background preloader

In french

Facebook Twitter

La France, précieux partenaire de l'espionnage de la NSA. G20 à Toronto : espionnage américain avec la complicité d'Ottawa | Ces lanceurs d’alerte, traîtres ou héros? Exclusif - Le Canada a donné son feu vert à une vaste opération américaine de surveillance des communications lors du sommet du G20 à Toronto, en 2010, selon des documents secrets obtenus par CBC. Ces documents ont été divulgués par l'ancien consultant de la NSA, Edward Snowden.

On y apprend notamment que l'ambassade américaine à Ottawa est devenue pendant une semaine, en 2010, le centre de contrôle d'une opération d'espionnage menée par les États-Unis, mais cautionnée par le Canada. Ce n'est pas la première fois que les États-Unis sont soupçonnés d'espionner des leaders étrangers par le biais de la NSA, une de ses agences de renseignements. Cette fois, l'opération était « étroitement coordonnée avec le partenaire canadien », peut-on lire dans le document. Le rôle qu'a joué le CSTC n'est pas clairement identifié dans la note, mais l'accès aux réseaux de télécommunications n'aurait pas été possible sans sa collaboration, estiment des experts. Selon M. Opération illégale? Porno: la NSA espionnait les habitudes de plusieurs islamistes en matière de pornographie - DOCUMENT EXCLUSIF.

PORNO - Selon un document top-secret que Huffington Post américain s'est procuré, la NSA (National Security Agency) a compilé des preuves de visites de sites pornographiques de certains individus, ainsi que des informations sur leurs activités sexuelles. Les cibles visées: ceux qui cherchent par leurs propos incendiaires à radicaliser leurs interlocuteurs Ce dispositif était mené dans le cadre d'un plan plus vaste de la NSA ayant pour objectif de mettre à mal la réputation de ces internautes. Le document a été fourni au Huffington Post, par le lanceur d'alerte Edward Snowden, et identifie six cibles, toutes musulmanes, pour illustrer à travers l'exemple la façon dont la surveillance électronique permet de découvrir des "points faibles personnels".

Une première étape avant d'utiliser ces donner pour saper leur crédibilité, leur réputation et donc leur influence. Plus les comportements privé et public sont en contradiction, plus on est discrédité Les 6 "islamistes" ne sont accusés de rien... Ecoutes : le renseignement français aimerait s’inspirer de la NSA. L’article 13 du projet de loi de programmation militaire, qui élargit les possibilités de surveillance électronique des services de renseignement hexagonaux, inquiète les organisations professionnelles, comme l’Asic (l’Association des services Internet communautaires qui compte dans ses rangs Google, Facebook, Microsoft, Dailymotion ou Deezer), et fait sortir la Cnil de son silence.

En cause : une disposition de ce texte, actuellement débattu à l’Assemblée Nationale, qui permet aux autorités en charge du renseignement et de la lutte contre la délinquance au sens large (ministère de la Défense, de l’Intérieur, de l’Economie et des Finances) et à leurs agences (Tracfin dans le cadre de la lutte contre les circuits financiers clandestins, rattachée à Bercy) de disposer d’un « accès administratif » (c’est-à-dire hors décision judiciaire) aux données des internautes que les FAI et hébergeurs conservent au nom de la loi. Et cet accès serait en « temps réel » par « sollicitation du réseau ». Pour contrer la NSA, Microsoft renforce le cryptage de ses flux. 01net le 27/11/13 à 11h51 Les dirigeants de Microsoft ont prévu de se rencontrer cette semaine pour déterminer les initiatives à prendre en la matière et leur calendrier de mise en œuvre.

Les révélations d’Edward Snowden n’en finissent plus de déstabiliser l’État américain et les géants du web qui prennent conscience que les flux d’informations ne sont pas aussi sécurisés qu’ils le devraient. Pour rassurer les internautes, les États et entreprises visés par l’espionnage de la NSA, Microsoft adopte une stratégie inédite. Elle a révélé au Washington Post sa décision d’augmenter ses investissements pour de renforcer le cryptage de ses flux sur internet. Cette annonce fait suite à celle de Yahoo qui, il y a quelques jours indiquait qu'elle comptait chiffrer les échanges de données entre ses data centers et sécuriser ses mails.

Le cryptage plutôt que la transparence. Surveillance d'Internet : inquiétudes autour de la loi de programmation militaire. Les hackers d'élite de la NSA ont infecté plus de 50 000 réseaux informatiques. Une nouvelle diapositive fuitée par l'ancien consultant de la NSA et lanceur d'alertes Edward Snowden a été analysée par le quotidien néerlandais NRC Handelsblad. Elle est issue d'une présentation datant de 2012 sur la manière dont l'agence nationale de sécurité américaine a recueilli des informations à travers le monde. Dans le cadre d'une initiative CNE pour Computer Network Exploitation, plus de 50 000 réseaux informatiques ont été compromis via une infection par un logiciel malveillant. À tout moment, un tel malware peut être désactivé ou activé à distance. La diapositive fait apparaître une carte mondiale avec des points en jaune signifiant qu'une infection CNE a eu lieu. La NSA aurait ainsi accès à des réseaux selon son bon vouloir.

Sur le site de la NSA, il est fait référence à CNE, soit des actions et la collecte de renseignement via des réseaux informatiques qui " exploitent des données recueillies par des systèmes d'information ennemis ou cibles ou par des réseaux ". Hâte-toi lentement: le Mastermind de la NSA. Un courage contagieux (Sueddeutsche.de) -- John Goetz, Bastian Obermayer. Elle est là : la femme qui a passé les quatre derniers mois aux côtés d’Edward Snowden. D’abord à Hong Kong, puis à Moscou. Ensemble, ils ont fait l’histoire et établi de nouvelles politiques mondiales dans ce court laps de temps. Sarah Harrison, 31ans, journaliste et membre de WikiLeaks, porte un caleçon noir, une chemise gris foncé et un cardigan en laine tandis qu’elle s’assoit sur une vieille chaise de bureau dans une salle de réunion d’un sous-sol, entre des dossiers, des câbles entremêlés, des CD vierges et des ordinateurs.

Le lieu exact de la rencontre ne peut être révélé. « Désolée », dit-elle, en passant ses doigts dans ses cheveux : « Rien n’est facile en ce moment ». Qui est cette femme, qui a passé tant de temps auprès de Snowden, résistant aux pressions de la première puissance mondiale, les Etats-Unis, établissant des plans de vols pour les annuler ensuite, sans cesse en état d’alerte à cause des agents de renseignement ?

Sarah Harrison ferme les yeux. Une déclaration ? Cisco souffre de l'effet Edward Snowden en Chine. Pour justifier de sa prévision qui anticipe une baisse d'activité de 8 à 10% sur la fin de l'année, avec un premier semestre 2014 qui s'annonce mitigé, l'équipementier réseau Cisco évoque les conséquences des révélations d'Edward Snowden sur les écoutes de la NSA (notamment son accès direct dans les serveurs des firmes américaines) dans le monde qui créeraient un recul de ses ventes sur les marchés émergents et surtout en Chine.

Cisco étant au coeur de bon nombre de réseaux de télécommunication du fait de son activité, les soupçons selon lesquelles il pourrait aider la NSA d'une façon ou d'une autre sont forts, dans une sorte de retournement de situation qui faisaient porter jusqu'à présent ces mêmes suspicions sur les équipementiers chinois comme passeurs d'informations pour les services de renseignement du géant asiatique. Suspicions et contexte économique fragileD'autres pays, comme le Brésil, ont été particulièrement véhéments vis à vis à des révélations sur les écoutes de la NSA. Une enquête d'ESET souligne l'impact économique de l’affaire Snowden / NSA. Jérémie Zimmermann : « Edward Snowden a changé le monde » Comme Assange, Manning et d’autres moins connus, Edward Snowden a été un whistleblower, ou lanceur d’alerte. Le jeune homme a révélé le programme d’écoutes à grande échelle de la NSA, plus connu sous le nom de Prism.

Ces informations ne sont pas anodines, elles ne sont pas le scandale de plus qui vient, va et s’éteint : depuis 5 mois maintenant, la presse continue de fouiller ces dossiers et petit à petit, le jour se fait sur les pratiques des services de renseignement américain. Écoutes ciblées, surveillance de masse, violation de la vie privée de millions de citoyens dans le monde entier, éventualité d’un espionnage industriel mettant en position d’infériorité les firmes non américaines : voilà le portrait de notre société que donnent à voir les documents fournis par Snowden. Pour comprendre l’ampleur du problème et tenter d’anticiper le monde post-Prism, nous avons rencontré Jérémie Zimmermann, porte-parole de la Quadrature du Net.

Fatal, je ne saurai pas te le dire. Monsieur Orange. Tor résiste toujours à la NSA. Afin de compromettre Tor, la NSA a attaqué de nombreux logiciels associés, y compris Firefox, selon des documents fournis par Edward Snowden. Selon un article paru avant le week-end dans le Guardian, les diverses tentatives de l'agence de sécurité nationale américaine, la NSA, pour compromettre l'outil d'anonymisation Tor (The Oignon Router), projet dont le financement est assuré en grande partie par le gouvernement américain, n'ont pas été très fructueuses. Ces informations s'appuient sur des documents remis par Edward Snowden au Guardian, révélant l'espionnage tous azimuts par la NSA des communications téléphoniques aux États-Unis et de l'Internet à l'étranger et dont le journal a commencé la publication en juin dernier. Parmi les différentes stratégies utilisées par la NSA pour vaincre Tor, c'est l'attaque de logiciels vulnérables sur les ordinateurs des utilisateurs, Firefox notamment, qui s'est avérée la plus efficace.

Le NSA assume sa mission d'intrusion. « Les États-Unis ne cesseront pas l'espionnage, ils essaieront d'empêcher qu'il y ait d'autres Snowden » (Opera Mundi) -- Hernando CALVO OSPINA. Dans son livre, Calvo Ospina retrace un aperçu historique détaillé de la façon dont s’est forgé le profil d’action du service de renseignement et d’espionnage, depuis ses agissements au Nicaragua, en passant par les tentatives successives de déstabilisation du gouvernement cubain et les interventions au Chili, Vietnam et Angola. Il explique que le processus d’ingérence de la CIA dans une nation étrangère fonctionne comme « une grande machinerie diplomatique, économique et de propagande ». Résidant actuellement en France, Ospina est collaborateur au Monde Diplomatique, et auteur de plusieurs ouvrages sur le narcotrafic et les groupes de résistance en Amérique Latine.

En 2009, il lui fut interdit d’entrer dans l’espace aérien des États-Unis d’Amérique parce que son nom figurait sur la « No fly list », un document créé à l’époque du gouvernement Bush, comportant les noms des personnes qui représentaient un danger pour le pays. Mon livre contient seulement une goutte d’information. Obama vous décernera la carte de journaliste. 1er novembre 2013 Article en PDF : On veut vous harceler, même si vous n’êtes que le petit ami d’un journaliste engagé et que vous collaborez avec lui, comme cela lui est arrivé à David Miranda. (1) On est en train de légaliser la guerre perpétuelle contre nous tous. Cela avait déjà été appliqué à José Couso. (2) La protection des droits constitutionnels liés à la liberté d’expression sera limitée à ceux qui touchent un salaire des médias ou qui sont inscrits dans les facultés de communication des universités.

Vous avez ici la rédaction complète de cette proposition de loi. Vous pouvez constater que là où il était écrit « personne », ils veulent que l’on utilise maintenant « journaliste », afin que ce dernier (qu’ils reconnaissent en tant que tel) soit le seul détenteur du droit à dénoncer le pouvoir. Votre licence sera décernée par ceux-là mêmes qui auront payé votre salaire et qui auront validé votre diplôme. Victor San Pedro est professeur d’université en communication politique (URJC) Déclaration de la journaliste de Wikileaks Sarah Harrison au sujet d’Edward Snowden.

(on 2013-11-06) J’ai passé les quatre derniers mois, en tant que journaliste, avec Edward Snowden, le lanceur d’alerte de la NSA, et suis arrivée en Allemagne en fin de semaine. J’ai travaillé à Hong Kong dans l’équipe de Wikileaks qui tentât de négocier plusieurs demandes d’asile politique pour Snowden et ai négocié sa sortie de Hong Kong afin de mettre en œuvre son droit à un asile politique. Je voyageais avec lui en chemin pour l’Amérique Latine lorsque les États-Unis ont révoqué son passeport, le contraignant à rester en Russie.

Durant les 39 jours suivants je suis restée avec lui dans une zone de transit de l’aéroport Sheremetyevo de Moscou, où je l’ai aidé à formuler des demandes d’asile politique dans 21 pays y compris l’Allemagne, garantissant son asile politique en Russie malgré une pression considérable de la part des États-Unis. Je suis solidaire de tous ceux qui sont intimidés ou persécutés pour tenter d’exposer la vérité au grand jour. Portraits de Sarah Harrison Portrait 1. L'agence de surveillance GCHQ, cette petite sœur britannique choyée par la NSA. Le Government Communications Headquarters, la plus importante agence de renseignement britannique avec 6 130 employés, est aussi la plus méconnue. Quand on appelle le standard du GCHQ, on est tout de suite mis dans l'ambiance: «Merci pour votre appel qui peut être enregistré pour des raisons légales».

Au service de presse, pas la moindre opération de relations publiques. «Nous ne commentons pas les allégations récentes parues dans les journaux», répond-on sèchement. Le très discret chef du service de renseignement britannique, Iain Lobban, ne s'en cache pas sur le site Internet de l'agence: «Nous sommes une organisation secrète. Nous ne pouvons pas rendre public tout ce que nous faisons.» Le MI6 a James Bond. Le MI5 a sa série télé (Spooks, MI5 en VF). Le GCHQ recrute des cracks des maths et parfois des pirates informatiques sélectionnés lors de concours en ligne pour décrypter des énigmes complexes.

Rien n'échappe à ses grandes oreilles. Espionnage : l'ambassadeur britannique "invité" à s'expliquer à Berlin. Les Européens espionnent autant que la NSA-Guardian. Espionnage US: "Quiconque dit la vérité ne commet pas de crime" (Snowden. L'ex-informaticien des services secrets américains Edward Snowden se dit persuadé que quiconque dit la vérité ne commet pas de crime et que ses révélations sur l'espionnage pratiqué par les Etats-Unis dans le monde seront utiles pour la protection de la société contre la surveillance massive. "Les gens doivent s'opposer à ce que l'information sur des questions fondamentales leur soit dissimulée.

Quiconque dit la vérité ne commet pas de crime", a écrit M.Snowden dans "Un manifeste pour la vérité", publié dimanche par le Spiegel allemand. Selon l'ancien analyste de la CIA et de l'Agence de sécurité nationale (NSA), qui est poursuivi dans son pays pour être à l'origine des fuites sur ces structures, les programmes massifs d'espionnage des services de renseignement menacent la liberté d'opinion et les sociétés ouvertes.

Snowden estime que la surveillance massive constitue un défi mondial qui demande une réponse tout aussi mondiale. Espionnage US: le Bundestag intéressé par les témoignages de Snowden. Le député allemand Hans-Christian Ströbele, qui a rencontré jeudi à Moscou l'ex-informaticien des services secrets américains Edward Snowden, estime que tous les partis siégeant au Bundestag souhaitent recueillir les témoignages du lanceur d'alerte sur l'espionnage pratiqué par les Etats-Unis en Allemagne. "Tous les partis représentés au parlement ont déclaré plus ou moins explicitement qu'ils voulaient éclaircir la situation. Je pense que la majorité écrasante de la population allemande veut la même chose", a affirmé vendredi M. Ströbele lors d'une conférence de presse à Berlin. Après avoir révélé la teneur de la lettre que l'ex-agent de la NSA lui avait demandé de transmettre aux autorités allemandes, le député a parlé de sa rencontre avec M.

Snowden à Moscou. Le député a notamment évoqué la possibilité pour M. M. Le député allemand a également déclaré n'avoir reçu de la part de l'intéressé aucune nouvelle information sur les activités des services secrets américains. Les faits me donnent raison, affirme Edward Snowden. De quoi Prism est-il le nom ? Blog Stéphane Bortzmeyer: Accueil.