background preloader

Etcas Nantes et approfondissements

Facebook Twitter

Habiter le patrimoine - Habiter le patrimoine du XXe siècle : l’exemple de la « Maison radieuse » de Le Corbusier à Rezé les Nantes. 1Habiter le patrimoine, c’est, le plus souvent, vivre dans un lieu reconnu comme ayant une valeur exceptionnelle, que ce soit du point de vue paysager, culturel ou architectural. 2Lorsque la reconnaissance concerne le paysage, c’est un consensus universel qui en établit la qualité et les exigences de la préservation.

Habiter le patrimoine - Habiter le patrimoine du XXe siècle : l’exemple de la « Maison radieuse » de Le Corbusier à Rezé les Nantes

Lorsque la reconnaissance est celle d’une œuvre historique ou culturelle, c’est le plus souvent le poids du temps qui a construit la forme reconnue, à moins que ce ne soit la qualité de son concepteur. 3Pour ce qui est de l’exemple dont nous traitons, la « Maison radieuse » de Le Corbusier à Rezé, la reconnaissance comme patrimoine se pose de façon complexe. 4C’est en effet, un immeuble d’habitat social qui a été réalisé en 1955 et conçu par un architecte qui a joué un rôle déterminant dans les réflexions urbanistiques, artistiques et architecturales de son temps. 1 Les façades et toitures ont été inscrites à l’inventaire supplémentaire le 16 septembre 1965 alors (...) Habiter patrimoine XXème siècle Cité radieuse Rezé. Bordeaux Bristol L’émergence récente de la mémoire de l’esclavage dans l’espace public : enjeux et significations.

1 Ces recherches ont reçu le soutien financier de la School of Geographical Science à Bristol et du (...) 2 Myriam Cottias, « Société sans mémoire, société sans histoire : le patrimoine désincarné », Encycl (...) 3 Richard Price, Le Bagnard et le Colonel, Paris, PUF, 2000, p. 162 et p. 168. 4 Richard Price, « Monuments and silent screamings : a view from Martinique » in Gert Oostindie (ed. (...) 1La question de la constitution d’une mémoire relative à la traite et à l’esclavage est devenue d’une actualité brûlante au cours des quinze dernières années.

Bordeaux Bristol L’émergence récente de la mémoire de l’esclavage dans l’espace public : enjeux et significations

Jusque-là, le sujet restait entouré d’une épaisseur silencieuse déconcertante, y compris même dans les lieux marqués encore aujourd’hui par le poids des héritages de cette histoire douloureuse. Aux Antilles françaises par exemple, ces événements majeurs n’ont pas fait l’objet d’une « mémoire officielle » véhiculée par les responsables politiques. 5 Cf. Christine Chivallon (1999 et 2001). 6 Cf. 21 Ibid. 29 Éric Saugera, op. cit., p. 19. Le recyclage urbain, entre démolition et patrimonialisation : enjeux d’appropriation symbolique de l’espace. 1La question de l’appropriation de l’espace est révélatrice des relations de pouvoir entre groupes sociaux.

Le recyclage urbain, entre démolition et patrimonialisation : enjeux d’appropriation symbolique de l’espace

Nous l’envisagerons dans le cadre de la ville, « création du pouvoir et des lieux de pouvoir » (Burgel, 2001), espace où ces enjeux d’appropriation sont exacerbés. Manifestation du principe de centralité, la ville est par excellence le théâtre de conflits pour l’appropriation d’espaces rares. 2Sans pour autant l’occulter dans notre réflexion, nous n’envisagerons pas cette question de l’appropriation de l’espace urbain sous l’angle juridique des transferts de propriété, ou sous l’angle économique de la valeur et de ses évolutions. Mais de manière privilégiée sous l’angle symbolique de la légitimité des acteurs sociaux en présence et des revendications de visibilité qu’ils portent dans cet espace de mise en scène des pouvoirs.

Même si nous avons conscience, comme l’écrivait J. 1 Ce travail est réalisé dans le cadre du groupe « politiques patrimoniales » de l’UMR CNRS 6590 (ESO (...) Charte et Secteur Sauvegardé. 5-2-3_Liste_patrimoine_et_petit_patrimoine. Nantes-projet-ile-de-nantes. Une île réservée aux bobos. Dossier : Île de nantes : une ville se construit sous nos yeux Table ronde : Une île réservée aux bobos ?

Une île réservée aux bobos

Résumé > Sur un sujet aussi important que l’Île de Nantes, le débat public, aujourd’hui, est à peu près inexistant. C’est pourquoi Place publique a voulu le susciter lors d’une table ronde organisée fin mai à l’École d’architecture de Nantes. THIERRY GUIDET > Pourquoi cette table ronde ? GOULVEN BOUDIC > Pourquoi si peu de débat ? GILLES BIENVENU > Au moment de la consultation, le débat a été important, et puis le choix d’une équipe l’a forcément désamorcé. LAURENT DEVISME > Oui, il y a beaucoup de débats derrière nous. LAURENT THÉRY > Ce projet en effet a fait débat. GILLES PINSON > De la logique même du projet découle la dilution du débat. Patrimonialisation de l’héritage industriel à Nantes. Compte-rendu réalisé par Pauline Henriot et Vincent Le Rouzic (contact : prenom.nom@ens.fr) Longtemps négligé par les pouvoirs publics, le potentiel du patrimoine industriel de Nantes s’est révélé progressivement au cours des années 1990.

Patrimonialisation de l’héritage industriel à Nantes

Charte et Secteur Sauvegardé.