background preloader

La classe inversée / Ce que c'est et Ce que ce n'est pas

La classe inversée / Ce que c'est et Ce que ce n'est pas
La classe inversée Ce que c’est et Ce que ce n’est pas On trouve sur Internet de plus en plus de sites et de blogs sur la classe inversée ou Flipped classroom en anglais. On définit traditionnellement la classe inversée ainsi : des vidéos qui remplacent l’enseignement direct, accessibles aux élèves à la maison, davantage de temps individuel en classe pour chaque élève, permettant de travailler et d’interagir avec leur professeur sur des activités clés d’apprentissage. faire à la maison ce qui était d’habitude fait en classe (« découverte de notion, lecture ») et faire en classe ce qui était fait à la maison (« raisonner sur des problèmes, créer et innover »). Il y a autant de façons de construire sa classe inversée qu’il y a de professeurs et qu’il y a des classes (voir témoignages). La classe inversée n’est pas Un synonyme de vidéos en ligne. La classe inversée est Un moyen d’accroitre les interactions et le temps de discussion personnalisée entre les élèves et les enseignants.

http://svt.ac-creteil.fr/?La-classe-inversee-Ce-que-c-est-et

Related:  classe inversée historique et définitionsPédagogie inverséeLa classe inverséeClasse inversée théorieTechnopédagogie

Essai de modélisation et de systémisation du concept de Classes inversées Dans ce Blog, j’ai plusieurs fois documenté la « méthode » des Classes inversées. On y trouvera aussi un essai sur le rapport entre le Tsunami des MOOCs et les « renversements » proposés par les Classes inversées . Dans ce nouvel essai, j’essaierai de répondre à celles et ceux qui nous disent régulièrement « Mais, les classes inversées, ça existe depuis longtemps … ». Les Fondamentaux : des films d'animation pour pratiquer la pédagogie inversée Le réseau Canopé propose plus de 500 films d'animation pour l'école primaire, dans le cadre de la pédagogie inversée. Un outil au service des professeurs, mais aussi des parents. Professeure des écoles à Givry-en-Argonne, Aurélie Géhin utilise Les Fondamentaux avec sa classe de CM1-CM2, dans le cadre de la pédagogie inversée. / Réseau Canopé

Réfléchir avant d’inverser la classe - Faculté d'éducation Dans le monde de la pédagogie, deux mots circulent sur toutes les lèvres : classe inversée. La rumeur grandissante a poussé Isabelle Nizet et Florian Meyer, professeurs à la Faculté d’éducation, à tester eux-mêmes cette méthode pédagogique dans le cadre d’un cours d’évaluation du baccalauréat en enseignement au secondaire. Durant trois semaines, les étudiantes et étudiants d’Isabelle Nizet ont visionné à la maison 16 courtes capsules multimédias portant sur des concepts théoriques précis. Dyslexie : l'importance de la mise en page Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le Dyslexie : l'importance de la mise en page La classe inversée pour sauver l’école 2022. La journaliste du Monde Maryline Baumard[i] imagine l’école de demain, sur les bases de la refondation de l’école prônée 10 ans plus tôt par Vincent Peillon : « Ce que Clara a vraiment vu se modifier au fil de sa scolarité, c’est la pédagogie.

Bilan des TraAM 2014-2015 Personnaliser les apprentissages Pour l’année 2014-2015, dans l’académie de Créteil, les TraAM ont été centrés sur la personnalisation des apprentissages pour mieux développer l’esprit scientifique des élèves grâce aux usages numériques mobiles (voir la présentation du projet). Ils sont déclinés en 5 thèmes. Thème 1 : Twitter pour produire du savoir, développer l’esprit critique et utiliser un réseau social. Le tweet au service de l’intelligence collective Les TraAM ont été l’occasion d’initier le hashtag #tweeteTsvt. On tweete en fin de séance, en fin de phases d’action, pour synthétiser ses idées et les faire partager.

Pédagogie inversée Vidéo sur les fractions Vidéo sur la multiplication Vidéo sur l’adjectif Vidéo sur le GN Pédagogie inversée : une carte mentale pour bien procéder « Le blog de Philippe Liria Posted by Philippe Liria sur 12/01/2015 Petit à petit, la pédagogie inversée est en train de gagner sa place au soleil. Les formations et les sites FLE s’en font de plus en plus l’écho, même si sa mise en place dans la classe de langue semble encore très discrète. Question de temps… Il y a à peine un peu plus de deux ans, c’était les yeux écarquillés que l’on écoutait untel parler d’inverser la classe (à commencer par les miens – à lire). Aujourd’hui, cette pédagogie fait son bonhomme de chemin car elle contribue à merveille à renforcer les tendances actuelles en enseignement/apprentissage des langues : autonomie, implication, responsabilité… On pourrait dire que, même si elle n’est pas nouvelle en soi (je vous renvoie au témoignage de Marcel Lebrun qui expliquait comment il inversait déjà ses cours dans les années 70), plusieurs éléments en favorisent la mise en place.

François Taddéi : « Avec le numérique, les élèves deviennent co-auteurs des solutions de demain » François Taddéi, biologiste et directeur du Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI), était l’invité le 26 juin dernier de la Hello Tomorrow Conference qui réunit plus de 2000 innovateurs, entrepreneurs, investisseurs et journalistes. RSLN a rencontré ce spécialiste reconnu de l’innovation éducative et des questions d’apprentissage numérique. Les technologies représentent-elles une opportunité pour l'éducation du plus grand nombre ? Conseils et idées : Guide Vous trouverez ici de nombreux conseils pour inverser votre classe. Découvrez comment encourager vos élèves à utiliser les ressources, comment les noter, les aider, les motiver, les rendre actifs et créatifs, etc. Cette page étant une peu longue, voici un sommaire des points abordés : I.

Pratiquer la pédagogie inversée en SVT On entend parler de Flipped Classroom, classe inversée ou pédagogie inversée mais qu’est ce qui se cache exactement derrière ces termes ? Delphine SECHET, enseignante de SVT au lycée L’Essouriau des Ulis, nous propose des éléments de réflexion (et des outils) tirés de ses expérimentations autour de la pédagogie inversée. Qu’est ce que la pédagogie inversée ?

La classe inversée à trois vitesses La stratégie d’enseignement que l’on nomme la classe inversée est très populaire actuellement. Il est possible de trouver facilement beaucoup d’articles sur cette approche. Même l’Actualité écrit de l’information sur le sujet. L’article parle de Samuel Bernard enseignant de mathématique qui publie en ligne ses cours sous forme de vidéo. Voici le lien de l’article: Mon prof sur Youtube. Maintenant, je vais aborder l’approche de Caroline Hétu. La pédagogie 3.0 expliquée simplement. Le parcours de Stéphane Côté en est un où une certaine effervescence l’entoure concernant la pédagogie. Si vous l’avez déjà rencontré en personne, vous avez tout de suite remarqué son emballement quasi enfantin lorsqu’il parle de l’enseignement. En effet, il cherche, découvre, évalue, mesure l’impact de ses idées qui se tissent autour d’une approche non conventionnelle qu’il décide d’intituler la pédagogie 3.0. En 2012 il quitte son poste de conseiller pédagogique en TIC qu’il occupait depuis plus de quatre ans pour aller lui-même mettre à l’épreuve cette vision de la pédagogie actualisée afin de voir, si oui ou non, il y a matière à partager et à déployer… À son atterrissage dans la réalité d’une classe, il remarque qu’il avait oublié la pression du temps et ses effets néfastes sur la réflexion. Quand on enseigne, il y a toujours une cloche qui viendra terminer la présente période qui est polluée par mille interventions.

La classe inversée « permet une pédagogie vraiment active » Pédagogie circulaire, élèves actifs : la classe inversée n'est pas simple à mettre en place, mais elle possède beaucoup d'avantages. Témoignage d'Olivier Quinet, prof de collège. Les 4e d’Olivier Quinet pendant une tâche complexe. Renvoyer les cours à la maison pour faire du temps de classe un temps de travail durant lequel les élèves sont actifs : tel était le projet d’Olivier Quinet, quand il s’est lancé en 2012 dans la pédagogie inversée. Professeur d’histoire-géographie au collège Jean Rostand, à Montpon-Ménéstérol (Dordogne), son objectif était de rendre ses élèves (4e et 3e) davantage autonomes, en les faisant construire eux-mêmes leurs connaissances et leur savoir-faire. « Au milieu, et plus devant »

Related: