Le roi Le roi Paroles & Musique : Georges Brassens Sim Fa#m Sim Fa#m Sim Non certes, elle n'est pas bâtie, Non certes, elle n'est pas bâtie Sim Fa#m Sim Fa#m Sim Sur du sable, sa dynastie, Sur du sable, sa dynastie. Mim La7 Ré Sim Mim Fa#7 Sim Il y a peu de chances qu'on, Détrône le roi des cons. Il peut dormir, ce souverain, Il peut dormir, ce souverain, Sur ses deux oreilles, serein, Sur ses deux oreilles, serein. Il y a peu de chances qu'on, Détrône le roi des cons.
Dans l'eau de la claire fontaine Paroles & Musique : Georges Brassens Do Mi7 Lam Do7 Dans l'eau de la claire fontaine, Elle se baignait toute nue Fa Mi7 Lam Mi7 Lam Une saute de vent soudaine, Jeta ses habits dans les nues En détresse, elle me fit signe, Pour la vêtir, d'aller chercher Des monceaux de feuilles de vigne, Fleurs de lis ou fleurs d'oranger Avec des pétales de roses, Un bout de corsage lui fis La belle n'était pas bien grosse, Une seule rose a suffi Dans l'eau de la claire fontaine
Les amours d'antan Paroles & Musique : Georges Brassens Ré Do#m Moi, mes amours d'antan c'était de la grisette, Mim Fa#7 Margot, la blanche caille, et Fanchon, la cousette, Mi7 La La7 Pas la moindre noblesse, excusez-moi du peu, Ré Do#m C'étaient, me direz-vous, de grâces roturières, Mim Fa#7 Des nymphes de ruisseau, des Vénus de barrière, Mi7 La La7 Mon prince, on a les dames du temps jadis qu'on peut... Car le cœur à vingt ans se pose où l'œil se pose, Le premier cotillon venu vous en impose, La plus humble bergère est un morceau de roi. Ça manquait de marquise, on connut la soubrette, Faute de fleur de lys on eut la pâquerette, Au printemps Cupidon fait flèche de tout bois... Les amours d'antan
La visite Paroles & Musique : Georges Brassens Rém Sol7 Do Fa Sib La7On n'était pas des Barbe-Bleue, Ni des pelés, ni des galeux, Porteurs de parasites. Rém Sol7 Do Fa Sib La7 Rém On n'était pas des spadassins, On venait du pays voisin, On venait en visite. La visite
Le gorille Le gorille Paroles & Musique : Georges Brassens Ré et La7 en alternance C'est à travers de larges grilles, Que les femelles du canton, Contemplaient un puissant gorille, Sans soucis du qu'en dira-t-on Avec impudeur ces commères, Lorgnaient même un endroit précis Que rigoureusement ma mère, M'a défendu d'nommer ici Gare au goriiiiiiiiiiille Tout à coup la prison bien close, Où vivait le bel animal S'ouvre on n'sait pourquoi j'suppose, Qu'on avait dû la fermer mal Le singe en sortant de sa cage, Dit c'est aujourd'hui que j'le perd Il parlait de son pucelage, Vous l'aviez deviné j'espère Gare au goriiiiiiiiiiille
Paroles & Musique : Georges Brassens Si7 Mim Ré7 Sol Il est morne, il est taciturne, Il préside aux choses du temps Si7 Do Lam Ré7 Sol Il porte un joli nom, « Saturne », Mais c'est un Dieu fort inquiétant Si7 Do Mim Si7 Mim Il porte un joli nom, « Saturne », Mais c'est un Dieu fort inquiétant. En allant son chemin, morose, Pour se désennuyer un peu Il joue à bousculer les roses, Le temps tue le temps comme il peut. Saturne Saturne
La complainte des filles de joie Paroles & Musique : Georges Brassens Sim Sol Fa# Bien que ces vaches de bourgeois, Bien que ces vaches de bourgeois, Sim Sol Fa# Les appellent des filles de joie, Les appellent des filles de joie, Ré Mim Sim Fa# C'est pas tous les jours qu'elles rigolent, Parole, parole Sim Mim Sol7 Fa#7 Sim C'est pas tous les jours qu'elles rigolent Car, même avec des pieds de grues, Car, même avec des pieds de grues, Faire les cents pas le long des rues, Faire les cents pas le long des rues, C'est fatigant pour les guibolles, Parole, parole C'est fatigant pour les guibolles Non seulement elles ont des cors, Non seulement elles ont des cors, Des oeils-de-perdrix, mais encor, Des oeils-de-perdrix, mais encor, C'est fou ce qu'elles usent de grolles, Parole, parole C'est fou ce qu'elles usent de grolles La complainte des filles de joie
Paroles & Musique : Georges Brassens Do Fa Sol7 Do Les sabots d'Hélène Etaient tout crottés, Lam Rém Sol7 Do Les trois capitaines L'auraient appelée vilaine Fa Mi7 Et la pauvre Hélène Etait comme une âme en peine Lam Mi7 Lam Fa Mi7 Ne cherche plus, longtemps de fontaine, Toi qui as besoin d'eau Lam Mi7 Lam Ré7 Sol7 Do Ne cherche plus, aux larmes d'Hélène, va-t-en remplir ton seau Moi j'ai pris la peine De les déchausser, Les sabots d'Hélène, Moi qui ne suis pas capitaine Et j'ai vu ma peine Bien récompensée Dans les sabots, de la pauvre Hélène, Dans ses sabots crottés, Moi j'ai trouvé, les pieds d'une reine, Et je les ai gardés Son jupon de laine Etait tout mité, Les trois capitaines L'auraient appelée vilaine Et la pauvre Hélène Etait comme une âme en peine Ne cherche plus, longtemps de fontaine, Toi qui as besoin d'eau Ne cherche plus, aux larmes d'Hélène, Va-t'en remplir ton seau Les sabots d'Helene Les sabots d'Helene
Paroles : Louis Aragon Musique : Georges Brassens Lam Rém Mi7 Lam Rien n'est jamais acquis à l'homme. Ni sa force, Ni sa faiblesse ni son cœur. Et quand il croit Ré Ré#dim Mi7 Lam Rém Sol7 Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix. Et quand il croit serrer son bonheur il le broie Do Mi7 Lam Sa vie est un étrange et douloureux divorce. Il n'y a pas d'amour heureux Il n'y a pas d'amour heureux
Paroles & Musique : Georges Brassens Sim Do Fa#7 Avant de chanter, Ma vie, de faire des, Harangues Sim Do Fa#7 Dans ma gueule de bois, J'ai tourné sept fois, Ma langue Sim Do Fa#7 Sim J'suis issu de gens, Qui étaient pas du gen-re sobre Do Fa#7 Sim On conte que j'eus, La tétée au jus, D'octobre... Mes parents ont dû, M'trouver au pied d'u-ne souche Et non dans un chou, Comme ces gens plus ou, Moins louches En guise de sang, (Ô noblesse sans, Pareille !) Il coule en mon cœur, La chaude liqueur, D'la treille... Quand on est un sage, Et qu'on a du sa-voir-boire On se garde à vue, En cas de soif, u-ne poire... Une poire ... ou deux, Mais en forme de, Bonbonne Au ventre replet, Rempli du bon lait, D'l'automne... Le Vin Le Vin
Le nombril des femmes d'agent Paroles & Musique : Georges Brassens Ré La7 Voir le nombril d'la femme d'un flic, N'est certainement pas un spectacle Ré La7 Qui, du point d'vue de l'esthétique, Puisse vous élever au pinacle Si7 Mim La5+ Ré Il y eut pourtant, dans l'vieux Paris, Un honnête homme sans malice Si7 Mim La5+ Ré Brûlant d'contempler le nombril, D'la femme d'un agent de police « Je me fais vieux, gémissait-il, Et, durant le cours de ma vie, J'ai vu bon nombre de nombrils, De toutes les catégories : Nombrils d'femmes de croque-morts, nombrils D'femmes de bougnats, d'femmes de jocrisses, Mais je n'ai jamais vu celui, D'la femme d'un agent de police »
Paroles & Musique : Georges Brassens Do Do7 Au marché de Brive-la-Gaillarde, A propos de bottes d'oignons Fa Sol7 Do Lam Ré Quelques douzaines de gaillardes, Se crêpaient un jour le chignon Sol Do Do7 A pied, à cheval, en voiture, Les gendarmes mal inspirés Fa Sol7 Do Rém Sol7 Do Vinrent pour tenter l'aventure, D'interrompre l'échauffourée. Or, sous tous les cieux sans vergogne, C'est un usage bien établi Dès qu'il s'agit d'rosser les cognes, Tout le monde se réconcilie Ces furies perdant toute mesure, Se ruèrent sur les guignols Et donnèrent je vous l'assure, Un spectacle assez croquignol. En voyant ces braves pandores, Être à deux doigts de succomber Moi, j'bichais car je les adore, Sous la forme de macchabées De la mansarde où je réside, J'excitais les farouches bras Des mégères gendarmicides, En criant : « Hip, hip, hip, hourra ! Hecatombe
Comme hier
Paroles & Musique : Georges Brassens Lam Avec une bêche à l'épaule, Avec, à la lèvre, un doux chant, Avec, à la lèvre, un doux chant, Rém Sol7 Do Rém Mi7 Avec, à l'âme, un grand courage, Il s'en allait trimer aux champs ! Lam Rém Mi7 Lam Rém Mi7 Lam Pauvre Martin, pauvre misère, Creuse la terre, creuse le temps ! Pauvre Martin
Paroles : Paul Fort Musique : Georges Brassens Rém Do Sib La Rém On les r'trouve en raccourci, Dans nos p'tites amours d'un jour Do Sib La Rém Toutes les joies, tous les soucis, Des amours qui durent toujours Ré7 Solm Do7 Fa C'est là l'sort de la marine, Et de toutes nos p'tites chéries Rém Solm Sib La On accoste, Vite un bec, Pour nos baisers, l'corps avec Et les joies et les bouderies, Les fâcheries, les bons retours Il y a tout, en raccourci, Des grandes amours dans nos p'tits On a ri, on s'est baisés, Sur les neunoeils, les nénés Dans les ch'veux à plein bécots, Pondus comme des oeufs tout chauds La marine
Le bistrot Paroles & Musique : Georges Brassens Rém Do Sib La7 Dans un coin pourri, Du pauvre Paris, Sur une place, Rém Do Sib La7 Rém L'est un vieux bistrot, Tenu pas un gros, Dégueulasse. Si t'as le bec fin, S'il te faut du vin, D'première classe, Va boire à Passy, Le nectar d'ici, Te dépasse. Mais si t'as l'gosier, Qu'une armure d'acier, Matelasse, Goûte à ce velours, Ce petit bleu lourd, De menaces. Tu trouveras là, La fine fleur de la, Populace, Tous les marmiteux, Les calamiteux, De la place.