'affaires, les 12 membres de cette fédération ne pèsent pas lourd face aux leaders du secteur. Pourtant, ces voyagistes engagés portent les valeurs du tourisme durable depuis 2006. Glamping : l'hôtellerie de plein air monte en gamme mais peine à séduire les agences Le site Huttopia Senonches - Cahuttes - DR : Huttopia - Romain Etienne Cabanes dans les arbres, fastueuses tentes lodge, yourtes au fond d'un pré. Les modes d'hébergement de l'hôtellerie de plein air ont aujourd'hui profondément évolué. Plus confortable, plus insolite mais aussi plus luxueux, le camping est devenu glamour, il est devenu glamping. Ce terme marketing plébiscité par les journalistes et publicitaires n'est pas toujours apprécié chez les professionnels. "C'est un mot horrible" déplore Jérôme Faucheur, le directeur commercial de Homair.

Chargé de communication environnement Recyclage, pollution de l’air ou des rivières… Les citoyens sont désormais sensibles aux questions liées à l’environnement. C’est pourquoi les collectivités locales font appel à des chargés de communication afin d’informer la population des services mis à leur disposition et de les sensibiliser à des actes citoyens en termes de développement durable. Il met par exemple en place des stratégies de communication portant sur le recyclage, l’utilisation des vélos ou encore le remplacement des sacs plastiques par des sacs en papier. Le défenseur des entreprises

L'ANCV signe un contrat d'objectifs et de performance avec l'Etat De g. à dr. : Jean-Pierre Artiganave, président du conseil d'administration de l'ANCV, Sylvia Pinel, ministre en charge du Tourisme et André Henry, ancien ministre du Temps Libre - DR : M.S. A l’issue du colloque organisé à l’occasion du 30e anniversaire de l’Agence Nationale des Chèques Vacances Sylvia Pinel a signé un contrat d’objectifs et de performance avec Jean-Pierre Artiganave, président du conseil d’administration de l’ANCV et Philippe Laval le directeur général. Etabli en concertation avec les parties impliquées dans la gouvernance de l'Agence et adopté en conseil d'administration le 8 novembre dernier, ce contrat fixe les objectifs de quatre axes de développement en imposant des délais.

L'écotourisme, qu'est-ce que c'est Si le terme "écotourisme" fait son apparition dans les années 1970, sa définition est plus récente. Dans la mouvance du développement durable, l’écotourisme est défini en 1992 par la Société internationale d’écotourisme comme "une forme de voyage responsable dans les espaces naturels qui contribue à la protection de l’environnement et au bien-être des populations locales." Ecotourisme et tourisme durable

Centre du patrimoine mondial - L’OMT et l’UNESCO organisent la première Conférence mondiale sur le tourisme et la culture La première Conférence mondiale sur le tourisme et la culture réunira, pour la première fois, des ministres du tourisme et des ministres de la culture du monde entier ainsi que des experts et des acteurs de ces deux secteurs afin d’explorer de nouveaux modèles de partenariat entre le tourisme et la culture [Siem Reap (Cambodge), 4-6 février 2015]. Le tourisme culturel peut contribuer à une croissance économique sans exclusion, au développement social et à la préservation de la culture. La première Conférence mondiale de l’OMT et de l’UNESCO sur le tourisme et la culture sera une plateforme mondiale sans précédent pour les responsables de l’élaboration des politiques, les experts et les praticiens des domaines du tourisme et de la culture. Ils se retrouveront pour identifier les principales possibilités à saisir de renforcer la coopération entre ces deux domaines étroitement imbriqués et les défis majeurs à relever.

Related: