background preloader

FEI 2016 : Vive le BYOD au collège ?

FEI 2016 : Vive le BYOD au collège ?
L'élève qui travaille avec son smartphone personnel modifie-t-il son rapport aux savoirs, aux apprentissages, à l’établissement scolaire ? Comment concrètement mettre en place au collège un dispositif de BYOD (« Bring Your Own Device » : « apporte ton propre matériel ») ou PAP (« Prenez vos Appareils Personnels ») ? Comment même modifier l’espace-classe pour que l’élève y soit plus actif et plus autonome ? Autant de questions essentielles auxquelles se confrontent Brice Sicart et David Cohen, professeurs d’arts plastiques dans l’académie de Nice. Retour sur leurs expériences et leurs projets, présentés au Forum des Enseignants Innovants 2016. Vous permettez à vos élèves d’utiliser en cours d’arts plastiques leurs outils numériques personnels : pour quels usages exactement ? L'expérimentation « smartphone » a été lancée il y a deux ans. L’usage des smartphones est officiellement interdit au collège : avez-vous dû faire face à des comportements inadaptés ? Exemple de charte En prolongement

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/12/08122016Article636167802501901350.aspx

Related:  Applications Android (surtout) pour le collège (surtout)BYOD et BYOA...BYODBYOD

Appareils numériques personnels en classe (BYOD)- Usages du numérique éducatif Peut-on laisser les élèves utiliser en classe leur téléphone, ordinateur portable ou tablette ? Cette question complexe a été discutée lors des "rencontres autour du numérique" d’avril 2014 en présence de professeurs qui ont opté pour une réponse positive. • En cours de technologie Pascal Godard, professeur de technologie au collège de Ménigoute, estime souhaitable de laisser la classe tirer parti dans son cours des outils dont beaucoup d’élèves disposent maintenant à titre personnel. MapTales. Ecrire une histoire sur une carte. – Les Outils Tice Mise à jour Octobre 2014 – Cet outil tire n’est plus proposé par ses créateurs MapTales est un outil de storytelling qui permet de raconter une histoire en la basant sur une carte géographique. MapTales se prête particulièrement bien a une leçon ou un exercice dans lequel il faut illustrer un itinéraire. Il permet en quelques secondes de créer un diaporama interactif que vous pourrez partager très facilement par mail ou sur les réseaux sociaux. Vous pouvez aussi « l’embedder » ou l’installer sur un site ou un blog. MapTales est très simple à utiliser pour un résultat graphiquement très réussi.

Le smartphone au service de la réussite des élèves Le projet est né d’un double constat : le smartphone est une possibilité pour suppléer les carences en équipement, tant des salles de classe d’un établissement qu’au domicile de l’élève ; le smartphone, pourtant interdit par le règlement du collège, est souvent utilisé de manière intempestive par les élèves dans de nombreux cours. L’idée qui découle de ce constat est de définir une place pédagogique pour cet outil à l’école et de permettre aux élèves d’en explorer ses possibilités, dans le cadre de leurs apprentissages, et d’en tirer le meilleur parti pour leur réussite.

Le BYOD : pour quel projet pédagogique ? Utiliser les appareils numériques personnels des élèves et des enseignants oblige à recourir à des ressources dématérialisées, c’est-à-dire stockées sur des serveurs géographiquement distants, autrement dit dans le « Cloud » (nuage). L’expression « Cloud computing » ou « informatique en nuage » désigne ainsi un ensemble d’infrastructures web fournissant des services auxquels les usagers peuvent recourir, à distance et en paiement à l’usage, depuis n’importe où et à n’importe quel moment à partir d’un dispositif connecté (NIST, 2011). Couplé à l’utilisation d’appareils mobiles, ce fonctionnement est susceptible de fournir de multiples applications en ligne intégrables dans nombre de scénarios pédagogiques.

30 activités pour enseigner avec les tablettes Choisissez votre Atelier Canopé préféré Vous pourrez ainsi : Visualiser rapidement les horaires et coordonnées de votre Atelier Canopé Découvrir les événements et services proposés près de chez vous Bénéficier de la livraison gratuite dans votre Atelier Canopé Yémen : 10 000 civils tués en moins d’un an Les Nations unies ont revu à la hausse leur estimation du nombre de victimes civiles depuis le début de l’intervention de la coalition menée par l’Arabie saoudite. En visite à Aden lundi 16 janvier, le médiateur des Nations unies pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed, a estimé que 10 000 civils avaient été tués depuis mars 2015. Sa mission sur place était « d’essayer de présenter [au président yéménite] les dernières propositions en date pour la paix », a expliqué Farhan Haq, porte-parole de l’ONU. Auparavant, les Nations unies déploraient 7 000 victimes civiles depuis le début, en mars 2015, de l’intervention de la coalition menée par l’Arabie saoudite.

BYOD et contexte scolaire A l'heure où le droit à la déconnexion fait son entrée dans la législation française pour les entreprises, le lien que nous entretenons avec nos équipements mobiles personnels dans la sphère privée autant que dans la sphère professionnelle est aisément mesurable. La peur d'être déconnecté en est devenue une réalité sociale qui porte un nom : la nomophobie. Ce néologisme n'est plus ni moins que la traduction d'une dépendance à notre smartphone. Les récentes études publiées sur l'équipement des foyers français en termes d'outils numériques ne manquent pas de confirmer ce ressenti général. Ainsi, 77 % des adolescents et jeunes adultes de 13 à 19 ans sont équipés d'un smartphone et 68 % d'un ordinateur. L'addictologue Laurent Karila recourt à l'expression “doudou virtuel” pour caractériser cette dépendance se manifestant par une angoisse de ne pas être alerté en temps réel d'une notification sur un réseau social ou d'un message manqué.

Jérôme Lagaillarde : Le smartphone en français pour apprendre ? Quand le matériel informatique de l’établissement manque ou défaille, pourquoi ne pas faire appel à celui des élèves ? Au lieu d’interdire les smartphones, ne serait-il pas plus pertinent d’en inventer des usages pédagogiques ? C’est la question, cruciale, du BYOD (« Bring Your Own Device », « apportez votre propre matériel »). C’est le pari lancé et gagné par Jérôme Lagaillarde, professeur de lettres au collège Georges Méliès à Paris. Il éclaire ici les modalités, les possibilités et les enjeux d’une utilisation des smartphones en cours de français : un choix que certains jugeront risqué, et qui s’avère pourtant essentiel pour renforcer certains apprentissages tout en éduquant à la responsabilité. L’usage du smartphone est officiellement interdit dans les collèges : pourquoi avez-vous décidé d’autoriser vos élèves à l’utiliser envers et contre tout ?

Appareils numériques personnels en classe (BYOD) Peut-on laisser les élèves utiliser en classe leur téléphone, ordinateur portable ou tablette ? Cette question complexe a été discutée lors des "rencontres autour du numérique" d’avril 2014 en présence de professeurs qui ont opté pour une réponse positive. En cours de technologie Pascal Godard, professeur de technologie au collège de Ménigoute, estime souhaitable de laisser la classe tirer parti dans son cours des outils dont beaucoup d’élèves disposent maintenant à titre personnel. Lui-même utilise en classe sa propre tablette et un media center sous Android1 avec des logiciels qui lui permettent de piloter un tableau numérique interactif et le poste de vidéo projection2. Il crée, quand il en a besoin pour une activité, une passerelle avec un CPL ce qui permet aux élèves de pouvoir profiter d’une connexion internet avec leur smartphone3.

Selvi: un téléprompteur très pratique pour android Envie de se filmer en parlant ou de demander aux élèves de le faire pour présenter un travail, l’exercice n’est pas simple sans prompteur. Selvi est un prompteur gratuit permettant de se filmer tout en lisant son texte. Dès l’accueil, il suffit d’ajouter son texte. Usages massifs et raisonnés des Smartphones en classe – Ludovia Magazine Share Tweet Email Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques Par Aurélien Fiévez et Gabriel Dumouchel Un dossier conjoint de L’École branchée et de Carrefour éducation. Illustration par Mélanie Leroux Table des matières 1. Introduction 2. Téléchargement et installation d'ENTBOX ENTBox Le projet ENTBOX est une application gratuite qui a pour but de créer un environnement numérique de travail d'un nouveau genre qui permet de connecter tous les élèves ensemble sans besoin de connexion à Internet. ENTBox est développé par M.A Chardine, professeur de sciences physiques au lycée Pierre Corneille de Rouen. Soutenez le projet

Related: