background preloader

C’est un trou perdu en Bretagne et vous allez avoir envie d’y vivre

C’est un trou perdu en Bretagne et vous allez avoir envie d’y vivre
A Trémargat (Côtes-d’Armor), 24 février 2014 - Clément Guillou/Rue89 (De Trémargat, Côtes-d’Armor) A Trémargat, on dit qu’on est « ravitaillés par les corbeaux » et que lorsqu’ils survolent le bourg, c’est sur le dos pour ne pas voir la misère. Le centre Bretagne – le « Kreiz Breizh » – est le pays le plus pauvre de la péninsule. Il a échappé aux remembrements et conservé ses fossés, ses landes, ses bois. Une zone rurale au possible, où la terre n’est pas bonne à cultiver. Dans ce beau pays de cailloux, il y a 50 ans, on conseillait aux enfants de ne pas rater le train de l’exode rural. Une seule liste aux municipales Depuis que la liste des « néo-ruraux » a battu celle de la dynastie locale en 1995, il n'y a plus de liste concurrente aux municipales. Un village voisin, Peumerit-Quintin, pourrait prendre le même chemin : une liste inspirée par l'expérience de Trémargat est candidate face au conseil municipal sortant. Quatre couples de soixante-huitards ont présidé à ce petit miracle.

http://rue89.nouvelobs.com/2014/03/16/cest-trou-perdu-bretagne-allez-avoir-envie-dy-vivre-250685

Related:  Eco-villages/hameaux/en transitionVivre autrementNekepell / Circuits courtsUne vie de qualitéDécroissance

Tout plaquer à 30 ans pour une vie d'aventures - un cas concret JiB était cadre et a souhaité tout plaquer pour une vie différente. On lui avait pourtant dit que pour être heureux il fallait de l’argent et un bon boulot. C’est vrai, mais qu’est-ce qu’un bon boulot au fond ? Beaucoup de jeunes sont en souffrance même s’ils gagnent bien leur vie. La sécurité du troupeau ne comble pas tout le monde. Le bonheur est indissociable de la liberté, JiB l’a bien compris et il nous livre ses pensées. En Suisse, des stickers sur la boite aux lettres indiquent les objets que l’on veut bien prêter « Nous sommes partis du constat qu’il y a souvent en ville une certaine gêne à oser sonner chez ses voisins lorsqu’on requiert leur aide, » explique Sabine Hirsig. Elle est l’une des quatre jeunes créateurs à l’origine du projet Pumpipumpe (à prononcer « poumpipoumpé ») né à Berne en Suisse. Le principe est simple : cette initiative invite à coller sur sa boîte aux lettres des stickers indiquant les objets que l’on veut bien à prêter à ses voisins. Cela peut être des outils de bricolage (une perceuse, une scie…) ou de jardinage (une tondeuse à gazon..), des ustensiles de cuisine, des livres, un accès WiFi, etc. Un sticker existe pour chaque objet.

Un Potager Gratuit et Facile à Faire ! Moi qui ne suis qu'une jardinière du dimanche, voici comment j'arrive à obtenir un petit potager très facilement sans rien débourser. À partir des graines et souches récoltées dans ma cuisine. Chaque année, au printemps, je récupère les graines et souches de mes légumes, avant de les cuisiner, puis je les plante pour obtenir à mon tour fruits et légumes. Récupérer des Graines dans mes Légumes et Herbes Aromatiques La ville du futur sera campagnarde » Retrouvez notre dossier «La ville de demain» Un homme en costume, faisant, à grand peine, rentrer sa vache dans un ascenseur. En son temps, cette publicité pour les produits laitiers avait fait beaucoup rire. Car pourquoi donc avoir une vache chez soi quand il suffit d'aller au supermarché pour acheter une brique de lait? Dans la ville de demain, pourtant, les vaches feront peut-être leur réapparition. Comme les basses-cours, les cochons ou les potagers.

untitled Avril 2014 La nouvelle lettre d'info est enfin disponible en cliquant ici. L'Heol arrive enfin sur FACEBOOK, venez vite découvrir et partager la page et n'oubliez pas de remplir le questionnaire destiné aux utilisateurs de l'Heol si ce n'est pas déjà fait. Quand le bois prend de la hauteur Ecologie Le bois est un matériau naturel, renouvelable, dont la transformation nécessite peu d’énergie et une fois converti en matériau de construction il stocke durablement le CO2. Voilà pour les atouts les plus connus du bois. Mais l’évolution la plus notable est que, désormais, la construction bois se décline de plus en plus souvent en hauteur. De récents développements technologiques (comme le procédé du mur massif contre-cloué ou contre-collé, par exemple) ont en effet permis à la construction bois de quitter la sphère de la maison unifamiliale 4 façades à laquelle elle a longtemps été associée, pour investir le segment des immeubles multi-étages à des prix concurrentiels. Mais d’autres études (comme celles portant sur un super-contreplaqué qui permettrait de créer des poutres en bois très solides) devraient permettre au bois de voir encore… plus haut.

