background preloader

Nantes

Facebook Twitter

Eurocities : bilan positif après deux années de présidence. "Nos grandes métropoles sont des espaces de solutions pour demain.

Eurocities : bilan positif après deux années de présidence

J’en suis encore plus convaincue à l’issue de cette expérience à la présidence d’Eurocities », souligne Johanna Rolland, après ces deux années passées à la tête de ce réseau des 130 métropoles européennes de plus de 250 000 habitants. Deux projets importants sont soutenus par des financements européens. L'opération sociale urbaine des « 5 ponts » (centre d’hébergement d’urgence, services pour personnes en situation de précarité) est financé à hauteur de 5,5 M€ sur un total de 8,5 M€. Une subvention de 4,4 M€ (sur 5,6 M€) est accordée au projet « MySMARTlife » en lien avec Hambourg et Helsinki pour le développement de la ville « intelligente », via des solutions innovantes pour l’énergie, les transports… Johanna Rolland annonce par ailleurs la création prochaine à Nantes d’un « Pôle Europe » avec les acteurs européens nantais. Plus d'informations dans Presse Océan ce mercredi.

MySMARTLife, un bel exemple de projet de recherche collaboratif. Mines Nantes et Télécom Bretagne, en partenariat avec Armines, associent leurs efforts et leur savoir-faire dans le cadre du projet européen H2020 MySMARTLife sur les villes intelligentes...

MySMARTLife, un bel exemple de projet de recherche collaboratif

Les enseignants-chercheurs du département Systèmes Energétiques et Environnement de Mines Nantes (laboratoire GEPEA) et ceux du département Logique des Usages, Sciences Sociales et de l’Information de Télécom Bretagne (laboratoire Lab-STICC) combinent leur expertise afin d’élaborer des solutions innovantes en matière de gestion intelligente des services urbains, tels que le chauffage, l’éclairage et les transports en commun. Cette collaboration inscrit la future école dans une dynamique de recherche internationale. Le projet MySMARTLife sera officiellement lancé le 14 décembre à Nantes en présence des partenaires. Imaginer la cité intelligente de demain Ces projets complexes mêlant technologies et organisations sociales sont propices à une approche inter disciplinaire. Compteurs Linky : danger ou non ? 25/11/2016 – 08H00 Nantes (Breizh-info.com) – Personne ne peut l’ignorer tant ERDF communique sur le sujet, l’installation des compteurs électriques Linky (voir notre étude à ce sujet) a démarré le 1er décembre 2015.

Compteurs Linky : danger ou non ?

On les installe en ce moment à Nantes. D’ici 5 ans, fin 2021, ils auront remplacé les 35 millions de compteurs électriques existants. Il en sera de même avec les compteurs Gazpar pour le gaz puis avec ceux pour l’eau. Cette mesure s’inscrit dans le cadre de « la transition énergétique » thème cher aux gouvernements occidentaux et aux médias. Mais alors que Linky aurait pu servir d’indicateur fiable de sa consommation électrique en temps réel, son intérêt est limité, il risque de faire gonfler la facture de millions d’usagers. Un petit livre écrit par Clotilde Duroux, la vérité sur les nouveaux compteurs communicants, sous titré : « écologie, économie, santé législation.. Au CityLab Alliance, des étudiants redéfinissent la ville de demain - Make it digital.

Réunissant pour la première fois des étudiants de l’Alliance Centrale-Audencia-Ensa Nantes et une dizaine d’entreprises pour réinventer la communication dans la ville de demain, la première phase du CityLab Alliance s’est déroulée les 17 et 18 novembre derniers.

Au CityLab Alliance, des étudiants redéfinissent la ville de demain - Make it digital

Deux formations d’Audencia y étaient ainsi représentées, à savoir les Mastères Spécialisés® “Stratégie Marketing à l’Ère Digitale”, et “Marketing, Design et Création”. Pour en savoir un petit peu plus, rencontre avec Romane Monvoisin, Maëlys Moutte, Alvise Ghizzo et Louis Gouze. Pour commencer, parlez-nous de ce petit ”icebreaker” qu’on a pu voir sur les réseaux sociaux ! Alvise : C’était trop cool ! Dans le hall de Centrale, un chorégraphe qui travaille avec l’Ensa nous a fait faire des danses, des chorégraphies, pour briser la glace. Maëlys : On devait par exemple fixer une personne et ne jamais la lâcher des yeux, essayer de la retrouver. Louis : Honnêtement l’idée était bien trouvée. Concrètement, le CityLab c’est quoi ? Nantes s’imagine déjà en smart city. Résolument engagée dans la digitalisation de ses services et de son rapport à sa population, la Ville de Nantes est l’une des plus avancées de France dans cette voie numérique.

Nantes s’imagine déjà en smart city

Les ambitions de Francky Trichet, adjoint au Numérique et à l’Innovation de Johanna Rolland, maire (PS) de la ville. On poursuit notre tour de France du développement du numérique dans nos grandes villes (tous nos anciens articles à découvrir dans la rubrique Smart City). Cette semaine, étape sur les bords de l’Erdre, avec Francky Trichet, adjoint au maire de Nantes. Smartlink.fr : Quels sont les outils numériques déjà mis en place dans votre ville pour la population et les touristes ? Francky Trichet : J’en citerai 4 principales : Nantes dans ma poche, e-démarches, nantesco.fr et la Nantes Digital Week. « Nantes dans ma poche » a été lancé en mai 2015. Le 2e outil, c’est e-démarches, qui existe depuis 2011. Le 3e outil, c’est Nantes&Co.fr, que nous avons mis en ligne en janvier 2016.

Fondation de l'Université de Nantes - Bouygues Bâtiment Grand Ouest rejoint les mécènes de la Fondation de l'Université de Nantes. Vous êtes ici : Accueil université > Fondation > Accueil A- A+ Aa.

Fondation de l'Université de Nantes - Bouygues Bâtiment Grand Ouest rejoint les mécènes de la Fondation de l'Université de Nantes

De la recherche scientifique à l’innovation en entreprise, quels leviers pour l’Ecole des Mines de Nantes ? - Monde des grandes écoles et des universités. Une tribune de Laurence Le Coq, directrice de la recherche et Frédéric Pallu, directeur des relations avec les entreprises, à l’Ecole des Mines de Nantes Pour répondre aux grands défis industriels, la formation de nos ingénieurs se fait en lien avec les entreprises, et s’appuie sur la recherche et l’innovation Transition numérique, transition énergétique, usine du futur… Uberisation, refonte des chaines de valeur… Dans une économie en pleine transformation, la diffusion des connaissances issues de la recherche peut se faire via des partenariats entre entreprises et laboratoires de recherche.

De la recherche scientifique à l’innovation en entreprise, quels leviers pour l’Ecole des Mines de Nantes ? - Monde des grandes écoles et des universités

Cette diffusion passe aussi par les jeunes diplômés, formés au contact des enseignants-chercheurs, et recrutés par les entreprises, ou encore par les temps de stage de nos étudiants en entreprise : chaque année, une quarantaine d’entreprises, majoritairement des PME industrielles, accueillent des étudiants à l’occasion de “missions courtes “. Fondation de l'Université de Nantes - Bouygues Bâtiment Grand Ouest rejoint les mécènes de la Fondation de l'Université de Nantes. Nantes : une « Smart City » à la française - iQ France.

C’est à l’occasion du festival Web2day que la ville de Nantes officialise son ambition de devenir une “Smart City” à la française.

Nantes : une « Smart City » à la française - iQ France

Mais comment la ville gère-t-elle sa transition numérique ? Chaire de recherche par le design Banque Populaire Atlantique – LIPPI. Le 26 mai 2016, le Cluster du Quartier de la Création a organisé un apéripitch dédié aux innovations et expérimentations dans les domaines de la Ville créative, durable et connectée, dans le cadre du programme d’animation de la communauté créative portée par la SAMOA sur la thématique « Ville créative, durable et connectée ».

Chaire de recherche par le design Banque Populaire Atlantique – LIPPI

Lors de cette soirée, les participants ont eu l’occasion de découvrir des projets stimulants dans les domaines de la Ville créative, de l’environnement et des objets connectés, du design d’éclairage et de l’habitat intelligent. EUROCITIES à Nantes : les villes intelligentes au service de l'Europe - International. Stimergy vend du cloud… et de l'eau chaude. 15 Juin 2016 Cette chaudière qui équipe à Nantes un ensemble de 40 logements sociaux est aussi un mini data center.

Stimergy vend du cloud… et de l'eau chaude

La startup Stimergy cultive un modèle d’affaires original : elle développe un réseau distribué de centres de données sécurisés et économes qui sont autant de sources d’alimentation en eau chaude des bâtiments. C’est une panne de climatisation qui a servi de déclencheur. Christophe Perron était responsable d’un centre de calcul dans une startup quand il a constaté combien la température pouvait monter rapidement en l’absence de refroidissement. « C’est quand même dingue d’utiliser de l’énergie pour absorber la chaleur d’une salle serveurs. » Ce sentiment de gaspillage absolu le pousse à imaginer une solution.

Le principe mis au point par Stimergy est très simple : les serveurs sont immergés dans un bain d’huile qui absorbe les calories excédentaires et les transfère à un circuit d’eau chaude utilisable directement dans le bâtiment. L’innovation est aussi économique. #Web2Day : Anticiper la ville intelligente de demain selon Nantes. Comprendre, informer, visualiser : comment appréhender la smart city ? Entre méconnaissance et méfiance : une smart city difficile à accepter La non connaissance ou la méconnaissance de la smart city entraîne la méfiance de ses futurs utilisateurs. Peur du piratage, syndrome Big Brother, non adhésion … nombreux sont les freins à une acceptation massive du concept.

Et pourtant, ces craintes viennent souvent des mêmes personnes qui affichent leur vie sur les réseaux sociaux.