background preloader

IntelligenceS

Facebook Twitter

Intelligence artificielle : faut-il vraiment en avoir peur ? Intelligence artificielle.

Intelligence artificielle : faut-il vraiment en avoir peur ?

L'expression n’est pas nouvelle. Elle a été utilisée pour la première fois en 1955 par John McCarthy, l’inventeur du langage de programmation LISP. La question qu’elle sous-tend - savoir si une machine peut penser - est aussi vieille que l’informatique elle-même. Tout comme les fantasmes qui l’accompagnent. Les déclarations alarmistes en ce début d’année 2015 de personnalités comme Elon Musk, fondateur des entreprises Tesla et SpaceX, l’astrophysicien britannique Stephen Hawking ou encore Bill Gates, le fondateur de Microsoft, ont ravivé la peur - largement illustrée par les auteurs de science-fiction - du danger que poserait l’émergence d’une "super-intelligence" aux capacités supérieures à celles de l’être humain, et qui finirait par le supplanter. Le mythe de la "super-intelligence" "Il n’y a pas de danger, car la notion d’intelligence qu’on applique à une machine est différente de celle de l’Homme" Jeff Hawkins, fondateur de Numenta Une conception erronée.

La proprioception, ce sixième sens dont nous ignorons encore trop souvent l'existence (et qui permet d’expliquer pourquoi certains joueurs marquent naturellement plus de paniers que d’autres quand ils jouent au basket) Atlantico : Que désigne la proprioception ?

La proprioception, ce sixième sens dont nous ignorons encore trop souvent l'existence (et qui permet d’expliquer pourquoi certains joueurs marquent naturellement plus de paniers que d’autres quand ils jouent au basket)

Est-ce un phénomène plus mental que physique, ou bien les deux ? En quoi peut-on considérer qu'il s'agit d'un sixième sens ? François Clarac : La proprioception est quelque chose de très mal définie alors que c’est quelque chose de fondamental. Elle n’a pas de repères précis dans le cerveau comme le toucher, l’audition ou les autres sens.

Au contraire, elle se répand dans l’ensemble du cerveau. Cette information traverse notamment les réseaux fuseau neuromusculair (qui ont une forme de petits fuseaux). Est-il possible de développer sa proprioception ? Développer l’activité musculaire développera votre proprioception. On peut prendre comme exemple les coureurs cyclistes. Dans quelles mesures ce phénomène peut-il aider les sportifs à améliorer leurs capacités ? Ce phénomène peut aider les sportifs à améliorer leurs capacités à force de répéter une action. La proprioception est également anticipatoire. Propos recueillis par Thomas Gorriz. « Demain sera meilleur qu’aujourd’hui mais pas pour tout le monde » Un week-end pour réfléchir Nous avons puisé dans notre collection de grands entretiens pour vous concocter un week-end de réflexion sur les enjeux du numérique, histoire de bien attaquer cette nouvelle année scolaire.

« Demain sera meilleur qu’aujourd’hui mais pas pour tout le monde »

Pour encourager les travaux sur ces sujets, Rue89 lance d'ailleurs avec le Fabernovel Institute les Prix des Talents de la recherche. Ce concours, ouvert jusqu'au 27 septembre, s'adresse aux jeunes chercheurs. A la clé : 5 000 euros de prix. M.D. L’ouvrage commence par une anecdote bien loin des garages mythiques de la Silicon Valley ou des cercles de pouvoir, à 3 heures du matin, après un concert country trop arrosé, dans la ville de Charleston, en Virginie occidentale. Gérard Berry : « L’ordinateur est complètement con »

Un week-end pour réfléchir Nous avons puisé dans notre collection de grands entretiens pour vous concocter un week-end de réflexion sur les enjeux du numérique, histoire de bien attaquer cette nouvelle année scolaire.

Gérard Berry : « L’ordinateur est complètement con »

Pour encourager les travaux sur ces sujets, Rue89 lance d'ailleurs avec le Fabernovel Institute les Prix des Talents de la recherche. Ce concours, ouvert jusqu'au 27 septembre, s'adresse aux jeunes chercheurs. A la clé : 5 000 euros de prix. Mathieu Deslandes Gérard Berry est un des plus grands informaticiens français. Et Gérard Berry s’intéresse à des choses qui nous intéressent : le bug, la sécurité informatique, l’art de la programmation. Il a reçu la médaille d’or 2014 du CNRS, qui récompense chaque année un chercheur, toute discipline confondue. Rue89 : Vous avez commencé l’informatique à la fin des années 60. Gérard Berry : Je ne suis pas étonné. Par exemple, j’étais fasciné par le petit bouton rouge de la bombe atomique.

Faut-il avoir peur de l’intelligence artificielle ? Un week-end pour réfléchir Nous avons puisé dans notre collection de grands entretiens pour vous concocter un week-end de réflexion sur les enjeux du numérique, histoire de bien attaquer cette nouvelle année scolaire.

Faut-il avoir peur de l’intelligence artificielle ?

Pour encourager les travaux sur ces sujets, Rue89 lance d'ailleurs avec le Fabernovel Institute les Prix des Talents de la recherche. Ce concours, ouvert jusqu'au 27 septembre, s'adresse aux jeunes chercheurs. A la clé : 5 000 euros de prix. Mathieu Deslandes Pendant longtemps, la peur de l’intelligence artificielle (IA) provenait essentiellement de technophobes ; ce n’est plus le cas. A la fin de l’année 2014, une « lettre ouverte » signée par des dizaines de scientifiques, experts en intelligence artificielle, a donné le signal en appelant à encadrer la recherche dans ce domaine pour qu’elle soit « fiable et bénéfique ».