background preloader

Intelligences multiples

Facebook Twitter

Neuf astuces pour détendre l'atmosphère dans une équipe. Dans un contexte tendu, le manager doit avant tout rester cool pour ne pas paniquer ses collaborateurs. Pas facile, mais nécessaire. Sans être le GO (gentil organisateur) du service, il a intérêt à mettre de l'eau dans le vin de ses exigences - de façon ponctuelle - afin de créer des liens et de faciliter le partage au sein de l'équipe. Une politique de décrispation qui passe par une meilleure communication, rires compris ! Neuf leviers utiles à actionner. 1. Relâchez la pression ! 2. Il s'agit de les repérer vite, car ils démoraliseraient une armée de gais lurons. 3. Augmentez le volume et le rythme de vos prises de parole sur tout ce qui touche à l'activité de votre entité et au quotidien de l'équipe : les offres commerciales, les priorités du moment, les budgets alloués, etc. 4. En phase critique ou d'incertitude, vos collaborateurs doivent sentir qu'ils peuvent vous interroger, raconter leurs soucis, demander un conseil sans avoir l'impression de déranger. 5. 6. 7. 8. 9.

ANIMATION : CREATIVITE ET JEUX PEDAGOGIQUES. Si vous intégrez des jeux dans vos animations ou formations, vous pouvez vous référer à des jeux existants mais vous pouvez aussi créer vous-même le jeu qui sera le support d'une partie de votre formation. Cette solution présente plusieurs avantages : - La simplicité : il n'est pas aussi compliqué qu'il y paraît au premier abord de fabriquer soi-même son jeu, si vous maîtrisez votre thématique et que vous avez "l'esprit ludique". - L'intéractivité de la formation ou de l'animation : que vous aimiez ou non les jeux de société, vous pouvez donner un tour interactif à votre formation et surtout permettre à l'apprenant d'intégrer des messages qu'il n'aurait peut-être pas intégrer avec une autre voie d'apprentissage. En effet, le jeu peut avoir un impact fort sur l'apprenant car il mobilise plusieurs "intelligences" sur ce temps. - Le coût : vous pouvez fabriquer un jeu à moindre frais, personnalisé à votre formation Pour vous aider, deux ouvrages trés instructifs:

Non, la créativité, ça n'existe pas ! Encore un article sur la créativité ? Eh oui ! Mais promis, cette fois c’est sûrement le dernier ! Panacée des entreprises depuis plusieurs dizaines d’années, la quête du procédé miracle de stimulation de la créativité se poursuit encore aujourd’hui. Mais comment peut-on stimuler efficacement un phénomène que l’on ne comprend pas totalement ? Les quelques lignes ci-dessous ont pour ambition de supprimer le concept de « créativité » de vos esprits, et de le remplacer par des mots déjà existants dans notre dictionnaire : Pensée, Imagination, et Création.

Bonne nouvelle, cela vous aidera certainement à… devenir plus créatif ! Créativité = Pensée On nomme souvent « créativité » ce que l’on appelle déjà : la pensée. Diversité, multiplicité, hétérogénéité, et continuité du monde en mouvement forcent l’esprit à ordonner, trier, et classer les informations qu’il perçoit en catégories et sous-catégories. Bonne nouvelle, pour « être plus créatif », il suffit de penser ! Créativité = Imagination. Innover Malin - Apprendre à Innover Sans Se Ruiner ! 10 paradoxes de la créativé - Luc de Brabandère, à l'USI. 35 citations inspirantes pour stimuler la créativité des petits et des grands.

Ce n’est pas le doute, c’est la certitude qui rend fou. – Friedrich Nietzsche La naïveté est la caractéristique principale du génie. – Johann Wolfang von Goethe Faites chaque jour quelque chose qui vous effraie. – Eleanor Roosvelt Savoir écouter, c’est posséder outre le sien, le cerveau des autres. – Léonard de Vinci Regarde attentivement car ce que tu vas voir n’est plus ce que tu viens de voir. – Léonard de Vinci On trouve parfois ce qu’on ne cherchait pas. – Alexander Fleming Ce n’est pas la réalité qui compte dans un film, mais ce que l’imagination peut en faire. – Charlie Chaplin Les génies n’ont pas plus de neurones que la moyenne : mais ils ont la capacité de faire beaucoup plus de connexions entre ceux-ci !

L’unique différence entre un fou et moi, c’est que moi je ne suis pas fou. – Salvador Dali Attendez-vous à l’inattendu ou il ne surviendra jamais. – Héraclite Le seul vrai pouvoir révolutionnaire, c’est le pouvoir d’inventer. – Joseph Beuys Je n’ai pas échoué. Tu es un génie. Comment apprenons-nous ? Le paradoxe de la créativité. Comment apprenons-nous ? Les neurosciences, les sciences cognitives, mais aussi le quantified self et bon vieil empirisme nous ont-ils fait progresser dans notre compréhension des mécanismes de l’apprentissage ? Et s’agit-il de pures découvertes théoriques ou sont-elles applicables à la salle de classe ou à chacun d’entre nous ? Même le plus fameux des MOOCs, Coursera, s’est intéressé à la question et propose maintenant un cursus « Apprendre à apprendre« .

A sa tête, on trouve un neuroscientifique connu, Terrence Sejnowski et surtout Barbara Oakley, auteur d’un excellent livre sur l’apprentissage des sciences, A Mind for Numbers. Son éducation scientifique, Barbara Oakley l’a effectuée sur le tas. Mode « concentré » et mode « diffus » La créativité occupe une place importante dans le livre d’Oakley. Un des premiers principes sur lesquels elle s’étend dans son livre c’est ce qu’on pourrait appeler le paradoxe de la créativité. Le mode diffus, au contraire, est celui de l’inconscient. L’école de la créativité selon Ken Robinson.

Rendre les élèves plus acteurs, leur donner ainsi la possibilité de développer leurs talents et passions, voilà ce que prône Ken Robinson, allant à l’encontre de notre système scolaire trop standardisé. Et que disent les enfants quand on leur donne l’occasion d’exprimer leurs idées pour changer l’école ? Est-il nécessaire de rappeler qui est Ken Robinson ? Cet enfant d’une famille nombreuse, du milieu ouvrier anglais, aurait pu ne jamais croiser son élément, le monde de l’éducation, s’il n’avait pas contracté la polio à 4 ans. Comme il le dit dans son livre L’élément, cette maladie qui lui a fermé les portes du football, auquel il se destinait, lui en a ouvert d’autres. Entre autres en lui faisant croiser le chemin d’un pédagogue investi qui a su reconnaitre en lui des talents et qui l’a tiré vers la réussite. Carte mentale en pdf La vision de l’école de Ken Robinson met en avant le côté créatif des enfants, rappelant que, pour eux, l’école est un long voyage. ou.

La créativité peut-elle s’apprendre ? Différentes techniques, dont celle du « design thinking », en vogue, contribuent au moins à favoriser le potentiel créatif des étudiants. L’esprit start-up est en passe de gagner écoles et universités. De quoi s’agit-il ? D’idées novatrices qui jaillissent le plus souvent à plusieurs, de manière construite ou fortuite. Il arrive en effet que l’on trouve autre chose que ce que l’on cherchait, définition de ce qu’on appelle la sérendipité. Larry Page et Sergey Brin, les fondateurs de Google, n’ont-ils pas conçu un moteur de recherche alors qu’ils s’échinaient au départ à créer une bibliothèque numérique ? « Le défi, pour une entreprise, est de garder l’étincelle de l’innovation », dit John Hennesy, le président de l’université Stanford (Californie).

La créativité est en effet l’un des facteurs qui favorisent l’innovation, avec la recherche, notamment. Dé-formatage des modes de pensée. Comment stimuler votre créativité ? Qu'il s'agisse de s'exprimer dans une discipline artistique, une profession, un nouveau mode de relation ou une façon de vivre, chacun de nous a potentiellement l'énergie psychique nécessaire pour mener une existence créative. Mais, selon le professeur Csikszentmihalyi, vétéran du département psychologique de l'université de Chicago, quatre obstacles classiques bloquent souvent ce potentiel : 1°) Trop de travail, de charges, de responsabilités, de soucis peuvent nous épuiser et nous mettre en manque d'énergie créatrice ; 2°) Nous pouvons avoir du mal à nous concentrer et à canaliser cette énergie ; 3°) La paresse, l'esprit de procrastination, l'absence de discipline peuvent dilapider notre élan ; 4°) Enfin notre motivation et nos objectifs peuvent s'avérer trop flous pour conduire une création à terme.

Ces obstacles peuvent être levés progressivement en quatre étapes : 1. . • Inversement, chaque jour, essayez de surprendre une personne au moins. 2. 3. . • Aménagez-vous des temps de non-agir. 4. L’école de la créativité selon Ken Robinson. Intelligence collective : techniques d'animation.