background preloader

Infos agri

Facebook Twitter

Les maraîchers bretons touchés de plein fouet par l’E. coli. 03/06/2011 – 10h30 NANTES/NAONED (NOVOpress Breizh) – « 90 % de nos concombres sont invendus à ce jour. La psychose commence à toucher également nos tomates et nos salades ». Les maraîchers bretons sont touchés de plein fouet par la crise sanitaire due à la bactérie d’escherichia coli entérohémorragique. Sur fond de mondialisation et d’emballement médiatique. Cette bactérie a fait à ce jour 19 morts et plus de 2000 malades, dont 500 affectés par des complications graves. Si tous les malades ne sont pas Allemands, presque tous – y compris les dix personnes contaminées en France – sont passés par la région de Hambourg. Les médias européens ont largement répercuté l’accusation portée dans la précipitation par les autorités de Hambourg contre le concombre espagnol, mis hors de cause depuis.

La situation est ainsi particulièrement préoccupante dans le bassin maraîcher nantais, seconde région productrice de concombres et quatrième région productrice de tomates en France. Pourquoi cette peur? Savourez la Bretagne - Entreprises et des produits agricoles et agroalimentaires bretons. Agrovideo.fr - L'agriculture durable en DVD. Graines de doc. LIVRE_BLANC.pdf. Plathelminthe terrestre invasif. TABLEAU COMPARATIF ENTRE LE GIE, L’ASSOCIATION ET LA SOCIETE - 4_-_differentes_formes_juridiques_agriculture_(fdaecfere49).pdf. Le goût perdu des tomates à l'étal , Fruits et Légumes.

"On peut faire pousser de très bonnes tomates: si elles sont récoltées trop tôt pour supporter de faire de la route, puis conservées au frais, les qualités gustatives se perdent" explique Mathilde Causse, généticienne et spécialiste de la tomate à l'INRA, l'Institut de recherche en agronomie.

Le goût perdu des tomates à l'étal , Fruits et Légumes

"Et en hiver, on n'aura jamais de bonnes tomates comme on peut en récolter en été car elles sont alors produites dans des conditions de jours moins ensoleillées et moins chaudes". "Le fruit de la tomate est comme une gourde: plus on lui donne de l'eau pour le faire grandir, plus il gonfle, il sera gros mais moins sucré et moins aromatique. Le producteur, payé au poids, va plutôt favoriser le rendement mais il y a un réel antagonisme entre les qualités gustatives et le rendement", poursuit-elle.

On a également poussé les qualités de résistance aux maladies: "les tomates sous serre sont bien moins traitées que par le passé". Accompagnement à la création des ACTIVITES AGRI-DURABLES INNOVANTES en Bretagne. Le test d’Activité, un outil pour faciliter l’installation de nouveaux agriculteurs. « Le test d’activité consiste à développer une activité agricole de manière responsable et autonome en grandeur réelle, sur une durée limitée et dans un cadre qui limite la prise de risque, afin d’évaluer le projet et soi même dans un but de décider de la poursuite , de l’ajustement ou de l’abandon du projet.

Accompagnement à la création des ACTIVITES AGRI-DURABLES INNOVANTES en Bretagne

Ce test peut être réalisé sur des espaces test ou sur des fermes déjà en activité. Il met à disposition des porteurs de projets un cadre légal d’exercice du test, des moyens de production, un dispositif d’accompagnement adapté, et un réseau dense de partenaires locaux. Le test d’activité agricole permet de : Plusieurs cadres juridiques et réglementaires existent pour permettre le test : il s’agit de pépinières d’entreprises, de couveuses et des coopératives d’activités. » Des projets Agricoles ou des activités innovantes. Publications et services - Surface agricole utilisée en agriculture biologique.

Mise à jour : 18 décembre 2012 Résumé En 2011, l'agriculture biologique concerne 23 135 producteurs sur 975 141 hectares, soit 3,6 % de la surface agricole utilisée (SAU).

Publications et services - Surface agricole utilisée en agriculture biologique

Installation. Évolution de la surface en agriculture biologique [Indicateurs & Indices, Environnement, Données de synthèse sur la biodiversité, Réponses. N°35 - Seguin.pdf. L'agriculture bio est-elle vraiment plus vertueuse ? (Article publié dans "le Nouvel Observateur" du 1er novembre 2011) La mode est au "bio".

L'agriculture bio est-elle vraiment plus vertueuse ?

On ne sait si le mot est masculin ou féminin, mais là n'est pas la moindre de ses ambiguïtés. Alors admettons que "le" bio désigne les aliments produits par l'agriculture biologique (AB) - c'est-à-dire "la" bio. Ceci posé, il ne nous reste qu'à éclaircir les nombreuses autres contradictions entourant ce sympathique concept d'une agriculture plus saine. Débarrassée des produits chimiques, réputée plus goûteuse, plus riche en vitamines, plus respectueuse de l'environnement et meilleure pour la santé - sauf celle de notre portefeuille. Dont on ne cesse de nous dire qu'il est en pleine croissance, et qu'il représente le seul avenir possible pour l'agriculture française, alors qu'il constitue seulement 2% de l'alimentation des Français.

Mais revenons aux contradictions intrinsèques du bio par rapport à ses allégations favorites. Réseaux frauduleux "Le blé, le maïs, les oeufs bio, cela n'a aucun intérêt"