background preloader

Street art et JO 2012

Facebook Twitter

What Olympic legacy for east London's street art? Le street art de l'Est de Londres se met aux couleurs des JO. 2012 London olympic gymnast1.mp4 2012 London olympic sprinter .mp4 CodeFC Tottenham - 20:12 Olympic Show Details C300 Mini Doco CodeFC 2012 Art Show. Rivington Street Olympics inverted 1024x. The Art of James Cochran AKA JimmyC : Bolt street portrait. Bolt street portrait Usain Bolt immortalised by renowned street artist akaJimmyC Renowned street/studio artist James Cochran (aka Jimmy C) has created a large scale street-style portrait of Jamaican Olympic hopeful and sports icon, Usain Bolt, on the wall of an East London car park.

The Art of James Cochran AKA JimmyC : Bolt street portrait

The portrait is being created in a distinctive 'scribble style' developed by the artist to reflect the inherent energy and vibrancy of Bolt's personality, as well as visually communicate a sense of speed. Chosen as a sportsman who reflects the multicultural mix of the local residents, as well as one who crosses sporting boundaries, the East-London based artist has several other large scale works in the same area. He has been painting on the street for 20 years, with walls in cities all over the world bearing his signature style. Street Art : 26 artistes se liguent contre la publicité. Que reprochent donc les activistes de "Brandalism" à l'industrie de la publicité ?

Street Art : 26 artistes se liguent contre la publicité

Comme les Casseurs de pub en France, ils dénoncent son "impact destructeur", sa manipulation des esprits et sa pollution du paysage. Et ultimement, le fait qu'elle ne demande l'avis de personne pour nous livrer quotidiennement ses injonctions à consommer. Brandalism. Le street-art britannique (et pas que Banksy) détourne les JO. La police de la marque olympique est aux aguets à quelques jours du début des Jeux à Londres.

Le street-art britannique (et pas que Banksy) détourne les JO

Pas seulement pour protéger les sponsors des Jeux mais aussi les anneaux olympiques, avec un zèle qui énerve jusqu’au maire de la ville Boris Johnson – « Si vous voulez mettre cinq donuts dans votre vitrine et les appeler anneaux olympiques, allez-y ! » – ou l’ancien directeur marketing du CIO. Le « street art » britannique tente d’échapper à ces règles aussi draconiennes que stupides. Sélection des meilleurs détournements qui ont fleuri sur les murs en brique d’Angleterre. Teddy Baden met des chiens sur tous ses graffitis. . « C’est juste un truc un peu coquin. . « Going for Gold », de Teddy Baden, dans le quartier de Brick Lane à Londres (Teddy Baden) Le Toaster Crew a la fâcheuse manie de poser des grille-pains à Londres et dans le monde entier depuis 1999. . « Olympic rings », The Toaster Crew, dans le quartier de Shoreditch à Londres (Londonist.com) « Olympic pigeon », Ronzo, lieu inconnu (Ronzo)

JO : Banksy titille le CIO. STREET ART – Les Jeux olympiques de Londres façon Banksy. La ferveur engendrée par les Jeux olympiques de Londres gagne du terrain.

STREET ART – Les Jeux olympiques de Londres façon Banksy

Même l'artiste britannique Banksy, cette légende du street art habituée à repeindre les murs d'Angleterre et dont les œuvres fréquentent désormais les galeries d'art, y est allé de son coup de pinceau. Ses fans ont pu ainsi découvrir sur son site, lundi 23 juillet, deux nouvelles peintures murales, dont la localisation reste inconnue. Comme d'habitude, ces œuvres portent un regard légèrement désabusé sur les évènements : Selon The Atlantic Wire, relayé par Libération, ces deux nouvelles peintures sont une réponse aux menaces des autorités londoniennes.

La mairie avait annoncé vouloir nettoyer les murs de la ville en effaçant tous les graffitis disgracieux, ce qui menacerait, entre autres, les peintures de Banksy. JO: Touche pas mon logo ! Les jeux qui ouvrent le 27 juillet à Londres ont leur mascottes attitrées: "Wenlock" et "Mandeville" dont le look de cyclope très particulier n'est pas du goût de tous.

JO: Touche pas mon logo !

Le logo et les couleurs des JO de Londres (vieux rose, vert d'eau, orange.. ) sont déclinés à l'envi sur toutes sortes d'objets. Et les parapluies aux couleurs du drapeau "Union Jack", bleu, blanc, rouge, devraient se vendre comme des petits pains si le temps, notoirement humide depuis des mois, ne s'améliore pas. Au total, le "merchandising" devrait représenter 1 milliard de livres (1,24 milliard d'euros, 1,57 md de dollars), dont 70 millions de livres pour les mascottes-cyclopes.

Les amateurs de souvenirs originaux risquent en revanche de chercher longtemps. Des T-shirts montrant les Beatles portant les anneaux olympiques sur le célèbre passage piéton d'Abbey Road ont été aperçus sur un marché de la capitale. Mais les inspecteurs veillent, et l'objet litigieux a vite disparu. La Pause Design 14 - Le logobusting c'est quoi ? Basquiat/Warhol for ’84 olympics « VAGABOND. Coinciding with the start of the 2012 Summer Olympic Games in London, the city’s Gagosian Gallery is now home to Andy Warhol and Jean-Michel Basquiat‘s collaborative 1985 Olympic Rings painting.

Basquiat/Warhol for ’84 olympics « VAGABOND

Inspired by the 1984 Summer Olympic Games held in Los Angeles, the piece is part of a group of collaborative artworks produced by the two between 1983 and 1985 and pairs Warhol’s abstract and stylized take on the Olympic five-rings symbol with a tribute to famous African-American athletes from Olympics past – done by Basquiat in his signature graffiti-informed style. Measuring 81 1/8″ x 183 1/2″, Olympic Rings will remain on display through August 11, 2012.Gagosian Gallery 6-24 Britannia St.