background preloader

Le processus de prise de décision

Le processus de prise de décision
Related:  Horizon et périodeEtude de Gestion

Définition Horizon temporel Notions La décision – Le processus de décision Introduction : Des milliers de décisions sont prises chaque jour dans les entreprises. Chacune d’entre elles se situe à des différents niveaux hiérarchiques — par exemple, un magasinier peut décider de commander de nouveaux rayonnages, un directeur général peut décider de procéder à l’absorption d’un concurrent en difficulté. De plus, les décisions concernent différents types d’activités : on peut ainsi distinguer les décisions commerciales, administratives, financières, etc…. En fait, aucune décision n’est identique à une autre : chaque décision a une incidence différente sur le fonctionnement, la rentabilité, la performance est parfois même la survie de l’entreprise. Dans une petite entreprise, le chef d’entreprise constitue à lui seul le centre de décision aussi bien pour le fonctionnement interne de l’entreprise que pour les relations extérieures. I – Les différents types de décisions A — Classification des décisions selon leur degré de risque 1 — Les décisions « certaines » :

Gestion de projet Principes généraux[modifier | modifier le code] Les projets[modifier | modifier le code] selon l'ISO, « un projet est un ensemble unique de processus, constitués d’activités coordonnées et maîtrisées, ayant des dates de début et de fin et entreprises pour atteindre les objectifs du projet. La réalisation des objectifs du projet requiert la fourniture de livrables conformes à des exigences spécifiques »[2]. Cette définition prône une approche par les processus, qui forment la base commune à un ensemble de normes ISO[4];selon le PMI, un projet est une « entreprise temporaire initiée dans le but de fournir un produit, un service ou un résultat unique». Cette définition met ainsi l'accent sur les objectifs du projet, et le caractère unique de ceux-ci. Les projets se distinguent des opérations. Un projet mobilise durant sa réalisation des ressources identifiées (humaines, matérielles, équipements, matières premières, informationnelles et financières). Les produits du projet peuvent être:

L'interaction entre le risque et le temps Christian GollierProfesseur à l'université de Toulouse La théorie de la finance développée récemment permet d'offrir des recommandations de gestion dynamique des risques en accord avec les objectifs du preneur de risque et les représentations de son environnement. Son application la plus évidente concerne la gestion de portefeuille. Faut-il réduire la détention d'actions quand l'horizon temporel de l'investisseur se réduit ? Comment adapter le portefeuille aux signaux qui permettent de mieux prévoir les rendements des actions ? Octobre. Mark Twain, Pudd'nhead Wilson Le temps est consubstantiel au risque. Âge et gestion de portefeuille Commençons par une question : comment prendre en compte l'horizon temporel du décideur dans les choix stratégiques de portefeuille ? À ma connaissance, Paul Samuelson, en 1963, fut le premier économiste à s'intéresser à cette question. Un autre argument repose sur la loi des grands nombres. Diversification temporelle et réserves de stabilisation Note 1.

La prise de décision et la détermination de l'objectif "Vivre c'est décider «. Pour l'Homme, la vie est faite de choix entre se lever ou rester coucher, sortir ou se terrer, ... En entreprise, la question est d'autant plus flagrante que la décision à une incidence, un poids, une démarche. Comment délimiter la prise de décision en entreprise, comment se fixer des objectifs ? La prise de décision semble tellement importante qu'elle doit être inscrite dans une démarche rigoureuse. Cette hypothèse invite à connaître les différents types de décisions possibles, et de connaître les modèles de prise de décision qui existent. Premièrement, la décision est l'analyse (arbitrage) menée par une entité qui consiste à porter un jugement sur une situation comportant plusieurs options et l'action de trancher parmi ces différentes options. Les décisions stratégiques concernent les rapports de l'entreprise avec son environnement. Les décisions opérationnelles concernent l'exploitation courante de l'entreprise. La définition du problème est complète. Lâ??

Conduite de projets - Management En quoi consiste la conduite de projet ? La conduite de projet fait référence à un mode d’organisation qui met en commun de façon temporaire des ressources humaines et technologiques dans un environnement donné, pour une période de temps et selon des budgets préalablement définis, afin d’apporter un nouveau service ou un nouveau produit. Quels sont les acteurs ? Le projet est initié par l’entreprise donneur d’ordre, futur utilisateur du service, système ou du produit. Pour sa réalisation, le donneur d’ordre fait alors appel à des ressources internes ou externes considérées comme maître de l’Art et qui seront chargées de la réalisation du projet. Lorsque le projet concerne les systèmes d’information, la maîtrise d’ouvrage a la responsabilité de l’efficacité de l’organisation et des méthodes de travail autour des systèmes d’information. Quel est le déroulement de la conduite de projet ? Les livrables sont nécessaires à la réalisation des tâches suivantes.

La prise en compte du temps modifie-t-elle la décision ? - stmg Thème 5 1ère question : la prise en compte du temps modifie-t-elle la décision ? Exposé de Corinne Berho, IA‐IPR Créteil et Alain Henriet, IGEN, accompagnant la présentation du diaporama Diapositive 2 : § Le temps est une notion difficile à saisir. C’est un questionnement universel, qui déborde bien largement la gestion puisque c’est un questionnement qu’on retrouve en philosophie, en histoire, en physique etc. Au sein des sciences de gestion, c’est un concept universel qu’on retrouve quelque soit la taille de l’organisation, quelque soit le secteur d’activité, quelque soit la spécialité (l’aménagement du temps de travail, le cycle de vie du produit, le développement des boutiques éphémères, les délais de paiement etc.) Il ne faut pas perdre trop de temps en envisageant toutes les différentes approches du temps en sciences de gestion. § Le programme privilégie 2 approches clés : - la dimension échéance (à une date donnée) et - la durée que l‘on peut distinguer en 2 sous-thèmes : Diapositive 3 :

Analyse de rentabilité et prévision Le contrôle de gestion gagne en valeur ajoutée Plus que jamais impliqué dans l’activité de l’entreprise, le contrôle de gestion passe aujourd’hui d’un rôle purement comptable à celui d’un véritable partenaire des directions opérationnelles. Objectif : les accompagner dans leur suivi et pilotage à court ou long terme. Accompagnant ce mouvement, de nouveaux outils sont à la disposition du contrôle de gestion pour mener à bien ses nouvelles missions et favoriser le dialogue entre tous les acteurs concernés. Les nouvelles missions du contrôle de gestion La fonction « contrôle de gestion » est en phase de mutation. Les facteurs favorisants cette mutation L’évolution de la fonction « contrôle de gestion » est facilitée par le gain de temps obtenu à l’aide d’outils plus intégrés et sécurisés qu’Excel. Gérer la rentabilité Parmi ces nouvelles fonctionnalités, on note celle d’analyse de rentabilité ou « Profitability Management ». Prévoir et confronter Arrêter le pilotage au doigt mouillé

Fiche notion Question 10: La prise en compte du temps modifie-t-elle la décision ?

Related: