background preloader

Les limites de l'approche par compétences

Les limites de l'approche par compétences

http://www.youtube.com/watch?v=XoekSfarz3s

Related:  ÉvaluerCAFFAadl98`test 1019

Éloge de l'erreur : apprendre, c'est comprendre pourquoi on se trompe ! Apprenez à échouer ou vous échouerez à apprendre. – Tal Ben Shahar (psychologue) Les erreurs sont un sujet de discussion qui soulèvent les passions. Dans la conception traditionnelle, et bien répandue à l’école, l’erreur est souvent quelque chose de négatif. Elle se pense en termes de manque (ignorance, non acquisition ou non maîtrise, absence de travail ou d’efforts). La responsabilité de l’erreur est donc souvent renvoyée du côté de l’enfant (qui n’a pas écouté, qui n’a pas assez travaillé, qui n’a pas bien lu l’énoncé, qui a mal compris, qui ne s’est pas forcé), exceptionnellement du côté de l’adulte (parent ou enseignant qui a mal expliqué).

L’APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET LES PRATIQUES QUOTIDIENNES DES APPRENTISSAGES FORMATION DES ENSEIGNANTS Etablissement Privé IQRAE ASSALAM2 ARFOUD DRISS SABIR Expert Pédagogique Introduction Le présent document s’inscrit dans le cadre de la stratégie adoptée par la coopérative CMRE en vue de créer des échanges avec les enseignants exerçant dans la région d‘Arfoud. Ces échanges vont développer leurs connaissances et leurs habiletés dans le domaine de l’enseignement par compétences.

Les dernières découverts en neuroéducation Steeve Masson, chercheur canadien en neuroéducation, propose de répondre dans la vidéo ci-dessous à la question : en quoi mieux connaître le cerveau peut-il nous aider à mieux enseigner ? Cette vidéo dure 1 heure et 15 minutes et je vous en résume les grandes lignes dans plusieurs articles : Mieux connaître le cerveau pour mieux enseigner (1/5) – Les dernières découvertes en neuroéducation Postmodernité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La postmodernité est un concept philosophique et intellectuel de la fin du XXe siècle qui tente, après l'effondrement des idéologies, de s'inscrire dans le prolongement du structuralisme et du déconstructivisme, tout en critiquant l'héritage du freudisme et du marxisme. Les post-modernes se situent dans la perspective de surmonter le désenchantement du monde, après la désagrégation des repères culturels ou religieux, le relativisme des sciences, la crise de l'idée de progrès, l'humanité confrontée aux faillites écologiques, économiques et sociales, et l'échec patent des utopies révolutionnaires. Caractéristiques de la société postmoderne[modifier | modifier le code] Un nouveau rapport au temps[modifier | modifier le code]

Les élèves ont-ils besoin d'être notés ? Imaginez trois images : sur la première, une tortue, sur la deuxième, une tulipe, sur la troisième, un ballon. Quelles sont les deux images qui ont en commun le même son ? Et bien voilà le genre de question qui sera bientôt posée aux 750 000 élèves de cours préparatoire. Et ce dans le cadre d’évaluations nationales, en français et en mathématiques. Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention Les états d’évolution vers la compétence 2 octobre 2012 Henri Boudreault Didactique professionnelle La problématique la plus courante que l’on rencontre en formation est la croyance que les participants apprendront en écoutant un expert présenter son sujet pendant des heures. Il ne faut pas confondre une séance d’information ou de motivation avec une séance de formation. Les intentions, les buts et les objectifs sont très différents même si le sujet est le même. Il ne faut jamais oublier que la séance de formation a pour but de faire apprendre.

Financement participatif : les trois freins à lever pour que le « crowdfunding » décolle Le « crowdfunding » a acquis une légitimité certaine, en France. La preuve, c'est au ministère de l'Economie et des Finances que se sont tenues, le 30 septembre, les premières assises du financement participatif. Lequel consiste à mettre en relation quasi-directe - via des plates-formes Internet - des porteurs de projets en quête de financement avec des particuliers disposés à effectuer des dons, à prêter de l'argent ou bien à investir des capitaux. Quelques mois auparavant, à l'issue des assises de l'entrepreneuriat, le 29 avril, François Hollande lui-même avait décrit le crowdfunding comme « un mode de financement tout à fait précieux », à l'heure où les banques risquent de se montrer moins prêteuses à l'égard des PME, en raison des nouvelles contraintes règlementaires qui pèsent sur elles. Le président de la République avait alors prié son gouvernement de plancher sur des mesures destinées à favoriser l'essor du financement participatif. Une règlementation souple

Ce que le numérique change à ma façon d’évaluer les élèves Professeur d’histoire et géographie, Jean-Pierre Costille raconte, à la première personne, comment les outils numériques modifient sa pratique d’enseignant. Jean-Pierre Costille est professeur d’histoire et géographie au lycée Jules-Haag, à Besançon. Il utilise depuis plusieurs années les outils numériques en classe, comme expliqué dans cet article. Il raconte ici, concrètement, comment ils lui permettent de mesurer régulièrement les progrès ou difficultés de ses élèves. Alors qu’une nouvelle année scolaire commence et que mes élèves de seconde sont en train de réviser – du moins, je l’espère !

7 principes éducatifs validés par les neurosciences 1. La période 0/5 ans La plasticité neuronale pendant la période 0/5 ans permet d’incarner le vivant sans efforts, juste en le vivant. C’est ce que Maria Montessori appelle l’esprit absorbant. La période 0/5 ans constitue donc une fenêtre d’opportunités à saisir, comme le démontre cette vidéo : 2. Pédagogie et technologie : ne pas se tromper de priorité ! On m’a demandé à plusieurs reprises si l’on apprenait mieux avec le numérique. Ma position est assez claire à ce sujet : le numérique ne fait pas mieux apprendre par principe, par contre, il permet de créer des situations d’apprentissages riches, qui elles, permettent de développer des apprentissages en profondeur. Voyons donc quelques éléments de réflexion à ce sujet. 1 – Le syndrome NSD

Le Mythe de l'éternel retour Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le mythe de l'éternel retour est l'œuvre majeure de Mircea Eliade. Elle est divisée en quatre chapitres. Résumé de l'œuvre[modifier | modifier le code] L’évaluation : ressources produites par le groupe thématique de l’académie de Versailles - Réforme de la scolarité obligatoire Diaporama Le diaporama ci-dessous vise à présenter l’évolution de l’évaluation dans le cadre de la réforme. Déjà présent dans la loi d’orientation, le principe de l’évaluation positive est réaffirmé dans le décret du 31.12.2015 relatif à « l’évaluation des acquis scolaires des élèves et au livret scolaire ». Suite à la publication des arrêtés du 31.12.2015, les nouvelles modalités d’attribution du DNB ainsi que le contenu du livret scolaire sont également exposés dans le diaporama. Ce document, qui sert de veille documentaire, est réactualisé au fur et à mesure des publications des textes officiels (mis à jour le 20.01.2018). 1 - Évaluation dans le cadre de la réforme de la scolarité obligatoire

Comment impliquer l'élève dans ses apprentissages ? Nul ne peut apprendre à la place de l'élève. C'est une vérité que tout enseignant connaît bien. Mais comment impliquer chaque élève pour qu'il s'approprie vraiment le programme ? Pour Charles Hadji seul un travail sur les processus d'apprentissage peut faciliter ces acquisitions. Professeur à l'Université Pierre Mendès France de Grenoble, Charles Hadji ne cache pas les influences de l'école de Genève et du Self Regulated Learning. Il invite les enseignants à réfléchir à l'importance de doter les élèves des outils intellectuels qui favorisent l'apprentissage plutôt qu'à les gaver des connaissances des programmes.

Donald Lurette fait un exposé sur les limites de l'APC. A cet effet, il définit le concept compétence, énumère les types de savoirs à mobiliser, indique le profil des compétences et présente enfin les limites de l'APC. by alimapulcherie Apr 11

Related: