background preloader

Street art

Facebook Twitter

Gamification activiste. 'Reverse Graffiti' Artist Creates Tunnel of Skulls. A street artist has got to have a serious bone to pick to keep on working in front of shouting, gun-waving cops.

'Reverse Graffiti' Artist Creates Tunnel of Skulls

Then again, I guess Alexandre Orion had a bit of an advantage when the police tried to nab him in a São Paulo street tunnel: He wasn’t painting city property, he was cleaning it. For over two weeks last year, the Brazilian artist selectively scrubbed soot from the tunnel until the white surface underneath stared through as a cemetery’s worth of skulls. Every night he worked, the reverse graffiti artist says, he had at least five encounters with state police or the city traffic department. They sound less than pleasant. "The São Paulo state police are usually very forceful, often holding guns trained on my face, and shouting very loudly," he says.

Orion’s explanation of his motivation for the project, called Ossario (ossuary), sounds as heavy as Sao Paulo’s air: L’artiste anti-drones recherché par la police. L’artiste anti-drones recherché par la police Depuis plusieurs mois, la police de New York expérimente des drones pour peut-être prochainement faire régner la paix, la sécurité et le bonheur sur la ville.

L’artiste anti-drones recherché par la police

"Paix, sécurité et bonheur" c'est de la novlangue et ça pourrait se traduire, je pense, par "Contrôle, surveillance et répression". Un vétéran de l'armée américaine, artiste à ses heures perdues, a décidé de protester à sa manière contre cette surveillance policière insidieuse et imposée. Pour cela, il pratique un genre de street art qui consiste à ajouter de fausses affiches officielles ou de faux panneaux dans les rues, afin d'informer et de sensibiliser les habitants de New York au problème des drones et au sujet délicat du respect des libertés individuelles, de plus en plus bafouées par les autorités.

Gros scandale donc à New York. Et vous qu'en pensez-vous ? Source Vous avez aimé cet article ? QR Hobo Codes. Yep, it’s a QR code stencil generator!

QR Hobo Codes

The F.A.T. Lab is pleased to present QR_STENCILER, a free, fully-automated utility which converts QR codes into vector-based stencil patterns suitable for laser-cutting. Additionally, we present QR_HOBO_CODES, a series of one hundred QR stencil designs which, covertly marked in urban spaces, may be used to warn people about danger or clue them into good situations. The QR_STENCILER and the QR_HOBO_CODES join the Adjustable Pie Chart Stencil in our suite of homebrew "infoviz graffiti" tools for locative and situated information display.

ABOUT THIS PROJECTQR codes are a form of two-dimensional barcode which are widely used to convey URLs and other short texts through camera-based smartphones. Signes de sans-abris. Bonsoir Je vous avais déjà parlé auparavant des Hobo Signs, ces signes cladestins utilisés autrefois pour avertir les autres “hobos” (sorte de vagabons) (ici pour en savoir plus!)

Signes de sans-abris

Des dangers ou des indices de la bonne situation d’une demeure. Mais comme les temps ont changé, une nouvelle série de codes ont vu le jour pour alerter les autres hobos dans l’Amérique moderne, je vous laisse les découvrir : (boissons hors de prix) (pas de haut débit gratuit) (huile de friture gratuite pour biocarburant) Et vous, vous imagineriez d’autres signes bien pratiques ? Ces articles peuvent aussi vous intéresser: Signes de cambrioleurs. Le sort vous aura désigné lorsqu'un losange dessiné à la craie préviendra les cambrioleurs que votre maison est inoccupée.

Signes de cambrioleurs

Le losange, c'est le signe qui vient tout de suite après la croix, grand classique du code des cambrioleurs pour prévenir qu'une maison sera bientôt visitée. Les voleurs sont bavards. Pas moins de vingt-quatre dessins pour parler entre eux de leurs futures victimes. On trouve de tout, une hache avec un cœur dessus pour dire que la voie est libre, une échelle avec un barreau décalé pour désigner les endroits à éviter, ou une figure stylisée pour signaler qu'ici un chien aboie. Spéléologie urbaine à Brooklyn.

Louis Imbert a suivi des explorateurs new yorkais dans les sous-sols de la ville et dans des lieux à l'abandon.

Spéléologie urbaine à Brooklyn

Récit de leurs balades et de leurs motivations, en toute illégalité. MAJ le 9 mai : Quatre explorateurs urbains ont été arrêtés hier et sont poursuivis pour être entrés illégalement dans les tunnels du métro new-yorkais. Ils avaient avec eux bougies, feux d’artifice et appareils photos. Les risques du métier. Un groupe d’une vingtaine de personnes, jeunes pour la plupart et élégantes en chaussures de ville, à barbes fournies, traverse un mur de béton effondré, débouchant du canal de Gowanus, à Brooklyn, sous les murs de brique rouge d’une centrale électrique désaffectée. Ils observent les quatre étages de l’usine, l’immense tag blanc qui court sur son fronton – “OPEN YOUR EYE GIRL” – les fenêtres alternativement bordées de fer et ouvertes au vent. Soudain, Perez se lève et se met à courir d’un bout à l’autre de l’étage, passant devant trois arcades ouvertes.