background preloader

En période de crise, pensez à communiquer en interne

En période de crise, pensez à communiquer en interne
Communication interne En période de crise, pensez à communiquer en interne Par Phénélope Sémavoine Alors que nous vivons une crise sans précédent qui touche tous les secteurs de l’économie, nulle organisation n’est à l’abri. Restructurations, fusions-acquisitions, remplacement de cadres dirigeants et plans de rigueur budgétaire sont autant de changements qui suscitent de nombreuses inquiétudes à tous les niveaux de l’entreprise. Il est alors important de renforcer les dispositifs de communication en interne afin de préserver la réputation des organisations, maintenir la motivation des collaborateurs et rétablir la confiance des équipes. Si les entreprises sont prêtes à communiquer auprès de leurs collaborateurs, trouver la bonne stratégie représente un casse-tête. Les responsables de la communication interne ont récemment été réunis par l’AFCI pour réfléchir ensemble à la question “Quelle communication interne face à la crise financière actuelle?”

http://www.communication-sensible.com/articles/article0207.php

Related:  Com de crise et com internechap 6 la communication internesamueln063. la communication de criseLa communication de crise

Lutte contre le terrorisme : ce que le gouvernement demande aux collectivités - Club Prevention Securite A la sortie d’un comité interministériel à la prévention de la délinquance (CIPD) élargi pour la première fois en formation de prévention de la radicalisation, lundi 9 mai à Matignon, le premier ministre Manuel Valls a présenté un nouveau plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme (PART). Composé de 80 mesures plus ou moins nouvelles touchant le renseignement comme la sécurité publique, l’éducation ou la politique de la ville, il remplace la stratégie adoptée dès avril 2014 par les pouvoirs publics français. Une grande partie concerne notamment « la densification des dispositifs de prévention », afin d’améliorer leur efficacité et d’être en capacité d’assurer une prise en charge individualisée des personnes repérées en voie ou en situation de radicalisation comme de leurs familles. Les collectivités, des « acteurs à part entière » La radicalisation au menu des contrats de ville et des CLSPD

1.5- Les besoins en communication de la direction Si la communication externe de l’entreprise a pour objectif d’augmenter son impact sur son marché en développant son image et sa notoriété ou encore d’appuyer sa stratégie commerciale ou marketing, la communication de la direction revêt un sens particulier ; La communication de la direction va répondre à des objectifs différents et s’adresser à des publics précis. La direction peut émettre une communication interne destinée aux acteurs et partenaires internes de l’entreprise mais elle peut aussi être en situation de communication externe destinée aux, clients , consommateurs …dans le cadre d’une communication de crise . Les attentes et objectifs de l’entreprise : Communication de crise Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La communication de crise est l'un des domaines de la communication institutionnelle avec la communication interne, la communication externe, les relations publiques, les relations presse, la publicité. Il faut cependant comprendre que la communication de crise est transversale et concerne l'ensemble des domaines de la communication. La communication de crise est également l'une des composantes de la gestion de crise, elle peut se distinguer en deux branches : la communication directement utile à la gestion de crise (alerte des clients ou des populations, consignes, communication de coordination des opérations) qui se destine à réduire les impacts directs de la crise et la communication sur les enjeux, qui se destine à limiter les polémiques et à protéger la réputation d'une organisation en crise[1]. Crise[modifier | modifier le code] Définition[modifier | modifier le code]

Communiquer en période sensible: pourquoi, comment ? La crise économique a fortement « irrité » l’environnement dans lequel les entreprises évoluent. Avec l’avènement d’internet, la société de l’information voit encore s’accélérer la dissémination des informations. Dans ce contexte, la mise en place d’une communication efficace et sereine constitue aujourd’hui une gageure pour l’entreprise. Les médias sociaux amplifient le flux communicationnel, en le distordant, avec comme corollaire une perte de maîtrise du contenu et de la qualité du message de la part de l’entreprise émettrice.

Crises, scandales : faut-il aller jusqu’à changer de nom d’une marque ? Il faut savoir raison garder La force d’une marque tient dans son histoire et dans « le lien qu’elle a réussi à tisser avec les consommateurs », explique Pierre-Louis Desprez, expert en marketing stratégique et co-fondateur de Kaos Consulting. Produits retirés de la vente, suspicions sur la qualité, baisse de la consommation… La crise de la viande de cheval qui secoue depuis plus d’un mois le monde agroalimentaire (Findus, Nestlé, Picard Surgelés, Ikéa et bien d'autres) est un bel exemple des dégâts qu’une marque peut subir en matière de réputation. La rupture, uniquement en cas de crise grave Agir plutôt que communiquer

Guide interministériel de prévention de la radicalisation / Actualités / CIPDR / SGCIPDR Le guide interministériel a été élaboré,au sein d’un groupe de travail dédié, par l’ensemble des ministères impliqués dans le champ de la prévention de la radicalisation. Il comprend 36 fiches pratiques décrivant les moyens de détection et de signalement, les modalités de coordination et d’animation territoriale, et les différents outils d’accompagnement psychologique, éducatif, social, professionnel placés à la disposition des préfets de départements et des procureurs de la République qui animent les cellules départementales de suivi de la radicalisation. Certains des dispositifs référencés n’ont pas pour vocation première de prévenir la radicalisation mais peuvent utilement y concourir et, à cette fin, doivent pouvoir être mobilisés à l’appui des cellules départementales.

1.6- Les besoins en communication des salariés Quel est le principal besoin en communication des salariés ? Etre pris en compte dans le fonctionnement de l’entreprise est aujourd’hui la principale demande du salarié. C’est ce qui fonde ses besoins en matière de communication. Cette prise en compte de l’individu se traduit par la mise en œuvre d’une communication interne où l’information est transparente, accessible et circule librement (qu’elle soit ascendante, descendante ou transversale) à tous les niveaux de l’entreprise. 5 conseils pour gérer efficacement une communication de crise – Dans Ta Pub Dans une entreprise, tout ne se passe pas toujours comme prévu. Il peut arriver, parfois, qu’un élément vienne bouleverser l’image d’une marque (généralement négativement). Lorsqu’un tel élément vient perturber l’image d’une marque (par exemple la viande de cheval pour Findus ou encore le naufrage du Costa Concordia), il est essentiel pour l’entreprise de réagir. On parle alors de communication de crise. Pour y faire face, il existe plusieurs solutions : faire appel à des professionnels de la communication politique ou agences spécialisées en gestion de crise (comme l’agence LaFrenchCom par exemple) ou de gérer cela en interne. Dans les deux cas, il faut réagir et nous allons voir les meilleures solutions dans cet article.

Communication de crise : Ça passe ou ça casse Les entreprises le découvrent parfois à leurs dépends. Les "crises" d'aujourd'hui sont bien différentes de celles d'hier, l'opinion et les médias n'ayant plus la même lecture des événements. Catastrophes, irrégularités comptables, accidents d'exploitation, maladresses commerciales : face à une "crise", les courants actuels mettent généralement en avant les dysfonctionnements internes de l'entreprise et relèguent au second plan le caractère imprévu de l'événement. Une sorte de retour de manivelle pour des entreprises qui recherchent la médiatisation, et prônent la transparence et l'éthique.

Related: