background preloader

Les émotions

Les émotions

http://www.jeuxdecole.net/les-emotions.php

Related:  sentiments émotionsApprendre à apprendre NeurosciencesProjets/Activités/Jeux

La technologie et le développement des compétences sociales et émotionnelles Les compétences émotionnelles et sociales peuvent être acquises de différentes façons. Leur développement pourrait toutefois être bonifié par les caractéristiques de certaines technologies éducatives. Cela constitue l’un des principaux postulats du récent rapport New Vision for Education: Fostering Social and Emotional Learning through Technology publié par le World Economic Forum. Dans le cadre des travaux qui ont mené à cette conclusion, différentes sources d’informations ont été consultées, dont des métadonnées de travaux de recherche et des propos recueillis par sondage auprès d’enseignants, d’administrateurs scolaires et de parents dans différents pays. Les compétences émotionnelles et sociales, comme l’adaptabilité, la communication, la création et la persévérance, sont essentielles pour les élèves.

Neurosciences, la classe un laboratoire ? Introduction au dossier Les neurosciences, et en particulier les sciences cognitives, ont le vent en poupe auprès des décideurs politiques qui semblent en attendre beaucoup (trop ?). Les enseignants, eux, restent circonspects, car nos classes ne sont pas des laboratoires et nos élèves ne sont pas des cobayes ! Les neurosciences n’ont pas le pouvoir de nous dicter comment faire “scientifiquement” la classe. Certes, le cerveau est fortement utile et sollicité dans le cadre scolaire, mais beaucoup d’autres éléments sont à prendre en compte. Outil : Le tableau des émotions de base (téléchargement gratuit) Je vous propose de télécharger un outil que j’ai adapté du livre « Émotions, quand c’est plus fort que lui ! ». Il permettra aux enfants de nommer leurs émotions de base, de mesurer leur intensité, de les verbaliser en acquérant progressivement le vocabulaire adéquat (feuille 1) et d’identifier les besoins insatisfaits à leur origine (guidés par les parents)(feuille 2). Sur la feuille 1, comme vous pourrez le remarquer, il y a une double gradation via l’adjectif qui définit un état émotionnel et via l’émoticone (qui varie en forme et en taille).

Comment éviter que les jeunes soient bouleversés par la couverture médiatique de guerres ou de catastrophes Réalisé par HabiloMédias, en collaboration avec le Dr Arlette Lefebvre, pédopsychiatre à l’Hospital for Sick Children de Toronto. Le battage médiatique qui accompagne les événements tragiques, comme les guerres, les actes de terrorisme et les catastrophes naturelles, peut profondément affecter les enfants et les adolescents. Certains d’entre eux y sont particulièrement sensibles et peuvent éprouver de l’angoisse simplement en voyant et revoyant les images à la télévision. Parents, éducateurs, intervenants des milieux communautaires et de la santé auprès des jeunes peuvent contribuer à diminuer l’anxiété engendrée par ce type de nouvelles en adoptant les mesures suivantes : superviser l’accès aux médias interpréter messages et images atténuer l’impact des médias Superviser

Nos interactions sociales vues par les neurosciences Parce que nous sommes des êtres intrinsèquement sociaux, le cerveau social est devenu un objet d’études pour les neurosciences. Qu’est-ce qui fait le propre de nos interactions humaines ? Comment expliquer ces synchronisations cérébrales ? Depuis une quinzaine d’années, les neurosciences sociales se consacrent à l’étude des mécanismes physiologiques qui sous-tendent les comportements sociaux, explorant les fondements neurologiques des comportements sociaux comme l’attachement, l’empathie ou la coopération. En enregistrant l’activité cérébrale de plusieurs personnes simultanément, ces travaux analysent notamment ce qu'il se passe dans le cerveau des sujets quand ils interagissent entre eux. Grâce à des découvertes récentes dans le domaine, il a été montré que le fait de se tenir la main provoquerait la synchronisation des cerveaux et permettrait d'apaiser la douleur éventuelle chez l'un des partenaires.

15 Outils astucieux pour aider les enfants à gérer leurs émotions (+ infos utiles) Le cerveau des enfants est immature. Ce qui implique qu’ils ont des difficultés à gérer leurs émotions, d’où les tempêtes émotionnelles qu’ils subissent. Mais, nous pouvons les aider développer leur intelligence émotionnelle. Voici quelques ressources pour cela. Les émotions primaires : Tout d’abord, un peu de vocabulaire : Le colérimètre pour calmer la colère des enfants (et des parents) Je vous invite à découvrir aujourd’hui un outil qui permet de calmer la colère des enfants. Il contribue également à développer plus largement la gestion émotionnelle. Je l’ai appelé le « colérimètre » Pour apprendre à s’en servir, je vous conseille de le présenter dans le cadre d’une activité ludique. En effet, les réflexes mentaux s’acquièrent au calme, lorsque le stress est au plus bas et que l’inconscient peut s’imprégner correctement.

Olivier Houdé - Le cerveau apprend en inhibant Le rôle de l’inhibition cérébrale dans l’apprentissage L’inhibition cérébrale est la capacité à contrôler ou bloquer nos intuitions, nos habitudes ou nos stratégies spontanées. L’inhibition est un processus qui se déroule dans le cerveau quand des groupes de neurones relâchent des hormones inhibitrices qui nuisent à l’activation d’autres neurones. la région en question a plus de mal à s’activer ou ne s’activera pas du tout. L’inhibition est surtout en lien avec les apprentissages difficiles. L’apprentissage ne se fait pas de manière linéaire (on passe d’un niveau 1 à un niveau 2 puis à un niveau 3) car certaines erreurs sont persistantes et il est nécessaire de développer l’inhibition cérébrale chez les apprenants pour que ces erreurs persistantes n’émergent pas à nouveau.

Related: