background preloader

Réseau de neurones artificiels

Réseau de neurones artificiels
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un réseau de neurones artificiels est un modèle de calcul dont la conception est très schématiquement inspirée du fonctionnement des neurones biologiques. Les réseaux de neurones sont généralement optimisés par des méthodes d’apprentissage de type probabiliste, en particulier bayésien. Ils sont placés d’une part dans la famille des applications statistiques, qu’ils enrichissent avec un ensemble de paradigmes [1] permettant de créer des classifications rapides (réseaux de Kohonen en particulier), et d’autre part dans la famille des méthodes de l’intelligence artificielle auxquelles ils fournissent un mécanisme perceptif indépendant des idées propres de l'implémenteur, et fournissant des informations d'entrée au raisonnement logique formel. En modélisation des circuits biologiques, ils permettent de tester quelques hypothèses fonctionnelles issues de la neurophysiologie, ou encore les conséquences de ces hypothèses pour les comparer au réel.

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_de_neurones_artificiels

Related:  Knowledge Data Discovery (KDD), Data-MiningPsychologie cognitiveCONNEXIONNISMETechnologieCerveau

Algorithme espérance-maximisation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L' (en anglais , souvent abrégé ), proposé par Dempster et al. (1977) [ 1 ] , est une classe d' algorithmes qui permettent de trouver le maximum de vraisemblance des paramètres de modèles probabilistes lorsque le modèle dépend de variables latentes non observables. On utilise souvent l'algorithme EM pour la classification de données, l'apprentissage automatique, ou la vision artificielle. On peut également citer son utilisation en imagerie médicale dans le cadre de la reconstruction tomographique. L'algorithme d'espérance-maximisation comporte : une étape d'évaluation de l'espérance (E), où l'on calcule l'espérance de la vraisemblance en tenant compte des dernières variables observées,

Modularité de l'esprit Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La modularité de l'esprit est une théorie du philosophe Jerry Fodor, inspirée des travaux de Noam Chomsky et très influente dans les sciences cognitives. Selon cette thèse, l'esprit humain comprend un certain nombre de modules spécialisés dans l'exécution de certaines fonctions cognitives. Pour Fodor ces modules fonctionnent automatiquement, inconsciemment, rapidement, parallèlement et indépendamment les uns des autres, s'opposant en cela au système central conscient, contrôlé mais aussi lent et séquentiel. Le fonctionnement de ces modules est également inné, tout au plus influencé par quelques paramètres mais en aucun cas résultant d'un apprentissage. Cette théorie fait l'objet d'une intense controverse portant notamment sur la définition opérationnelle de tels modules, sur l'étendue de leur spécialisation ou sur leur indépendance.

Ludwig von Bertalanffy Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Ludwig von Bertalanffy est né et a grandi dans le petit village de Atzgersdorf (maintenant Liesing) près de Vienne. La famille Bertalanffy a des racines dans la noblesse du XVIe siècle de la Hongrie, et comprenait plusieurs universitaires et fonctionnaires de justice[1]. Son grand-père Charles Joseph von Bertalanffy (1833-1912) s'est établi en Autriche et était un directeur de théâtre d'État à Klagenfurt (Graz) et à Vienne, qui étaient des postes importants dans l'Autriche impériale. Son fils aîné et père de Ludwig, Gustav von Bertalanffy (1861-1919), était un éminent gestionnaire de chemin de fer.

Des chercheurs inventent un laser révolutionnaire › Physique Une diode laser envoie de la lumière dans des fibres optiques. Ce principe est au coeur de l'architecture du laser ICAN, dont le premier prototype vient d'être conçu par un consortium européen de recherche (Crédits : Laser Zentrum Hannover) Un laser aux performances exceptionnelles a été mis au point par un consortium international dirigé par un physicien français. La mémoire humaine bientôt contrôlable? Des chercheurs américains de l’Université de Californie du Sud viennent d’annoncer qu’ils avaient créé et testé avec succès un dispositif permettant d’activer et de désactiver la mémoire à volonté chez les rats. Le neuro-scientifique en charge du projet, Theodore Berger, explique simplement : « Allumez l’interrupteur et les rats se souviennent. Éteignez-le et les rats oublient. » Pour résumer, en travaillant sur l’hippocampe de rats de laboratoire, la zone du cerveau qui est responsable de la mémorisation, les chercheurs ont réussi à manipuler les rongeurs via une prothèse cérébrale. Le système électronique permet de doubler les signaux dans la zone du cerveau associée à la mémoire.

AdaBoost Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Adaboost (ou adaptive boosting) est une méthode de boosting (intelligence artificielle, apprentissage automatique) introduite par Yoav Freund et Robert Schapire (Freund et Schapire 1997). Histoire et principe[modifier | modifier le code] Ce fut l'une des premières méthodes pleinement fonctionnelles permettant de mettre en œuvre le principe de boosting. Les auteurs ont reçu le prestigieux prix Gödel en 2003 pour leur découverte[1].

Cognition Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La cognition est souvent étendue au-delà du seul cadre de la cognition humaine pour inclure tous les processus « intelligents » y compris chez les animaux non-humains ou mis en œuvre au sein de systèmes artificiels, comme les ordinateurs. Les sciences cognitives rassemblent l'ensemble des domaines scientifiques consacrés à l'étude de la cognition notamment, les neurosciences, la psychologie, l'intelligence artificielle, les mathématiques appliquées à la modélisation des fonctions mentales, l'anthropologie, ou la philosophie de l'esprit.

Système expert Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. D'une manière générale, un système expert est un outil capable de reproduire les mécanismes cognitifs d'un expert, dans un domaine particulier. Il s'agit de l'une des voies tentant d'aboutir à l'intelligence artificielle. Des chercheurs créent un laser... avec de l'air › Technologie En excitant des molécules d'air avec deux rayons lasers, l'un opérant dans l'infrarouge et l'autre dans l'ultraviolet, des chercheurs ont réussi à générer un troisième faisceau laser. Créer un rayon laser à partir des molécules d'air ? Des chercheurs de l'Université d'Arizona (États-Unis) y sont parvenus. Si de précédents procédés avaient réussi à obtenir un résultat semblable (en utilisant l'azote de l'atmosphère), cette nouvelle technique est jusqu'à 200 fois plus efficace que les méthodes précédemment utilisées. Pour générer un faisceau laser avec les molécules de l'air, les auteurs de ces travaux ont envoyé une première impulsion de laser infrarouge dans l'air, laquelle a eu pour effet de briser les molécules d'oxygène et d'azote en leurs atomes constitutifs.

Clinatec : cette discrète clinique où l'on implante des nanos dans le cerveau - Science-fiction ? C’est une « clinique expérimentale » où l’on teste des dispositifs électroniques implantés dans le cerveau. Baptisée Clinatec, cette neuro-clinique, pilotée par le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) de Grenoble, travaille sur les applications des nanotechnologies dans le champ des neurosciences, en particulier sur les maladies neurodégénératives, comme Parkinson. Mais difficile de savoir ce qui s’y passe vraiment : une certaine opacité entoure ses activités. Cas unique en France, l’établissement est situé en dehors du milieu hospitalier, sur un terrain du CEA dont certains bâtiments sont soumis au secret défense. Au sein de Clinatec, on parle interface cerveau-machine, neuro-stimulation profonde, nano-implants dans le crâne.

K-médoïdes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En statistiques, un médoïde[1] est le représentant le plus central d'une classe. L'algorithme des k-medoids (k-médoïdes) est un algorithme de partitionnement plus robuste vis-à-vis les données aberrantes (outliers) que celui des k-means (k-moyennes). Algorithme[modifier | modifier le code] Comme les k-moyennes, l'algorithme des k-médoïdes minimise l'erreur quadratique moyenne qui est la distance entre les points de la classe et le point central (ou médoïde). K-medoids versus k-means. Tâche de sélection de Wason Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Énoncé de la tâche de sélection[modifier | modifier le code] Quelle(s) carte(s) faut-il retourner ? La tâche de sélection a été développée par le psychologue cognitiviste Peter Wason durant les années 1960[1]. Dans la version standard de la tâche de Wason, la question posée peut s'énoncer comme suit : « Quatre cartes comportant un chiffre sur une face et une lettre sur l'autre, sont disposées à plat sur une table.

Système complexe Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ainsi une réaction chimique, comme la dissolution d'un grain de sucre dans du café, est simple car on connaît à l'avance le résultat : quelques équations permettent non seulement de décrire les processus d’évolution, mais les états futurs ou final du système. Il n'est pas nécessaire d'assister au phénomène concret ou de réaliser une expérience pour savoir ce qui va se résulter en réalité. Découverte d'une nouvelle façon de propulser un objet dans un liquide › Technologie En augmentant la température de la surface d'un solide (ici, de forme triangulaire) immergé dans un liquide, des flux dans le liquide se créent à proximité de la surface chauffée (ce sont les courbes colorées ci-dessus autour du solide), ce qui crée un déséquilibre dans les forces exercées par le liquide sur la surface de l'objet. Résultat : l'objet entre en mouvement. Crédits : Thomas Peacock Des scientifiques du MIT ont inventé une nouvelle façon de propulser un objet dans un liquide. Leur secret ?

Related: