background preloader

Bibliothèque = Public

Bibliothèque = Public
Nous avons mis en ligne la page Facebook de notre bibliothèque au début de cette année. Notre objectif était d'être présent sur ce réseau de plus en plus utilisé par les étudiants (et qui tend à constituer un réseau parallèle à l'intérieur du web au sens large), afin d'y communiquer à notre public des informations sur nos activités et nos services. L'idée est d'y republier automatiquement les articles du Quotidien de Robert, le blog de la bibliothèque, ainsi que des informations plus ponctuelles, et de donner depuis Facebook un point d'entrée supplémentaire pour accéder à la documentation que nous fournissons et aux autres services que nous proposons. Nous espérons aussi profiter de l'effet levier de Facebook pour toucher de nouveaux utilisateurs, étant donné qu'à chaque fois que quelqu'un clique sur le bouton "J'aime" de notre page, les informations qui y sont publiées sont par défaut rediffusées automatiquement sur son mur, où ses amis peuvent la voir.

http://bibliothequepublic.blogspot.com/

La modernité, c’est le bruit ? « Bertrand Calenge : carnet de no Dans ma quête des manichéismes opportuns (i.e. qui facilitent les postures), j’en ai encore trouvé un joli. Bon, il ne date pas d’hier, mais j’ai beaucoup de choses à faire et à penser, alors j’attends que mon cerveau ait fini ses triturations inconscientes avant de ressortir quelques réflexions que je vous livre. Le "coupable", c’est ce billet de Bibliobsession, qui évoquait il y a deux mois (oui, je sais, mon cerveau est lent…) une dimension des bibliothèques comme lieu possible de ‘déconnection’ et de retour sur ses pensées, bref d’utile redécouverte de l’intérêt de l’attention… L’hypothèse de Silvère est – je résume en espérant ne pas trahir – qu’un des intérêts de la bibliothèque peut justement être d’y savourer le confort d’un living-room studieux et que la déconnection (des réseaux) de certains espaces peut favoriser l’appétence de ceux qui, justement, recherchent ce type d’ambiance. Like this:

Bibliothèques [reloaded] Faute de contestations suite aux derniers billets, j’entame une série sur la médiation comme situation de désir mimétique. Ce sera souvent assez déconstruit : c’est une pensée en cours d’élaboration. Ces billets sont non pas l’expression de cette pensée, mais leur condition-même. Je pourrais ne pas les publier, certes. Mais j’espère obtenir malgré tout quelques réactions, qui l’aideront à se structurer. Biblio-webographie ?

Des Bibliothèques 2.0 Biblioplage! Brrrr, c’est l’hiver, on fait une pause pour le bookcrossing! Vous avez été plusieurs centaines à jouer avec nous, et de nombreux livres se promènent maintenant un peu partout à Toulouse, en France ou même beaucoup plus loin…certains ont trouvé leur place dans votre bibliothèque personnelle, et c’est bien aussi! …on ne vous oublie pas, et on commence à réfléchir à l’année prochaine!A très bientôt et merci! toute l’équipe de Biblioplage Le Bouillon des bibliobsédés Le Bouillon est destiné à ceux qui souhaitent mieux comprendre les mutations du numérique sur la connaissance. Il est proposé par des professionnels de l’information et de la documentation (documentalistes, archivistes, bibliothécaires, journalistes, informaticiens, éducateurs, consultants, etc) Les cuisiniers sont attentifs à diffuser des articles de qualité, pour vous. J’ai créée le Bouillon en 2008, c’est un service est gratuit proposé dans un but non commercial, il repose sur la libre volonté des participants.

Vive les bibliothèques sur Netvibes ! Netvibes June 19th 2009 at 06:52 PM Peut être l’ignorez vous mais les bibliothèques et médiathèques sont de grands utilisateurs de Netvibes ! Il nous semblait donc important de les mettre à l’honneur cette semaine. En effet, les pages publiques de Netvibes sont largement utilisées par ces établissements, car elles permettent de rassembler un contenu pertinent, régulièrement actualisé, des ressources documentaires, des widgets d’actualité thématiques….Et les utilisateurs sont toujours contents de pouvoir y trouver des suggestions de lecture, des découvertes musicales sous formes de podcasts, des outils de recherche et ressources spécialisées ou encore suivre les évènements qui ont lieu dans leur bibliothèque préférée. Parfois ce sont même plusieurs bibliothèques d’une même municipalité qui créent une page en commun, comme à Brest par exemple.

La bibliothèque apprivoisée Bunker à Omaha Beach - Par L.Dujol. CC-BY-SA Sélection hebdomadaire d’informations parues sur le web concernant le monde de l’info-doc et les enjeux du numérique. - La seule chose que vous devez savoir à propos d’ACTA. A peine la fronde des internautes et des grandes sociétés de l’Internet ayant poussé le Congrés américain à ajourner la procédure législative visant à adopter les lois anti-piratage SOPA et PIPA terminée qu’une nouvelle menace pése sur un internet libre.

La bibliothèque apprivoisée Le blog des jeux vidéo de la bibliothèque Louise Michel. Web| Oldies but goodies| Hipopotam Studio Papa ? Maman ? Comment c’était quand vous étiez enfants ? Sans tablette ? Sans smartphone ? La vie secrète des bibliothécaires S.I.Lex La nouvelle est tombée hier matin : le Conseil Constitutionnel a décidé de considérer que la loi relative à l’exploitation numérique des livres indisponibles du 20ème siècle était conforme à la Constitution. Il a rejeté les demandes des deux requérants, Yal Ayerdhal et Sara Doke, membres du collectif d’auteurs "Le Droit du Serf" et validé par ricochet le dispositif ReLIRE mis en place suite au vote de cette loi, qui va permettre la numérisation et la commercialisation de dizaines de milliers d’ouvrages issus des collections de la BnF, après une mise en gestion collective des droits auprès de la SOFIA. La propriété intellectuelle, c’est le vol. Par Christopher Dombres. CC-BY. Source : Flickr.

Amazon va-t-il tuer les prêts en bibliothèque? Le vendeur en ligne Amazon provoque la confusion entre les éditeurs et les bibliothécaires en lançant sa propre bibliothèque numérique. Les utilisateurs d’Amazon premium peuvent désormais emprunter des ouvrages numériques à loisir pour 79 dollars par an, avec même le bénéfice d’un livre gratuit par mois. Lors de l’annonce du projet, on avait douté de son efficacité concrète, puisque les plus grands éditeurs refusaient tous de collaborer. Les problématiques des ebooks en bibliothèques Ebrary a commandé au Dr Allen M. McKiel, doyen des services de bibliothèque de l'université Western Oregon, une étude sur quelques problématiques des ebooks dans les bibliothèques. Plus de 1.000 bibliothécaires ont répondu à cette enquête. Une écrasante majorité de ceux-ci (92 %) estime qu'il est au moins aussi important de donner un accès hors ligne aux ebooks (pour un titre téléchargé en prêt par l'usager) qu'un accès en ligne. De même, 32 % des répondants ont indiqué que leur bibliothèque proposait des accès hors ligne aux ebooks. Autre point important, l'accès en ligne au contenu de la bibliothèque depuis un appareil mobile.

Related:  Divers