background preloader

Décroissance / Altercroissance

Facebook Twitter

5 Signs That Santa Claus Is Actually a Puppet for the 1% I’m embarrassed to say that it took me roughly 30 Christmases before I realized the truth about Santa Claus.

5 Signs That Santa Claus Is Actually a Puppet for the 1%

It turns out that Santa is not real, nor committed to the selfless values I imagined him to have. Nope, upon closer examination, I began recognizing Santa for what he is: a tool for the 1%. It’s time to pull back his beard and expose Santa for who he really is; here are 5 clues that Mr. Claus is in lockstep with the elite: 1. Supposedly, Santa’s gifts are a meritocracy based on behavior. Are we really to believe that all of the best-behaved kids in the world are also the richest? Love This? 2. As mass surveillance continues to become mainstream with governments tracking their citizens’ phone calls, emails and internet history, it’s also becoming increasingly common for governments to try to convince its citizens that being monitored is important for their safety.

From an early age, kids are told that Mr. 3. Ever notice how Mr. 4. Good luck setting up a coffee date with the guy. L’hégémonie brisée du PIB : une victoire culturelle des écologistes. La remise en cause du sacro-saint PIB est depuis longtemps un impératif environnemental et social.

L’hégémonie brisée du PIB : une victoire culturelle des écologistes

Au sortir de l’essoufflement productiviste des 30 Glorieuses, le Produit Intérieur Brut a continué, année après année, décennie après décennie, de nourrir notre seul horizon collectif possible et imaginable : la recherche aveugle de la croissance – pour ne pas dire au XXIème siècle de miraculeux « points » de croissance – en dépit de la raréfaction des ressources naturelles et des inégalités qu’elle engendre. C’est pourquoi nous devons nous féliciter de l’adoption définitive de la proposition de loi relative à des indicateurs de richesse alternatifs – portée par la députée Eva Sas – qui constitue une petite révolution, et un motif d’espoir. Cette loi, à travers une nouvelle démarche et de nouveaux outils de mesure auxquels les citoyens seront in fine associés, ouvre en effet une brèche dans ce qui constituait un tabou : repenser le temps long dans la mise en œuvre des politiques publiques. Adresse du MOC aux antiproductivistes de gauche, libertaires et écologistes.

Le développement durable demain, c'est moins de déplacements ? L'urgence de ralentir. "Course suicidaire et inconsciente", selon Edgar Morin, l'accélération financière et technologique, déconnectée du rythme de l’homme, mène notre système à l'épuisement et vers des catastrophes tout à la fois écologiques, économiques et sociales.

L'urgence de ralentir

Mais alors que des algorithmes accentuent de manière exponentielle la spéculation financière hors de tout contrôle, aux quatre coins de la planète des citoyens refusent de se soumettre aux diktats de l'urgence et de l’immédiateté, pour redonner sens au temps. En Europe, aux États-Unis, en Amérique Latine ou encore en Inde, Philippe Borrel (Un monde sans humains ?) Est allé à la découverte de ces initiatives, individuelles et collectives, qui proposent des alternatives basées sur d’autres paradigmes. La décroissance s'enracine en Allemagne. Leipzig, reportage Vous n’en avez pas entendu parler, mais c’est un des événements les plus importants de l’année en ce qui concerne l’écologie, et qui influencera à terme la vie politique européenne : la conférence sur la décroissance (Degrowth 2014) qui s’est tenue à Leipzig, en Allemagne, la semaine passée, du 2 au 6 septembre, est la plus grande qui ait jamais été réunie.

La décroissance s'enracine en Allemagne

Laurent Hasse.

Ecologie profonde

J’ai inventé le futur avec les « conspirationnistes positifs » Dans la soirée de l’Institut des futurs souhaitables (Michael Chaize) Vendredi, au soir d’un très long jour chiant, profitant de mon ennui, des copains écolos ont réussi à m’entraîner dans un événement aussi loufoque que déconcertant.

J’ai inventé le futur avec les « conspirationnistes positifs »

C’est de notre blogueuse Anne-Sophie Novel qu’est venue l’invitation. Décroissance - définition. RAGEMAG : Décroissance: retour vers le futur. Entretien avec Vincent Liegey. Un projet décroissant : « Faire payer le prix réel de ce qu’on consomme » Vincent Liegey est l’un des co-auteurs du livre « Un projet de décroissance – Manifeste pour une dotation Inconditionnelle d’Autonomie », préfacé par Paul Ariès (Editions Utopia).

Un projet décroissant : « Faire payer le prix réel de ce qu’on consomme »

Il est l’un des visages de ce qui s’appelle un « parti » pour la décroissance (PPLD) mais s’apparente plutôt à une mouvance informelle, dont le combat contre Notre-Dame-des-Landes est l’une des formes concrètes. Nous l’avons rencontré dans un café parisien, à deux pas de chez Denis Vicherat, éditeur altermondialiste et écologiste, qui lance une collection de livres déclinant le projet de décroissance.

Entropia La Revue. Les éditions Utopia. Institut d'Etudes Economiques et Sociales pour la Décroissance Soutenable. Mouvements. Articles news.

Mouvements

Venezia 2012. Slow Down.

Décroissance forcée / voie non durable

Gaspillage des ressources. Question toujours pas réglée. Transition. Indigné ! et après ? Survivre au progrès. Survivre au Progrès. Dominique Méda: «Une autre voie que le modèle libéral ou la sortie de l’euro» L'OCDE affine son indicateur de la richesse. Consom'Acteur. La sobriété heureuse.