background preloader

Après le document de collecte : Evaluer un pad

Après le document de collecte : Evaluer un pad
Ce billet fait suite à celui-ci. Nous avons en effet demandé aux élèves de réaliser par binôme un pad, document collaboratif, pour le travail de SVT sur le dossier santé et environnement (classes de 3e). Les élèves sont d’abord passés par l’étape du document de collecte qui permet le copier-coller. Après avoir imprimé ce document, ils devaient réécrire et s’approprier le contenu en complétant et en développant leur plan que mon collègue et moi-même avions corrigé. Les élèves ont vraiment eu le souci de reformulation, de conservation des informations pertinentes par rapport à leur plan même si sur certains pads le passage du copier-coller au copier-créer reste difficile soit parce qu’ils ne comprennent pas le passage et ne font donc aucun effort de synthèse soit au contraire parce qu’ils estiment que la phrase est déjà suffisamment claire. Une grille d’évaluation été proposée sur le modèle de celles proposées sur Docs pour docs pour l’évaluation d’un panneau ou d’un exposé oral. Related:  Sitographie sur le document de collecte

La fiabilité de l’encyclopédie « Wikipédia », un modèle pour initier à l’écriture collaborative Rien de nouveau, je le confesse, par rapport à ces deux séances publiées, ici et là, sur Cactus acide,… si ce n’est une mise en situation des élèves qui tient du jeu de rôle dans la manière d’appréhender la célèbre encyclopédie en ligne. Il s’agit, en l’occurrence, de mettre les élèves en situation, qu’ils interviennent en tant qu’humains ou de bots, avec des fonctions spécifiques. Je tiens cette idée de deux expérimentations, la première qui s’avéra être un échec cuisant, si l’on entend par là 6 six moins d’interdiction de contribuer parce que des élèves, dans leur empressement à vouloir bien faire auraient paraît-il « vandalisés » l’article « Les champs d’honneurs » qu’ils s’employaient pourtant à corriger. Je propose cette séquence « L’encyclopédie Wikipédia est-elle fiable? » aux élèves de seconde, en début d’année, dans le cadre de l’AP. C’est, par ailleurs, un préalable nécessaire à une utilisation plus régulière de plateformes d’écriture collaborative.

LES TECHNIQUES PEDAGOGIQUES Document de collecte : savoir copier pour construire, structurer et partager son environnement informationnel Un document de collecte, concrètement et initialement, est un écrit réalisé avec un traitement de texte ; il contient un titre explicite commençant par « Document de collecte sur…», ce qui aide l’élève à situer ce qu’il est en train de réaliser non pas comme un contenu de connaissances mais bien comme un contenu de collecte d’informations. Il comporte également à minima des adresses URL et des extraits copiés-collés de sites Web. Il peut se définir ainsi : Le document de collecte (Niveau débutant)- contient plusieurs sources,- propose un extrait en copier-coller pour chaque source et la référence de la ressource,- est une compilation de ces sources sans obligation de mise en forme. Le document de collecte (Niveau avancé)- présente une structure organisationnelle spécifique (empilement de copier-coller référencés),- peut être créé avec des outils variés,- peut faire l’objet d’une mise en forme ou d’une éditorialisation. - De quoi parle-t-on ? - Quelle progression peut être proposée ?

Ecrire collectivement au collège : utiliser un pad Cette année, au collège Matisse de Grand Couronne, les professeurs de lettres de 4ème et le professeur documentaliste ont une heure dans leur emploi du temps pour l’aide au travail personnel (ATP). Les élèves ont été divisés en groupe de compétences : un groupe en difficulté travaille sur de la rémédiation orthographique, puis sur la création d’une bande-dessinée ou d’un journal. un groupe écrit collaborativement une nouvelle interactive du XIXème siècle sur le modèle "histoire dont vous êtes le héros" (environ 8-10 élèves). Les élèves et leurs professeurs en pleine séance d’écriture collaborative Objectifs en lettres : Rédiger un récit long Utiliser un schéma narratif complexe Réinvestir les connaissances des séquences sur Maupassant Objectifs documentaires : Permettre un processus de communication écrite pendant une phase de rédaction - Responsabiliser les élèves lors d’une production collective, les sensibiliser aux droits et devoirs des internautes du web Favoriser l’autonomie des élèves

Document de collecte : savoir copier pour construire, structurer et partager son environnement informationnel Voilà presque un an avaient lieu les journées professionnelles de l'ANDEP. J'y ai alors animé un atelier atour du document de collecte dans lequel je suis revenue notamment sur l'appropriation collective de questionnements liés à la recherche d’informations et la didactisation de la notion de document de collecte. Durant l'atelier nous avons réfléchi à la constitution d'une grille d’évaluation. Le texte ci-dessous a été publié sous la licence CC BY-NC-SA dans les actes du colloque, qu'il est encore possible de commander via le site de l'ANDEP. L’objectif de cet atelier est de replacer le document de collecte dans un cadre plus large que la pratique du copier-coller à laquelle il est associé. Dans sa mise en œuvre, il renouvelle des pratiques liées à la recherche documentaire, fondement de notre enseignement. L’atelier proposé dans le cadre des journées professionnelles a permis d’aborder le document de collecte autour de 4 questions : - De quoi parle-t-on ? - analyser des sources,

Le document de collecte comme tremplin vers un travail collaboratif : ambitieux ? Pour le dossier santé et environnement en SVT 3e, nous avons avant les vacances travaillé : - sur un article d'actu (cartographie des producteurs d'info), - sur les sources (cartographie des sources), + réalisation de scoop.it, - sur le document de collecte (extraire les thèmes liés au sujet et confrontation par binômes), - sur le plan dégagé à partir du document de collecte et corrigé par mon collègue, Et maintenant ? Toujours ces mêmes préoccupations et questionnements : Comment faire pour que les élèves ne tombent pas dans le copier-coller et ne rendent un travail vite fait bien (mal) fait ? Voici mon idée, toujours enrichie de mes lectures, de mes échanges et des nombreux blogs de collègues: - Créer un pad (sur www.framapad.org) par binôme (l'option "choisir le nom du pad" permet de choisir une adresse URL facilement mémorisable pour les élèves). - Envoyer le lien par mail à son binôme, et en copie au prof de SVT et au professeur-documentaliste. L’intérêt que j'y trouve : Et ensuite ?

La RD en utilisant la présentation du document de collecte - Carte mentale La recherche documentaire avec la présentation du document de collecte [1] me parait la plus adaptée à la formation à la RD : elle se base sur les pratiques antérieures des élèves, elle est plus intuitive et évite l’écueil de la hiérarchisation des étapes dans la présentation des étapes de la RD. Afin de mieux m’approprier ce déroulé, j’ai réalisé une carte mentale qui en présente les grandes lignes. Cette carte n’est pas exhaustive (je n’évoque pas la hiérarchisation de l’info et la rédaction d’un plan) mais a plus pour objectif de poser les choses. Cette carte sera distribuée sous forme d’extrait lors des différentes séances aux élèves et sa version complète sera affichée au CDI. [1] Document de collecte : notion présentée par Nicole Boubée dans son article "Le rôle des copiés-collés dans l’ activité de recherche s’information des élèves du secondaire".

Présentation du projet d'écriture collaborative. Le thème retenu a été écrire une nouvelle se déroulant au XIXè siècle, afin de faire écho aux séquences sur Maupassant. La forme adoptée sera celle d’une histoire interactive, ce qui implique l’écriture de plusieurs branches. Pour organiser l’écriture, on utilise un schéma heuristique présenté dans la vidéo suivante : Une fois la situation initiale écrite en commun, les groupes utilisent TitanPad afin de rédiger leurs branches de façon collaborative. Cet éditeur de texte collaboratif permet à la fois aux groupes de rédiger leurs récits de façon synchrone (en même temps) mais aussi d’échanger des informations sur leur travail en utilisant la partie clavardage. Ce travail a pour objectifs de : favoriser l’autonomie des élèves permettre un processus de communication écrite pendant une phase de rédaction responsabiliser les élèves lors d’une production collective les sensibiliser aux droits et devoirs des internautes du web

Le document de collecte vu par les élèves 2e étape : verbalisation de la méthode. De retour de vacances, et cette fois-ci en demi groupe, j'ai fait une séance essentiellement orale de verbalisation de leur travail. Nous avons donc parlé document de collecte (avait-il servi pour réaliser le dossier ? les élèves avaient-ils continuer à travailler avec cette méthode ?...) Comme je m'en doutais quelques élèves ont recommencé chez eux le travail. La veille de cette séance, une élève est venue au CDI pour finaliser son dossier avec un beau "tas" d'impression de sites : "Madame, comment je fais pour trouver ce qui est important ?". Qu'est-ce qu'un document de collecte ? En écoutant les élèves, en dialoguant avec eux, j'ai noté leurs idées au tableau et ensemble (avec leurs mots), nous avons construit la carte suivante :

27- Le document de collecte vu par les élèves La méthode pédagogique Le grand intérêt de cette séance est de construire la notion à partir d’une pratique expérimentée par les élèves. Ceux-ci peuvent ainsi remobiliser et verbaliser cette expérience afin de prendre la distance nécessaire à sa compréhension et à sa conceptualisation. L’induction proposée consiste bien à s’appuyer sur un cas personnel et concret pour en dégager les caractéristiques générales. La structuration des connaissances La phase de structuration est également originale. L’évaluation La dernière phase, dite de remédiation, est également intéressante.

Les 6 étapes d'un projet de recherche d'information (1996-2011) - Pédagogie du projet Démarche adaptée et mise à jour par Hélène Guertin avec la collaboration de Paulette Bernhard, professeure honoraire, École de bibliothéconomie et des sciences de l'information (EBSI), Université de Montréal, Québec, à partir de l'ouvrage La recherche d'information à l'école secondaire : l'enseignant et le bibliothécaire, partenaires de l'élève (1997) - Crédits Note : Le travail d'élaboration de la démarche a bénéficié de l'accès privilégié au document de travail daté de 1996, obtenu avec la permission de Yves Léveillé, dont le titre provisoire était La recherche d'information à l'école secondaire : un projet de recherche d'information en six étapes. La présente version remaniée (2005) respecte l'esprit du document : Les compétences transversales dans Programme de formation de l'école québécoise, enseignement secondaire (2004), ministère de l'Éducation du Québec. Page consultée le 5 juillet 2005. Autres modèles du processus de recherche d'information (site Form@net)

Utiliser les tablettes dans le cadre d'un projet cogni'classes - Enseigner avec le numérique Le numérique au service des apprentissages Nous utilisons des tablettes dans le cadre d’un dispositif innovant de cogni’classes en sixième, pour essayer d’améliorer encore les apprentissages. Les retombées sont telles que nous les utilisons sur tous les niveaux. L’objectif du projet Cogni’classe est d’axer les apprentissages sur des méthodes basées sur les sciences cognitives. L’utilisation des tablettes permet également la différenciation des parcours d’apprentissage avec un accès aux ressources en fonction du rythme de chacun, à des ressources complémentaires pour aller plus loin...Chacun peut déposer son travail sur des espaces virtuels dédiés aux diverses tâches. Les enseignants du collège Abaquesne à Boos Compétences : Collaborer Développer des documents textuels

[A.P.D.E.N. - Congres 2015] Introduction Convaincues que l’enseignement de l’information-documentation concourt au développement d’une culture de l’information – mais doit aussi plus largement développer le potentiel informationnel [1] des individus –, nous avons, en tant que chercheure et praticiennes réflexives, mené depuis quelques années une réflexion importante quant à la prise en compte des pratiques non formelles des adolescents dans les situations d’enseignement-apprentissage en information-documentation [2] [3]. Ce cheminement, à la fois intellectuel, scientifique et professionnel, nous a conduites à nous interroger sur les contenus enseignés dans le domaine de l’information-documentation, parfois appauvris de leur richesse complexe (« paradigme de la simplification », dénoncé par Edgar Morin dans nombre de ses travaux [4]), mais aussi à interroger la posture pédagogique du professeur documentaliste, entre gestion de l’incertitude [5] et philosophie du « maître ignorant » [6] . I. (Cliquez pour agrandir)

Related: