background preloader

Leslie Morgan Steiner: Pourquoi les femmes restent

Leslie Morgan Steiner: Pourquoi les femmes restent
Related:  Violence conjugale

La violence dans la famille Violences physiques, emprise psychologique, persécutions mentales, inceste et abus sexuels, négligences, rejets, abandons : la maltraitance familiale, mieux explorée aujourd’hui, déploie sa fresque accablante sous nos cieux comme ailleurs, auprès des pauvres comme auprès des riches, des érudits comme des illettrés. Ce livre propose, sans complaisance ni sensationnalisme, quelques clefs de compréhension de cette "banalité du mal" (pour paraphraser Hanna Arendt) – ici chevillée à notre condition familiale. Ce ne sont pas de victimes éplorées et de monstres dont il est question ici, mais d’une intersubjectivité altérée, débouchant sur des conduites destructives, comme s’il existait au monde l’on ne sait quel "droit de faire du mal aux siens". L’ouvrage reflète l’expérience de terrain d’une équipe interdisciplinaire (psychiatres, psychologues, éducateurs), spécialisée dans les thérapies systémiques des familles maltraitantes.

Association Of Alberta Sexual Assault Services According to 2003 data from the Canadian Centre for Justice Statistics, a significant number of Canadian sexual assault survivors (as reported to 154 police agencies) are male: Gay or disabled men can become targets for sexual assault. Research into the sexual assault of adult men is limited. However, one American study (Isley & Gehrenbeck-Shim, 1997) makes these observations: Like women, male child abuse survivors pay a heavy price. Men commit most sexual assaults against other men. Berrill, K.T. (1990). Canadian Centre for Justice Statistics. (2003). Holmes, W. and Slap, G. (1998). Isley P. and Gehrenbeck-Shim, D. (1997). McClennen, J., Summers, A. and Vaughan, C. (2002). Sobsey, D. (1994).

Le matérialisme nuit aux relations de couple Le matérialisme affecte les relations de couple, selon une étude américaine publiée dans Journal of Couple & Relationship Therapy. Jason Carroll et ses collègues de l'Université Brigham Young ont mené cette étude avec 1734 couples mariés. Ceux qui accordaient moins d'importance à l'argent obtenaient des scores de 10 à 15 % plus élevés à des mesures de stabilité et de qualité de la relation que les couples où l'un des deux, ou les deux, étaient matérialistes. Les couples où les deux conjoints étaient matérialistes, ce qui était le cas d'un couple sur 5, obtenaient les moins bons résultats sur presque toutes les mesures, indique le chercheur. Bien que ces couples étaient en meilleures situations financières que les autres, l'argent était souvent une plus grande source de conflits pour eux. Parfois, commente le chercheur, les gens s'illusionnent sur leurs valeurs. Voyez également: Psychomédia avec source: Brigham Young University.

L'abus sexuels, c'est quoi ? Une fille sur quatre et un garçon sur six sont victimes d’abus sexuels avant l’âge de dix-huit ans et les chiffres de victimes adultes sont tout aussi dramatiques. Contrairement aux idées reçues, l’abus sexuel n’est en général pas commis par un inconnu mais la majorité des victimes sont abusées par un proche, dans un lieu familier. L’abuseur, usant d’une stratégie perverse et manipulatoire, parvient à répéter ses abus tout en imposant le silence à sa victime. Celle-ci souffre non seulement des conséquences douloureuses de ce traumatisme mais elle est aussi accablée d’un fort sentiment de culpabilité. Quels sont les différents abus et quelles blessures engendrent-ils? Comment l’abuseur parvient-il à obtenir le silence de sa victime et à reproduire ses méfaits? Ce livre permet à la famille, à l’entourage, à la victime, souvent démunis ou laissés seuls face à la réalité sordide et douloureuse de l’abus, de mettre des mots sur ses maux et de penser/panser cette blessure.

CLEMENTINE AUTAIN : J'ai été violée - Le viol, ce tabou monstrueux - Nous briserons nos chaînes | FILMS7.COM | CINEMA - THEATRE - MUSIQUE - LITTERATURE | PHOTOS, TEXTES, VIDEOS Gilles Deleuze : "une belle rencontre : Kurosawa et Dostoïevski. ... Qu’est-ce qui fait qu’un cinéaste a vraiment envie d’adapter, par exemple, un roman ?" : "Avoir une idée en cinéma, encore une fois, c’est pas la même chose qu’avoir une idée ailleurs. Et ce que je dis compte beaucoup parce que c’est une manière de poser une question qui m’intéresse : Qu’est-ce qui fait qu’un cinéaste a vraiment envie d’adapter, par exemple, un roman ? S’il a envie d’adapter un roman, il me semble évident que c’est parce qu’il a des idées en cinéma qui résonnent avec ce que le roman présente comme des idées en roman. Un des plus beaux cas, c’est le cas de Kurosawa. Pourquoi est-ce que Kurosawa se trouve dans une espèce de familiarité avec Shakespeare et avec Dostoïevski. Il faut vous dire, parce que, il me semble, moi je …, c’est une réponse parmi mille autres possibles, et elle touche aussi un peu la philosophie, je crois. Je dirai : voila une rencontre, une belle rencontre. Photo :

www.agressionsexuelle.com - aide, ressources, CLSC, CALACS, CAVAC, intervenants Où sont les violeurs? | Marlene Schiappa Le traitement médiatique du viol a ceci d'étonnant qu'il décrit toujours l'agresseur et la victime avec un champ lexical similaire. Pour la victime, nous avons jeune, pauvre au sens de "à plaindre", seule parfois, et souvent un détail physique accablant du type "elle avait les cheveux longs (la salope)" (blonde, au 36 quai des Orfèvres ; jolie, dans le métro de Lille). Le violeur a toujours une bonne excuse, lui. Il avait bu, monsieur le juge. (36) Il venait de se disputer avec son amie et il n'avait pas de travail, monsieur le juge (Lille). Bref, elle, avant d'être une victime, était déjà marquée du sceau de l'infamie ; et lui avant d'être un agresseur était déjà le good guy qu'il redeviendra après quelques heures de travaux d'intérêt général. Si bien que notre société est intrinsèquement pleine de victimes de viols, mais vide de ses violeurs. Lire aussi: Mais statistiquement, ça ne fonctionne pas. Comme mon amie qui a conclu son histoire par : "Tu le connais, c'est X.

Les princesses de Disney nous rappellent que personne n'est à l'abri de la violence conjugale «When did he stop treating you like a princess?» («Quand a-t-il cessé de te traiter comme une princesse?») Voilà le slogan que l'on peut voir sur les affiches de la campagne de sensibilisation contre la violence conjugale Happy Never After (Ils ne vécurent jamais heureux) élaborée par l’artiste Saint Hoax. Semblable à sa première série d’affiches Princest Diaries, visant à sensibiliser à la problématique de l’abus sexuel par des membres de la famille, Happy Never After cherche à encourager les victimes de violence conjugale à dénoncer leurs agresseurs. «Les princesses de Disney sont perçues comme des femmes idéales», a écrit Hoax dans un courriel au HuffPost. C’est exactement ce qu’on veut représenter avec ces affiches troublantes. Comme Hoax l’a expliqué au HuffPost: «En dépeignant des princesses Disney comme des victimes de violence conjugale, je mets de l’avant l’idée qu’aucune fille ou femme n’est à l’abri d’abus émotionnels, physiques ou sexuels». Aussi sur le HuffPost:

Pervers narcissiques : 20 pistes pour les reconnaître - 20 mars 2012 Nulle mention de la perversion narcissique dans le DSM IV, manuel de classification internationale des troubles mentaux. La notion se cherche. Pour certains comme Scott Peck, psychiatre américain, il ne faut pas craindre de parler de véritable déviance morale et de poser la question du mal. Pour d’autres, comme le Docteur Reichert-Pagnard, il s’agit d’une psychose sans symptômes apparents ou "psychose blanche". On pourrait classer le manipulateur sur une échelle de 1 à 10 selon la toxicité. Voici quelques pistes pour reconnaître ces prédateurs, inspirées des travaux de spécialistes tels que Jean-Charles Bouchoux, psychanalyste et Isabelle Nazare-Aga, thérapeute comportementaliste (1) : 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. (1) : "Les pervers narcissiques", Jean-Claude Bouchoux (Editions Eyrolles) et "Les manipulateurs et l'amour", Isabelle Nazare-Aga (Editions de l'Homme). Téléchargez "le Nouvel Observateur" du 15 mars 2012 : - sur PC / Mac - sur Androïd

Related: