background preloader

Ce que le numérique change à ma façon d’évaluer les élèves

Ce que le numérique change à ma façon d’évaluer les élèves
Professeur d’histoire et géographie, Jean-Pierre Costille raconte, à la première personne, comment les outils numériques modifient sa pratique d’enseignant. Jean-Pierre Costille est professeur d’histoire et géographie au lycée Jules-Haag, à Besançon. Il utilise depuis plusieurs années les outils numériques en classe, comme expliqué dans cet article. Il raconte ici, concrètement, comment ils lui permettent de mesurer régulièrement les progrès ou difficultés de ses élèves. Alors qu’une nouvelle année scolaire commence et que mes élèves de seconde sont en train de réviser – du moins, je l’espère ! –, le chapitre de géographie « Du développement au développement durable », je me suis demandé ce que le numérique avait changé depuis cinq ans à ma façon d’évaluer. Essayer, c’est peut-être réussir ensuite Lors du cours de géographie sur la France en première, j’ai besoin que les élèves connaissent un certain nombre de repères. Est-ce que mon cours a été compris ? Quels bénéfices ?

http://www.lemonde.fr/campus/article/2017/09/19/ce-que-le-numerique-change-a-ma-facon-d-evaluer-les-eleves_5187801_4401467.html

Related:  Evaluer en classeÉvaluerÉvaluerTrouvailles perso`test 1019

« Je suis en guerre contre la notation sur 20 » Prof de maths, Stéphane Guyon évalue par compétences et pratique la classe inversée. Ces deux approches lui permettent de combiner remédiation et différenciation. Prof de maths en collège et en lycée à Alès (30), Stéphane Guyon est intervenu lors du CLICx / Ludovia, événement dédié à la classe inversée organisé par Inversons la Classe, en août 2017 à Ax-les-Thermes. Les élèves ont-ils besoin d'être notés ? Imaginez trois images : sur la première, une tortue, sur la deuxième, une tulipe, sur la troisième, un ballon. Quelles sont les deux images qui ont en commun le même son ? Et bien voilà le genre de question qui sera bientôt posée aux 750 000 élèves de cours préparatoire. Et ce dans le cadre d’évaluations nationales, en français et en mathématiques. C’est ce qu’a annoncé le ministre de l’Education la semaine dernière. L’exemple, cité par le Monde, fait partie d’une série d’exercices qui seront proposés aux élèves d’ici la fin du mois.

Évaluer la participation avec Wikipedia Portail de l'édition numérique sur Wikipedia Souvent dénigré par les enseignants de l'enseignement supérieur, Wikipedia demeure une source d'information prisée par leurs étudiants. Alors à une posture strictement critique, certains enseignants ont décidé d'améliorer la qualité des articles de la fameuse encyclopédie participative. Ils ont même intégré cette pratique dans leur enseignement. Témoignage de Marcello Vitali-Rosati, Professeur agrégé au département des littératures de langue française à l'université de Montréal. Thot Cursus : Depuis quand avez-vous lancé cette expérience ?

L'Agence des Usages Les activités de lecture peuvent schématiquement être séparées en 2 catégories : La lecture-compréhension mise en jeu lorsque l’on lit un texte du début à la fin dans le seul but de le décoder et d’en comprendre le sens. Cette tâche est surtout observée en situation scolaire au début du primaire (cycle 2) lorsque les enfants apprennent à lire ou, plus tard, lorsque l’on étudie un texte sans avoir de besoin précis d’informations ou lorsque l’on lit un livre « pour le plaisir ». La lecture fonctionnelle en situation finalisée, c’est-à-dire réalisée dans un but précis et qui nécessite donc d’utiliser des stratégies adaptées pour une recherche d’information efficace. C’est à la fin du primaire et, plus intensément, au début du collège que l’activité de lecture finalisée est introduite dans les salles de classes jusqu’à être à la base de la majorité des exercices proposés par les enseignants.

Postmodernité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La postmodernité est un concept philosophique et intellectuel de la fin du XXe siècle qui tente, après l'effondrement des idéologies, de s'inscrire dans le prolongement du structuralisme et du déconstructivisme, tout en critiquant l'héritage du freudisme et du marxisme. Les post-modernes se situent dans la perspective de surmonter le désenchantement du monde, après la désagrégation des repères culturels ou religieux, le relativisme des sciences, la crise de l'idée de progrès, l'humanité confrontée aux faillites écologiques, économiques et sociales, et l'échec patent des utopies révolutionnaires.

Pour une évaluation participative et sociale Plan de l’article Les problématiques rencontrées Les pistes de solutions pour gagner du temps Abandonner “les devoirs à la maison au profit d’activités préparatoires non-discriminantes L’évaluation automatisée Abandonner les évaluations notées en cours de formation au profit de véritables évaluations formatives L’évaluation par les pairs Les outils numériques Les pistes de solutions pour gagner en efficacité L’auto-évaluation L’évaluation de confiance Pour une évaluation véritablement différenciée Vers une application de suivi des élèves Cahier des charges Principales fonctionnalités Conclusion Orientations bibliographiques I. Les problématiques rencontrées

Éloge de l'erreur : apprendre, c'est comprendre pourquoi on se trompe ! Apprenez à échouer ou vous échouerez à apprendre. – Tal Ben Shahar (psychologue) Les erreurs sont un sujet de discussion qui soulèvent les passions. Dans la conception traditionnelle, et bien répandue à l’école, l’erreur est souvent quelque chose de négatif. Gestion de classes : application en ligne Application en ligne, Gestion de classes.net permet d'encourager, d'évaluer, de communiquer et de suivre la progression de chaque classe et de chaque élève d'un établissement à l'aide de différents outils : sociogramme, évaluation par compétences, cahier de texte, fiche de suivi, partage de documents, messagerie, etc. Il est ainsi possible de : réaliser un suivi quotidien des élèves et des classes,faciliter le travail en équipes,suivre et évaluer les compétences de vos élèves (items personnalisés, niveaux de maîtrise, progression, auto-évaluation),gérer la progression des élèves et donner de la rétro-action,créer un sociogramme par classe et de créer des équipes,lancer des défis : chaque élève a accès à un profil personnalisé afin de visualiser ses succès;communiquer et partager des liens et des fichiers avec vos élèves,choisir un élève au hasard dans la classe,créer des alertes, etc.

Pourquoi sommes-nous contre ReLIRE ? On sait super bien compter, à la BNF. En voyant diverses réactions pas forcément bien informées ici et là, il me paraît important de rappeler, de façon très résumée, pourquoi les auteurs du SELF et du Droit du Serf (entre autres) s’opposent au registre ReLIRE. Tout d’abord, qu’est-ce que ReLIRE ? Ce registre vise à numériser des œuvres littéraires publiées au XXe siècle et devenues indisponibles faute d’édition, puis à les diffuser de manière marchande. Pourquoi y sommes-nous opposés ?

Related: