background preloader

Economie circulaire

Facebook Twitter

Décroissance / Altercroissance. Déchets : Pourquoi la France a abandonné la consigne. Circular economy offers business transformation and $1tn of savings. Economie Circulaire ADEME. Economie Circulaire ADEME. Obsolescence déprogrammée, ces industriels qui s’engagent (1/3): Dyson. Difficile d'aborder la question de l'obsolescence programmée avec les industriels.

Obsolescence déprogrammée, ces industriels qui s’engagent (1/3): Dyson

Accusés de produire des biens "prêts à jeter", certains ne veulent plus en entendre parler, ou accusent les consommateurs et l'évolution de leurs usages. Pourtant, des marques s'engagent sur la durabilité de leurs produits et modifient leur modèles économiques en fonction. La preuve avec trois d'entre elles, interrogées cet été dans le cadre d'une enquête menée pour le Hors-Série Réussir "Ces métiers qui changent le monde" de L'Express, en kiosques depuis le 31 octobre 2013.

Commençons par cet échange avec Dimitri Peucelle, directeur général de Dyson France, marque d'électroménager britannique connue entre autre pour ses aspirateurs sans sac et le design de ses produits. Quelle est le positionnement de Dyson aujourd'hui sur le marché de l'électroménager ? En France, Dyson est en tête du marché des traîneaux depuis 2010, avec 21.6% de part de marché valeur (GfK, mai 2013). Pour aller plus loin. Économie circulaire, vers un nouveau modèle de prospérité. Conférence environnementale: le troc circulaire prolonge la vie des produits - 21/09.

L'économie circulaire au menu de la conférence environnementale - Eco-management - Environnement. Economie circulaire : question parlementaire sur le recyclage des déchets d'équipements électriques et électroniques. Plusieurs députés ont interrogé le ministère de l'écologie sur la nécessaire amélioration du recyclage des déchets d'équipements électriques et électroniques.

Economie circulaire : question parlementaire sur le recyclage des déchets d'équipements électriques et électroniques

En réponse, la Ministre souligne la priorité qui sera donnée à l'objectif d'une économie circulaire, lors de la conférence environnementale de septembre 2013 Voici par exemple, le texte de la question parlementaire adressée par le député Arnaud Leroy à la ministre de l'écologie et celui de la réponse apportée. La ministre rappelle : Pour mémoire : Me Dorothée Courilleau anime ce 20 juin 2013, une réunion de La Fabrique écologique sur le thème de l'adaptation du droit pour favoriser la prévention et du recyclage des déchets. 14ème législature. Économie circulaire : Réduire le gaspillage en limitant la consommation et en créant des déchets réutilisable.

A propos du projet Éditer En quoi ce projet est-il singulier et créatif ?

Économie circulaire : Réduire le gaspillage en limitant la consommation et en créant des déchets réutilisable

Éditer En tant que théorie, l'économie circulaire est compatible avec les théories de l'économie de la frugalité ou de la décroissance ou de la sobriété heureuse. Elle semble cependant également compatible avec un modèle classique optimisé et intégrant l'écoconception mais reposant toujours sur le cyclage rapide d'objets rendus désuets par la mode et la publicité ou par une obsolescence technique programmée.

Quelle est la plus-value sociale du projet ? 2013, l’année de l’économie circulaire. Une loi sur l'économie circulaire est dans les tuyaux Avant d’être l’un des thèmes principaux de la prochaine Conférence environnementale, l’économie circulaire fait l’objet de plusieurs réflexions dans l’Hexagone. Un colloque, organisé ce 31 mai à Paris, a fait le tour des stratégies de plusieurs Etats européens. D’où il ressort que la France fait pâle figure aux côtés de ses voisins allemands, néerlandais, anglais et suisses C’est la marotte du moment, sans doute parce qu’il s’agit d’ «un sujet cher à la ministre de l’écologie», de l’aveu même d’un membre du cabinet de Delphine Batho.

Encore peu connue en France, l’économie circulaire a vu sa place, le 6 février dernier, consacrée au sein d’un institut qui planche sur les nécessaires évolutions réglementaires, économiques et techniques à enclencher dans l’Hexagone (voir JDLE) . Une zone industrielle expérimente l’« économie circulaire » Circle Economy. Together with Dutch partners The Terrace, Interface, MVO Nederland, Nudge, Duurzaambedrijfsleven.nl, we are releasing a new Dutch book in which you can participate as well!

Circle Economy

The publication has the working title: "How The Circular Economy Is Turning The World. " and will showcase twenty-five circular projects and businesses from the Netherlands and Belgium. These are small- to large-sized companies sharing their vision, ideals, best practices and their products and services that will lead to a more sustainable world. A first impression of the content and design can be found here. Interested? Learn more about how your business can become a showcase of circular inspiration! » L’économie symbiotique. Depuis 40 ans, des acteurs du monde entier ont développé de nouvelles stratégies durables dans tous les secteurs : agriculture, énergie, habitat, gestion des déchets et de l’eau, mobilité, biens d’équipements et de consommation… Bien qu’élaborés dans des contextes très différents et sans concertation, ces modèles économiques présentent une admirable récurrence de fonctionnement et une cohérence globale qui a été peu dégagée à ce jour.

» L’économie symbiotique

Leur émergence parallèle et non concertée montre qu’un vrai nouveau souffle irrigue notre époque et avance de façon autonome et forte, rassemblant de plus en plus d’industriels, de territoires, de citoyens et de consommateurs dans un mouvement qui a dépassé les signaux faibles. Parce que notre analyse montre que ces modèles couplent la rentabilité économique avec la restauration des écosystèmes et la résilience sociale, nous l’appelons « l’économie symbiotique ». L’économie circulaire… pour empêcher l’économie de tourner en rond. Transposer l’équation « Extraire, produire, consommer, jeter » de l’économie actuelle, fondée sur le gaspillage des ressources naturelles, par un système alternatif : le cycle des écosystèmes.

L’économie circulaire… pour empêcher l’économie de tourner en rond

Tel est l’objectif de l’Institut de l’économie circulaire, officiellement lancé le 6 février dernier. Un principe économique et écologique simple est affirmé : les déchets des uns sont récupérés pour devenir des ressources pour d’autres. La rédaction d’un livre blanc pourrait aboutir à un projet de loi en 2017. « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »… C’est à Antoine Laurent de Lavoisier (1743 – 1794) que l’on attribue cette maxime. Le père de la chimie moderne a donné son nom à cette loi de conservation de la masse devenue un axiome pour ceux qui militent aujourd’hui pour la préservation des ressources naturelles. Mais couper les têtes ne change rien aux réalités, surtout celles qui dérangent. Un rapport de la fondation Ellen MacArthur sur l'économie circulaire. Du chauffage gratuit grâce aux ordinateurs.

Chauffer les ménages avec des ordinateurs : l'idée d'une start-up parisienne, Qarnot Computing, semble prometteuse à l'heure où le gouvernement français tente de trouver des sources d'énergie innovantes tout en réduisant la facture énergétique.

Du chauffage gratuit grâce aux ordinateurs

Les particuliers auraient ainsi accès à un chauffage gratuit et non-polluant, trouvant son origine dans les entreprises. Les ordinateurs, «des monstres» d’énergie Celles-ci ont utilisent de puissants serveurs informatiques, le plus souvent hébergés dans de coûteux data-centers. En plus d'engloutir des quantités astronomiques d'électricité - les plus gourmands consomment l'équivalent de l'électricité d'une ville de 100.000 habitants -, leurs calculs intensifs dégagent une grande quantité de chaleur, dont le refroidissement représente 80% du coût du bâtiment. «Ce sont des monstres», résume Paul Benoît, fondateur et directeur de Qarnot Computing. C2C, label de l’économie circulaire. Après l’économie verte ou encore l’économie positive, c’est au tour de l’économie circulaire de faire des émules.

C2C, label de l’économie circulaire

Cette dernière fait sienne le célèbre énoncé du chimiste Antoine Laurent de Lavoisier: "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme". Autrement dit, elle s ‘inspire des écosystèmes naturels, où les déchets des uns sont les ressources des autres. L’économie circulaire est même l’objet d’un nouveau think tank présidé par le député écologiste des Bouches-du-Rhône François-Michel Lambert. The upcycling network » L’Institut de l’Economie Circulaire. 700 milliards de dollars économisés grâce à l'économie circulaire.

Un an après sa première publication consacrée à l'économie circulaire, la fondation Ellen MacArthur récidive.

700 milliards de dollars économisés grâce à l'économie circulaire

L'objectif de l'économie circulaire est d'inventer un modèle de consommation alternatif à celui qui prévaut depuis 150 ans, désigné comme « un modèle linéaire » dans lequel les produits, fabriqués à partir de matières premières sont vendus, consommés puis jetés après utilisation. De nombreux experts estiment que ce modèle n'est pas compatible avec la finitude des ressources naturelles alors que la population de consommateurs, la fameuse « classe moyenne » atteint aujourd'hui 5 milliards de personnes dans le monde. Un modèle voué à l'échec Aujourd'hui, 80 % des matériaux utilisés pour « extraire-produire-jeter », comme le résume le rapport, ne sont valorisés sous aucune forme en fin de vie.

Après les biens durables, ceux de consommation courante. L'économie circulaire : du consommateur à l'utilisateur.