background preloader

Les limites de l'approche par compétences

Les limites de l'approche par compétences

http://www.youtube.com/watch?v=XoekSfarz3s

Related:  EvaluerCompétencesPédagogieEvaluationévaluation compétences

L'évaluation pour apprendre, apprendre à évaluer - Les classes sans note Une tendance qui s'affirme La tendance des "classes sans note" apparaît de manière explicite dans la base nationale d'Expérithèque (actions déclarées et suivies par les CARDIE en académie) : les actions ou dispositifs centrés sur les modes d'évaluation des élèves (approche compétences ou encore "classes sans notes") se répartissent également entre innovation et article 34. L'inscription administrative n'est donc pas signifiante en elle-même ; elle est facteur souvent du contexte local et de l'autorisation que les acteurs se donnent à changer des routines que formellement rien n'impose, si ce n'est la conformité à des évaluations de sortie de cycle (ex. DNB ou Bac).

Dangers, incertitudes et incomplétude de la logique de la compétence en éducation 1 La déferlante des compétences touche également d’autres pays, mais nous sommes dans l’incapacité d’ (...) 1L’école ressemble à une mer tumultueuse : au déferlement d’une vague fait suite le déferlement d’une autre. Dans le champ pédagogique, ces vagues ont pour nom : pédagogie active, pédagogie par centres d’intérêt, pédagogie fonctionnelle, pédagogie par projets, pédagogie par objectifs et, dernière écume, pédagogie par compétences. Ces courants successifs ne sont pas des modes : chacun a sa logique propre et, généralement, a pour ambition de combler une défaillance du courant précédent et/ou du système éducatif. Éducation et #SAMR : un modèle pour intégrer les #TICE L’acronyme SARM signifie Substitution, Augmentation, Modification et Redéfinition. Ce sont les 4 niveaux de l’échelle qui, selon le modèle élaboré par Ruben R. Puentedura permettent de sélectionner, d’utiliser les technologies numériques dans l’éducation et d’évaluer leur impact sur l’engagement de l’élève. Ruben R. Puentedura est un chercheur américain, expert des questions relatives à l’éducation et aux transformations induites par les technologies de l’information. Il est également enseignant à Harvard et fondateur d’un cabinet de conseils sur la transformation de l’éducation via les TICE.

La taxonomie de BLOOM La classification des objectifs en catégories est ce que l'on appelle la « Taxonomie des objectifs ». L'intérêt d’une taxonomie est qu'elle permet d'identifier la nature des capacités sollicitées par un objectif de formation et son degré de complexité. Cette information, parmi d’autres, permet d’adapter la méthode de formation. De ses travaux Benjamin Bloom , psychologue en éducation, a fait émerger une classification des niveaux de pensée importants dans le processus d'apprentissage. Vis à vis du domaine cognitif, Bloom identifie 6 types d'activités, du plus simple au plus complexe, comprenant chacune un ou plusieurs sous-domaines :

Dans les classes sans note, « il y a très peu d’élèves démotivés ou décrocheurs » Au col­lège de Bercé à Château-du-Loir, il n'y a pas de notes dans cer­taines classes de 6ème : les élèves sont évalués sur des compétences. Une année sco­laire sans note, sans clas­se­ment, où seules les com­pé­tences sont valo­ri­sées... Un rêve d'élève, expé­ri­menté dans « plu­sieurs cen­taines » de col­lèges et lycéesde France, selon le Ministère de l'éducation nationale. Dans l'Académie de Nantes, plu­sieurs établis­se­ments appliquent cette inno­va­tion péda­go­gique. Le col­lège Trouvé-Chauvel de La Suze-sur-Sarthe fait par­tie des plus avan­cés : après cinq années d'expérimentation menée sur plu­sieurs classes, tout le niveau de 6e est passé « sans note » en sep­tembre 2012. « En 2007–2008, nous avons constaté un manque d'enthousiasme et de tra­vail per­son­nel de cer­tains élèves », explique Jean-François Augereau, pro­fes­seur d'histoire géo­gra­phie, « pour éviter qu'ils ne décrochent, nous nous sommes deman­dés quelle remé­dia­tion pro­po­ser.

euronews, learning world Informer chaque élève de ses progrès est une bonne chose. Dans de nombreux pays, cela passe par l’attribution de notes. Mais s’agit-il de la meilleure méthode ? L'évaluation des compétences et l'importance du jugement Auteur : Gérard Scallon, Professeur associé, Faculté des sciences de l'éducation, Université de Montréal Pendant plusieurs années et jusqu’à ce jour, les pratiques d’évaluation des apprentissages se sont accommodées sans trop de peine aux concepts de mesure et d’évaluation et elles se sont même développées malgré une certaine confusion entre les termes. L’évaluation est devenue une réalité qui englobe une foule d’opérations, et ce, sans que celles-ci ne fassent nécessairement appel au jugement des personnes qui évaluent. La pratique des examens objectifs, caractérisés par des tâches précises comme répondre aux questions à choix multiple, jouit d’une tradition solidement établie. Les résultats chiffrés obtenus à plusieurs examens sont traités arithmétiquement pour se fondre dans un résultat total qu’il reste à interpréter et à utiliser dans une mécanique de certification. Dans la vie courante, toute information se limite à une donnée stérile si elle ne repose pas sur le jugement.

les « 4 C  – un entretien de F. Jourde et C. Batier sur Ludovia Récemment, François Jourde nous a dit en un tweet qu’il croyait à la vertu pédagogique des trucs « à la con », des parodies et de l’humour… Ca m’a donné envie d’en savoir plus, et je suis tombé sur une série de vidéos très intéressantes. En juin 2014, à l’occasion de Ludovia 2014, Christophe Batier et François Jourde ont explicité le principe des 4 C, pour une formation « en profondeur ». L’expression fait penser aux slogans de marques de lessives, qui nettoient en profondeur… Mais elle cache quelques principes intéressants, que François Jourde résume en 4 C. On pourrait utiliser les trois stratégies pour faire réfléchir un groupe sur la manière dont il aborde une année scolaire. D’autant qu’on imagine que le réel est plus nuancé.

Taxonomie de Bloom révisée (Anderson et al.) — ted6210 Appellation en anglais Bloom's Taxonomy revised by Lori Anderson and David R. Krathwohl in 2001. Stratégies apparentées La Taxonomie de Benjamin S. Plus de notes : l’affaire de tous Quelles qu’en soient les justifications pédagogiques, la suppression des notes n’a guère de sens si ce n’est que le choix d’un enseignant. Ce collège en a fait une affaire collective, et cet article écrit à plusieurs voix en témoigne. En deux années scolaires, notre collège a connu une profonde métamorphose, du point de vue de la relation entre professeurs et élèves comme du point de vue des pratiques pédagogiques. Notes et compétences, quelle équation ? C'est une question qui agite la salle des profs, à l'heure de la mise en oeuvre du socle commun. J'émets l'hypothèse de l'incompatibilité. La note sur 20 permet, à travers l'exemple de la dictée, de sanctionner les fautes. On peut rétorquer que dans les multiples évaluations notées, les points sont comptés en positif : on pointe les réussites des élèves par un point, qu'on pourra d'ailleurs décliner jusqu'au quart de point selon le degré d'approximation de la formulation de l'élève.

Un passage obligé dans la planification de l'évaluation des compétences (1ère partie) Auteur : Jacques Tardif, Professeur, faculté d'éducation, Université de Sherbrooke Déterminer des indicateurs progressifs et terminaux de développement Cet article est une adaptation de la première partie d’un texte qui a été soumis pour les Actes du colloque de l’AQPC, 2004, par M. Tardif. Il détermine quelques exigences de l’évaluation des compétences et il fournit un exemple d’évaluation à partir d’une échelle descriptive développée par le ministère de l’éducation du Québec pour la compétence « Écrire des textes variés », étalée sur l’ensemble de l’ordre d’enseignement primaire. La seconde partie de l’article précisera, à la suite de la présentation de deux échelles descriptives élaborées à l’ordre collégial, la nature et les caractéristiques des indicateurs progressifs et terminaux de développement dans le contexte de l’évaluation des compétences et un exemple illustrera ces indicateurs en considérant une compétence en soins infirmiers.

Ressources communes Ces ressources concernent l'accompagnement personnalisé, quel que soit le niveau des élèves : élaborer le projet pédagogique, piloter le dispositif, des repères pour la mise en place, ... Elaborer le projet pédagogique Le dispositif d'accompagnement personnalisé doit faire l'objet d'un projet pédagogique élaboré, notamment, à partir des orientations définies dans le cadre de la contractualisation. C'est un volet indispensable du projet d'établissement. Il définit les intentions et les activités que l'équipe pédagogique se propose d'accomplir pour contribuer à la réussite de tous les élèves. Comment élaborer le projet pédagogique pour l'accompagnement personnalisé

Classes sans notes : une expérience concluante La Classe sans notes. Une expérience au Collège d’Uzès Paul ROBERT

Donald Lurette fait un exposé sur les limites de l'APC. A cet effet, il définit le concept compétence, énumère les types de savoirs à mobiliser, indique le profil des compétences et présente enfin les limites de l'APC. by alimapulcherie Apr 11

Related: