background preloader

Alice Miller

Alice Miller
La rubrique courrier, n'est plus en activité, en consultant les lettres déjà publiées, vous trouverez peut être des réponses à vos questions Vous pouvez joindre Brigitte Oriol à l'adresse e-mail brigitteoriol@sfr.fr Alice Miller (12 janvier 1923 - 14 avril 2010), docteur en philosophie, psychologie et sociologie, ainsi que chercheur sur l'enfance, est l'auteur de 13 livres, traduits en trente langues. Des 192 membres des Nations Unies, seuls 19 ont jusqu'à présent interdit le châtiment corporel des enfants. Continuez... Les humiliations, les coups, les gifles, la tromperie, l'exploitation sexuelle, la moquerie, la négligence etc. sont des formes de maltraitances parce qu'ils blessent l'intégrité et la dignité de l'enfant, même si les effets ne sont pas visibles de suite. C'est comme ça que l'ignorance de la société reste si solide et que les parents continuent en toute bonne foi à produire le mal dans chaque génération depuis des millénaires. Haut Related:  Developpement personnelNon violence

Hypnose ericksonienne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'hypnose ericksonienne est issue de la pratique de Milton Erickson (1901-1980). Caractérisée par une approche souple, indirecte (métaphores) et non dirigiste, cette forme d'hypnose a donné naissance à de nombreux courants de psychothérapie moderne : thérapie familiale, thérapie brève (stratégique, systémique), programmation neuro-linguistique (PNL)... Thérapie[modifier | modifier le code] Utilisée en psychothérapie, elle se situe dans une optique courte : trois à dix séances, sur une durée de quelques semaines à quelques mois sont suffisantes, même pour des problèmes lourds et, cela sans « rechute » ou « substitution de symptôme ». Philosophie[modifier | modifier le code] Pour Milton Erickson, l'inconscient est profondément bon et puissant. Son approche s'illustre par une citation lors d'une conférence[1] que Milton Erickson donna à Seattle en 1965 : « Vous ne contrôlez pas le comportement d'une quelconque autre personne.

Prévention et lutte contre les violences en milieu scolaire : point d'étape En vidéo : intervention de Vincent Peillon lors du point d’étape sur les travaux de la délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire En vidéo : Eric Debarbieux présente l'"Enquête de victimation et climat scolaire auprès des personnels du second degré" Agir ensemble avec détermination en faveur d’un climat scolaire apaisé et serein Lors de l’installation de la délégation ministérielle à Amiens le 12 novembre dernier, le ministre de l’éducation nationale a affirmé sa volonté de "briser le silence" : "c’est la première fois que l’éducation nationale reconnaît en tant qu’institution le problème de la violence scolaire". Les plans qui se sont succédé en France ces dernières années ont en effet le plus souvent abordé cette question de manière partielle et court-termiste, c’est-à-dire au gré des faits divers et par le seul prisme de la lutte contre la délinquance et la violence d’intrusion. Ce dispositif a rencontré un grand succès.

Aux côtés des enfants maltraités Dans C’est pour ton bien, l’ouvrage qui fonde en 1984 l’acte de naissance de sa pensée, elle prend pour exemple la trajectoire d’Adolf Hitler : l’origine de sa cruauté serait à situer dans son enfance. Sa pratique de la psychothérapie l’amènera aussi à explorer sa propre expérience, qu’elle raconte en filigrane dans ses livres, notamment dans Images d’une enfance (Aubier-Montaigne, 1987), autoportrait en mots et en aquarelles, ou Bilder meines Lebens, qui établit un parallèle entre son parcours psychique et artistique. Son profond désaccord avec les thèses freudiennes au sujet du caractère « naturellement sexué et destructeur » de l’enfant la conduira à rompre avec l’Association psychanalytique internationale. Soutenue par l’Unesco et l’Unicef, sa thèse est aujourd’hui relayée par de nombreux thérapeutes ainsi que par des associations qui militent contre les violences « ordinaires » faites aux enfants (Ni claques ni fessées.org , Vaincre la violence...).

Psychologie de la forme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La théorie gestaltiste a été proposée au début du XXe siècle, notamment par Christian von Ehrenfels, et se base sur plusieurs postulats. Premièrement, les activités psychiques ont lieu dans un système complexe et ouvert, dans lequel chaque système partiel est déterminé par sa relation à ses méta-systèmes. Deuxièmement, un système est conçu dans la théorie gestaltiste comme une unité dynamique définie par les relations entre ses éléments psychologiques. Troisièmement, et cela à la suite de certains amendements théoriques sur le dynamisme mental, on postule qu'un système montre la tendance vers une harmonie entre toutes ses qualités pour permettre une perception ou conception concise et claire, la « bonne forme »[1]. Histoire de la théorie gestaltiste[modifier | modifier le code] « L'arbre pensé » sans les racines. On trouve son origine dans quelques idées de Goethe. Gestalt et perception[modifier | modifier le code] Points d'un cube imaginaire.

COMMUNIQUER AVEC BIENVEILLANCE - Rennes Relire Alice Miller pour comprendre la violence contre les enfants | Rue89 Culture Qu’est-ce qu’un grand livre ? Peut-être celui qui change en profondeur et définitivement notre regard sur les situations les plus concrètes, les plus banales et les plus tragiques. Un élève frappe d’autres élèves dans la cour d’un établissement scolaire. Un enseignant humilie ses élèves cours après cours. Un homme bat sa compagne. Situations où la violence n’est plus un bon mot malheureux ou un accès de fureur sans lendemains, mais un réflexe, un langage, une manière d’être. « Ce qui arrive à l’enfant se répercute sur l’ensemble de la société » Couverture de « C’est pour ton bien », d’Alice Miller Le livre de la psychanalyste suisse Alice Miller, « C’est pour ton bien », paru en 1980 et traduit en français en 1985, dévoile un continent quasi inexploré et trop longtemps inconnu : le territoire des violences contre l’autre ou contre soi à l’âge adulte, en tant qu’héritage inévitable et massif des violences subies comme enfant – injures, coups, menaces, humiliations, manipulations !

Analyse transactionnelle Cet article présente des problèmes multiples. En psychologie, l'analyse transactionnelle, appelée aussi AT, est une théorie de la personnalité, des rapports sociaux[1] et de la communication. Créée dans les années 1950 par le médecin psychiatre et psychanalyste Éric Berne[2], elle postule des « états du Moi » (Parent, Adulte, Enfant), et étudie les phénomènes intrapsychiques à travers les échanges relationnels de deux personnes ou plus, appelés « transactions ». L'analyse transactionnelle vise à permettre une prise de conscience ainsi qu'une meilleure compréhension de « ce qui se joue ici et maintenant » dans les relations entre deux personnes et dans les groupes. L'analyse transactionnelle propose des grilles de lecture pour la compréhension des problèmes relationnels ainsi que des modalités d'intervention pour résoudre ces problèmes. L'exploration de la personnalité peut se réaliser à 2 niveaux (p. 5 à 14)[3] : Histoire[modifier | modifier le code] Concepts[modifier | modifier le code]

Sommes-nous tous égaux face au conflit ? Qu'en dit la théorie de l'attachement ? Sommes-nous tous égaux face au conflit ? Qu’en dit la théorie de l’attachement ? Un article rédigé par Marie-Noëlle de Theux-Heymans, Psychopédagogue, Formatrice d’adultes formée à la théorie de l’attachement, initialement publié en 2011, dans notre trimestriel. Dernièrement, j’ai eu l’occasion d’observer une classe d’enfants de maternelle durant leur récréation. Un enfant, que nous appellerons Paul, utilisait le petit vélo convoité de tous et était bien décidé à le garder durant toute la récré. Mon attention a été attirée par la diversité des réactions des autres enfants qui souhaitaient également utiliser le vélo. Qu’il s’agisse de Paul, Marie, Chloé ou Aloys, ces enfants vivaient le même désaccord : utiliser le vélo. Une lecture de la situation via la théorie de l’attachement > La recherche de sécurité avant tout Parler d’attachement dans la théorie de l’attachement renvoie à une notion un peu différente du langage courant. > Rechercher la sécurité pour survivre Non, heureusement non !

La dépression ou l'art de se leurrer par Alice Miller * O9rigine : Alice Miller, psychothérapeute, est l'auteure de plusieurs livres sur l'influence de l'enfance dans la vie de l'adulte, notamment Libres de savoir, éd. Flammarion, 2001. Une présentation de son travail peut être consultée sur son site www.alice-miller.com. Résumé : La dépression est la conséquence de l’évitement de toutes les émotions reliées aux blessures de l’enfance. Depuis ma jeunesse, l’écrivain russe Anton Tchekhov compte parmi les auteurs que je préfère. C’est seulement beaucoup, beaucoup plus tard que j’ai lu sa correspondance et que j’y ai trouvé, ainsi que dans les biographies qui lui sont consacrées, des informations sur son enfance. « À l’école, il était rabaissé et humilié, mais ce n’était rien à côté de ce qu’il subissait à la maison. La lecture du livre récemment paru de Ivan Bounine, Tchekhov, m’a appris que mes réflexions peuvent être confirmées par les paroles de Tchekhov lui-même.

Related: