background preloader

Alice Miller - Abus et Maltraitance de l'Enfant

Alice Miller - Abus et Maltraitance de l'Enfant
La rubrique courrier, n'est plus en activité, en consultant les lettres déjà publiées, vous trouverez peut être des réponses à vos questions Vous pouvez joindre Brigitte Oriol à l'adresse e-mail brigitteoriol@sfr.fr Alice Miller (12 janvier 1923 - 14 avril 2010), docteur en philosophie, psychologie et sociologie, ainsi que chercheur sur l'enfance, est l'auteur de 13 livres, traduits en trente langues. Des 192 membres des Nations Unies, seuls 19 ont jusqu'à présent interdit le châtiment corporel des enfants. Les humiliations, les coups, les gifles, la tromperie, l'exploitation sexuelle, la moquerie, la négligence etc. sont des formes de maltraitances parce qu'ils blessent l'intégrité et la dignité de l'enfant, même si les effets ne sont pas visibles de suite. C'est comme ça que l'ignorance de la société reste si solide et que les parents continuent en toute bonne foi à produire le mal dans chaque génération depuis des millénaires. Haut Related:  `test 1018

asblkaleidos.be Lorsqu’un abus sexuel s’est produit dans la famille : Kaléidos propose une prise en charge psycho-socio-éducative du mineur et de sa famille Le Service d'Aide à la Jeunesse, le Service de Protection Judiciaire ou le Tribunal de la Jeunesse peuvent s’adresser à nous pour accompagner : - Un mineur ayant subi des abus sexuels de la part d’un membre de sa famille (père, mère, beau-père, frère, grand-père, oncle, beau-frère, etc.) ou par extension, de son entourage très proche (ex. le meilleur ami de la famille), et dont le développement affectif, psychologique et social est compromis en raison de ce vécu d’abus sexuel ; - Un mineur ayant commis des abus sexuels au sein de sa famille ; - Les membres de la fratrie qui rencontrent aussi des difficultés en lien avec l’abus sexuel qui s’est déroulé au sein de leur famille ; - Un mineur en état de souffrance ou de danger lié au vécu traumatique d’un parent victime d’abus sexuels dans l’enfance. - Le parent non abuseur :

memoire traumatique et victimologie | Accueil et actualités Algorithmic learning theory Algorithmic learning theory is a mathematical framework for analyzing machine learning problems and algorithms. Synonyms include formal learning theory and algorithmic inductive inference. Algorithmic learning theory is different from statistical learning theory in that it does not make use of statistical assumptions and analysis. Both algorithmic and statistical learning theory are concerned with machine learning and can thus be viewed as branches of computational learning theory. Distinguishing Characteristics[edit] Unlike statistical learning theory and most statistical theory in general, algorithmic learning theory does not assume that data are random samples, that is, that data points are independent of each other. Algorithmic learning theory investigates the learning power of Turing machines. Learning in the limit[edit] The concept was introduced in E. Other Identification Criteria[edit] Learning theorists have investigated other learning criteria,[5] such as the following.

Parole d'enfants OVEO OBSERVATOIRE DE LA VIOLENCE EDUCATIVE ORDINAIRE Aléa moral Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’aléa moral (ou moral hazard en anglais) désigne pour l'économiste Adam Smith un effet pervers qui peut apparaître dans certaines situations de risque, dans une relation entre deux agents ou deux parties contractantes : c'est plus précisément la perspective qu'un agent, isolé d'un risque, se comporte différemment que s'il était totalement lui-même exposé au risque. Ainsi l'actionnaire d'une entreprise n'est pas justiciable si l'entreprise qu'il a financée et dont il tire ensuite bénéfice a un comportement non éthique, voire franchement dommageable pour l'économie, la société ou l'environnement[1]. Cet effet anticipatoire, indésirable en économie, peut apparaître, consciemment ou inconsciemment au niveau de l'individu (qui prendrait des risques inconsidérés au volant de son véhicule, au motif que ce dernier est assuré). Il existe aussi au niveau de l'entreprise ou de groupes plus importants (multinationales, banques; États).

stop aux violences familiales, conjugales et sexuelles Acide-base La vie est un éternel miracle d'équilibre. L'extrême importance de la "dynamique acide-base" Tout le monde connaît la sensation, le goût "piquant", de l'acidité, et celui âcre et fade des produits alcalins. Tout milieu, quel qu'il soit, se situe quelque part sur une échelle acidité / alcalinité, et les tissus de notre organisme n'échappent pas à cette règle. Le seul problème, c'est que notre corps, programmé pour vivre dans un parfait équilibre, ne tolère que de très petits écarts en amont ou en aval de cet équilibre, et que tout écart important peut provoquer de graves troubles de la santé. Le degré d'acidité ou d'alcalinité d'une substance se mesure en pH (potentiel Hydrogène) L'échelle de mesure va de 0 (totalement acide) à 14 (totalement basique). Les extrêmes limites du pH de notre organisme sont comprises entre 5 et 9. Le pH du sang doit impérativement rester entre 7,32 et 7,42. Le pH urinaire d'une personne correctement nourrie et en bonne santé va se situer entre 6,5 et 7,5.

Un dossier consternant sur les punitions corporelles Un dossier consternant sur les punitions corporelles Détails Publié le jeudi 10 juillet 2008 00:00 A propos du dossier du Nouvel Observateur sur les punitions corporelles (juin 2008) Par Olivier Maurel, Président de l'Observatoire de la Violence Educative Ordinaire (OVEO). A l’occasion du procès du professeur de Berlaimont qui a giflé un de ses élèves, Le Nouvel Observateur a consacré tout un dossier aux punitions corporelles : « Nos enfants sont-ils des têtes à claques ? Dossier consternant, à la fois par ce qu’il rappelle de l’état de l’opinion publique en France dans ce domaine et par la manière dont il caresse cette opinion dans le sens du poil. Ce dossier, en effet, ne donne pratiquement la parole qu’aux partisans des punitions corporelles. Mais ce que ce dossier met particulièrement en lumière, c’est l’incroyable achar­ne­ment que mettent à défendre la fessée et la gifle aussi bien les responsables politiques que des enseignants, des magistrats ou des professionnels de l’enfance.

Related: