background preloader

Du berceau au berceau

Du berceau au berceau
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Du berceau au berceau (Cradle to cradle pour les anglophones, aussi abrégé en C2C), est une partie de l'écoconception mais aussi un concept d'éthique environnementale ou de philosophie de la production industrielle qui intègre, à tous les niveaux, de la conception, de la production et du recyclage du produit, une exigence écologique dont le principe est zéro pollution et 100 % recyclage. En simplifiant, un produit fabriqué doit pouvoir, une fois recyclé, produire à nouveau le même produit, seul un ajout d'énergie renouvelable intervenant dans le cycle. Label[modifier | modifier le code] Le concept d'un label C2C pouvant être attribué aux produits respectant les exigences de production du berceau au berceau a été mis au point à la fin des années 1980 par le chimiste allemand Michael Braungart et l'architecte américain William McDonough. Le concept C2C distingue deux types de produits : Voir aussi[modifier | modifier le code] Related:  Economie circulaireC2C

Le Cradle-to-Cradle illustré - DEFORMAT A propos de l'ouvrage de William McDonough et Michael Braungart, Cradle to Cradle: Remaking the Way We Make Things (lien amazon) : Un nouveau paradigme Respecter la liberté de choix des générations futures Le développement durable vise à satisfaire les besoin de développement des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.[1]Peut être voulons-nous que nos objets vivent pour toujours, mais que veulent les générations futures ? Qu’en est-il de leur droit à la poursuite de la vie, de la liberté, et du bonheur, à une célébration de leur propre abondance de nutriments, de matériaux, de délices ? La forme suit l’évolution, pas seulement la fonction Si les humains vont vraiment prospérer, nous allons avoir à apprendre à imiter le système hautement efficace de « berceau à berceau » de la nature, de flux de nutriments et de métabolisme, dans lequel le concept même de déchet n’existe pas. Illustration du modèle Cradle-to-Cradle Démontabilité

Verdir l'appareil productif pour retrouver la croissance LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Anne Rodier avec Julien Dupont-Calbo et Chloé Hecketsweiler Nous avons mis pendant cent ans le focus sur la productivité du travail... on va devoir le mettre sur la productivité des ressources naturelles. Et s'interroger sur la façon d'utiliser à 100 % le potentiel de vie d'un matériau", estime Romain Lavault, vice-président de Delmia, filiale de Dassault Systèmes. C'est aussi l'avis de l'économiste Jeremy Rifkin, auteur de La Troisième Révolution industrielle (Les liens qui libèrent, 380 p., 24,40 euros), qui estime que, dans un avenir proche, "la réussite des entreprises aura plus à voir avec le coût de l'énergie qu'avec le coût du travail". Les progrès techniques ont certes permis d'améliorer le rendement d'utilisation des ressources, ainsi que le recyclage des matières premières utilisées.

Home - Cradle to Cradle Products Innovation Institute Cradle to Cradle: Remaking the Way We Make Things: Amazon.fr: William McDonough, Michael Braungart: Livres anglais et étrangers Qu'est-ce que l'économie circulaire ? Le modèle de production et de consommation qui prévaut depuis la révolution industrielle repose sur des ressources naturelles abondantes et un schéma linéaire : Matières premières extraites > production > consommation > déchets. Ce modèle de développement a permis d’accélérer le « progrès » et à des milliards d’individus d’accéder à une certaine prospérité matérielle. Le fondement de la société de consommation trouve aujourd’hui ses limites face aux défis environnementaux, d’emploi et de l’augmentation de la population mondiale qui devrait progresser de 43% entre 2012 et 2100. L’économie circulaire concrétise l’objectif de passer d’un modèle de réduction d’impact à un modèle de création de valeur, positive sur un plan social, économique et environnemental. L’économie circulaire, en s’inspirant du fonctionnement des écosystèmes naturels, prouve déjà que l’efficience de l’utilisation des ressources créée à la fois de la valeur économique, sociale et environnementale.

C2C, Cradle to Cradle : Labels - Les guides sont sur consoGlobe C2C (Cradle to Cradle, »berceau au berceau » en français) est une certification internationale créée en 2002 par Michael Braungart, chimiste allemand et patron de l’Agence pour l’encouragement à la protection de l’environnement et William McDonough, un industriel américain. Ils labellisent eux-mêmes les produits «cradeulisés», via les agences McDonough Braungart Design Chemistry (MBDC) et Environmental Protection Encouragement Agency (EPEA). La certification Cradle to cradle Les produits candidats à l’obtention de la certification C2C doivent répondre à des critères très précis, allant très loin en matière d’éco-conception. Emballages et déchets sont impérativement biodégradables ou recyclables à l’infini. En C2C, le déchet ne doit contenir aucune substance toxique, si bien qu’il peut être réutilisé, enfoui, composté ou incinéré sans danger. Le processus de certification cradle to cradle est basé sur 5 critères contrôlés : 1. 2. 3. 4. 5. Repenser l’économie avec le cradle-to-cradle

L'éco-conception une démarche rentable Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie L'éco-conception une démarche rentable Par définition, l'éco-conception ne peut se développer que grâce à l'implication des entreprises dont les enjeux sont nombreux en termes de gains économiques, d'image et de différenciation sur le marché. Il s'agit tout à la fois : de mieux maîtriser les risques et les coûts liés au cycle de vie des produits, d'anticiper les attentes naissantes des donneurs d'ordre ou des consommateurs, favorables à une meilleure prise en compte de l'environnement, ou encore de faire de l'environnement un facteur nouveau de dynamisation et de créativité lors des processus de création et de conception de produit. Toutes les entreprises qui peuvent agir directement ou indirectement sur la conception ou l'amélioration des produits sont concernées par l'éco-conception. > Mini-conférence sur l'éco-conception présentée par Myriam PUAUT (ADEME) lors de Pollutec 2009 > Une approche préventive Une vie de produit

L'économie circulaire, modèle économique d'avenir - APCE, agence pour la création d'entreprises L'économie circulaire, modèle économique d'avenir - 16/10/2013 Le 20 août dernier, Philippe Martin, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, indiquait que l'humanité avait déjà consommé, pour l'année 2013, toutes les ressources naturelles que la planète peut produire en un an ! 4 milliards de tonnes de déchets sont générées chaque année au niveau mondial et ce chiffre devrait progresser de 40 % d'ici à 2020. En France, le Commissariat général au développement durable estime que les déchets générés représenteraient près de 40 % du besoin en matières de l'économie de notre pays. Une ressource potentielle importante donc ! Nous creusons donc chaque jour un peu plus le déficit environnemental, déficit que les générations futures auront à gérer si rien n'est fait. L'économie circulaire propose de répondre à ces défis majeurs du XXI siècle. Mais de quoi s'agit-il ? L'économie circulaire ne doit cependant pas être réduite à une meilleure gestion des déchets.

C2C, label de l’économie circulaire Après l’économie verte ou encore l’économie positive, c’est au tour de l’économie circulaire de faire des émules. Cette dernière fait sienne le célèbre énoncé du chimiste Antoine Laurent de Lavoisier: "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme". Autrement dit, elle s ‘inspire des écosystèmes naturels, où les déchets des uns sont les ressources des autres. L’économie circulaire est même l’objet d’un nouveau think tank présidé par le député écologiste des Bouches-du-Rhône François-Michel Lambert. Cradle-to-cradle, l’économie circulaire appliquée L’approche cradle-to-cradle (C2C) vise un impact positif sur l’homme et l’environnement via la fabrication de produits non toxiques, recyclables à l’infini ou biodégradables. Bâtiment, collants, bouteilles d’eau… le C2C s’applique à une large gamme de produits à l’exception de ceux dont les matières toxiques ne sont pas actuellement substituables (ordinateurs, téléphones portables). C2C, marque déposée et certification

Economie circulaire L’économie circulaire vise à optimiser les flux d’énergie et de matière à l’échelle d’un système : site de production, zone d’activités, bassin d’emploi ou économie nationale. La prévention des consommations et des rejets est couplée à l’idée d’un fonctionnement quasi cyclique comme celui des écosystèmes. A la différence de l’économie actuelle dite linéaire, l’économie circulaire s’efforce de ne pas épuiser les ressources et permet de contrôler ses rejets et déchets. Très souvent, seule une fraction limitée de la consommation de matière première ou d’éner- gie est utilisée directement dans le produit fini. Symbioses, Synergies éco-industrielles, Synergies de co-produits, Ecosystèmes industriels, Parc éco-industriels, Projets Zero Emissions, Economie circulaire... : une terminologie foisonnante pour parler d'une même chose. Quelles compétences pour l’économie circulaire ? FORUM Economie Circulaire. 17/12/2014 JCE Paris Ecologie industrielle : partager pour économiser?

Related: