background preloader

Effets nocifs des jeux vidéo : la violence ?

Facebook Twitter

Violence et jeux vidéo : une association à ne pas diaboliser. Souhaitant analyser le phénomène de la violence dans la passion croissante des jeunes pour les jeux vidéo, l'université de technologie Swinburne à Melbourne, en Australie, a mené une étude à laquelle ont collaboré 120 individus âgés de 11 à 15 ans.

Violence et jeux vidéo : une association à ne pas diaboliser

Les conclusions, reprises par The Sydney Morning Herald, font apparaître que "les jeux vidéo rendent les jeunes plus violents seulement si ces derniers manifestent déjà par ailleurs de l'agressivité". Jeux vidéo violents et comportements agressifs : une histoire de stress. L'impact d'un jeu vidéo violent et immoral. Le 10 avril dernier, en Italie, deux filles de 15 ans ont, «pour s'amuser», battu et tué un homme de 67 ans qui les avait prises en stop.

L'impact d'un jeu vidéo violent et immoral

L'une d'elles a déclaré: «J'avais l'impression de jouer à GTA, c'était comme si j'étais le héros du jeu.» Pour Alessandro Gabbiadini, chercheur en psychologie sociale à l'université italienne du Val d'Aoste, le déclic a eu lieu trois ans avant ce fait divers: «J'étais dans un magasin et j'ai vu un père acheter Grand Theft Auto (GTA ) à son fils de 10 ans, alors que le vendeur le lui déconseillait pour son âge. Or GTA est un jeu violent mais avec quelque chose de différent par rapport aux autres jeux violents, raconte-t-il au Figaro.

Il montre des scènes immorales et propose des actes immoraux.» Car dans ce jeu, il est possible de voler ou tuer* presque en toute impunité… Juste pour s'amuser. Il est vrai que le pictogramme qui figure sur la jaquette du jeu indique un jeu pour les «18 ans et plus», mais il n'est là qu'à titre indicatif. Les jeux vidéo violents rendent de plus en plus agressif avec le temps.

GRENOBLE (AFP) - Les jeux vidéo violents rendent agressif et leurs effets sur le comportement augmentent avec le temps, selon une étude réalisée en laboratoire par des chercheurs de l'université de Grenoble, consultée mercredi par l'AFP.

Les jeux vidéo violents rendent de plus en plus agressif avec le temps

Menée en collaboration avec l'université de Hohenheim (Allemagne) et de l'Etat de l'Ohio (Etats-Unis), cette étude doit être publiée dans le prochain numéro de la revue scientifique américaine Journal of Experimental Social Psychology. "C'est la première au monde qui étudie de manière expérimentale les effets à long terme des jeux vidéo violents", a indiqué à l'AFP Laurent Bègue, professeur à l'université Pierre Mendès-France de Grenoble. Des études antérieures avaient déjà montré que les jeux vidéo violents causaient une augmentation immédiate et de courte durée de l'agressivité.

Chaque jour, pendant trois jours, 70 étudiants des deux sexes ont joué pendant 20 minutes à des jeux vidéo, qui étaient soit violents soit non violents. Fusillade d'Aurora: "Etre accro aux jeux vidéo violents a-t-il des effets sur le cerveau?" [Express Yourself]Tueur d'Aurora d'Oslo ou de Savoie, tous semblent avoir pour point commun, outre les crimes inexplicables auxquels ils se sont livrés, un goût prononcé pour les jeux vidéo et les images violentes.

Fusillade d'Aurora: "Etre accro aux jeux vidéo violents a-t-il des effets sur le cerveau?"

Dans la communauté des spécialistes, il existe un débat ardent quant à la nocivité ou non des images de combat, de guerre, auxquelles de plus en plus de jeunes, et de moins jeunes, sont devenus accros ces dernières années, grâce à leur profusion sur les écrans en tout genre. Leurs défenseurs estiment qu'elles ne présentent de danger que pour les esprits déjà sensibles et perturbés par ailleurs et que pour le reste, il serait dommage de priver la jeunesse de ces spectacles jugés ludiques tant que le spectateur ne les confond pas avec la réalité. Les jeux vidéos violents apprennent aux enfants à tuer: ils doivent être ­interdits ! +dossier.

Il n’y a plus aucun doute en ce qui con­cerne le rapport entre la violence dans les médias et l’augmentation des comportements agressifs. 3500 études de recherche scienti­fique ont été consultées.

Les jeux vidéos violents apprennent aux enfants à tuer: ils doivent être ­interdits ! +dossier

Ces études comprennent de larges enquêtes épidémiologiques parmi la population, des études trans­culturelles, des re­cherches expérimentales et la recherche «naturelle» en laboratoire. Il n’y a que 18 études dans lesquelles ce rapport n’a pas été trouvé. L’agression humaine est produite par sa culture et les relations entre humains, comme le montrent des recherches étendues dans les domaines de l’anthropologie, de l’anthropologie culturelle et de l’ethnologie (Leakey, Malinowski, Benedict, Mead, Montagu).1 «Tout compte fait cela signifie que la thèse de l’agression congénitale chez l’être humain n’est simplement plus défendable.»2 «Même du point de vue de la biologie, l’humanité n’est pas condamnée à la ­guerre.» Jeux de tueurs: des médias qui entraînent à la violence Les punitions sont utiles.