background preloader

Omar agathe letailleur sarah dodo

Facebook Twitter

Tout savoir sur le dodo de l'Ile Maurice. Dodo (oiseau) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Dodo. Dessins d'un dodo tiré du journal de bord d'un vaisseau de la Compagnie des Indes Orientales, le VOC Gelderland, lors d’un voyage effectué entre 1601 et 1603. Les premières descriptions connues du dodo ont été faites par les Hollandais. Ils l'avaient initialement appelé walgvogel (littéralement, « oiseau répugnant »), faisant allusion à son goût.

Bien que, par la suite, de nombreux écrits affirmeront que la viande du dodo est mauvaise, les premiers journaux mentionnent uniquement que la viande est ferme mais bonne, bien que pas aussi bonne que celle des pigeons, disponible en abondance[5]. Le nom « walgvogel » a été utilisé pour la première fois dans le journal du vice-amiral Wybrand van Warwijck, qui a visité l'île en 1598 et qui lui a donné son nom actuel, Maurice, en l'honneur du prince néerlandais Maurice de Nassau. L'étymologie du mot dodo n'est pas claire. Des cellules du dodo sont disponibles. Le dodo, une célèbre victime de la colonisation.

Le Dronte de Maurice, plus communément appelé dodo, est devenu l’exemple-type de l’espèce animale disparue en raison de l’activité humaine. Son extinction est également porteuse de sens quant au vandalisme de la colonisation. En effet, cet animal gauche, de la taille d’un gros dindon, vivait paisiblement sur l’île Maurice actuelle, jadis inhabitée, jusqu’à l’arrivée des Européens. En 1598, des marins hollandais entrent en contact avec cet oiseau jusqu’ici inconnu, ne fuyant pas l’homme, mesurant aux alentours d’un mètre pour un poids d’environ 23 kg. Les Portugais qui avaient pourtant déjà visité l’île n’en avait pas fait mention. Graduellement, les premiers colons s’installent sur cette île bien située, au climat favorable, et riche en bois précieux. Une extermination rapide et pathétique Lire aussi : Envolée du trafic d’oiseaux chanteurs entre le Maroc et l’Algérie Les princes du braconnage La chasse, espèce protégée.

Le dodo, un animal disparu, emblème de l'île Maurice. Raphus cucullatus est un oiseau endémique (qui revient chaque année se reproduire sur le territoire où il est né lui-même) encore bien connu de tous les Mauriciens. En effet, il est resté, malgré sa disparition précoce, l'emblème de la République de Maurice, présent sur son blason. Il est aussi présent – et ce n'est pas anodin – sur les logos du zoo de Jersey (spécialisé dans les espèces menacées), de la Société nationale des parcs zoologiques (qui lutte pour la conservation des espèces et de la biodiversité), mais c'est aussi le logo d'une bière réunionnaise !

L'oiseau qui ne volait pas ! C'est sans doute en l'absence de prédateurs naturels que le dodo, ou dronte de Maurice, a perdu au fil des millénaires son aptitude au vol. Sitôt découvert, sitôt exterminé... En 1644, l'île Maurice devient colonie hollandaise et le dodo est plus que jamais au menu des colons. Faire revivre le dodo En 1865, des restes de dodo sont retrouvés sur l'île. La disparition du dodo.