Décroissance / Altercroissance

Facebook Twitter

Adresse du MOC aux antiproductivistes de gauche, libertaires et écologistes. [Pour télécharger le texte en format A4, recto-verso, cliquer ici : Adresse-du-MOC-aux-antiproductivistes.pdf] Assez !

Adresse du MOC aux antiproductivistes de gauche, libertaires et écologistes

Nous en avons assez de ces appels et communiqués qui égrainent sans cesse les mêmes litanies plaintives et seulement défensives ! Avons-nous seulement à reprocher au capitalisme ses multiples crises : sociales, écologiques, économiques, démocratiques, morales, anthropologiques ? Non, même si le capitalisme était en train de réussir, nous nous y opposerions : ce n’est pas le capitalisme en crise que nous dénonçons, c’est le capitalisme et son monde !

Le développement durable demain, c'est moins de déplacements ? L'urgence de ralentir. "Course suicidaire et inconsciente", selon Edgar Morin, l'accélération financière et technologique, déconnectée du rythme de l’homme, mène notre système à l'épuisement et vers des catastrophes tout à la fois écologiques, économiques et sociales.

L'urgence de ralentir

Mais alors que des algorithmes accentuent de manière exponentielle la spéculation financière hors de tout contrôle, aux quatre coins de la planète des citoyens refusent de se soumettre aux diktats de l'urgence et de l’immédiateté, pour redonner sens au temps. En Europe, aux États-Unis, en Amérique Latine ou encore en Inde, Philippe Borrel (Un monde sans humains ?) Est allé à la découverte de ces initiatives, individuelles et collectives, qui proposent des alternatives basées sur d’autres paradigmes.

La décroissance s'enracine en Allemagne. Leipzig, reportage Vous n’en avez pas entendu parler, mais c’est un des événements les plus importants de l’année en ce qui concerne l’écologie, et qui influencera à terme la vie politique européenne : la conférence sur la décroissance (Degrowth 2014) qui s’est tenue à Leipzig, en Allemagne, la semaine passée, du 2 au 6 septembre, est la plus grande qui ait jamais été réunie.

La décroissance s'enracine en Allemagne

L’affluence inattendue qui a innervé cette manifestation d’une richesse d’idées stupéfiante manifeste un tournant majeur : en Allemagne, terre des Grünen, porte-drapeau des politiques environnementales dans le monde, le mouvement écologiste se tourne vers la radicalité de la décroissance, lasse du discours technologiste et consensuel des Verts. Quand ils ont lancé la préparation de la conférence, au printemps 2013, les organisateurs espéraient un millier de participants. Laurent Hasse.

Ecologie profonde

J’ai inventé le futur avec les « conspirationnistes positifs » Dans la soirée de l’Institut des futurs souhaitables (Michael Chaize) Vendredi, au soir d’un très long jour chiant, profitant de mon ennui, des copains écolos ont réussi à m’entraîner dans un événement aussi loufoque que déconcertant.

J’ai inventé le futur avec les « conspirationnistes positifs »

C’est de notre blogueuse Anne-Sophie Novel qu’est venue l’invitation. Auteure d’un ouvrage sur la société collaborative (« Vive la co-révolution »), elle me présente ainsi la « soirée des optimistes », intitulé « F..K les Mayas » : « Organisée par l’Institut des futurs souhaitables, elle a pour ambition de jeter ce qu’il a de mauvais dans le XXe siècle pour le recycler (le sublimer, le dépasser ?) Serge LATOUCHE - La Décroissance (vidéo, 17'36. RAGEMAG : Décroissance: retour vers le futur. Entretien avec Vincent Liegey. Publié dans RAGEMAG le août 9th, 2012 | par Adrien Mideau L’escargot de la décroissance a fini par poser durablement sa coquille dans le jardin politique et économique français.

RAGEMAG : Décroissance: retour vers le futur. Entretien avec Vincent Liegey

Mais les incompréhensions sont encore nombreuses face à un concept, volontairement provocateur, mais avant tout critique de nos modes de vie. Rencontre avec Vincent Liegey, membre du Parti Pour La Décroissance. La décroissance : késaco ? Un projet décroissant : « Faire payer le prix réel de ce qu’on consomme » Vincent Liegey est l’un des co-auteurs du livre « Un projet de décroissance – Manifeste pour une dotation Inconditionnelle d’Autonomie », préfacé par Paul Ariès (Editions Utopia).

Un projet décroissant : « Faire payer le prix réel de ce qu’on consomme »

Il est l’un des visages de ce qui s’appelle un « parti » pour la décroissance (PPLD) mais s’apparente plutôt à une mouvance informelle, dont le combat contre Notre-Dame-des-Landes est l’une des formes concrètes. Nous l’avons rencontré dans un café parisien, à deux pas de chez Denis Vicherat, éditeur altermondialiste et écologiste, qui lance une collection de livres déclinant le projet de décroissance. Un « slogan provocateur », un mot « repoussoir » assumé. Entropia La Revue. Les éditions Utopia. Institut d'Etudes Economiques et Sociales pour la Décroissance Soutenable. Mouvements. Articles news L’autonomie alimentaire, dans une perspective décroissante radicale Par Thierry Brugvin.

Mouvements

Venezia 2012. 4. La Décroissance : l'histoire d'un mouvement. Slow Down.

Décroissance forcée / voie non durable

Gaspillage des ressources. Question toujours pas réglée. Transition. Indigné ! et après ? Survivre au progrès. Survivre au Progrès. Dominique Méda: «Une autre voie que le modèle libéral ou la sortie de l’euro» Le refrain entonné en cette rentrée parlementaire par les responsables socialistes est affligeant pour ceux et celles qui jugent qu’ils ne font, ainsi, qu’emboîter le pas à ce que préconise la droite, que ce soit en matière de contrôle des chômeurs, d’organisation du travail, ou encore de recherche éperdue de la croissance, perçue comme la panacée de toute politique économique.

Dominique Méda: «Une autre voie que le modèle libéral ou la sortie de l’euro»

Mais cette petite musique est également inquiétante pour tous ceux qui jugent, à l’instar de la sociologue Dominique Méda, un changement de société et d’économie, et d’organisation européenne, non seulement nécessaire mais urgent. Une révolution impossible à réaliser sans bouleverser les certitudes doctrinales, ... L'OCDE affine son indicateur de la richesse. Le titre de cet indicateur de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) peut paraître provocateur en pleine crise économique, quand des pays sombrent et d'autres vivent sous la menace de l'austérité.

L'OCDE affine son indicateur de la richesse

A l'appui de leur conversion, le rapport de l'Américain Joseph Stiglitz , Prix Nobel d'économie en 2001, et de l'économiste Français Jean-Paul Fitoussi , remis à Nicolas Sarkozy en 2009, qui établissait que la croissance d'une société se mesurait aussi au bien-être et au progrès social . Depuis, le peut se calculer à partir d'une batterie d'indicateurs, concernant aussi bien le logement , le , l'environnement, ... Consom'Acteur. La sobriété heureuse.


  1. econologie Jun 27 2014
    Vous pourriez mettre TOUS les liens en vracs dans un dossier introductif, afin de mettre les autres en valeur :))