background preloader

Astronomy

Facebook Twitter

La Voie lactée n'a plus que 4 milliards d'années à vivre ; mais notre Soleil survivra. Accompagné de T.J.

La Voie lactée n'a plus que 4 milliards d'années à vivre ; mais notre Soleil survivra

Cox, alors étudiant post-doctorat, Loeb a simulé la collision et la fusion d’Andromède et de la Voie lactée en utilisant les estimations du mouvement propre d’Andromède. Les résultats montrèrent une honnête chance de collision frontale des deux galaxies, avec la bonne possibilité que le système solaire se fasse propulser vers l’extrémité de la nouvelle galaxie elliptique, baptisée « Milkomeda » par Loeb. En 2012, une équipe d’astronomes basée au Space Telescope Science Institute a refait les calculs de la collision en utilisant cette fois-ci des mesures directes du mouvement propre d’Andromède. Spectacle exceptionnel : une collision de deux étoiles sera visible à l’œil nu en 2022. Préparez-vous à voir une nouvelle étoile dans le ciel en 2022.

Spectacle exceptionnel : une collision de deux étoiles sera visible à l’œil nu en 2022

Enfin pas si nouvelle... En réalité, la luminosité de KIC 9832227 va considérablement augmenter quand les étoiles du couple vont se percuter. Si bien que nous pourrons l'observer à l'œil nu, et très facilement dans l'hémisphère nord, selon une équipe d'astronomes qui s'est intéressée à cette étoile binaire de la constellation du Cygne. La sonde Juno de la NASA nous livre de nouveaux clichés exceptionnels de Jupiter ! La sonde Juno de la NASA a pris de nouvelles images exceptionnelles de Jupiter.

La sonde Juno de la NASA nous livre de nouveaux clichés exceptionnels de Jupiter !

Juno a été lancée en août 2011 et a mis cinq ans pour atteindre Jupiter et s’installer en orbite. La géante gazeuse se situe à 670 millions de kilomètres de la Terre. Jusqu’à présent, la sonde a photographié les pôles de Jupiter, détecté des formations de nuages étranges, des aurores mystérieuses et scanné profondément les sommets épais de la planète. La NASA avait prévu de déclencher les propulseurs de Juno en octobre 2017 pour augmenter la fréquence des survols (un survol toutes les deux semaines au lieu de tous les 53,5 jours) mais un incident avec les vannes du moteur a saboté l’opération.

Sommes-nous faits de poussières d'étoiles ? Vous avez sans doute déjà entendu l'expression « nous sommes faits de poussières d'étoiles »...

Sommes-nous faits de poussières d'étoiles ?

S'agit-il d'un mythe ou de la réalité ? Des astronomes découvrent une planète qui « ne devrait pas être là », orbitant très loin de son étoile. Des astronomes ont découvert une planète géante orbitant autour de son étoile à 650 fois la distance Terre-Soleil, laissant ces derniers perplexes quant à la manière dont un tel système a pu se former.

Des astronomes découvrent une planète qui « ne devrait pas être là », orbitant très loin de son étoile

L’objet découvert par les astronomes, décrit comme une planète « qui ne devrait pas être là », donne l’impression de s’être formé à partir de rien dans l’espace, très loin de son étoile mère ou de la matière cosmique l’entourant. Voyage au coeur d'un trou noir, par Alain Riazuelo. 75% des planètes circumbinaires (Tatooine) ne sont pas détectées.

Les planètes qui sont en orbite de deux étoiles en même temps sont différentes de celles que l'on connaît autour d'étoiles uniques.

75% des planètes circumbinaires (Tatooine) ne sont pas détectées

Elles se sont formées dans des circonstances très différentes et sont à ce titre très intéressantes à étudier, sauf qu'il est beaucoup plus difficile de les trouver, tellement difficile que des astronomes viennent d'estimer qu'on en ratait pas moins de 75%. La détection d'exoplanètes orbitant autour d'un couple d'étoiles par la méthode classique du transit est rendue très difficile du fait de la géométrie et de la dynamique de tels systèmes à trois corps (ou plus). La Terre va-t-elle être aspirée par un trou noir ? Découverte du pulsar le plus lent jamais observé. Une équipe d'astrophysiciens vient de découvrir le pulsar le plus lent jamais observé.

Découverte du pulsar le plus lent jamais observé

Âgée de seulement 2000 ans, cette étoile à neutrons de la classe des magnétars a une période de 24 000 secondes, le record de lenteur précédent était de 10 s. Depuis plusieurs décennies, on sait que le centre de la nébuleuse RCW 103, qui est un résidu de supernova situé à 9000 années-lumière, abrite une étoile à neutrons, un pulsar. Ce pulsar est nommé IE 1613. Découverte d'une planète tellurique autour de Proxima Centauri. Une planète tellurique est donc en orbite autour de Proxima Centauri à une distance de l'étoile propice à la présence d'eau liquide.

Découverte d'une planète tellurique autour de Proxima Centauri

Proxima b est ainsi l'exoplanète la plus proche de la Terre, mais 4,2 années-lumière est toujours très très loin… Cette information qui fait sensation, ne devrait pourtant pas. On sait depuis les découvertes du télescope Kepler, que le nombre de planètes de type Terre est de l'ordre de 10 à 20 milliards dans notre galaxie. Il n'est donc pas surprenant que l'une d'entre elles se trouve autour de cette naine rouge Proxima Cen, qui se trouve être l'étoile la plus proche du Soleil. Le fait qu'elle se situe dans la zone qu'on appelle « zone habitable » et qui veut simplement dire que la température à sa surface est compatible avec la présence d'eau liquide est intéressant, mais ne nous y trompons pas : cela ne signifie en aucun cas que cette planète soit habitable en tant que tel.

Sources : Guillem Anglada-Escudé et al. La galaxie ultra-diffuse Dragonfly 44 apparaît composée de 99,99% de matière noire. Dragonfly 44 est une galaxie emblématique de la nouvelle classe de galaxies dites "ultra-diffuses" car ne comportant que très peu d'étoiles.

La galaxie ultra-diffuse Dragonfly 44 apparaît composée de 99,99% de matière noire

Nous en avions parlé ici-même en mai 2015 lors de sa découverte. Des millions de trous noirs quasi indétectables dans notre Galaxie. Il va falloir s'y faire, notre galaxie est probablement pleine de trous noirs...

Des millions de trous noirs quasi indétectables dans notre Galaxie

C'est ce que conclut une équipe de chercheurs qui vient de trouver un spécimen de trou noir représentant une nouvelle population: des trous noirs presque indétectables. Les astrophysiciens ont exploité parallèlement le télescope Chandra X-ray Observatory (rayons X), le télescope spatial Hubble (visible), et le Karl Jansky Very Large Array (ondes radio) pour étudier une source radio située apparemment dans l'amas globulaire M15, et qui était estimée être une galaxie très distante en arrière plan de l'amas.

Ce qu'ils montrent dans leur étude acceptée pour publication dans The Astrophysical Journal, c'est que cette source (qui n'est en fait pas du tout en arrière plan de l'amas globulaire M15, mais en avant-plan), n'est autre qu'un trou noir dans un système binaire, en couple avec une petite étoile. SN 1987A : une Supernova fortement asymétrique. Comment savoir si une supernova par effondrement de cœur, ce qu'on appelle une supernova de type II, explose de manière symétrique, ou bien asymétrique ? C'est une question que ce sont posée les astrophysiciens et à laquelle ils ont pu répondre en montrant que l'une des plus célèbres supernovae, SN 1987A avait explosé de façon totalement asymétrique.

La supernova SN 1987A est célèbre car c'est la première que l'on a pu étudier de près avec des instruments modernes, elle se trouvait à une distance faible par rapport aux supernovas que nous observons habituellement (168000 années-lumière, une paille!) , car se trouvant dans une galaxie satellite de notre Voie Lactée (le grand nuage de Magellan). On se souvient aussi que SN 1987A nous a permis de détecter nos tous premiers neutrinos en provenance de l'extérieur de notre galaxie... Le résidu d'une telle supernova de type II comporte notamment une quantité importante d'un noyau radioactif, le titane 44. Source : Le Grand Filtre. Je suis récemment tombé sur un texte étonnant datant de 1998 : « The Great Filter – Are We Almost Past It? » de Robin Hanson professeur d’économie passionné de science-fiction (son blog). En cette fin d’année de fin du monde, j’ai traduit en français (avec la permission de l’auteur) ce texte d’un optimisme apocalyptique qui intègre plusieurs sujets de réflexion déjà abordés sur drgoulu.com.

Truffé de notions surprenantes et d’idées originales, mais parfois discutables, je vous le livre tel quel (j’ai juste ajouté quelques illustrations pour égayer le tout). Mes commentaires seront dans les commentaires, avec les vôtres je l’espère. Que se passe-t-il quand on tombe dans un trou noir ? (ou le problème du firewall) Cela fait un moment que je n’ai pas écrit de billet de physique théorique qui pique. A hidden population of exotic neutron stars. Magnetars — the dense remains of dead stars that erupt sporadically with bursts of high-energy radiation — are some of the most extreme objects known in the universe. A major campaign using NASA’s Chandra X-ray Observatory and several other satellites shows magnetars may be more diverse — and common — than previously thought.

When a massive star runs out of fuel, its core collapses to form a neutron star, an ultradense object about 10 to 15 miles (16 to 24 kilometers) wide. The gravitational energy released in this process blows the outer layers away in a supernova explosion and leaves the neutron star behind. Most neutron stars are spinning rapidly — a few times a second — but a small fraction have a relatively low spin rate of once every few seconds while generating occasional large blasts of X-rays. Because the only plausible source for the energy emitted in these outbursts is the magnetic energy stored in the star, these objects are called “magnetars.”

Le côté obscur de la matière noire. L’histoire de la physique est jalonnée de notions plus ou moins fumeuses qui servent, un temps, à boucher les trous des théories de l’époque. La plus célèbre de ces béquilles scientifiques est sans doute l’éther. Parmi les plus récentes, pourrait bien figurer la matière noire. Suite aux derniers travaux des chercheurs dans ce domaine, l’Express titre: «Matière noire: ils ont cartographié l'invisible».

Astrophotography

Cosmology. Universe Sandbox. The Habitable Exoplanets Catalog. Click image for more details, or click here for larger version. These are artistic representations of the top planets around other stars (exoplanets) with any potential to support liquid surface water. All of them are larger than Earth and we are not certain about their composition and habitability yet. We only know that they seem to have the right size and orbit to support surface liquid water. They are ranked here from closest to farthest from Earth. This selection of objects of interest is subject to change as new interpretations or astronomical observations are made. Current Number of Potentially Habitable Exoplanets.

Lunar Exploration. Star Size Comparison HD AudioV2. 5 outils en ligne pour explorer le système solaire – Les Outils Tice. ISS HD Earth Viewing Experiment on USTREAM: QUICK NOTES ABOUT HDEV VIDEO Black Image = International Space Station (ISS) is on the night side of the Earth....

100,000 Stars. Le Ciel de la Terre. Une fois le projet lancé, me confronter « au vrai ciel des étoiles » a été une épreuve d'endurance, pleine d'imprévus, plus difficile que je l'avais imaginée. The Scale of the Universe Interactive. Astronomie - Ciel des Hommes. LUXORION ©2000-2016, +660 articles, +33000 images & videos, +5 GB online. Webastro - La Communauté de l'Astronomie. Observatoire GAP-47. Mystères de l'Univers et phénomènes astronomiques — Astronoo. Ferme des Etoiles. Choisir les bonnes jumelles.

Comment bien choisir ses jumelles ? Principe anthropique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). LES POINTS DE LAGRANGE. LES POINTS DE LAGRANGE par Jean Pierre MARTIN.