background preloader

Décroissance / Altercroissance

Facebook Twitter

Un compagnon de lutte nous a quitté – Blog YY. Une figure de la lutte anticapitaliste et antiproductiviste vient de disparaître, dans un silence assourdissant.

Un compagnon de lutte nous a quitté – Blog YY

Mirko avait co-fondé le ROC (Réseau Objection de Croissance, en Suisse romande) en 2008, puis le journal « Moins ! » (journal romand d’écologie politique) en 2012, dont il était l’un des rédacteurs, particulièrement passionnant. Il m’avait envoyé un grand nombre d’anciens numéros dans lesquels j’avais remarqué l’absence de sectarisme, la finesse des idées, la vigilance contre l’extrême-droite et ses complices, le refus des formes réactionnaires de la décroissance et un positionnement clairement anticapitaliste et parfois libertaire. Fils d’un ancien cheminot et d’une aide à domicile, Mirko avait travaillé dans un centre d’hébergement pour sans-abris de Lausanne (emploi à mi-temps), puis éducateur pour enfants en difficulté à Fribourg.

Il militait (bénévolement) pour la défense des sans-papiers et était devenu, parmi d’autres engagements, secrétaire d’Attac Suisse. 5 Signs That Santa Claus Is Actually a Puppet for the 1% I’m embarrassed to say that it took me roughly 30 Christmases before I realized the truth about Santa Claus.

5 Signs That Santa Claus Is Actually a Puppet for the 1%

It turns out that Santa is not real, nor committed to the selfless values I imagined him to have. Nope, upon closer examination, I began recognizing Santa for what he is: a tool for the 1%. It’s time to pull back his beard and expose Santa for who he really is; here are 5 clues that Mr. Claus is in lockstep with the elite: 1. Supposedly, Santa’s gifts are a meritocracy based on behavior. Are we really to believe that all of the best-behaved kids in the world are also the richest? Love This? 2. As mass surveillance continues to become mainstream with governments tracking their citizens’ phone calls, emails and internet history, it’s also becoming increasingly common for governments to try to convince its citizens that being monitored is important for their safety.

From an early age, kids are told that Mr. 3. Ever notice how Mr. 4. Good luck setting up a coffee date with the guy. L’hégémonie brisée du PIB : une victoire culturelle des écologistes. La remise en cause du sacro-saint PIB est depuis longtemps un impératif environnemental et social.

L’hégémonie brisée du PIB : une victoire culturelle des écologistes

Au sortir de l’essoufflement productiviste des 30 Glorieuses, le Produit Intérieur Brut a continué, année après année, décennie après décennie, de nourrir notre seul horizon collectif possible et imaginable : la recherche aveugle de la croissance – pour ne pas dire au XXIème siècle de miraculeux « points » de croissance – en dépit de la raréfaction des ressources naturelles et des inégalités qu’elle engendre. C’est pourquoi nous devons nous féliciter de l’adoption définitive de la proposition de loi relative à des indicateurs de richesse alternatifs – portée par la députée Eva Sas – qui constitue une petite révolution, et un motif d’espoir. Adresse du MOC aux antiproductivistes de gauche, libertaires et écologistes. [Pour télécharger le texte en format A4, recto-verso, cliquer ici : Adresse-du-MOC-aux-antiproductivistes.pdf] Assez !

Adresse du MOC aux antiproductivistes de gauche, libertaires et écologistes

Nous en avons assez de ces appels et communiqués qui égrainent sans cesse les mêmes litanies plaintives et seulement défensives ! Avons-nous seulement à reprocher au capitalisme ses multiples crises : sociales, écologiques, économiques, démocratiques, morales, anthropologiques ? Non, même si le capitalisme était en train de réussir, nous nous y opposerions : ce n’est pas le capitalisme en crise que nous dénonçons, c’est le capitalisme et son monde !

Le développement durable demain, c'est moins de déplacements ? La décroissance s'enracine en Allemagne. Leipzig, reportage Vous n’en avez pas entendu parler, mais c’est un des événements les plus importants de l’année en ce qui concerne l’écologie, et qui influencera à terme la vie politique européenne : la conférence sur la décroissance (Degrowth 2014) qui s’est tenue à Leipzig, en Allemagne, la semaine passée, du 2 au 6 septembre, est la plus grande qui ait jamais été réunie.

La décroissance s'enracine en Allemagne

L’affluence inattendue qui a innervé cette manifestation d’une richesse d’idées stupéfiante manifeste un tournant majeur : en Allemagne, terre des Grünen, porte-drapeau des politiques environnementales dans le monde, le mouvement écologiste se tourne vers la radicalité de la décroissance, lasse du discours technologiste et consensuel des Verts. Quand ils ont lancé la préparation de la conférence, au printemps 2013, les organisateurs espéraient un millier de participants. . - Christopher Laumanns - La science, l’activisme, l’art Télécharger le programme (en anglais) : Laurent Hasse.

Ecologie profonde

J’ai inventé le futur avec les « conspirationnistes positifs » Décroissance - définition. RAGEMAG : Décroissance: retour vers le futur. Entretien avec Vincent Liegey. Un projet décroissant : « Faire payer le prix réel de ce qu’on consomme » Entropia La Revue. Les éditions Utopia. Institut d'Etudes Economiques et Sociales pour la Décroissance Soutenable. Mouvements. Articles news.

Mouvements

Venezia 2012. Slow Down.

Décroissance forcée / voie non durable

Gaspillage des ressources. Question toujours pas réglée. Transition. Indigné ! et après ?

Enfumer yep c'est le terme, de bien belles oeillères sur les yeux. Ne plus se dire en démocratie parce qu'on a le droit de vote x fois dans la vie est le premier pas. Pour la nouvelle Constitution et le tirage au sort, connais-tu Etienne Chouard, il laboure le terrain à ce sujet depuis un moment. :p Il y a déjà ce site : – alwen
Je le vois de la même manière Alwen, les élections sont une mascarade établie pour donner l'illusion du choix aux foules. Voter est anti démocratique vu que ça exclu une minorité (qui n'est pas si minoritaire que ça en plus à y regarder de plus prêt, car dans le cas des élections présidentielles par exemple le "président" n'est représentatif que de 30% tout au plus de la population). De toute façon, avons nous vraiment besoin de quelqu'un qui prend les décisions à notre place?! Ces décisions seront nécessairement dans l’intérêt du décideur et de son groupement mais rarement dans l’intérêt du plus grand nombre, rien de plus humain en cela. Nous pourrions très bien décider chacun(e) la façon dont nous voulons vivre à partir du moment ou ça n’empêche pas les autres de fonctionner tel qu'ils le désirent (sans que ce soit donc nuisible pour autrui et pour l'environnement). De plus il est illogique de vouloir appliquer les mêmes lois pour tout le monde, nous sommes tous trop différent pour pouvoir fonctionner avec les mêmes "règles". En y réfléchissant, l'auto gestion en micro collectivité me parait plus fonctionnelle et surtout plus respectueuse des libertés et "coutumes" de chacun(e). Je dis cela car ça correspond au projet associatif que nous avons commencé à mettre en place avec quelque personne, afin de vivre sur un terrain non constructible en auto suffisance (permaculture, énergie libre et éco-construction) et développer un réseau de don du surplus en fonction de notre production. Je peux éventuellement vous transmettre les statuts de l'association si cela vous intéresse. Je vais essayer de mettre la main sur le petit livre que tu nous conseilles :) Cette conversation est très agréable, je vous en remercie par la même occasion. – darktimes

Survivre au progrès. Survivre au Progrès. Dominique Méda: «Une autre voie que le modèle libéral ou la sortie de l’euro» L'OCDE affine son indicateur de la richesse. Consom'Acteur. La sobriété heureuse.