background preloader

Numérique - Généralités

Facebook Twitter

Non ! Les écrans ne sont pas responsables ! Non !

Non ! Les écrans ne sont pas responsables !

Les écrans ne sont pas responsables de retards du développement chez l’enfant ! , s’énerve, avec raison, le psychologue, psychanalyste et « geek » Yann Leroux (@yannleroux, blog), auteur notamment des Jeux vidéo, ça rend pas idiot ! Ou de Mon psy sur internet. Une tribune énervée en réponse à quelques amalgames… Une tribune qui nous rappelle une vieille interview… où le plus surprenant finalement est qu’il doive quasiment se répéter… Des professionnels de l’enfance (pédiatres, orthophonistes, psychologues) ont publié dans le journal Le Monde daté du 31 mai 2017 une tribune alarmante, ils affirment que les écrans sont dangereux pour la santé des enfants et appellent à la mise en place de recherches sur ce sujet.

Dans le domaine de la psychologie de la santé, nous avons maintenant cinquante années d’études sur les effets des écrans sur le développement des enfants si l’on prend en compte les études sur la télévision. Le français est plus parlé sur Internet que dans le monde physique. La déploration sur les menaces que les technologies font porter sur notre langue française est une antienne bien connue.

Le français est plus parlé sur Internet que dans le monde physique

Mais comme souvent, ceux qui déplorent feraient bien se renseigner et de ne pas confondre leur propre écroulement et celui du monde qui les entoure. Certes, à première vue, à la fois Internet et l’informatique assoient la domination linguistique de l’anglais. Les services que nous utilisons viennent très souvent des Etats-Unis (ou, quand ça n’est pas le cas, ont recours pour être mondialement diffusés à la langue anglaise, comme Skype, par exemple, qui est une entreprise suédoise).

Certes ces usages font entrer dans la langue plein de locutions anglaise - on “like”, “post”, crée des start-up etc. Et puis, il y a quelque chose de plus fondamental : à de très rares exceptions près, les langages de programmation utilisent des mots anglais. Rapport sur la Recherche et développement de l’éducation tout au long de la vie – Avril 2017.

2017 rapport taddei 740190.

Humanités numériques

En casa con mi profe - Blog de recursos, ejercicios etc. en casa para trabajar el español. Le LP2I - Autonomie et Culture Numérique - Atelier A03 - EIDOS 64. Junior connect 2016. Débogage d'un mythe sur le numérique à l'école. "Les cadres de la Silicon Valley mettent leurs enfants dans des écoles sans ordinateur" = argument énervant.

Débogage d'un mythe sur le numérique à l'école

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais à chaque fois qu’on entend une discussion sur le numérique et l’école, il se trouve quelqu’un pour dire, avec un air entendu “oui, enfin bon, on sait bien que les cadres de la Silicon Valley mettent leurs enfants dans des écoles qui bannissent les ordinateurs”. Le sous-entendu étant : si ceux-là mêmes qui fabriquent nos outils et nos services numériques, qui sont à l’avant garde de la technologie et en connaissent les ressorts profonds, si ceux-là mêmes considèrent qu’il faut préserver les enfants d’Internet et des écrans, nous serions bien bêtes de mettre des ordinateurs dans toutes les classes, et de faire apprendre le code informatique à nos élèves etc.

Steve Jobs, père low tech? Pourquoi ça m’agace ? Pour plusieurs raisons. Adolescents : De 5 à 8 heures par jour sur les écrans. Selon l’enquête Health Behaviour in School-aged Children (HBSC), les adolescents passent de 5 à 8 heures par jour en moyenne sur les écrans ; télévision, ordinateur et console inclus.

Adolescents : De 5 à 8 heures par jour sur les écrans

C'est le résultats de l'enquête HBSC, publiés dans un article de Marcus Ngantcha, Éric Janssen, Emmanuelle Godeau et Stanislas Spilka. Selon eux les usages diffèrent selon le sexe des répondants, "la pratique opposant le plus nettement les filles et les garçons concerne les consoles de jeu, particulièrement prisées par ces derniers qui déclarent y jouer chaque jour en moyenne une heure de plus que les filles". L'utilisation varie aussi selon le milieu social. "L’utilisation d’un écran d’ordinateur pour faire des devoirs, envoyer des mails, communiquer sur des réseaux sociaux et surfer sur Internet progresse fortement avec l’âge, passant de 1,6 heure par jour chez les 11 ans en moyenne à 3,3 heures par jour chez les élèves de 15 ans.

Apprendre et enseigner à l’ère numérique - Collège des Bernardins. Quels basculements le numérique engendre-t-il et quels bénéfices pour l’humain en devenir ?

Apprendre et enseigner à l’ère numérique - Collège des Bernardins

La synthèse en vidéo des grands moments du colloque : L'intégralité des tables rondes en vidéo Avec le numérique, l’école est-elle toujours le lieu d’acquisition d’un socle commun minimum de connaissances, de compétences et de culture ? Le numérique démocratise l’apprentissage et l’enseignement en se heurtant à de nombreuses peurs alors qu’il ne change pas les finalités fondamentales de l’école mais exige de repenser les objectifs de ce nouvel environnement.

En effet, la culture numérique obligerait-t-elle à reconsidérer le rapport entre savoir disciplinaire et compétences transversales, entre enseignement et éducation, entre pédagogie traditionnelle et pédagogie active, entre formation initiale et formation continue, entre démarche déductive et inductive ? Peur (incertitude et doute) sur les internets. <Postulat de départ et précaution oratoire> J'aime les internets.

Peur (incertitude et doute) sur les internets.

Les internets moi je leur dis cœur avec les doigts. Non parce que bon à force on va croire que mais en fait non pas du tout. </Postulat de départ et précaution oratoire> Au commencement des internets (ou presque), il y eut la déclaration d'indépendance du cyberespace. Et le 7ème jour le dieu des internets créa les lolcats. Mettons, si vous le voulez bien, ledit débat sur la bulle de filtre de côté. Qu'il y ait ou qu'il n'y ait pas de bulle de filtre importe peu, la seule vraie question est celle d'un déterminisme algorithmique (et de comment on l'évite et comment on le contrôle) La réalité des internets telle que nous la vivons dans l'ombre ou la lumière des grandes plateformes sociales (Facebook, Twitter, etc.) me semble aujourd'hui dangereusement se résumer à trois choses. 1.

Oui la peur. 2. Étude 2016 : l'usage du numérique en France. Pouvoirs publics et société civile : co-construire l’avenir numérique en éducation – Discours à l’OCDE. Éducation nationale Publié le 14 novembre 2016 Ce lundi 14 novembre 2016, Najat Vallaud-Belkacem a clôturé la conférence inaugurale de la Semaine de l’éducation, à l’OCDE.

Pouvoirs publics et société civile : co-construire l’avenir numérique en éducation – Discours à l’OCDE

Retrouvez ici son discours sur le thème du numérique dans l’éducation. Monsieur le secrétaire général de l’OCDE, Monsieur le directeur de l’OCDE, Madame la secrétaire générale de la Ligue de l’Enseignement, chère Nadia Bellaoui, Mesdames et messieurs, en vos titres, grades, et qualités, Chers amis, Il existe bien des manières d’envisager l’avenir. On peut, par exemple, le considérer comme quelque chose de déjà existant. L’éducation de l’attention à l’âge du numérique ubiquitaire. L’avènement du numérique tend à décanter, purifier et distiller le statut de l’enseignant, en le délivrant des scories qui alourdissaient et encombraient jadis sa tâche.

L’éducation de l’attention à l’âge du numérique ubiquitaire

Il apparaît de plus en plus clairement que le cœur de son travail consiste moins à « transmettre des connaissances » (Wikimédia, les MOOCs, les manuels, les tutoriels et les immenses banques de données accessibles en ligne depuis n’importe quel smartphone tiennent ces connaissances à notre disposition) qu’à « éduquer l’attention », comme le précise l’anthropologue Tim Ingold. Cette formule peut se décliner de multiples façons. Un art de la préhension Cela implique d’abord d’apprendre où, comment et grâce à qui accéder à ce dont nous avons besoin pour résoudre le problème auquel nous nous trouvons confrontés. Au sein d’un monde de plus en plus riche en « données » – où, comme l’écrit Michael Wheeler : Un art de la conversation Un art de l’erratisme. Bruno Devauchelle : Education numérique et curiosité. Au vu de l'évolution de nos pratiques et des médias de flux et interactifs, il devient de plus en plus urgent de s'interroger sur notre curiosité et sur la place qu'a celle-ci en éducation.

Bruno Devauchelle : Education numérique et curiosité

Ne sommes-nous pas en train d'étouffer sous l'information ? Ne sommes-nous pas dirigés par des algorithmes qui nous renvoient davantage notre image qu'une porte ouverte sur le monde ? Lorsque l'on interroge des jeunes et des adultes sur leur gestion de leur information on s'aperçoit que l'on restreint souvent celle-ci à un périmètre du déjà connu et qu'on est parfois surpris par des contenus étrangers que l'on peut être tenter de supprimer rapidement. Ainsi nous ne serions pas vraiment curieux, ou en tout cas pas autant que ce que peut laisser voir le tout petit enfant qui découvre le monde et dont la curiosité semble être un moteur très puissant que nous adultes, parents, éducateurs, sommes prompts à limiter, canaliser, encadrer...

Cultiver la curiosité. Bruno Devauchelle : Education numérique et curiosité. Apprendre et enseigner à l'ère numérique. Apprendre et enseigner à l'ère numérique (with images, tweets) · jmlebaut. L’éducation de l’attention à l’âge du numérique ubiquitaire. L’avènement du numérique tend à décanter, purifier et distiller le statut de l’enseignant, en le délivrant des scories qui alourdissaient et encombraient jadis sa tâche.

L’éducation de l’attention à l’âge du numérique ubiquitaire

Il apparaît de plus en plus clairement que le cœur de son travail consiste moins à « transmettre des connaissances » (Wikimédia, les MOOCs, les manuels, les tutoriels et les immenses banques de données accessibles en ligne depuis n’importe quel smartphone tiennent ces connaissances à notre disposition) qu’à « éduquer l’attention », comme le précise l’anthropologue Tim Ingold. Cette formule peut se décliner de multiples façons. Un art de la préhension Cela implique d’abord d’apprendre où, comment et grâce à qui accéder à ce dont nous avons besoin pour résoudre le problème auquel nous nous trouvons confrontés. Au sein d’un monde de plus en plus riche en « données » – où, comme l’écrit Michael Wheeler : Un art de la conversation Un art de l’erratisme. Modules pédagogiques. Introduction - qu’est-ce que le numérique ?

Adolescents / adultes Modules en autonomie - écriture collaborative : adolescents / adultes - écriture interactive : adolescents / adultes - écriture multimédia : adolescents / adultes - écriture des traces : adolescents / adultes - écriture sous modèle : adolescents / adultes Module sur la littérature numériqueœuvres numériques : adolescents / adultes Fiche enseignant - écriture collaborative (niveau collège) GlossaireTermes du glossaire (adultes) L'éducation du 3ème millénnaire, Francois Taddei - #FCE2015. Bruno Devauchelle : Former les enseignants au numérique ? Faut-il former encore les enseignants ? L'exemple de près de quarante années de formation à l'informatique, aux TIC, TUIC et autre numérique, pédagogique ou non, peut laisser le formateur désespéré.

Plan après plan, circulaire après circulaire, projet après projet, on peut se demander pourquoi tant d'argent est mis dans la formation pour des résultats aussi "modestes". Citons le questionnement de Peraya, Viens et Karsenty en 2002 : "il serait intéressant de chercher à mieux comprendre l’apport de divers facteurs individuels, organisationnels, institutionnels ou sociétaux dans l’intégration pédagogique des TIC à la pratique éducative des nouveaux enseignants.

" (1). S'il faut interroger la formation, ses modalités et ses pratiques, il faut aussi questionner plus globalement le contexte dans lequel se développe le numérique au sein duquel la problématique de formation se pose. Apprentissage technique / Apprentissage conceptuel La satisfaction de la reproduction Formation ou saupoudrage ?

1. Catherine Becchetti-Bizot : Changer l’Ecole par le numérique ? Faire entrer l'École dans la culture numérique : voilà pour tous un enjeu majeur, que Catherine Becchetti-Bizot, Inspectrice générale de lettres, porte depuis des années. Elle mène actuellement une mission nationale d'étude des « pratiques mobilisant des pédagogies actives liées à l'utilisation des outils et ressources numériques ». A l'occasion du colloque écriTech'7 qui vient de se tenir à Nice autour des nouvelles pratiques d'écriture, elle fait un point d'étape sur ses observations et réflexions : qu'est-ce qui change en profondeur avec le numérique ?

L’école numérique état des lieux, enjeux et perspectives. Les humanités numériques et l’École : parcours de lecture. Les humanités numériques et l’École : parcours de lecture Document 1 : Manifeste des humanités numériques (collectif, 2010) « 1. Le tournant numérique pris par la société modifie et interroge les conditions de production et de diffusion des savoirs. 2. Catalog. Programme 2016. Interviews de Denise St Pé, Vice-Présidente en charge de l’Education au Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques et de Nicolas Patriarche, élu au Conseil départemental et Président de l’Agence du Numérique 64 8h30-9h : Accueil café et remise des badges 9h : Ouverture officielle de la journée suivie de l’entretien : Catalog. Cnesco : Le numérique complique-t-il ou aide-t-il l'apprentissage de la lecture ?

Vous connaissez Docteur Jekyll et Mister Hyde ? C'est le rôle qu'ont endossé deux compères lors de la conférence Cnesco Ifé sur la lecture le 17 mars. D'un coté, Dr Jekyll, alias André Tricot, chargé de montrer comment les supports numériques peuvent aider l'apprentissage de la lecture. L'écriture numérique — Enseigner avec le numérique.

RÉDACTION MANUSCRITE OU NUMÉRIQUE : IMPACT SUR LA COMPÉTENCE À ÉCRIRE ET SON ÉVALUATION. Dans le cadre de ses études doctorales en sciences de l’éducation[1], Luc Diarra a traité de l’authenticité des tâches d’écriture en contexte scolaire. Y aurait-il actuellement un hiatus entre les pratiques réelles d’écriture, où l’ordinateur est souvent utilisé, et la production de textes manuscrits en situation d’évaluation à enjeu critique? Selon M. Diarra, si. 10 propositions pour le numérique à l’école.

Transformer le geste, changer de posture par déconstruction. Je l’ai souvent écrit ici, j’aime pratiquer la réflexion buissonnière, celle qui consiste à emprunter les petits chemins de traverse de la pensée. Je m’affranchis ainsi de l’obligation d’arpenter les grands boulevards où je me sens contraint et bridé. Je crois avoir appelé, dans d’autres écrits, cette liberté intellectuelle le bricolage, ou bien la ruse lorsque j’étais encore naïvement persuadé que j’avais une once de liberté dans l’expression de la réflexion. Être bridé, a aussi une signification corporelle, à savoir ne pas pouvoir réaliser les gestes que l’on souhaite, être corseté, avoir les ailes coupées. En sillonnant les sentiers buissonniers de l’A.cadémisme (a privatif) je me suis retrouvé à contempler une photo de Matisse en train de peindre. Je la connaissais mais elle ne m’avait jamais ainsi parlé. Que me dit cette image de Matisse en train de peindre ? N’est ce pas une belle métaphore pour nous autres pédagogues ?

RÉDACTION MANUSCRITE OU NUMÉRIQUE : IMPACT SUR LA COMPÉTENCE À ÉCRIRE ET SON ÉVALUATION. Service Unavailable. Formation Référents Numériques by Le Luherne Nicolas on Prezi. Eidos 64 : Pour un humanisme numérique à l’Ecole. Si la révolution numérique est à la mesure de celle de l’imprimerie, en quoi est-elle susceptible de refonder l’humanisme : de changer notre façon de nous cultiver, notre façon de construire notre relation au savoir et aux autres ?

Comment l’Ecole peut-elle aider à instituer l’élève comme cet être de culture, doué d’un certain savoir-vivre jusque sur internet ? Serge Tisseron : La pédagogie de projet et le numérique, où en est la France ? Ainsi, n‘utiliser que du papier, du crayon, que du livre entraîne forcément un certain type de relation à soi-même, aux autres, aux savoirs et aux apprentissages et d’un autre côté, utiliser parallèlement ou exclusivement les outils numériques en entraînent une autre relation type. Il faut souligner cependant qu’aujourd’hui, ces deux cultures sont en train de se métisser très fortement puisque les repères traditionnels de la culture du livre, qui sont traditionnellement axés sur la temporalité et la chronologie, se retrouvent désormais dans la culture des écrans. Preuve en est la fameuse timeline de Facebook que nous connaissons tous : avant, les informations que nous mettions sur Facebook se répartissaient sans ordre précis, à tel point qu’il était difficile de s’y retrouver ; aujourd’hui, elles s’ordonnent selon une ligne temporelle, c’est-à-dire selon quelque chose qui reste l’un des fondements de la culture du livre, à savoir la chronologie.

La relation au savoir. Petite leçon d’EMI appliquée à l’accord Microsoft/Ministère de l’Education : Changer l’éducation pour vivre ensemble la société numérique. L’objectif « Utiliser des outils numériques » revient comme une antienne dans les nouveaux programmes de maternelle et de l’école élémentaire. 05 Gerbault. Les Savanturiers du Numérique.

Bruno Devauchelle : Le problème du numérique c'est l'école ! Numérique : Les résultats de PISA interrogent l'opportunité du plan numérique. Le numérique : Une chance pour l'Ecole ? Gouvernement sur Twitter : "Mesures #AmbitionNumérique : déployer le plan #numérique pour l'#éducation... Référentiel Wi-Fi - Référentiel Wi-Fi. Croyez-vous vraiment que votre école innove avec le numérique ? Vie numérique de l'élève : une identité en construction.

Site de Laurence Allard. Ecritech'6 : Apprendre et produire dans la société numérique. EcriTech 6 : Avec le numérique, l'élève au centre ? 6cs. Youtube. Eidos 64 : Le numérique pour réinventer l'Ecole ? Des pratiques numériques des jeunes aux enjeux pour l'école.

« Tutos », la vie mode d’emploi. Appréciation - Jean-Yves Fick. Des réalisations dans les disciplines.