background preloader

Blog sur enseignement culture de l'info - identité numérique au collège

Blog sur enseignement culture de l'info - identité numérique au collège
Voilà cinq ans que je travaille avec les élèves sur la question des traces et de l’identité numérique. Et depuis cinq ans cette question me préoccupe même si je sens l’utilité civique et sociale de mes interventions. Je fais passer des informations, j’ai un rôle d’animatrice voir d’éducatrice. Mais en quoi mon rôle se distingue-t-il de celui des intervenants des sociétés privées dans les établissements scolaires ? Ai-je vraiment un rôle d’enseignante ? Oui sans doute mais dans ce cas : qu’est-ce que j’enseigne ? Pour les professeurs des autres disciplines, anciennes et instituées, c’est une question qui ne se pose pas. Alors que j’étais en plein dans la construction de mon projet Identité Numérique de l’année avec les 3èmes (co-construction avec mon collègue de Technologie), que je gardais dans un coin de la tête ma question toujours présente, j’ai lu hier soir l’article publié par André Tricot dans le dernier numéro de Mediadoc. Et tout s’est éclairé. Voilà, j’y suis arrivée !

http://mesdocsdedoc.over-blog.com/article-qu-est-ce-que-j-enseigne-a-mes-eleves-quand-je-leur-apprends-a-maitriser-leur-identite-numerique-97372341.html

Related:  Ressources pour l'exercice du métier de prof-doc

Professeurs documentalistes de l'académie de Limoges Une sélection d’articles en fonction des 7 thématiques du programme en seconde générale et technologique.►Voir sur éduscolML Le 3 janvier 2020 paraîtra Inter’Class. Éducation aux médias et à la citoyenneté, un ouvrage dans lequel la journaliste Emmanuelle Daviet, actuellement médiatrice des antennes de Radio France, présente le dispositif qu’elle a élaboré suite aux attentats de 2015. Afin de lutter contre les infox, InterClass’ fait collaborer professionnels de la radio et professeurs pour amener les collégiens et lycéens en REP à expérimenter les pratiques journalistiques et produire leurs propres reportages radiophoniques.

Le mythe des 26 heures démenti par la ministre – docalabordage Les rumeurs, les légendes urbaines, les hoax sont souvent pour nous un objet d’étude et pour ma part un objet de fascination. Dans le contexte de la réforme du collège, il en est un qui m’étonne au plus haut point, et qui m’inquiète : on ne pourrait pas dépasser 26 heures de cours hebdomadaires l’année prochaine. Un certain nombre de collègues se voient alors refuser la poursuite des heures d’enseignement qu’ils menaient souvent en 6e, exclure des dispositifs comme les EPI ou l’AP, sous prétexte que ces heures sont « à prendre » sur les heures de disciplines. Pourtant, la seule mention à l’impossibilité de rajouter des heures d’enseignement aux élèves ( en dehors des enseignements de complément ), se trouve dans la circulaire du 30/06/2015 : »La dotation horaire supplémentaire ne peut pas être utilisée, à l’exception des heures dédiées aux enseignements de complément, pour augmenter l’horaire hebdomadaire des élèves. ». Les mots ont un sens.

Quelle place pour les TIC dans les pratiques de l'enseignant chercheur ? Nous avons rencontré un enseignant chercheur de philosophie, Luc Foisneau, directeur de recherche au CNRS, qui appartient au Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron ( équipe de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales rattachée au CNRS) et son témoignage est éclairant sur les usages des outils numériques dans les milieux académiques. Ici comme ailleurs, il convient de ne pas surévaluer les changements mais de voir comment peu à peu les les initiatives pionnières, comme les carnets de recherche, éveillent l'intérêt des chercheurs en sciences humaines. Luc Foisneau, vous êtes principalement chercheur : sur quoi porte votre travail ? Mon travail porte à la fois sur l’histoire de la pensée politique moderne (Machiavel, Hobbes, Rousseau) et sur l’histoire de la pensée politique contemporaine, avec un intérêt particulier pour l’œuvre de Rawls et de ses successeurs Connaissez-vous le travail de Marin Dacos et le portail Revues.org.

Comment utiliser Periscope dans l’éducation ? Tout le monde a évidemment entendu parler de la dernière application à la mode, l’application qui permet de retransmettre une vidéo en direct à ses abonnés. Celle que certains footballeurs auraient peut-être mieux fait de ne pas utiliser. Nous parlons de Periscope bien sûr. Si cet outil fait une entrée remarquée dans le monde du journalisme, certains enseignants tentent de mettre en place des activités avec Periscope dans l’éducation.

L'identité numérique Certains enseignants documentalistes estiment que le cœur du métier va être, dans les années qui viennent, un travail sur la notion d’identité numérique afin d’aider les élèves à construire leur personnalité, et à réfléchir aux conséquences de cette « mise en scène » médiatisée (Cf Richard Peirano dans Savoirs CDI d’octobre 2011). Le « cœur », c’est peut-être beaucoup s’avancer, mais aucun enseignant, documentaliste ou pas, ne peut nier que l’identité numérique est en train de bouleverser le mode de construction de l’image de soi des adolescents. En conséquence, il est indispensable que l’Ecole donne aux jeunes les moyens de maîtriser cette image en construction : distinction entre espace privé et espace public, protection des données personnelles, e-reputation... voilà des connaissances à construire avec eux. Cette séance, destinée à des élèves de première professionnelle, n’est évidemment pas transposable à tous les niveaux. Les documents proposés à votre lecture :

Information Documentation Aix-Marseille Comme l’indique la lettre des IA-IPR EVS d’Aix-Marseille, la page d'accueil de votre site académique se transforme pour devenir un lieu d'échanges et de mutualisation pour répondre à l’inédit de cette situation de confinement. C’est pourquoi nous mettons en place une boite à idées permettant : - de centraliser les ressources incontournables pour les professeurs documentalistes dans ce cadre - d'engager la réflexion autour des pratiques professionnelles devenues nécessairement à distance La concentration des médias en France : qui possède quoi ? Lagardère Active est le pôle audiovisuel du groupe Lagardère SCA, dirigé par Arnaud Lagardère. Le groupe rassemble des activités d’édition (Stock, Fayard, Grasset, Larousse…), de distribution (points de vente Relay), d’entertainment et de presse. Lagardère Active est présent sur tous les types de médias avec Europe 1, "Le Journal du Dimanche", "Elle", "Paris Match", "Public", "Télé 7 Jours", Gulli… Le Groupe Hersant Média, dirigé par Philippe Hersant, est né en 1985 de la division du groupe Hersant en deux entités, pour échapper à la loi sur la concentration de la presse. Le groupe détient actuellement de nombreux journaux outre-mer : "France Antilles", "France-Guyane", "La Dépêche de Tahiti", "Les Nouvelles de Tahiti", "Journal de l'île de La Réunion" et "Les Nouvelles calédoniennes". Patrick Hurbain est à la tête du groupe Rossel, fondé par Pierre-Emile Rossel, depuis 2001.

Les 7 clés de la mémoire Comment retenir ? Comment mémoriser son cours en vue des examens ? Comment retenir des listes de chiffres ou de noms ?

Related:  EMIPROFDOC