background preloader

Surlimage - Ecrits et ressources sur l'image

Surlimage - Ecrits et ressources sur l'image

http://surlimage.info/

Related:  imageSémiologie de l'imageconcepts

Trois techniques pour vérifier des images sur un smartphone English Ce guide explique étape par étape comment vérifier en ligne la véracité d’une photo rencontrée sur les réseaux sociaux. Quand une photo montrant l’ancien président sud-africain Jacob Zuma dansant collé-serré avec la jeune chanteuse Babes Wodumo est apparue sur les réseaux sociaux en 2016, de nombreux Sud-africains ont allègrement partagé l’image. En réalité l’image en contenait deux, assemblées à l’aide de Photoshop. 8 photographes d’après-guerre qui ont immortalisé Paris en partenariat avec Artsper La ville de Paris a été photographiée sous toutes ces coutures et certains artistes ont réussi à rendre leur vision de la Capitale immuable à travers le temps A Nous Paris et Artsper vous proposent de réenchanter votre quotidien avec 8 photographes d’après-guerre qui ont su immortaliser la capitale sous un jour nouveau et graver dans la mémoire collective des clichés inoubliables. Brassai -Vue nocturne sur Paris de Notre-Dame -1933-34 Gyula Halász, de son vrai nom, est un photographe français d’origine hongroise. Après des études de beaux-arts à Budapest et à Berlin, il s’installe à Paris en 1924, où il se lie avec quelques grandes figures de la scène littéraire parisienne comme Léon-Paul Fargue et Jacques Prévert.

« Maximiser l’objectivité et minimiser la neutralité » : du militantisme en sciences sociales Peut-on mener des recherches militantes dans les universités ? C’est l’une des questions que nous invite à regarder de plus près la polémique lancée par la ministre de l’Enseignement supérieur, demandant à l’Assemblée nationale le 16 février que soit lancé « un bilan de l’ensemble des recherches » qui se déroulent à l’université, afin de distinguer « ce qui relève de la recherche académique et ce qui relève du militantisme et de l’opinion ». Pour répondre à cette question du point de vue de l’épistémologie des sciences sociales, il faut effectuer des distinctions conceptuelles.

L’image à l’ère numérique Dans les pages idées de Libération, Pierre-Antoine Chardel et Asma Mhalla, respectivement professeur de sciences sociales et d’éthique à l’Institut Mines-Télécom Business School, et maîtresse de conférences à Sciences-Po, analysent les conséquences de l’extension de la reconnaissance faciale au domaine de la sécurité. Mis au point par les grandes plateformes numériques dans un but commercial et publicitaire, la technique serait aujourd’hui en passe d’être déployée au quotidien dans les dispositifs de surveillance généralisée, comme c’est déjà le cas en Chine. C’est probablement « l’un des sujets majeurs cristallisant le combat actuel pour les libertés fondamentales », soulignent-ils. Passer de la Smart City à la Safe City pose la question « du droit à évoluer dans l’espace public sans être identifié ». Séduction et peur des images

Le Siècle de Willy Ronis. Après le magnifique opus « Dior, 30 avenue Montaigne » (chronique à lire ici) et les évanescentes photographies signées Gérard Uféras, voici que les éditions Terre Bleue font à nouveau parler avec le récent ouvrage « Le Siècle de Willy Ronis ». « Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans… » égrène le texte d’un air célèbre. Un refrain en forme d’élégie tant le siècle que photographia Willy Ronis (1910-2009) nous revient, à travers son œuvre, sous le prisme réfléchi d’une fredaine enfuie. Enfant du Paris populaire, des piqueurs et des trotteuses, Willy Ronis se destine dès le berceau à témoigner en noir et blanc d’un siècle pas tout rose. Membre du groupe des XV, pilier de l’agence Rapho, celui qui fut proche de Capa, Seymour, Doisneau, Kertesz ou Brassaï fut, toute sa vie et selon son souhait, « le contraire du spécialiste ».

L’écoféminisme de Françoise d’Eaubonne Féministe, écologiste, militante pour la dénucléarisation, pour la cause homosexuelle, anti-carcéraliste, membre du Parti communiste pendant dix ans : Françoise d’Eaubonne était de tous les combats. Elle s’en revendiquait sans ambages ni apologies, dans un style désinhibé et volontairement peu conforme aux conventions académiques. Longtemps passée sous silence, cette figure importante de la gauche française est peu à peu remise à l’honneur, principalement grâce au travail de Caroline Goldblum et de Serge Latouche. Ceux-ci ont collaboré, entre autres, sur la réédition d’Écologie et féminisme. Révolution ou mutation ?

Ikonate, un set gratuit de 234 icônes personnalisables en SVG Besoin d'une série d'icônes pour vos projets ? iKonate en propose plus de 200, entièrement personnalisables. 234 icônes disponibles gratuitement sur Ikonate. Crédits : capture Ikonate. Des icônes personnalisables S’il reste encore relativement simple de trouver une série d’icônes gratuites en fouillant les méandres du web, il est moins évident de pouvoir les personnaliser avant de les télécharger.

Agence Gamma-Rapho Archive 2010 A l'occasion de la Soirée d'Inauguration du Festival, Voies Off et Xavier Zimbardo vous propose une grande fête en musique avec les images de l'agence Gamma/Rapho.... © Keystone, Gamma-Rapho sans titre Le présent cours entend guider l’auditeur dans une lecture méthodique de l’œuvre de Platon. Si nous espérons pouvoir à cette occasion partager le plaisir que donne encore ce texte indémodable, il s’agira également pour nous d’y méditer le paradoxe que décrit Rousseau au début de son Emile. Le paradoxe politique Les hommes sérieux tiennent en effet souvent la politique pour un art subtil où les idées embarrassent. Le « réalisme » courant vante ainsi à peu de frais le pragmatisme et le scepticisme des hommes d’action, tout en riant de l’aveuglement des penseurs, perdus dans la recherche des principes. Sous ce rapport, la cité idéale de Platon a acquis en quelque sorte la réputation de symbole : germe de toutes les utopies, ne fait-on pas d’elle désormais le ferment de toutes les dérives meurtrières ?

Related: