background preloader

BOOK : La révolution technologique (sous-titrage en français)

BOOK : La révolution technologique (sous-titrage en français)

http://www.youtube.com/watch?v=Q_uaI28LGJk

Related:  LectureE.M.I.*docs

Présentation de livre - Boîte de céréales Voici une activité que mes élèves adorent ! Il s'agit d'une manière originale de présenter un livre que l'on a lu à la classe ! Cela peut se faire à la maison, de façon individuelle, mais je m'en sers généralement pour finaliser les activités du book club : mes élèves doivent en effet présenter le livre qu'ils ont lu ensemble à la classe, sous cette forme originale ! L'idée ne vient pas de moi, mais de Beth Newingham (eh oui, encore !). Néanmoins, je l'ai vue pratiquer à plusieurs endroits aux Etats-Unis (j'ai notamment aperçu ces petites boîtes chez une amie en Californie !) donc je ne sais pas s'il s'agit d'une création originale de Beth Newingham ou si c'est plus large que ça !

L’éducation aux médias, une nécessité ? Apprendre aux élèves à identifier les sources d’une information, à repérer une vidéo truquée, ou leur faire découvrir le processus de fabrication d’un journal : autant d’actions liées à cette éducation aux médias dont les responsables politiques et le grand public se préoccupent de plus en plus alors que l’actualité s’accélère et que les « fake news » déferlent sur Internet. Mais que recouvre vraiment cette éducation ? Quels en sont les fondements ? C’est dans la seconde moitié du XXe siècle qu’elle s’est progressivement formalisée. Après avoir expérimenté l’éducation par les médias, en se servant d’articles ou reportages vidéo comme supports pédagogiques, afin d’illustrer les disciplines enseignées, les enseignants ont pris la mesure de la nécessité d’étudier les médias pour eux-mêmes. Des compétences civiques et techniques

Encore méconnu en France : le « BookCrossing » Le « BookCrossing », également dénommé « Livre Voyageur » en France, est un concept de libre-circulation né aux États-Unis. Importée en France dès la fin de l’année 2001, cette séduisante innovation, en progression partout dans le monde, semble encore balbutiante dans notre pays... BookCrossing à Berlin Le concept de libre-circulation des livres existait déjà il y a des décennies, et nous sommes sans doute assez nombreux à avoir – au moins une fois dans notre vie –, mis à disposition d’autrui dans l’espace public un roman, un essai, ou même un manuel pratique : ici à la terrasse d’un bistrot, là sous l’auvent d’un abribus, ailleurs sur un banc de square ou la banquette d’une rame de métro. Non pour nous débarrasser de ce livre, mais dans l’espoir qu’un lecteur ou une lectrice, séduit(e) par le titre ou le sujet de l’ouvrage, s’en saisirait plus sûrement que dans les rayonnages d’une bibliothèque municipale ; dans l’espoir surtout que cette personne ressentirait le même plaisir à le lire.

Rennes vue du ciel pendant 24 heures Benjamin Keltz , journaliste, est également photographe et observateur de la ville. Il nous livre " Rennes, vue du ciel pendant 24 heures ", une vidéo réalisée en stop motion à partir de photographies prises toutes les 5 minutes. Je trouve toujours ce genre de vidéo des plus parlantes : nous y voyons les flux d'activités au cours de la journée et de la nuit, avec la composante cruciale de la lumière (sans parler de la qualité des photos, cela va de soi). J'ai déjà eu l'occasion de parler de la photo et de la vidéo comme outil d'observation, d'investigation ou encore de visualisation des villes. Le projet a été mené sur (1) sur Rennes, (2) par Benjamin et (3) sur les flux urbains.

Existe-t-il un métier plus chargé de fantasmes que celui d'éditeur ? Aujourd’hui en écho à notre critique quotidienne, nous avons choisi de publier La Nuit de Mai de Musset (1810-1857). Poème romantique s’il en est, il ne faut pas se laisser impressionner par sa taille : elle est tout à fait justifiée. Quand on aime, on ne peut que se régaler de voir une telle profusion de vers. Je vous laisse redécouvrir ce poème que vous avez dû lire au moins une fois dans votre vie, très certainement sous forme d’extraits. Activité Sleeveface « Tête de livre » Club CDIDocumentaliste15 juin 2012, 9:46 Apparu sur les réseaux sociaux il y a quelques années, le sleeveface (littéralement « tête de pochette ») est une pratique qui consiste à être pris en photo en tenant devant son visage une pochette de disque pour donner l’illusion de ne former qu’un avec la personne dissimulée derrière. Dans les bibliothèques et les médiathèques, cette pratique a ensuite été étendue aux couvertures de livres. Cette activité a été proposée aux élèves lors de la dernière réunion du club CDI. Certaines photos sont vraiment bluffantes, n’est-ce pas ? Lucas

Numérique : Nouveau rapport, vieilles solutions " Le temps des atermoiements et du bricolage en matière de numérique éducatif est révolu : il revient désormais à l’État stratège d’adopter l’approche systémique d’une Éducation nationale plus agile et plus différenciée". Bruno Studer, président de la Commission de la culture et de l'éducation de l'Assemblée nationale, a remis le 10 octobre un nouveau rapport sur "l'école dans la société du numérique". C'est le second rapport de l'année, la même commission, mais coté Sénat, ayant publié fin juin un autre rapport. Entre les deux beaucoup de points communs : accentuer l'éducation aux médias et à l'information (EMI) pour lutter contre les fake news, créer un capes d'informatique, relancer un énième plan numérique auxquels s'ajoute la (re-re-re) création d'une plateforme unique de ressources numériques éducatives. Alors que le numérique est l'aventure culturelle de ce début de siècle, ces rapports courent après les pratiques culturelles des français pour les encadrer et les juguler.

J’aime les libraires ET j’achète des livres sur Amazon J’ai toujours aimé lire, depuis mon plus jeune âge. Mes études en sciences humaines ont été pour moi des années de lecture et de fréquentation assidue des bibliothèques et des librairies. Durant mes études, je n’avais pas Internet dans mon appartement, ce qui me tenait assez éloigné de ce qu’on pouvait faire via les achats en ligne. Making of Un échange s’est noué avec ce riverain sous la vigie concernant les conditions de travail des travailleurs étrangers chez Amazon, puis s’est poursuivi à l’occasion du retour sur le porte-monnaie du libraire indépendant.

Episode 5 : mais, décidez-vous entre vous, enfin ! Le professeur Bossondur. Episode 5 par PrBossondur Ce 4 novembre 2011, le Professeur Bossondur vous donne, entre autres, sa recette pour prendre une décision collective. Accédez aux épisodes précédents des impertinences du Professeur Bossondur et à la présentation de ce programme. Projet TIGAR : engagement de l'édition pour la lecture et les handicapés Le projet TIGAR, porté par des ayants droit et des associations représentant des personnes en situation de handicap, vise à faciliter l'accès des handicapés au livre, et surtout, au niveau mondial.Dans cet effort de démocratisation et de simplification de l'accès aux oeuvres, le Syndicat national de l'édition vient de signer son engagement pour le protocole. Et plusieurs groupes et maisons français ont également décidé de rejoindre ce projet. On compte ainsi Albin Michel, Editis, Gallimard, Hachette Livre, Liana Levi, Média-Participations, La Martinière, Les Éditions de Minuit et Quae, qui ont signé avec BrailleNet. Engagement pour la lecture Leur engagement se concrétisera par une « mise en place accélérée du projet TIGAR », pour (Trusted Intermediary Global Accessible Resources). Petit retour dans le tempsLe sujet est particulièrement intéressant, d'autant plus depuis qu'Amazon a décidé de proposer son Kindle Store en France.

Lecture : construire le parcours d'un lecteur autonome - BO du 26 avril 2018 Former à la fois de bons lecteurs et des lecteurs actifs ayant le goût de la lecture fait partie des missions fondamentales de l'École. Accéder au sens des textes, et au plaisir que leur lecture procure, nécessite de conduire durant toute la scolarité obligatoire un travail régulier et structuré qui permette aux élèves d'acquérir des automatismes et de maîtriser les mécanismes de la lecture pour lire de manière fluide et aisée ; de développer de solides compétences de compréhension des textes permettant d'aborder les écrits dans tous les champs disciplinaires ; de découvrir des textes et des œuvres de plus en plus longs et ambitieux. Développer le goût pour la lecture, c'est aussi en faire un acte de partage et d'échange, au sein de la classe et de l'école et au sein des familles.

Du B2i au Cadre de référence des compétences numériques, de OBII à PIX- Compétences numériques Dans notre académie comme ailleurs, les B2I (scolaires et adultes) et C2I (étudiants et niveau 2) ont été évalués comme étant des certifications riches mais insuffisamment connues et reconnues. Elles laissent place à un nouveau dispositif en cours de déploiement. • Un nouveau cadre national de certification et de positionnement Sa mise en place a commencé en janvier 2016. Le nouveau référentiel est un outil pour favoriser l’élévation du niveau de compétence numérique des citoyens.

Livres : Livres numériques : c'est pour quand ? ANALYSE - Lors du Salon du livre, de nombreux débats tourneront autour du e-book. 2013 sera-t-elle l'année du décollage? Chaque année, c'est la même rengaine. On lit et on entend «le livre numérique décolle». Il ne s'agit pas de nier le phénomène: l'offre existe, et la plupart des maisons d'édition proposent la version électronique des romans et des essais de leurs catalogues. Mais voilà, dès qu'il s'agit de rentrer dans le détail, avec des questions précises telles que: «Combien avez-vous vendu d'exemplaires en édition numérique», la réponse est souvent la même: pas de réponse. Ainsi, de grands instituts d'études n'ont pas la possibilité de mesurer ces ventes.

Je n'ai pas l'habitude de répondre aux comentaires de mes perles. Juste un post pour ceux qui n 'aurait pas bien compris la farce ! Je vous suis a cent pour cent. Un format chasse l'autre, hier cd roms, dont la plupart des non avertis pensent encore, gare aux sauvegardes en tout genre, blue ray aujourd'hui, et demain, ? Pensez vous que les liens de ce site sont durables ? les fermes gigantesde stockage de Google ou d'Amazon, ne sont pas viables à LT, consommatrices d'espace, d'énergie, dont les eaux de refroidissement, ....et nous savons que ces deux biens seront à l'origine des conflits des prochaines générations. Notre mémoire d'homme, et notre culture s'éffacent avec l'âge, c'est la marche du temps. Et d'ailleurs que restera-il qd nous auront tout oublié ? L'essence même d'un être, dirait Malraux. Mais, is il faut bien suivre son temps et notre culture de l'obsolescence programmée, ses avantages, aussi Une farce, pleine de sens aussi. Merci de le rappeller ! Patrick by patrick.munsch Jan 15

LOL.. Je voix bien l'intérêt que ce vidéo sur le LIVRE PAPIER a ammené ici. J'aime çà. Mais, en vous lisant, je me suis rendu compte que même un LIVRE Électronique a , lui aussi sa date de péremption. Je m'explique : Un livre trop usé, hé ben on doit en réimprimer un nouveau, d'accord. Mais " UN SERVEUR " qui peut lui aussi s'user, on doit " LE REMPLACER ". TOUS LES DEUX FORME DE SUPPOR (le papier ou l'ordinateur (serveur), on leurs limites tous les deux. Alors, quand pensé vous ? ;) by sergedemontreal Jan 15

Enfin pour la plaisanterie :o) ..dans mon arbre consacré à l'innovation, un décalage ! Pas besoin de bits, ni de biomètrie, le vieux bouquin imprimé inventé par Gutemberg, revu et visité par une présentation digne de TED X ! Une bouffonerie que je vous laisse apprécier à la mesure de notre étonnement, l'imprimerie !, Innovation majeure, telle que celle du passage de l'écrit à l'oral, puis celle du passage au numérique, vague surlaquelle nous ne sommes pas prêt d'arrêter de surfer ! A votre bon palisir de pièger vos amis :o) Patrick by mrbiutiful Jan 14

Ce qui obligera à voir le livre pour ce qu'il est vraiment, non plus à partir de sa forme socio-matérielle ni technosociale par ailleurs – qui n'est que la limite matérielle elle-même, mais à partir de son sens spirituel caché ou nié, un peu comme dans l'art « abstrait » où la forme n'est pas niée mais dépassée par sa propre énergie créatrice, ce qui fait que sans archéologie formelle nous sommes sans histoire. Nous rêvons d'ores et déjà un temps où le livre électronique sera un support naturel autonome, comme dernier avatar du vieux et valeureux livre papier ancestral dans notre culture de l'écrit, cette culture qui ne survivra que par son retour à l'oral, pendant la période culturellement apocalyptique de la Transition, l'écrit n'ayant finalement jamais été autre chose qu'un support essentiel de l'oral. Mais ceci est une autre histoire. by darkhaiker Jan 14

Pour autant : tout l'acquis papier, et il n'est pas mince, puisque globalement il est une sorte de colonne vertébrale végétale du texte, ne peut que s'implanter dans le virtuel. Il n'y perdra ni sa science, sa bibliologie, ni sa physique, ni son art de la mise en page malgré le surréalisme informatique, ni même sa religion, ni sa liberté (…) mais à une condition. Celle de ne pas oublier sa valeur et sa métaphysique, c'est à dire sa force d'enracinement. A cette condition de seconde vie du livre, si nous savons respecter sa mutation sans trahison, absolument rien de ce qu'il fut ne sera perdu, bien que, comme pour la photo, toutes les falsifications soient désormais permises. by darkhaiker Jan 14

Qu'un livre soit matérialisé ou pas, le texte, au sens large, reste le texte. Que le papier soit premier implique que le texte électronique n'ait rien inventé, évidemment, et il implique aussi qu'il puisse se passer d'électricité en tant que support autonome complet naturel, même si périssable dans sa finitude temporelle, matérielle. Que le livre dématérialisé soit un dépassement absolu de péremption est un fait nouveau qui implique une révolution dans la conservation-transmission spatio-temporelle du texte. Le texte, au moins tant qu'une source d'énergie gratuite et infinie n'aura pas été ouverte pour préserver sa vie électronique, et tant qu'un mode de diffusion et d'échange absolument libre n'aura pas été ouvert pour sa respiration humaine, devient dépendant de la source d'énergie propre à sa vie électronique, des conditions globales de sa vie, donc des limites matérielles de nos rapports au monde. De « politique-économique » sa libre condition de vie devient plus technosociale. by darkhaiker Jan 14

Une vidéo humoristique sur la thématique qui par le nombre de visionnage montre bien l'intérêt de la thématique du livre et de la lecture numérique. by annehelenetual Jan 13

De rien Colinep... C'est quand même vrai ce qu'il dit... Çà ne plante pas un BOOK. ;) by sergedemontreal Oct 25

Une première contibution d'un visiteur, Grâce à qui j'ais ajouté cette perle racine essentielle. by moocnps Nov 15

Related:  Le LivreDécoration, designavenir des tablettes