background preloader

Six Sigma

Six Sigma
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La méthode Six Sigma se base sur une démarche fondée à la fois sur la voix du client (enquêtes, etc.) et sur des données mesurables (par indicateurs) et fiables. Cette méthode est utilisée dans des démarches de réduction de la variabilité dans les processus de production (ou autre) et au niveau des produits et vise ainsi à améliorer la qualité globale du produit et des services. Le symbole de six sigma. Histoire[modifier | modifier le code] L’histoire de Six Sigma débute en 1986 chez Motorola, mais la méthode devient célèbre dans les années 1990 lorsque General Electric décide de l’appliquer et de l’améliorer. Origine de l'appellation[modifier | modifier le code] En statistiques, la lettre grecque sigma σ désigne l'écart type ; « Six Sigma » signifie donc « six fois l'écart type ». Concept[modifier | modifier le code] Exemple[modifier | modifier le code] Prenons le cas d'une pièce mécanique dont la longueur nominale est L. Principe DMAIC Related:  Knowledge Data Discovery (KDD), Data-Mining

SEMMA Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'acronyme SEMMA (sample, explore, modify, model, assess[1] qui se traduit en français par : échantillonne, explore, modifie, modélise, évalue) se rapporte au noyau du processus de conduite de l'exploitation de données. Commençant par un échantillon statistiquement représentatif des données, SEMMA rend facile l’application des techniques exploratoires statistiques, de visualisation, de choix et transformation des variables prédictives les plus significatives, de modélisation des variables pour prévoir des résultats, et de confirmation de l'exactitude d'un modèle.

qualité service public « Lean Secteur Public La France est une « Grande famille » qui prône les concepts du bien être et de l’égalité pour tous. A l’issue de la Seconde Guerre Mondiale, l’État Français, sous l’impulsion d’un gouvernement d’union nationale, a eu la volonté de garantir les besoins essentiels pour l’ensemble de ses citoyens comme la santé, l’éducation, la justice ou encore la sécurité. Déjà, en 1945, le Conseil National de la Résistance avait pour but de refonder l’État. Dans cette perspective, la construction d’un service public fort (nationalisation de l’énergie, des assurances et des banques, création de la Sécurité Sociale, etc.) s’est imposée. Cette dynamique s’est poursuivie en 1958. Sous l’impulsion du Général de Gaulle, l’État français avait entrepris une réforme constitutionnelle ayant pour finalité première la stabilité du gouvernement et le bon fonctionnement des institutions Françaises. Dans le même esprit, en 1968, suite à l’apparition du chômage, le gouvernement procéda à la création de l’ANPE.

Fiches outils détaillées - Mouvement québécois de la qualité Retour à la liste Réinventer les processus La réingénierie est une remise en cause radicale d'un processus de travail. Bien appliquée, elle augmente la valeur livrée aux clients et aux actionnaires, elle améliore la capacité de l'organisation et elle fait de l'entreprise un meilleur lieu de travail. C'est toutefois une grave erreur de faire de la réingénierie simplement pour diminuer les coûts ou pour être à la mode. Pour jouer gagnant en réingénierie, il est essentiel d'adopter une approche systémique menée par une équipe de hauts dirigeants et, surtout, de ne pas oublier la dimension humaine du changement. Retour en haut

Gestion de projet Lean Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'école de gestion lean trouve ses sources au Japon dans le Toyota Production System (TPS)[5]. Adaptable à tous les secteurs économiques, le lean est actuellement principalement implanté dans l'industrie (et surtout l'industrie automobile). Lean et le système de production de Toyota[modifier | modifier le code] Lean est un qualificatif donné par une équipe de chercheurs du MIT au système de production Toyota. Concepts de base[modifier | modifier le code] L'utilisation de signaux lumineux ou sonores font partie des moyens utilisés pour optimiser la production, mais au delà d'un certain seuil, ils peuvent devenir stressants ou contre-productifs Représentation heuristique de la théorie des 5 S, souvent mobilisée par la théorie du « Lean » le temps TAKT,le lissage (heijunka),le flux continu en pièce à pièce (en anglais one-piece flow),le flux tiré,le changement rapide d'outils (SMED),l'intégration de la logistique.

méthode CRISP-DM Comment se débarrasser de l'ex-nouveau management public ? Billet publié par Stéphane Vincent dans la catégorie Tags: administration , Innovation Marjorie Jouen est conseillère à Notre Europe, un think thank dédié à l’unité européenne. Pour elle, qui observe de près l’évolution des politiques publiques européennes, la France est en retard d’une révolution. Dans le prochain numéro de Futuribles, à paraître en décembre, Marjorie signe un article passionnant sur la transformation des services publics, et la fin annoncée du "nouveau management public". On retrouvera cette interview réalisée par Anne Daubrée dans un ouvrage dont nous préparons la sortie pour avril prochain (on vous en reparle bientôt) Quel bilan peut-on tirer du new public management ? Si plaquer les méthodes du privé ne fonctionne pas, que faut-il faire ? MJ - Nous devons remettre en cause notre conception de l’intérêt général, ce qui implique de revisiter les processus que nous avons mis en place pour le réaliser. Est-ce un changement de valeurs ?

Optimisation de processus et reengineering Notre objectif nâ??est pas de disserter sur les raisons qui ont conduit la plupart des grands projets de Reengineering à un échec coûteux : de nombreux ouvrages ont été consacrés à la question. En revanche, il nâ??est pas inutile de rappeler les conclusions et par la même ce qui sépare cette notion aujourdâ??hui contestée du concept de process reengineering. Ces projets ont majoritairement abouti à des échecs pour quatre raisons principales : ils étaient : - trop globaux (ils concernaient souvent toute une division quand ce nâ?? A lâ?? Lâ?? Seul lâ?? Vous noterez au passage quâ?? De même, optimiser la performance dâ?? En cela, certaines approches préfèrent se concentrer sur lâ??

Scrum (méthode) Pour les articles homonymes, voir Scrum. Cet article ou cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées(indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Scrum est un schéma d’organisation de développement de produits complexes. Il est défini par ses créateurs comme un « cadre de travail holistique itératif qui se concentre sur les buts communs en livrant de manière productive et créative des produits de la plus grande valeur possible »[1]. Scrum est considéré comme un cadre méthodologique et non à proprement parler comme une méthode agile. Ce schéma d'organisation s'appuie sur le découpage d'un projet en boîtes de temps, nommées « sprints ». Scrum n'ayant pas une portée technique il convient de l'associer à des méthodes de développement et de tests. En 2001, Ken Schwaber fait équipe avec Mike Beedle pour décrire la méthode dans le livre Agile Software Development With Scrum. En 2004, publication de Agile Software Management with Scrum de Ken Schwaber.

Related:  Project Managementmatt_bManagementBoulotProjet bibliographique: six sigma