background preloader

Evaluer

Facebook Twitter

Évaluer pour (mieux) faire apprendre. Rey Olivier, Feyfant Annie (2014) .

Évaluer pour (mieux) faire apprendre

Évaluer pour (mieux) faire apprendre . Dossier de veille de l’IFÉ, n°94, septembre. Disponible au format PDF :94-septembre-2014 L’idée que l’évaluation intervient de façon indépendante, après une phase d’enseignement, méconnait la réalité des processus scolaires. Comment changer l'évaluation ? Les politiques doivent-ils avoir leur mot à dire dans les procédés pédagogiques comme l'évaluation ?

Comment changer l'évaluation ?

A coup sur, la tentative, après 2005, d'imposer l'évaluation par compétences au collège grâce au livret personnel de compétences (LPC) n'a pas laissé un bon souvenir. Ce pensum administratif a détourné les enseignants d'une approche par compétences. Elle a conduit à des pratiques de validation très éloignées des objectifs affichés. Cette tentation d'imposer une nouvelle évaluation bureaucratiquement est-elle écartée par la nouvelle évaluation ? Évaluer différemment les élèves : l’exemple danois. Pas de notes avant 15 ans, pas de palmarès des établissements, des examens qui privilégient les projets ou les travaux inédits, l’utilisation généralisé des TIC dans l’évaluation : le Danemark présente une série de caractéristiques susceptible de faire réfléchir sur les relations entre l’apprentissage et les évaluations scolaires.

Évaluer différemment les élèves : l’exemple danois

Ce n’est certainement pas un modèle à recopier (les écoles était d’ailleurs ces derniers jours bloquées par un conflit entre les enseignants et les municipalités) mais il a le mérite d’aider à faire bouger les lignes et de considérer différemment des traits de notre système considérés comme naturels voire inhérents à toute situation scolaire. En France, toute réforme des modalités du Bac semble porter atteinte à la civilisation (universelle, cela va de soi), dévaluer les diplômes ou menacer l’équilibre des savoirs. Une école qui n’était pas obsédée par l’évaluation Les résultats restent confidentiels. Pourquoi et comment évaluer par compétences.

L’évaluation par compétences est à la mode dans les salons du ministère de l’Éducation Nationale depuis plusieurs années.

Pourquoi et comment évaluer par compétences

Différentes annonces récentes, sur la mise en place d’une Conférence nationale sur l’évaluation des élèves, ou sur l’instauration d’un nouveau socle commun de connaissances au collège, confirment cette tendance.] Dans la pratique pourtant, les choses changent peu. Si en Primaire, les enseignants évaluent souvent par compétences, particulièrement dans leurs bilans trimestriels, ce système est souvent jugé puéril et inadapté au secondaire, où le mode d’évaluation quasi exclusif reste la traditionnelle note sur 20.

Sept pistes pour réformer l’évaluation des élèves. Dans le rapport remis à la ministre de l’éducation nationale se lit le souci de dépasser les clivages idéologiques.

Sept pistes pour réformer l’évaluation des élèves

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Aurélie Collas Supprimer les notes jusqu’à la classe de 6e inclus, dépoussiérer le brevet des collèges, enrichir la formation des professeurs et la communication avec les parents… La conférence nationale sur l’évaluation des élèves, lancée en juin 2014, a débouché sur sept recommandations. Sept pistes pour faire en sorte que l’évaluation soit plus efficace, plus motivante et moins cassante pour les élèves. Le ton général est prudent.

Au fil des 20 pages du rapport – remis à la ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, vendredi 13 février –, se lit le souci du jury de la conférence de dépasser les clivages idéologiques sur ce sujet très sensible. Lire aussi Evaluation des élèves : la ministre à l’heure du choix Abandon partiel des notes. Évaluer sans décourager.

Par Roch Chouinard Département de psychopédagogie et d'andragogie, Université de Montréal, Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire (CRIRES) Conférence donnée sur invitation dans le cadre des sessions de formation liées à la réforme en éducation, offertes aux personnes-ressources, Ministère de l'Éducation, Québec, les 18 et 19 mars 2002. La majorité des enfants arrivent à l'école primaire avec l'intention d'apprendre.

Si vous demandez à un enfant de cinq ans ce qu'il ira faire à l'école, il vous paraîtra surpris par la question et il vous répondra probablement quelque chose du genre « Je m'en vais apprendre à lire ». Bien sûr, les enfants de cet âge ont toutes sortes de craintes à l'endroit de l'école. Figure 1 En fait, les enfants se rendent rapidement compte que l'école n'est pas seulement un lieu pour apprendre, que c'est aussi un endroit où l'on est évalué. Ames, C. (1992). Bandura, A. (1986). Boileau, L. (1999). Brookhart, S.M. et DeVoge, J.G. (1999). BANQUE D'OUTILS D'AIDE A L'EVALUATION. Puisqu’on vous dit que la note, ce n’est pas le problème ! L’apparition du socle commun de connaissances et de compétences a introduit, avec le livret personnel de compétences, une « nouvelle » façon d’évaluer au collège, qui, si elle a pu jeter le trouble, a alimenté le débat sur l’évaluation des élèves.

Puisqu’on vous dit que la note, ce n’est pas le problème !

La refondation de l’école s’est donnée pour objectif de renouveler le socle commun et d’aller vers une évaluation positive des élèves. Le Conseil Supérieur des programmes travaille à cette rénovation, où la question de l’évaluation est capitale. Noyer le poisson. Notes et compétences, quelle équation ?

C'est une question qui agite la salle des profs, à l'heure de la mise en oeuvre du socle commun.

Notes et compétences, quelle équation ?

J'émets l'hypothèse de l'incompatibilité. La note sur 20 permet, à travers l'exemple de la dictée, de sanctionner les fautes. On peut rétorquer que dans les multiples évaluations notées, les points sont comptés en positif : on pointe les réussites des élèves par un point, qu'on pourra d'ailleurs décliner jusqu'au quart de point selon le degré d'approximation de la formulation de l'élève.

Evaluer les élèves autrement (Reconstruire l'école du vivre ensemble) Euronews, learning world. Informer chaque élève de ses progrès est une bonne chose.

euronews, learning world

Dans de nombreux pays, cela passe par l’attribution de notes. Mais s’agit-il de la meilleure méthode ? D’autres approches sont-elles préférables ? Nous faisons le point en Uruguay et au Danemark avant de recueillir le point de vue de deux spécialistes de l‘éducation. Uruguay : quand les notes poussent à travailler Dans les écoles primaires de l’Uruguay, comme dans beaucoup d’autres dans le monde, il est important d’avoir de bons résultats : cela suscite parfois du stress chez les enfants et leurs parents et les professeurs peuvent même ressentir une certaine pression quand il s’agit de noter. Au Danemark, les notes sont interdites pour les moins de 13 ans Aucune note avant l‘âge de 13 ans, c’est le principe qui prévaut au Danemark depuis plusieurs décennies. Noter ou ne pas noter, telle est la question ! L'évaluation pour apprendre, apprendre à évaluer - Les classes sans note.

Une tendance qui s'affirme.

L'évaluation pour apprendre, apprendre à évaluer - Les classes sans note

ÉVALUATION POSITIVE conférence V. BOUYSSE. Les limites de l'approche par compétences. Evaluer par compétences : pourquoi et comment ? Taxonomie de Bloom révisée (Anderson et al.) — ted6210. Appellation en anglais Bloom's Taxonomy revised by Lori Anderson and David R.

Taxonomie de Bloom révisée (Anderson et al.) — ted6210

Krathwohl in 2001. Stratégies apparentées La Taxonomie de Benjamin S. Bloom publiée en 1956 est la version originale de la Taxonomie de Bloom révisée par Lori Anderson et David R. Type de stratégie La Taxonomie de Bloom révisée par Lori Anderson et David R. Types des connaissances Les quatre types de connaissances (factuelles, conceptuelles, métacognitives, procédurales) peuvent s'appliquer dans la Taxonomie de Bloom révisée, dépendamment des connaissances visées par la tâche dans les activités pédagogiques. Ceci étant, il faut souligner que les connaissances sont souvent reliées "indirectement" ou "directement" entre-elles.

La taxonomie de Bloom révisée et les TIC, Judith Cantin (CSSMI) et Nathalie Frigon (CSMB) Toutefois, Cantin (2011) souligne un point qui mérite d'être relevé étant donné qu'il a été aussi abordé par Anderson et Krathwohl (2001). Description Section à compléter. La taxonomie de BLOOM. La classification des objectifs en catégories est ce que l'on appelle la « Taxonomie des objectifs ».

L'intérêt d’une taxonomie est qu'elle permet d'identifier la nature des capacités sollicitées par un objectif de formation et son degré de complexité. Cette information, parmi d’autres, permet d’adapter la méthode de formation. De ses travaux Benjamin Bloom , psychologue en éducation, a fait émerger une classification des niveaux de pensée importants dans le processus d'apprentissage. Vis à vis du domaine cognitif, Bloom identifie 6 types d'activités, du plus simple au plus complexe, comprenant chacune un ou plusieurs sous-domaines : Évaluer par ceintures. Évaluer par les ceintures est un ancien système d’évaluation français sans notes issu des pédagogies coopératives des années 1970. Ce système permet de faire progresser tous les élèves à leur rythme, en offrant aux élèves fragiles le temps de s’entraîner et de réussir et aux élèves en réussite la possibilité de se confronter à des défis qui vont leur permettre de progresser également.

Ce type d’évaluation permet de travailler autant les connaissances que les compétences. Il utilise aussi les effets étudiés du "student self-reported grades", principe (dont l’efficacité est avérée par la recherche) selon lequel les élèves réussissent une évaluation quand ils se sentent prêts à la passer.