background preloader

Consommation et situations

Facebook Twitter

Il est temps de renouveler Internet. Véritable système nerveux central de l’économie mondiale et système social à part entière, le web engloutit des quantités considérables d’énergie.

Il est temps de renouveler Internet

Pour ranger nos données, les partager ou les protéger, nous avons recours à un gigantesque « nuage » de mémoire informatique auquel nous pouvons accéder quelque soit l’endroit où nous nous trouvons. Ce cloud n’est pas dénué d’impacts sur l’environnement. Is video streaming greener than DVDs? Q.

Is video streaming greener than DVDs?

I enjoy the ease of streaming movies, but is there a significant environmental cost with it? Should I watch DVDs (which have to be acquired, either temporarily or permanently)? Your clothes dryer is a huge energy waster. Buy a new major appliance today and it’ll be a lot more energy efficient than what was on the market 20 or 30 years ago.

Your clothes dryer is a huge energy waster

Unless, that is, you’re buying a dryer. The Natural Resources Defense Council on Thursday put out an issue brief and call to action regarding money- and energy-wasting clothes dryers. While manufacturers have boosted the efficiency of washing machines, refrigerators, and other appliances in recent decades, their enthusiasm for doing the same thing for dryers has been damp at best. Dryers remain so energy hungry that even a new one can consume as much electricity as an efficient new clothes washer, refrigerator, and dishwasher combined. A surprising sneak peek at the clothesline revolution. This interview is part of a series on people who are making their communities smarter, greener places to live.

A surprising sneak peek at the clothesline revolution

Got a nomination? Leave it in the comments section or send it along to us. Alexander Lee founded Project Laundry List as a Middlebury College undergrad in 1995, after hearing Dr. Helen Caldicott say we could shut down the nuclear industry if we all did things like hang out our clothes. 35635568.pdf (Objet application/pdf)

Themadoc.pdf (Objet application/pdf) Energies et climat : les tendances actuelles sont insoutenables, avertit l’AIE. « Les tendances actuelles dans l’approvisionnement et la consommation d’énergie sont manifestement non soutenables - écologiquement, économiquement et socialement.

Energies et climat : les tendances actuelles sont insoutenables, avertit l’AIE

Elles peuvent et doivent être modifiées », avertit Nobuo Tanaka, le directeur exécutif de l’Agence Internationale de l’Energie. Mettant en garde contre les tensions prévisibles en raison du déclin accéléré des gisements et de la hausse de la demande - il faudra mettre en production l’équivalent de 6 Arabie Saoudite d’ici 2030 - il estime que « l’ère du pétrole bon marché est terminée. » Sur le volet de la lutte contre le réchauffement climatique, les difficultés ne s’annoncent pas moindres. Même si les pays de l’OCDE réduisaient à rien leurs émissions, la limite des 450 ppm d’équivalents-CO2 serait malgré tout dépassée. Extraits du dernier rapport de l’Agence, voici les faits, les chiffres et les tableaux qui décrivent l’ampleur de la tâche. Agence Internationale de l’Energie, 12 novembre 2008. Gregor.us. World Energy and Population. World Energy and PopulationTrends to 2100.

World Energy and Population

World Energy Consumption & Stats. Energie: la consommation mondiale augmentera de 41% d'ici 2035 (étude) Energie: la consommation mondiale augmentera de 41% d'ici 2035 (étude) Londres (awp/afp) - La consommation mondiale d'énergie devrait augmenter de 41% entre 2012 et 2035, très majoritairement tirée par les pays émergents, Chine et Inde en tête, tandis que les énergies fossiles demeureront dominantes, ont estimé mercredi les économistes de BP.

Energie: la consommation mondiale augmentera de 41% d'ici 2035 (étude)

Crise économique : la consommation énergétique française en baisse. Une étude du ministère de l’Ecologie, de l’Energie et du Développement Durable publiée le 6 avril, montre que la consommation d’énergie primaire a reculé de façon importante en février.

Crise économique : la consommation énergétique française en baisse

Un recul de 5% qui s’explique par la baisse de l’activité industrielle et la crise financière. La consommation élevée de chauffage liée à un hiver rigoureux masque en partie cette tendance, avec un niveau de consommation légèrement inférieur en février 2009 par rapport à février 2008. Malgré cela, la consommation d'électricité a diminué de 6,4%, celle de gaz naturel de 5,5%, celle de charbon de 3,3% et celle de pétrole de 2,6%. Ces baisses se ressentent particulièrement dans l’industrie. Par exemple, la demande de charbon de la sidérurgie a reculé de 13% sur les douze derniers mois, ce qui équivaut à un million de tonnes de charbon en moins. Cette baisse de la consommation associée à la baisse des prix réduit à 3,3 milliards d’euros la facture énergétique de la France.

Internet, véritable gouffre énergétique. Your iPhone uses more electricity than your fridge. The global digital economy, also known as the ICT system (information-communications-technologies), sucks up as much electricity today as it took to illuminate the entire planet in 1985.

Your iPhone uses more electricity than your fridge

The average iPhone requires more power per year than the average refrigerator. It’s like you’re walking around all day with a fridge’s worth of electricity in your pocket (but no hummus!). How much energy does the U.S. use? Rapport_energie_volet3.pdf (Objet application/pdf) Chaque Français a "150 esclaves énergétiques" à son service. Entropie. Le syndrome de la reine rougeSéminaire du 6 avril 2012 par François Roddier « INSTITUT MOMENTUM. Le physi­cien autrichien Lud­wig Boltz­mann sem­ble avoir été un des pre­miers à invo­quer les lois de la ther­mo­dy­namique. Cette phrase, extraite d’une tra­duc­tion anglaise de ses écrits pop­u­laires [5] pub­liés en 1905, est sou­vent citée: « [The] strug­gle for exis­tence is a strug­gle for free energy avail­able for doing work (La lutte pour la vie est une lutte pour dis­poser d’énergie libre afin de pro­duire du tra­vail mécanique) ».

En ther­mo­dy­namique, l’expression « énergie libre » désigne toute forme d’énergie inté­grale­ment con­vert­ible en tra­vail mécanique, comme l’énergie élec­trique. N’étant que par­tielle­ment con­vert­ible, la chaleur n’est pas de l’énergie libre, mais une forme dégradée d’énergie.