background preloader

Les intelligences/métacog°

Facebook Twitter

Apprendre et mieux apprendre

Taxonomie de Bloom. Les Intelligences Multiples. Habitudes mentales. Capsule outil : Neuroscience et apprentissage : 5 choses à garder à l'esprit. Capsule outil : Neuroscience et apprentissage : 5 choses à garder à l'esprit 1) Parler de nos mémoires plutôt que de la mémoire La mémoire est ce qui reste de nos apprentissages.

Capsule outil : Neuroscience et apprentissage : 5 choses à garder à l'esprit

C'est la trace concrète qui en est conservé dans nos réseaux de neurones. La mémoire n'est pas pour autant un concept unifié. Notre cerveau possède différents systèmes de mémoire spécialisés. On a par exemple des circuits nerveux spécialisés dans le souvenir des événements que nous avons vécus durant notre vie passée (mémoire épisodique) qui ne sont pas les mêmes que ceux qui permettent la mémoire du sens des mots, de la fonction des choses, de leur couleur ou de leur odeur (mémoire sémantique).

Traditionnellement, les études se sont concentrées sur les mémoires dites explicites, c'est-à-dire celles dont on peut exprimer verbalement le contenu (comme les deux premiers exemples précédents). 2) Répéter au bon moment pour contrer l'oubli La mémoire est " une faculté qui oublie ", et c'est tant mieux ! L'acquisition de la connaissance. La connaissance ?

L'acquisition de la connaissance

Elle peut se définir comme l’activité théorique de l’homme, comme l’opposé de l’action dans le monde. Le problème philosophique de la connaissance est triple : le problème de l’origine des connaissances est celui de savoir si elles procèdent de l’expérience (empirisme) ou de la raison (rationalisme).le problème de la nature de la connaissance, qui nous amène à distinguer diverses formes de connaissance, notamment celles qui relèvent de l’esprit de finesse (psychologie par exemple) et celles qui relèvent de l’esprit de géométrie (mathématique par exemple)le problème de la portée de la connaissance : notre connaissance est-elle absolue (position dogmatique, à l’oeuvre chez Hegel ou Platon) ou bien est-elle limitée au monde des phénomènes (position critique, à l’oeuvre chez Kant par exemple).

Construire ses savoirs. Cerveau et Apprentissage. Interêt de la remediation cognitive dans la prise en charge du trouble de deficit de l'attention - Brigitte FORGEOT. Jeux entraînement cérébral - Cerveau - Mémoire - CogniFit. La neuropédagogie : la gym du cerveau pour apprendre plus facilement.

Cela ressemble à une partie de colin-maillard, mais c’est un cours de lecture.

La neuropédagogie : la gym du cerveau pour apprendre plus facilement

A tâtons, ces élèves de maternelle apprennent à lire avec leurs doigts. En plus de leurs oreilles et de leurs yeux, ils utilisent le toucher. Cette méthode bouscule les codes et pourtant, elle aide les enfants à mieux apprendre. Chez eux, le toucher est un des sens les plus développés et naturels. C’est scientifiquement prouvé. Spécialiste du cerveau des tout-petits, Edouard Gentaz est convaincu que l’apprentissage de la lecture doit se faire en trois dimensions. Et dans la tête des enfants, ça marche. Quand la science du cerveau et l‘éducation se rencontrent, c’est ce qu’on appelle la neuropédagogie. Le projet “Neurosup” concerne notamment les adolescents. Voilà comment démarre le cours de physique à l’Internat d’excellence de Montpellier. Quand le cerveau éprouve une émotion positive, il sécrète de la dopamine, une hormone du plaisir qui lui donne envie d’apprendre.

“En dessinant ça m’aide car je me souviens. MFPA Ch 7_Metacognition.PDF. Élèves en difficulté et métacognition : qu'en disent les neurosciences ? On observe que les élèves en difficulté ont du mal à produire une réflexion métacognitive.

Élèves en difficulté et métacognition : qu'en disent les neurosciences ?

La métacognition serait-elle trop difficile pour cette clientèle ? Peut-être que ce n’est pas pour eux ? Suite à une question soulevée par l’une de nos participantes à l’atelier TIC et métacognition tenue à l’AQUOPS en 2009 : « Pourquoi les élèves en difficulté ont-ils tant de mal à effectuer une réflexion métacognitive », nous avons cherché à y répondre. La réponse que nous avons trouvée est très encourageante. Apprendre La conception que nous avons de ce qui ce passe dans la tête d’un élève lorsqu’il apprend provient des grandes théories de l’apprentissage qui font encore autorité en ce moment : cognitivisme, constructivisme, socioconstructivisme.

Le cognitivisme [1] s’intéresse au processus de traitement de l’information lié à l’apprentissage et aux stratégies cognitives qui sont efficaces ou inefficaces dans ce processus. Comment rétablir ces fonctions du cerveau et rendre l’élève conscient ? Clips vidéo de Britt-Mari Barth. Www.daniel-huilier.fr/Enseignement/IUFM/Documents_Pedagogiques/Livre_Courtillot-ESP3-T/ESP_Courtillot_PartieI_ChapV.PDF. Articles de F. Rava-Reny.