Pour vivre heureux, vivons autrement? Chers Greeners, aujourd’hui The Little Green Way va philosopher !! A l’heure de l’hyper consommation et des innovations technologiques en perpétuelle évolution, partons découvrir d’autres formes de vies, beaucoup plus en lien avec la nature et les richesses qu’elle produit. Vivre sans smartphone, sans hypermarché, sans internet est-il possible ? Se rapprocher des vraies valeurs de la vie, des besoins simples et de la nature reste vraiment une utopie ? En quête d’un lieu utopique : « Vous avez l’air sérieux, pas trop hippies » Benjamin et sa femme Yazmin ont le projet fou de monter une communauté sans argent, dans le sud de la France. Suite de leur aventure sur Rue89 : le couple est sur la piste d’un terrain en Ariège. En voiture vers le terrain de Gérard (DR) Pendant les municipales, les maires sont à l’écoute de leurs citoyens et c’est donc un moment idéal pour présenter notre initiative.

100 sites pour consommer sans posséder Voici une première tentative (à ma connaissance) de création d’une liste d’initiatives françaises (ou ayant des activités en France) sur la consommation collaborative (voir la définition au bas de cet article). Dans cette liste, le parti pris a été d’indiquer les initiatives relevant des formes nouvelles d’échange entre particuliers (partage, troc, échange, location) ainsi que les nouveaux styles de vie collaboratifs (crowdfunding, coworking, colunching ...) mais aussi des initiatives se situant aux limites du sujet mais qui méritaient d’être mises en avant pour l’innovation sociale qu’elles représentent. N’hésitez pas à apporter vos contributions à cette liste collaborative ! Alimentation Achat groupé direct au producteur *

La permaculture grand format La permaculture est une approche globale que l’on peut mettre en pratique à l’échelle d’un jardin, d’une maison, d’un hameau, mais qu’en est-il à une échelle beaucoup plus grande ? Nous avions déjà évoqué dans le premier dossier de Kaizen consacré aux villes comestibles la ferme urbaine de l’éco-quartier de Lanxmeer à Culemborg, petite ville de 27 000 âmes au sud d’Utrecht aux Pays-Bas. Ce quartier unique à plus d’un titre est justement le fruit d’une réflexion globale qui prend racine dans la permaculture. Retour à Culemborg Le projet a démarré en 1993, impulsé par la dynamique Marleen Kaptein. Cette dernière, après avoir travaillé dans l’accompagnement de projets d’habitat participatif puis dans une grande association de promotion de l’habitat écologique, s’est formée auprès de Declan Kennedy, architecte irlandais, ancien directeur de l’Institut européen de Permaculture.

Squats, zones autonomes: qui sont les nouveaux révolutionnaires ? - 22 juin 2014 Voilà un livre qui ne ressemble à rien de connu. Trois paris s'y superposent. Un pari politique: raconter ce qui bouillonne aux marges de la société française depuis quinze ans, faire entendre ces nouveaux activistes dont on ne connaît que la silhouette entrevue au détour d'un reportage sur Tarnac ou Notre-Dame-des-Landes. Un pari éditorial: c'est un ouvrage hors norme, habité par une puissance vitale qui s'exprime jusque dans la profusion - 700 pages - et un formidable travail graphique. La consommation collaborative et le OuiShare, la communauté de l’économie collaborative - Juillet 2014 Synopsis : Crise, baisse du pouvoir d'achat, mais aussi éthique citoyenne, conscience écologique et réseaux sociaux modifient peu à peu les comportements des consommateurs. Internet permettrait-il de faire revivre un véritable esprit de solidarité entre les humains ? Échanger, revendre ou louer entre particuliers : autant de pratiques qui reviennent sur le devant de la scène.

Related: