background preloader

Du « bon fonctionnement » de la circulaire de missions des professeurs documentalistes

Du « bon fonctionnement » de la circulaire de missions des professeurs documentalistes
1- Le professeur documentaliste, un enseignant sous conditions Le titre même de la nouvelle circulaire tranche nettement avec ceux des précédents textes de missions qui s'adressaient aux « responsables » (1977) ou aux « personnels exerçant dans les CDI » (1986). La mission était alors principalement définie au regard du lieu d'exercice qu'il fallait desservir, lequel était, depuis sa création, au centre des préoccupations1. En 2017 donc, le professeur documentaliste fait l'objet d'un traitement distinct bien qu'il conserve, dans le développement, un rapport privilégié avec le CDI. Ce choix consacre, me semble-t-il, une avancée appréciable dans un processus de professionnalisation long et incertain et la reconnaissance, quoique tardive, d'un statut particulier. Il s'inscrit d'ailleurs dans le respect de l'arrêté du 1er juillet 2013 relatif au référentiel des compétences professionnelles, que la circulaire présente comme structurellement supérieur. . … et flexibilité . . . . . . . . .

http://lestroiscouronnes.esmeree.fr/identite-professionnelle/du-bon-fonctionnement-de-la-circulaire-de-missions-des-professeurs-documentalistes

Related:  midoccdheprof docCDI et Professeur documentalisteCulture professionnelle : le métier de documentaliste

Nothing To Hide (rien à cacher) : Film documentaire sur la vie privée et les données personnelles Nothing To Hide (Rien à cacher), c’est le nom d’un film documentaire sur la surveillance, la vie privée et les données personnelles, réalisé par Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic qui questionne sur les enregistrements automatiques des données individuelles (voir la bande annonce à la fin de cet article). Projeté pour la première fois à Paris, le mardi 27 mars 2017 à l’amphithéâtre Binet de l’Université Paris Descartes, le long métrage Nothing To Hide a reçu un accueil très favorable de la part d’une assistance de plus de 300 personnes, une projection suivi d’un débat avec un enseignant-chercheur de l’UFR de Mathématiques-Informatique de Paris Descartes, un Professeur en Sciences de l’Education et en présence du coréalisateur Marc Meillassoux. Le documentaire Nothing To Hide est une production qui a bénéficié d’un financement participatif grand public sur la plate-forme Kickstarter en 2016. L’histoire de Nothing To Hide Des projections dans des lieux différents

La veille documentaire — Documentation (CDI) Réflexions Veille documentaire : TRAAM 2012 Synthèse du travail de l'académie de Nice : Synthèse des travaux et des réflexions menés dans le cadre des TRAAM (Académie de Nice) sur le thème de la veille. Plusieurs exemples d’activités pédagogiques destinées à apprendre aux élèves à construire une démarche de veille sont proposés ainsi que plusieurs exemples d’exploitation pédagogiques des outils de veille sont présentés: Twitter, pearltrees, les agrégateurs de flux. Exemples de scénarios pédagogiques : Sélection de scénarios issus de l'Édu'bases documentation sur la veille depuis 2012 :

Loi Peillon n°2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République La loi d'orientation et de programmation constitue une étape majeure de la refondation de l'école, qui a été érigée en priorité par la nation. Elle doit être complétée par de nombreuses autres actions qui relèvent de réformes et de dispositions non législatives. Le rapport annexé à la présente loi vise à présenter l'ensemble des orientations et des chantiers engagés au service de la réussite de ce grand dessein éducatif. La refondation de l'écolede la République : objectifs et moyens L'avenir de la jeunesse, le redressement de notre pays, son développement culturel, social et économique dépendent largement de notre capacité collective à refonder l'école de la République. Améliorer les résultats et renforcer l'équité de notre système éducatif pour les élèves et pour le pays : Le système éducatif français ne manque pas d'atouts et a montré, dans le passé, sa grande capacité de mobilisation et d'évolution mais, depuis près de vingt ans, notre école ne progresse plus.

[APDEN] Un contexte de publication marqué par la précipitation. En l’absence de dispositions spéciales, un texte officiel entre en vigueur le lendemain du jour de sa publication au journal officiel (article 1er du code civil) : les dispositions parues ce 30 mars engagent ainsi la profession dès à présent et, gageons-le, pour de nombreuses années. En l’occurrence, l’absence même de date d’entrée en vigueur de cette circulaire de missions peut interpeller ; le site de référence Légifrance formule ainsi les réserves suivantes pour ce cas de figure : "Ce mode d’entrée en vigueur n’est pas opportun pour des mesures ayant une forte incidence sur de nombreux usagers qui n’auront pas eu le temps de s’y préparer ; seule l’entrée en vigueur différée ou l’insertion de dispositions transitoires est, en de telles hypothèses, de nature à permettre une application de la nouvelle réglementation dans des conditions satisfaisantes, voire de nature à assurer le respect du principe de sécurité juridique. [4]"

[APDEN] Après une présentation rapide de la confédération syndicale, le SNFOLC nous indique qu’il souhaite des communications communes avec l’association professionnelle, afin d’agir ensemble sur les points qui nous rassemblent concernant la profession, et rompre ainsi l’isolement des professeurs documentalistes. Lors des stages syndicaux, les collègues expriment ainsi leur souhait d’actions communes syndicats/A.P.D.E.N.Le SNFOLC, comme l’A.P.D.E.N., souhaite la reprise des négociations sur la circulaire de mission, publiée dans la précipitation. Le syndicat a demandé, dans le groupe de travail, à ce que soit inscrit dans la circulaire qu’une heure d’enseignement correspond à deux heures de service. Il a également alerté sur la soumission de l’action des professeurs documentalistes à la nécessité d’un « bon fonctionnement du CDI » et ses sous-entendus. De nombreux autres sujets sont également abordés lors de cette rencontre.

Cookies & traceurs : que dit la loi ? Dans la première étape, l'internaute qui se rend sur le site d'un éditeur (page d'accueil ou page secondaire du site) doit être informé, par l'apparition d'un bandeau : des finalités précises des cookies utilisés ; de la possibilité de s'opposer à ces cookies et de changer les paramètres en cliquant sur un lien présent dans le bandeau ; du fait que la poursuite de sa navigation vaut accord au dépôt de cookies sur son terminal. Par exemple, en cas d'utilisation de traceurs à des fins publicitaires et de mesure d'audience, la mention peut être la suivante :

L’intégration des réseaux sociaux dans les activités d’enseignement au CDI Mémoire de Master 2 Information et Documentation parcours Enseignement Ce mémoire porte sur l’intégration des réseaux sociaux dans les activités d’enseignement au CDI. Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont des services de communication et d’information devenus populaires auprès des adolescents. Un travail éducatif et pédagogique dans ce domaine s’avère nécessaire afin de se rapprocher des pratiques des adolescents et de les faire évoluer. Face à ces constats, quelle culture des réseaux sociaux est-il pertinent de développer chez les élèves afin qu’ils prennent conscience des enjeux et des conséquences de leur utilisation des réseaux sociaux ?

Projet de loi d'orientation sur l'avenir de l'École L'essentielAprès avoir annoncé le 18 novembre ses principales orientations sous forme de 14 propositions pour l'avenir de l'École, François Fillon a engagé une intense concertation avec les partenaires sociaux de l'éducation nationale sur le projet de loi d'orientation. Les media ont largement diffusé et commenté ces propositions. Le Ministre a pu recueillir un nombre considérable d'avis, exprimés notamment par Internet sur le site www.loi.ecole.gouv.fr.

Le statut des travaux d'élèves Une question : Les travaux d'élèves sont-ils considérés comme des œuvres pour lesquelles un droit d'auteur s'appliquerait ? Une réponse : L’élève peut tout à fait être créateur dès lors que l’œuvre qu’il produit en dehors de directives très précises (exercices définis par l’enseignant n’impliquant pas la mise en œuvre par l’élève d’un investissement personnel conséquent pour produire l’œuvre) a requis de sa part une production originale. Ce sera le cas d’une rédaction même sur un sujet imposé, ou d’une œuvre picturale, cinématographique, photographique, sculpturale, littéraire créée dans le cadre des travaux pédagogiques. L’exercice des droits attachés à ces créations sera, pour l’élève mineur, exercé par les parents ou détenteurs de l’autorité parentale. Les textes de référence Le code de la propriété intellectuelle définit l’auteur ainsi :

L'information-documentation et l'EMI (dossier) - prof' doc' A travers ce dossier, retrouvons les liens entre information-documentation et éducation aux médias et à l’information (EMI), à travers trois références analysées. Étudions ensuite la place de l’information-documentation dans les programmes scolaires. 1. De l’osmose à l’intégration 2.

Related: