background preloader

Mémorial de l’abolition de l’esclavage

Mémorial de l’abolition de l’esclavage

http://memorial.nantes.fr/

Related:  EPI 4e: de l'esclavage aux droits civiquesThème 3 - LES TRAITES NÉGRIÈRES ET L’ESCLAVAGENantes, d'un port négrier à un port industriel (XVIIIè - XIXè siHISTOIRE DE L'ESCLAVAGEEsclavage et Traites négrières

Bordeaux au XVIIIe siècle Présentation générale Le XVIIIe siècle reste l'âge d'or bordelais. Certes, à la fin du XVIIe siècle, la ville est une capitale provinciale d'importance, mais elle présente l'aspect d'une cité médiévale close de remparts, où la rareté et l'exiguïté des portes, l'étroitesse des rues gênent les communications et les échanges. Sénat Junior - L'esclavage Un esclave est une personne qui n’est pas libre car elle appartient, comme un objet, à une autre personne. Elle doit lui obéir en toutes circonstances et travailler pour elle sans être payée. Apparu dans l’antiquité, l’esclavage est largement répandu dans la Grèce antique ou au sein de l’Empire Romain. On estime par exemple qu’au IVeme siècle avant Jésus-Christ à Athènes, le nombre d'esclaves s'élevait à 250 000, soit près d’un habitant sur deux. L’esclavage a aussi été largement présent dans le monde arabe ou encore en Chine.

Île Feydeau Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Elle cesse d'être une île lors des comblements du fleuve dans les années 1930, mais son ancien état apparaît encore clairement sur les plans de Nantes et le nom d'« île » lui a été conservé dans l'usage courant[1]. Localisation[modifier | modifier le code] Jusque dans les années 1730, elle était reliée à la ville par le « pont de la Poissonnerie »[2] et à l'île Gloriette par le « pont de Belle Croix »[3], premiers éléments de la ligne de ponts qui reliait Nantes au bastion de Pirmil sur la rive sud de la Loire, et au delà, à La Rochelle ou à Poitiers.

Traite des noirs et esclavage Fonds d'archives de la traite négrière et de l'esclavage.Seule une partie du fonds a été mis en ligne. Des documents numérisés complémentaires sont consultables en salle de lecture. Les documents mis en ligne concernent essentiellement des journaux de navigation ou de traite: cliquez sur les liens ci-dessous pour télécharger les documents en rapport. Bordeaux, la difficile mémoire de l'esclavage Un mascaron représentant le visage d’une africaine sur une façade à Bordeaux (Wikipedia) Samedi 10 mai, une cérémonie commémorative de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, se tient à Bordeaux, conformément à la loi Taubira. Deuxième port négrier de France, la ville a mis du temps à s’interroger sur ses responsabilités. Son passé ne passe pas tout à fait, et soulève encore des polémiques politiques et universitaires. La commémoration de l’abolition de l’esclave a un goût spécial à Bordeaux. Tout d’abord parce que la capitale girondine et l’esclavage ont un indéniable passé commun.

Mémoire et histoire - Concours "La Flamme de l'égalité" Ce concours s'inscrit donc pleinement dans les objectifs de la grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République, du plan de lutte contre le racisme et l'antisémitisme 2015-2017 ainsi que dans la mise en place du parcours citoyen. Objectif S'appuyant sur l'Histoire de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions, « la Flamme de l'Égalité » permettra aux élèves de mener une réflexion citoyenne, tout au long de l'année scolaire, en explorant, étudiant, interprétant, développant et analysant des événements, des archives et des faits historiques pouvant également s'inscrire dans des ancrages locaux. Ils pourront s'intéresser à des lieux de mémoire, des acteurs et des images, des œuvres littéraires ou artistiques, des discours, citations et débats, des procès ou chroniques régionales, des lois ou règlements, des parcours individuels et des figures connues ou oubliées emblématiques. Public concerné

La traite négrière rochelaise au XVIIIe siècle Plus nombreux sur un navire négrier que sur les navires marchands, l’équipage dont les marins sont plus là par défaut que par choix, n’est pas toujours de qualité. Dans son journal, Claude-Vincent Polony avoue à son capitaine qu’à bord de La Reine de Podor, certains marins lui causent bien du souci : « soyez sans inquiétude à l’égard de nos captifs. Je le regrette, nos Blancs me donnent plus de peine à contenir ». La promiscuité - les plus gros négriers comptaient plus de 100 marins -, les risques, la durée du voyage, le climat, l’eau croupie et la mauvaise nourriture sont le lot quotidien d’un équipage qui n’hésite pas à déserter aux rares escales ou à l’arrivée aux Antilles. Les armateurs rochelais ont été accusés de retenir la solde des déserteurs, ou celle des marins qui ont fait naufrage, au détriment des familles, ce contre quoi le député rochelais à l’Assemblée nationale, Samuel de Missy s’est battu.

Comblements de Nantes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Schéma des zones aménagées. Bras de la Bourse (ouest) Bras de la Bourse (est) Rescindement de l'île Gloriette Bras de l'Hôpital (centre) Bras de l'Hôpital (est) Bras de l'Hôpital (ouest) Tunnel Saint-Félix (en pointillés) Canal Saint-Félix et gare d'eau Erdre Du pont de la Rotonde à l'île Feydeau Histoire[modifier | modifier le code] Traites négrières Une colonne d'esclaves en Afrique Elles ont existé à plusieurs époques et dans divers lieux. L'une des plus importantes a eu lieu du XVIe siècle au début du XIXe siècle.

Related: