background preloader

TRAITÉS

Facebook Twitter

Accords Sykes-Picot, 1916, Digithèque MJP. Lettre de Paul Cambon, ambassadeur de France à Londres,à Son Excellence Sir Edward Grey, secrétaire d'État britannique aux affaires étrangères9 Mai 1916.Monsieur le secrétaire d'État,Désireux d'entrer dans les vues du Gouvernement du Roi et de chercher à détacher les Arabes des Turcs en facilitant la création d'un État ou d'une confédération d'États arabes, le Gouvernement de la République avait accepté l'invitation qui lui avait été adressée par le cabinet britannique en vue de fixer les limites de cet État et des régions syriennes où les intérêts français sont prédominants.

A la suite des conférences qui ont eu lieu à ce sujet à Londres et des pourparlers qui se sont poursuivis à Pétrograd un accord s'est établi. J'ai été chargé de faire connaître à Votre Excellence que le Gouvernement français accepte les limites telles qu'elles ont été fixées sur les cartes signées par Sir Mark Sykes et M. Georges Picot, ainsi que les conditions diverses formulées au cours de ces discussions. Accords et Traités. Base des Traités et Accords et de la France La base Traités et Accords et de la France est issue de la migration et de la fusion de deux anciennes bases : Choiseul, base historique (traités et accords de la France avant 1914) et Pacte, base juridique (traités et accords en vigueur). Sont ici présentés les accords et traités publiés, en vigueur ou qui l'ont été, et ceux qui peuvent être qualifiés d'historiques (accords signés il y a plus de 50 ans, entrés dans le patrimoine national et communicables, parfois encore en vigueur).

Ils sont tous enregistrés et conservés définitivement aux Archives diplomatiques du ministère des Affaires étrangères et européennes. La base est renseignée au fur et à mesure de la réception aux Archives diplomatiques des traités et accords signés par la France. Les renseignements sur les accords multilatéraux dont la France n'est pas dépositaire ne sont fournis qu'à titre indicatif. Cliquer ici pour accéder au formulaire de recherche.

British Mandate For Palestine, 1922. The British Mandate For Palestine San Remo Conference, April 24, 1920 Confirmed by the Council of the League of Nations on July 24, 1922 Came into operation in September 1923. "The Council of the League of Nations: Whereas the Principal Allied Powers have agreed, for the purpose of giving effect to the provisions of Article 22 of the Covenant of the League of Nations, to entrust to a Mandatory selected by the said Powers the administration of the territory of Palestine, which formerly belonged to the Turkish Empire, within such boundaries as may be fixed by them; and Whereas recognition has thereby been given to the historical connexion of the Jewish people with Palestine and to the grounds for reconstituting their national home in that country; and Whereas the Principal Allied Powers have selected His Britannic Majesty as the Mandatory for Palestine; and Confirming the said Mandate, defines its terms as follows: The Mandatory shall, so far as circumstances permit, encourage local autonomy.

Opinion: African migrants - payback time? | Africa | DW.COM | 03.09.2015. Since the beginning of this year a relentless flow of images from the Italian island of Lampedusa, the city of Calais where the Eurotunnel starts, Bodrum in Turkey, the eastern islands of Greece, or the Spanish enclaves of Ceuta and Melilla in Morocco, are invading television screens and media outlets. They portray massive-scale attempts by desperate souls trying to reach European countries. The EU commissioner in charge of migration declared this month this is the worst migrant crisis since World War II.

Is it? Maybe for Western Europe it is perceived as such, but it is not. Understanding why is important, because more is coming. Migration is part of the human journey since the sophisticated apes started moving out of the Rift Valley in Africa. Carlos Lopes is head of the UN Economic Commission for Africa Most Italians forgot they created entire nations such as Argentina and Uruguay. Africa has struggled more than most to find a way out of poverty. Have something to say?

The long-run effects of the Scramble for Africa | VOX, CEPR’s Policy Portal. The predominant explanations for the deep roots of contemporary African (under)development centre on the influence of Europeans during the colonial period (Acemoglu et al 2005), and on the slave trade in the centuries before colonisation when close to 20 million slaves were exported from Africa (Nunn 2008).1 Yet another milestone took place amidst these two major events.

In new research (Michalopoulos and Papaioannou 2011) we study the consequences of the "Scramble for Africa", which started with the Berlin Conference of 1884–85 and was completed by the turn of the 20th century. In this brief period, the prospective colonisers partitioned Africa into spheres of influence, protectorates, colonies, and free-trade areas. The borders were designed in European capitals at a time when Europeans had barely settled in Africa with little knowledge of the geography and ethnic composition of the areas whose borders were designing. Our procedure identifies most major partitioned ethnic groups. Berlin Cenference 1885. Europe, MJP, université de Perpignan. Digithèque MJP Europe Les organisationsLes assemblées européennesL'Union européenne Les organisations Conseil de l'EuropeCour européenne des droits de l'homme (Strasbourg)Conseil des communes et des régions d'Europe Congrès des pouvoirs locaux et régionaux UEO - Union de l'Europe occidentale OSCE - Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe OCDE - Organisation de coopération et de développement économique AELE Association européenne de libre-échange Alpeadria Conseil nordique Agence spatiale européenne BERD - Banque européenne pour la reconstruction et le développement Les assemblées européennes Parlement européen APCE - Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe Assemblée de l'OSCE Assemblée de l'UEO Assemblée parlementaire de l'OTAN Assemblée balte Conseil nordique L'Union européenne EUROPA le serveur de l'Union européenne Le ConseilAccès à la présidence La Commission La Cour de justice Le Parlement européen Conseil économique et social Comité des régions Médiateur européen Cedefop Eurostat.

Digithèque de Matériaux juridiques et politiques. Grands traités politiques, Documents de relations internationales, Digithèque MJP. Documents relatifs à la Grande Guerre Accords relatifs à la formation des alliances : - La Duplice entre l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie, 7 octobre 1879 ; le Traité des trois empereurs, 18 juin 1881 ; la Triplice, 20 mai 1882 ; la Quadruplice, 30 octobre 1883 ; le traité de réassurance entre l'Allemagne et la Russie, 18 juin 1887 ; l'accord entre l'Autriche, la Grande-Bretagne et l'Italie du 12 décembre 1887 ; la seconde Triplice, 6 mai 1891 ;- L'entente cordiale franco-russe, 1893 ; l'entente cordiale franco-britannique, 8 avril 1904 ; l'alliance anglo-japonaise, 30 janvier 1902 et 12 août 1905 ; l'entente anglo-russe du 31 août 1907 ; enfin la Déclaration de la Triple Entente du 4 septembre 1914.

La crise de 1914 entre l'Autriche et la Serbie (attentat de Sarajevo et ultimatum autrichien). L'armistice du 11 novembre 1918 sur le front occidental. L'armistice de Salonique avec la Bulgarie (29 septembre).