background preloader

Euronews, learning world

Euronews, learning world
Informer chaque élève de ses progrès est une bonne chose. Dans de nombreux pays, cela passe par l’attribution de notes. Mais s’agit-il de la meilleure méthode ? D’autres approches sont-elles préférables ? Nous faisons le point en Uruguay et au Danemark avant de recueillir le point de vue de deux spécialistes de l‘éducation. Uruguay : quand les notes poussent à travailler Dans les écoles primaires de l’Uruguay, comme dans beaucoup d’autres dans le monde, il est important d’avoir de bons résultats : cela suscite parfois du stress chez les enfants et leurs parents et les professeurs peuvent même ressentir une certaine pression quand il s’agit de noter. Au Danemark, les notes sont interdites pour les moins de 13 ans Aucune note avant l‘âge de 13 ans, c’est le principe qui prévaut au Danemark depuis plusieurs décennies. Noter ou ne pas noter, telle est la question !

http://fr.euronews.com/2014/05/30/les-notes-a-quoi-ca-sert/#.U41bWLk0z5M.twitter

Related:  ÉvaluationEvaluerEvaluationEvaluation

Plus de notes : l’affaire de tous Quelles qu’en soient les justifications pédagogiques, la suppression des notes n’a guère de sens si ce n’est que le choix d’un enseignant. Ce collège en a fait une affaire collective, et cet article écrit à plusieurs voix en témoigne. En deux années scolaires, notre collège a connu une profonde métamorphose, du point de vue de la relation entre professeurs et élèves comme du point de vue des pratiques pédagogiques.

L'évaluation pour apprendre, apprendre à évaluer - Les classes sans note Une tendance qui s'affirme La tendance des "classes sans note" apparaît de manière explicite dans la base nationale d'Expérithèque (actions déclarées et suivies par les CARDIE en académie) : les actions ou dispositifs centrés sur les modes d'évaluation des élèves (approche compétences ou encore "classes sans notes") se répartissent également entre innovation et article 34. L'inscription administrative n'est donc pas signifiante en elle-même ; elle est facteur souvent du contexte local et de l'autorisation que les acteurs se donnent à changer des routines que formellement rien n'impose, si ce n'est la conformité à des évaluations de sortie de cycle (ex. DNB ou Bac).

La Conférence sur l'évaluation écarte la question des notes "La question du système de notation est un faux problème". Etienne Klein, président du "jury" constitué pour la Conférence nationale sur l'évaluation, a annoncé que l'idée de supprimer les notes ne ferait pas partie des recommandations du jury. La seconde journée de la Conférence, le 12 décembre, a alterne réalisations d'établissements et interventions d'experts. La classe sans note La classe sans note Quelles innovations ? une classe évaluée par compétencesune classe bilangue anglais/allemandune classe investie dans le jardin potager bio du collègeune classe bénéficiant d’une heure « Cultures antiques » JP Antibi : de la "constante macabre" à "l'évaluation par contrat de confiance" André Antibi poursuit ses efforts pour dénoncer les injustices persistantes des évaluations scolaires qui restent avant tout sélectives. Le correspondant du CRAP-Cahiers pédagogiques en Belgique nous propose un écho de son intervention lors d’un colloque sur la réussite scolaire à Bruxelles. Le 21 janvier 2010, nous avons eu le plaisir d’entendre André Antibi, professeur à l’université Paul Sabatier de Toulouse et auteur du livre La constante macabre (éd. Math’aurore, 2003).

Notes et compétences, quelle équation ? C'est une question qui agite la salle des profs, à l'heure de la mise en oeuvre du socle commun. J'émets l'hypothèse de l'incompatibilité. La note sur 20 permet, à travers l'exemple de la dictée, de sanctionner les fautes. On peut rétorquer que dans les multiples évaluations notées, les points sont comptés en positif : on pointe les réussites des élèves par un point, qu'on pourra d'ailleurs décliner jusqu'au quart de point selon le degré d'approximation de la formulation de l'élève.

Puisqu’on vous dit que la note, ce n’est pas le problème ! L’apparition du socle commun de connaissances et de compétences a introduit, avec le livret personnel de compétences, une « nouvelle » façon d’évaluer au collège, qui, si elle a pu jeter le trouble, a alimenté le débat sur l’évaluation des élèves. La refondation de l’école s’est donnée pour objectif de renouveler le socle commun et d’aller vers une évaluation positive des élèves. Le Conseil Supérieur des programmes travaille à cette rénovation, où la question de l’évaluation est capitale. Noyer le poisson

Ce que l’on doit savoir sur le fonctionnement de la mémoire en enseignement supérieur : l’état de la recherche cognitive Dans un article publié en 2011, la professeure de psychologie Michelle D. Miller résume le développement récent des connaissances sur le fonctionnement de la mémoire qui ont des applications pédagogiques en enseignement post-secondaire. Elle réussit sa synthèse en 5 pages très accessibles. Elle donne deux raisons pour son article synthèse : premièrement, la recherche en sciences cognitives est vaste et complexe, de telle sorte que la façon dont elle a été vulgarisées et appliquée à la pédagogie dans le passé n’a pas toujours été juste, ce qui demande des mises au point;deuxièmement, les connaissances ont évolué rapidement, et ce qui était à la fine pointe hier doit être révisé aujourd’hui. Après une discussion sur l’évolution des connaissances scientifique sur les différents types de mémoire, l’auteure conclut en énonçant 4 recommandations d’applications pédagogiques issues de l’état actuel des connaissances en cognition humaine.

3 outils en ligne pour sonder ses eleves. Le développement des outils tice dans l’enseignement et au delà dans le monde de la formation a permis de nombreuses avancées dans la manière d’enseigner. L’une d’entre elles c’est la possibilité offerte d’obtenir assez facilement un retour, un feedback de la part des apprenants. J’ai présenté ici-même sur outilstice.com pas mal de ces services. En voici trois autres. Évaluer comme à la télé !LeWebPédagogique Lundi matin, huit heures. C’est surprenant de découvrir, ce matin, les mêmes élèves qui, vendredi en dernière heure, étaient enjoués – pour ne pas dire surexcités – par l’approche du week-end. Pour certains, le choc se répète chaque jour car les nuits sont courtes.

Évaluer sans décourager par Roch Chouinard Département de psychopédagogie et d'andragogie, Université de Montréal, Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire (CRIRES) Conférence donnée sur invitation dans le cadre des sessions de formation liées à la réforme en éducation, offertes aux personnes-ressources, Ministère de l'Éducation, Québec, les 18 et 19 mars 2002. Evaluation de formation - FORMATEUR La question de l’évaluation des formations d’enseignants est complexe. Elle n’est pas réellement pensée au sein de l’éducation nationale. On ne mesure pas l’impact des formations et ce qui existe est parfois superficiel. Les formations dispensées aspirent à développer de nouvelles compétences que l’on a jugées nécessaires pour résoudre des problèmes rencontrés dans la classe. A ce jour, il existe plusieurs types de formation dans l’enseignement :

Related: