background preloader

Le réseau social d'entreprise pour communiquer plus efficacement en entreprise

Le réseau social d'entreprise pour communiquer plus efficacement en entreprise
Nouvelle façon de communiquer en entreprise, les réseaux sociaux d’entreprise commencent à apparaitre dans les systèmes d’informations des entreprises. A l’heure du web social, mobile, et du cloud, comment fonctionnent les RSE ? Comment peuvent ils s’inscrire au cœur de la communication et comment peuvent ils aider les entreprises à s’organiser ? Article rédigé par Stéphane Cholet. Directeur technique de l’agence web CLAP40, il accompagne ses clients dansleur stratégie web, mobile, sociales et CRM (acquisition, fidélisation, notoriété… ). Déclinaison des modèles sociaux populaires, les réseaux sociaux d’entreprise tentent de s’insérer dans les systèmes d’information des entreprises en leur promettant de faciliter la communication entre les différents services. Les réseaux sociaux d’entreprise ou RSE Le RSE se définit comme un outil souple, central, collaboratif qui a pour objectif de répondre aux besoins de communication de la plupart des services d’une entreprise. - un mur personnel,

Communication interne et réseaux sociaux d’entreprise La communication interne s’adapte, elle aussi, aux nouveaux outils utilisés par les salariés. Les réseaux sociaux d’entreprise bousculent les anciens modèles : la communication descendante et centralisée cède peu à peu la place à une communication transversale et individualisée. Dans le livre blanc sur les réseaux sociaux d’entreprise, publié en octobre 2012, j’ai abordé la question du nouveau rôle de la communication interne. Voici un résumé du chapitre qui lui est consacré. communication, shutterstock La mise en place d’un réseau social d’entreprise ne se limite pas à l’implantation d’un outil mais à une révision complète du mode de fonctionnement de l’entreprise, de sa culture et de ses valeurs. Le nouveau rôle de la Communication interne La Communication interne consistera, de moins en moins, à diffuser une information globale et unifiée au sein de l’entreprise. A la Communication donc, de veiller aux conditions de la prise de parole dans l’entreprise. Initier les conversations

Mais qu’est-ce qu’un Réseau Social d’Entreprise ? On entend parler depuis quelques mois régulièrement de Réseaux Sociaux d’Entreprise (ou RSE), mais qu’est-ce exactement ? À quoi ça sert ? À qui est-ce destiné ? Qu’est-ce que ça rapporte ? Un petit billet généraliste pour décrypter tout ça… RSE, qu’est-ce que ça veut dire ? Un Réseau Social d’Entreprise (ou « RSE » — à ne pas confondre néanmoins avec « Responsabilité Sociale d’Entreprise ») est un outil destiné à mettre en place, au sein de l’entreprise, des moyens de communication valorisant autant le contenu que l’interaction entre les individus qui le produisent. Attention, on entend souvent parler des Réseaux Sociaux dans le cadre business, mais cela peut recouper deux notions qui n’ont rien à voir : la communication d’entreprise sur les Réseaux Sociaux Grand-Public (type Facebook, Twitter, …) d’un côté et les Réseaux Sociaux d’Entreprise, mais internes, de l’autre. Dans un intranet « traditionnel », le fonctionnement est centré autour du contenu. Un RSE, pour qui ? Voir aussi :

Réseaux sociaux : de la sphère privée à l’usage professionnel Il y a 15 ans les mails n’existaient pas ; ça ne les empêche pas d’être aujourd’hui l’outil de travail majeur des managers : quelle entreprise fonctionnerait sans eux ? Ces mails n’ont fait l’objet d’aucune décision stratégique, tout le monde doute de leur valeur juridique ; ils n’en restent pas moins un canal essentiel d’échange avec les clients. A y réfléchir, mails et réseaux sociaux ont de nombreux points communs : utilisation simplissime et gratuite, accessibilité totale dans le temps et l’espace, superposition des vies privées et professionnelles… l’un comme l’autre sont des vecteurs simples d’information instantanée. A l’échelle de l’entreprise, cette différence est phénoménale. En cela, le réseau social, c’est la reconnaissance de l’intelligence collective, c’est aussi la revanche de la pratique sur la théorie. Cet usage peut être interne, mais il peut aussi être externe. On le voit, chacun détient là certainement un facteur de différenciation important.

Réseaux sociaux d’entreprises, fin de l’email et serendipité Les réseaux sociaux, internes ou externes, signent-ils la fin de l’e-mail ? C’est une position largement majoritaire et défendue lors du Forum RSE le 9 juin dernier, par Arnaud Rayrole, le fondateur d’USEO. N’étant pas foncièrement d’accord, nous eûmes une riche et intéressante discussion sur le sujet. Les arguments en faveur de la fin de l’e-mail sont connus et relancés par la déclaration en mars dernier de Thierry Breton concernant sa volonté d’éradiquer l’email interne, coupables selon lui d’une pollution de 5 à 20 heures par semaine du temps de ses collaborateurs chez Atos. Donc, les arguments sont clairs en faveur de l’abandon de l’email. L’abondance de spamsLa perte de productivité liée à la consultation des e-mails inutilesUne gestion de l’infobèsité erratique En contrepartie de l’abandon de l’e-mail les échanges se feront donc : via des murs sur les réseaux sociauxvia les messageries instantanées via les DM de Twitter etc. Tout cela est cohérent jusqu’à un certain point.

Communautés de pratique : un partage des connaissances idéal La compétitivité d'une enteprise dépend directement de la qualité des connaissances auxquelles ses employés ont accès : être mieux informé que la concurrence est un objectif majeur pour chaque firme. Ce qui explique le succès des outils de partage des connaissances - ou KM. Pour Etienne Wenger cependant - l'un des gourous du collaboratif -, les managers ont une idée bien trop restrictive du partage des connaissances, qui se cantonne souvent à des bibliothèques statiques, des répertoires de documents écrits. Pourtant, "ce sont les savoirs dynamiques qui font la différence - explique posément E.Wenger dans une article de Systems Thinker. Un mystérieux lieu d'échange Ces acteurs échangent leurs savoirs - sans même que l'entreprise en soit consciente - au sein de "communautés de pratique". Mais quels sont donc ces lieux importants qui se constituent sans que la hiérarchie n'en sache rien ? Autant de raison de leur offrir de bonnes conditions d'épanouissement.

Plazza, un réseau social pour resserrer les liens chez Orange Fini les expérimentations. Depuis le 15 décembre, les 100 000 salariés de France Télécom-Orange peuvent échanger sur Plazza, le nouveau réseau social d’entreprise du groupe. Un projet qui sera étendu l’an prochain à l’ensemble des 180 000 collaborateurs, positionnant d’emblée Plazza comme l’un des plus grands réseaux sociaux mondiaux. « Plazza s’inscrit pleinement dans le cadre du projet d’entreprise Conquêtes 2015, dont le premier axe est de remettre les femmes et les hommes au cœur de l’entreprise », rappelle Brigitte Dumont, la DRH adjointe du groupe. Une co-construction du cahier des charges « La rédaction du cahier des charges s’est faite par une démarche de co-construction en impliquant très en amont les entités du groupe », précise Brigitte Dumont. Une adhésion libre et volontaire L’adhésion à Plazza se fait sur la base du volontariat, sans validation managériale. « Il ne faut donc pas voir Plazza comme un outil métier. Une charte qui fait appel au sens de la responsabilité

Les réseaux sociaux d’entreprise, nouvel eldorado de la communication interne ? Adieu le journal interne, la boite à idées, le panneau d’affichage ! L’intranet a révolutionné la communication interne des entreprises. L’apparition des réseaux sociaux d’entreprise est une aubaine dans le quotidien du responsable de la communication interne pour informer les collaborateurs. Pas facile de faire accepter l’utilisation de ce nouvel outil qui doit être le pivot du plan de communication annuel. L’apparition des réseaux sociaux d’entreprise : une aubaine dans le quotidien du responsable de la communication interne ! Nous sommes à l’air de la « collaboraction »! Le Réseau Social d’Entreprise n’est pas un Facebook interne ! Utilité et applications d’un réseau social d’entreprise Information, cohésion, médiation et participation sont les quatre piliers d’un réseau social d’entreprise. L’information, c’est la base de la communication interne. La cohésion est tout aussi importante que l’information. En terme de médiation, c’est là que le bât blesse. Utilité pour le management

Les réseaux sociaux internes sont prêts à être déployés - ET DEMAIN? Avec une progression de plus de 60 % entre 2010 et 2011, le marché mondial des réseaux sociaux d'entreprise (RSE) est en pleine ébullition. Une tendance qui ne devrait pas s'arrêter là. D'après le cabinet d'études et de conseil IDC, le marché devrait représenter 4,5 milliards de dollars d'ici à 2016 (CA estimé pour 2011: 767 millions de dollars). Les solutions de RSE (Salesforce, blueKiwi, Jive, Jamespot, Yammer...) s'invitent peu à peu dans les entreprises, notamment grâce à la généralisation du Saas. Mais, si les entreprises sont de plus en plus conscientes de l'intérêt du RSE en tant qu'outil d'innovation et de management, son déploiement est encore limité, notamment du fait d'un investissement élevé. Comptez de quelques milliers à plusieurs centaines de milliers d'euros selon le niveau d'intégration souhaité et le nombre d'utilisateurs. Le virage de la communication 2.0 Vers une automatisation des tâches Un outil pas uniquement dédié aux collaborateurs

Réseau social d'entreprise Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Réseau social d'entreprise Un réseau social d’entreprise est un groupe d'individus constitués par des personnes physiques et morales réunis dans un réseau social. Définition[modifier | modifier le code] Les membres d'un réseau social d’entreprise sont regroupés en communauté à des fins professionnelles et sont liés par plate-forme applicative réunissant les employés d’une entreprise, ses clients, ses actionnaires ou ses partenaires. Au-delà des communautés, un réseau social d’entreprise se base sur les notions suivantes : fiche ou profil enrichi : mise en valeur de l'expertise des collaborateurs et de ses centres d'intérêts ;mur de suivi d'activité : permet d'avoir une vision consolidée de l'activité de son écosystème (collègues, communautés, échange autour d'une thématique, etc.) Protection et confidentialité des données au sein d'un réseau social d'entreprise[modifier | modifier le code] Parmi les outils on peut citer : Entreprise 2.0

Les nouveaux outils de la communication RH : la fin des cloisonnement dans l'entreprise Le phénomène du réseau social public et professionnel, popularisé par des médias tels que Facebook, Viadeo ou LinkedIn, a désormais sa place dans l'entreprise, à côté de l'e-mail, des portails et autres outils de la communication intersalariés, pour créer des synergies entre les collaborateurs... Responsables de l'efficacité de la communication entre l'entreprise et ses employés, les DRH s'intéressent de près à ces outils qui se développent à la marge du SIRH. Cependant, les freins sont encore nombreux et leurs usages doivent être encadrés. La communication intersalariés en pleine évolution On le constate tous les jours : les cloisons entre le monde professionnel et la sphère privée sont de moins en moins étanches. Une grande variété d'outils en marge du SIRH Des bénéfices considérables mais encore beaucoup de freins S'agissant des outils de communication au sens large, les bénéfices sont à la fois stratégiques, opérationnels et fonctionnels. Mais ces avantages ont leur contrepartie.

Un réseau social d’entreprise est un Facebook professionnel en mieux ! Afrique - Moyen Orient Un enfant palestinien tué quelques minutes après le début de la... DIRECT La trêve annoncée par Israël fait suite aux nombreuses critiques des dirigeants du monde entier à l’encontre de l’Etat hébreu en réaction au... Finance & Marchés Banco Espirito Santo renflouée par le Portugal, feu vert de l'UE Le gouverneur de la Banque du Portugal, Carlos Costa, a annoncé dimanche soir, une « solution pour Banco Espirito Santo ». Chine Chine : le séisme au Yunnan s’annonce comme le plus meurtrier de... +VIDEO Au moins 398 morts et plus de 2.000 blessés sont désormais à déplorer après le séisme de magnitude 6,1 qui a touché le Yunnan, au sud-ouest de la...

Les réseaux sociaux internes dynamisent les entreprises, particulièrement dans la banque (Agence Ecofin) - Les réseaux sociaux internes prennent du galon et envahissent le marché des entreprises financières. Aux yeux des DRH, ils sont un moyen pratique de mettre en œuvre des échanges (de pratiques, documents ou idées) et portent en eux la symbolique du travail collaboratif et de l’engagement des employés. Société Générale en est un exemple, avec l’intégration de la plateforme SG Communities en novembre 2012, dans le cadre du programme Ambition SG 2015. Avec ses 155 000 collaborateurs et sa dimension internationale, la banque a été séduite par la perspective de communication entre les différentes entités. Autres groupes convertis, BPCE (Banque Populaire et Caisse d’Epargne), qui a été le premier à développer cette technologie à l’interne en 2010 avec son réseau Le Square, ou encore PwC avec le réseau Spark en octobre 2012.

Communication interne : Wiki, le summum du collaboratif Encore anecdotiques, les Wikis s'apprêtent à envahir le monde professionnel. En entreprise, ces nouveaux outils peuvent être utilisés par des groupes de travail ou pour la communication interne. Une seule condition : que la hiérarchie se fasse discrète. Concrètement, le Wiki est un site Web dynamique sur lequel tout visiteur peut modifier le contenu des pages à volonté. Afin de responsabiliser les utilisateurs, l'accès au service n'est pas anonyme. "C'est un outil incroyable de simplicité et d'efficacité, note Charles Népote, responsable du pole xNet de la coordination informatique chez Cetelem. Chez Cetelem, le Wiki a tout d'abord été utilisé par une petite équipe de six développeurs Web. Au-delà du mode projet, le Wiki peut également être utilisé pour la communication interne. Dans le même esprit, le Wiki peut devenir un outil de gestion du type intranet. Toutes ces possibilités font du Wiki un outil collaboratif hautement attractif. Autre obstacle : la pauvreté de l'offre.

Les catégories d'outils collaboratifs Il y a plus de deux siècles, Adam Smith soulignait le rôle du travail collaboratif dans un fameux texte sur la "fabrique d'épingles" : dix ouvriers travaillant chacun de leur côté ne parviennent pas à produire plus de 20 épingles par jour et par ouvrier. S'ils se spécialisent chacun dans une étape de la fabrication, les cadences montent à 4 800 épingles par ouvrier et par jour. Problématique antédiluvienne C'est là le principe même de la division du travail, "une problématique vieille comme le monde, et d'où découle en ligne directe la nécessité d'organiser les interactions entre les employés, de les faire collaborer et coopérer", confirme Serge Levan, consultant en management et en technologies du travail collaboratif chez Main Consultants. Toutes les entreprises de plus d'une personne font nécessairement du collaboratif, même si elles n'en ont pas toujours conscience. La révolution informatique ? > Les outils de communication de base.

Article intéressant pour sa définition du RSE
Les réseaux sociaux d’entreprise ou RSE
Le RSE se définit comme un outil souple, central, collaboratif qui a pour objectif de répondre aux besoins de communication de la plupart des services d’une entreprise. Le RSE est organisé selon le schéma réseau social classique :
- un mur sur lequel on peut lire les différents échanges avec les collaborateurs inscrits,
- un mur personnel,
- des pages désignées en espace de travail pour organiser une entité, un projet, un intranet, un mini CRM, …
- des accès restreints selon l’organisation des espaces de travail
- une messagerie privée connectée avec l’email classique
Chaque collaborateur possède des accès à certains espaces de travail selon des règles définies par le responsable du RSE. Ces espaces sont organisés pour que toutes les informations soient notées et centralisées en un seul endroit. Ces espaces de travail deviennent des références d’organisation où chaque fichier peut être versionné, arch by annebres Nov 7

Related: