background preloader

Du berceau au berceau

Du berceau au berceau
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Du berceau au berceau (Cradle to cradle pour les anglophones, aussi abrégé en C2C), est une partie de l'écoconception mais aussi un concept d'éthique environnementale ou de philosophie de la production industrielle qui intègre, à tous les niveaux, de la conception, de la production et du recyclage du produit, une exigence écologique dont le principe est zéro pollution et 100 % recyclage. En simplifiant, un produit fabriqué doit pouvoir, une fois recyclé, produire à nouveau le même produit, seul un ajout d'énergie renouvelable intervenant dans le cycle. Label[modifier | modifier le code] Le concept d'un label C2C pouvant être attribué aux produits respectant les exigences de production du berceau au berceau a été mis au point à la fin des années 1980 par le chimiste allemand Michael Braungart et l'architecte américain William McDonough. Le concept C2C distingue deux types de produits : Voir aussi[modifier | modifier le code] Related:  Economie circulaireC2C

Le Cradle-to-Cradle illustré - DEFORMAT A propos de l'ouvrage de William McDonough et Michael Braungart, Cradle to Cradle: Remaking the Way We Make Things (lien amazon) : Un nouveau paradigme Respecter la liberté de choix des générations futures Le développement durable vise à satisfaire les besoin de développement des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.[1]Peut être voulons-nous que nos objets vivent pour toujours, mais que veulent les générations futures ? Qu’en est-il de leur droit à la poursuite de la vie, de la liberté, et du bonheur, à une célébration de leur propre abondance de nutriments, de matériaux, de délices ? La forme suit l’évolution, pas seulement la fonction Si les humains vont vraiment prospérer, nous allons avoir à apprendre à imiter le système hautement efficace de « berceau à berceau » de la nature, de flux de nutriments et de métabolisme, dans lequel le concept même de déchet n’existe pas. Illustration du modèle Cradle-to-Cradle Démontabilité

Verdir l'appareil productif pour retrouver la croissance LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Anne Rodier avec Julien Dupont-Calbo et Chloé Hecketsweiler Nous avons mis pendant cent ans le focus sur la productivité du travail... on va devoir le mettre sur la productivité des ressources naturelles. Et s'interroger sur la façon d'utiliser à 100 % le potentiel de vie d'un matériau", estime Romain Lavault, vice-président de Delmia, filiale de Dassault Systèmes. C'est aussi l'avis de l'économiste Jeremy Rifkin, auteur de La Troisième Révolution industrielle (Les liens qui libèrent, 380 p., 24,40 euros), qui estime que, dans un avenir proche, "la réussite des entreprises aura plus à voir avec le coût de l'énergie qu'avec le coût du travail". Les progrès techniques ont certes permis d'améliorer le rendement d'utilisation des ressources, ainsi que le recyclage des matières premières utilisées.

Fabriquer un scanner 3D avec un kit Arduino et un tourne-disque Sébastien Korczak a réalisé ce scanner 3D en utilisant un tourne-disque dont il a modifié la partie motorisation pour pouvoir la piloter à l’aide d’un kit Arduino. Sur la plateforme en rotation, on retrouve un appareil photo et un pointeur laser qui balaye la zone à scanner. Éléments de constitution un appareil photo avec une fonction enregistrement ( resol de 640×480, 30 images par secondes).un pointeur laser avec un diffuseur pour afficher une ligne.un tourne-disque modifié au niveau du moteur avec un moteur pas à pas piloté par kit Arduino. Fonctionnement Au niveau du fonctionnement, le principe est simple. L’appareil photo filme la projection de la ligne rouge émise par le laser et tous cela pendant un moment, le temps que le kit Arduino fasse faire une rotation pas à pas de l’ensemble. La ligne rouge du laser se voit donc déformé en fonction des objets se trouvant dans la pièce, du point de vue de l’appareil photo. Traitements des données via : hackaday

Qu'est-ce que l'économie circulaire ? Le modèle de production et de consommation qui prévaut depuis la révolution industrielle repose sur des ressources naturelles abondantes et un schéma linéaire : Matières premières extraites > production > consommation > déchets. Ce modèle de développement a permis d’accélérer le « progrès » et à des milliards d’individus d’accéder à une certaine prospérité matérielle. Le fondement de la société de consommation trouve aujourd’hui ses limites face aux défis environnementaux, d’emploi et de l’augmentation de la population mondiale qui devrait progresser de 43% entre 2012 et 2100. L’économie circulaire concrétise l’objectif de passer d’un modèle de réduction d’impact à un modèle de création de valeur, positive sur un plan social, économique et environnemental. L’économie circulaire, en s’inspirant du fonctionnement des écosystèmes naturels, prouve déjà que l’efficience de l’utilisation des ressources créée à la fois de la valeur économique, sociale et environnementale.

Home - Cradle to Cradle Products Innovation Institute Cradle to Cradle: Remaking the Way We Make Things: Amazon.fr: William McDonough, Michael Braungart: Livres anglais et étrangers L'économie circulaire, modèle économique d'avenir - APCE, agence pour la création d'entreprises L'économie circulaire, modèle économique d'avenir - 16/10/2013 Le 20 août dernier, Philippe Martin, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, indiquait que l'humanité avait déjà consommé, pour l'année 2013, toutes les ressources naturelles que la planète peut produire en un an ! 4 milliards de tonnes de déchets sont générées chaque année au niveau mondial et ce chiffre devrait progresser de 40 % d'ici à 2020. En France, le Commissariat général au développement durable estime que les déchets générés représenteraient près de 40 % du besoin en matières de l'économie de notre pays. Une ressource potentielle importante donc ! Nous creusons donc chaque jour un peu plus le déficit environnemental, déficit que les générations futures auront à gérer si rien n'est fait. L'économie circulaire propose de répondre à ces défis majeurs du XXI siècle. Mais de quoi s'agit-il ? L'économie circulaire ne doit cependant pas être réduite à une meilleure gestion des déchets.

DIY BioPrinter, une imprimante 3D biologique à la maison « MakingSociety Le hackerspace BioCurious vient de mettre en ligne des instructions pas-à-pas pour fabriquer son imprimante 3D biologique à la maison. Toutes les étapes sont partagées librement sur le site Instructables. Patrick D'haeseleer est un scientifique amateur américain d'origine belge et membre actif du hackerspace BioCurious, un espace collectif spécialisé en hacking biologique basé à Sunnyvale en Californie. Avec un petit groupe de passionnés, ils ont mis au point le DIY BioPrinter. Le DIY BioPrinter de BioCurious. Cette machine permet d'imprimer des organismes vivants. Le fonctionnement du BioPrinter DIY est somme toute très simple. Cette technique est déjà utilisée dans le champ médical. Il a notamment expliqué sa démarche lors de deux conférences TED spectaculaires. L'entreprise Organovo s'est de son côté spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de ces imprimantes 3D. Crédit : Organovo© Une impression réalisée avec le DIY BioPrinter à partir d'une culture d'E.Coli +pGLO.

REFER - Le Réseau Francilien des Acteurs du Réemploi. C2C, Cradle to Cradle : Labels - Les guides sont sur consoGlobe C2C (Cradle to Cradle, »berceau au berceau » en français) est une certification internationale créée en 2002 par Michael Braungart, chimiste allemand et patron de l’Agence pour l’encouragement à la protection de l’environnement et William McDonough, un industriel américain. Ils labellisent eux-mêmes les produits «cradeulisés», via les agences McDonough Braungart Design Chemistry (MBDC) et Environmental Protection Encouragement Agency (EPEA). La certification Cradle to cradle Les produits candidats à l’obtention de la certification C2C doivent répondre à des critères très précis, allant très loin en matière d’éco-conception. Emballages et déchets sont impérativement biodégradables ou recyclables à l’infini. En C2C, le déchet ne doit contenir aucune substance toxique, si bien qu’il peut être réutilisé, enfoui, composté ou incinéré sans danger. Le processus de certification cradle to cradle est basé sur 5 critères contrôlés : 1. 2. 3. 4. 5. Repenser l’économie avec le cradle-to-cradle

Related: