background preloader

La Parade des violeurs est le Silence des violées

La Parade des violeurs est le Silence des violées
Il y a quelques jours, je me suis indignée, comme tant d’autres femmes avant moi, de ce qu’un site commercial et ses partenaires puissent s’enrichir en faisant l’apologie du viol, sans être inquiétés. Tant que nos échanges avec l’auteur de l’article étaient restés confidentiels et polis, notre indignation avait été méprisée par le site. Lorsque mon indignation s’est faite moins discrète et plus insolente, j’ai eu le droit à une réaction immédiate. Sept pages d’injures misogynes, pas moins, où deux des trois personnes interpelées se proposaient également de "d’élargir l’étroitesse de [mon]… esprit" (c’est à dire de mon vagin, puisqu’il s’agissait d’un sextoy). L’un d’entre eux a fini par gazouiller de vagues excuses, juste après avoir essayé de me manipuler en message privé, pour sonder à quel point ses menaces de poursuites avaient pu m’intimider (ou pas). Sur Internet en effet, les violeurs peuvent se vanter de leurs crimes sans être poursuivis. Vous ne pouvez pas rester neutre. Related:  ViolViols et victimes

Parler du viol (3): la parole des victimes Après avoir parlé de la critique féministe du droit et des enjeux de pouvoir qui sous-tendent les discours sur le viol, j’aimerais évoquer la parole des victimes. En posant d’abord une question: pourquoi considère-t-on cette parole comme suspecte? Pourquoi la met-on en doute? Et pourquoi est-on aussi réticent à admettre que la culture du viol existe? Difficile d’apporter une réponse simple à ces questions. J’ai essayé de montrer jusqu’ici qu’il ne fallait pas envisager ces violences comme un ensemble de faits isolés mais comme le résultat d’un système: le patriarcat. Encore faut-il écouter les victimes. - Le Manifeste des 313: 313 femmes signent un manifeste paru dans le Nouvel Observateur, déclarant qu’elles ont été violées, parce qu’elles refusent d’être enfermées dans le silence et la honte. - L’une des signataires explique quel pas cela représente pour elle: (…) il faut aller au bout : arriver, son journal sous le bras et gifler avec un "Il faut qu’on parle". Silence. AC Husson

Les violeurs Parmi les mythes sur le viol, il y a l’idée que les violeurs sont des psychopathes, des malades mentaux. Bien pratique, cette idée fait du viol non pas un phénomène de société, mais un ensemble de faits divers isolés. Elle est bien sur démentie par de nombreux éléments concrets, à commencer par le nombre de viols par an en France (environ 75 000 d’après l’Observatoire National de la Délinquance, chiffre probablement sous-estimé puisque de nombreuses femmes ne parlent jamais du viol qu’elles ont subi), mais aussi par leur impunité (90% des femmes ne portent pas plainte, 98% des agresseurs ne seront jamais condamnés; de plus la plupart des viols sont requalifiés en agressions sexuelles). Il est difficile de mettre un chiffre là-dessus mais la majorité des femmes ont déjà subi une agression sexuelle. Il peut sembler paradoxal qu’un viol soit à la fois considéré comme un crime horrible et à la fois comme quelque chose de tout à fait normal et banal. Etc, etc. Ho oui, y a du niveau, là.

Les deux conseils sexo que me demandent les hommes | Le ticket de Metro d'Ovidie (Photo : Le Dernier Tango à Paris) Je reçois régulièrement des demandes de conseils sexo, tant de la part d’hommes que de femmes. Mais ce qui me perturbe est que les courriers de provenance masculine sont systématiquement structurés de la même manière et relèvent de fantasmes identiques. Voici les deux questions que me posent le plus souvent les hommes. Précisons au préalable que tous les hommes qui m’écrivent ne me demandent pas nécessairement de conseils sexo. Précisons également, concernant les demandes de conseils, que je ne souhaite pas ranger tous les hommes hétérosexuels dans un seul et même panier érotique. Mais ce qui m’étonne est la répétition à l’infini de la structure de cette demande de conseils, où seule varie l’orthographe : Bonjour, ma partenaire refuse de : 1, pratiquer la sodomie Ou 2, me laisser éjaculer dans sa bouche Comment puis-je la convaincre ? Croyez-le ou non, j’ai reçu ce type de messages plusieurs centaines de fois. Quid du côté des femmes ?

Je connais un violeur Je connais un violeur. C’est un ami, c’est un ami de ma meilleure amie. On avait déjà passé une nuit ensemble, je ne voulais pas coucher avec lui, il l’a bien pris et a été adorable. Mais pas ce soir-là. Rentrés chez lui après une soirée, on couche ensemble, je m’endors. Pas lui. Le reste est flou, mais je sens que lui, que tout son corps, que tout son sexe sont réveillés et me désirent. Toute honteuse je vais aux toilettes, je veux sortir tout ça de moi, j’ai mal, je saigne un peu, je me sens mieux seule dans ces toilettes qu’avec lui dans son lit chaud. Quand je reviens il est de nouveau gentil, me câline, me demande si ça va. Je ne porterai pas plainte. Malgré tous mes efforts pour rationaliser, malgré tous mes discours et le sentiment d’être une femme qui sait s’affirmer, je m’en veux plus de n’avoir pas été plus explicite que je ne lui en veux à lui. Je me sens coupable, mais l’écrire ici m’aide. C’est lui le coupable.

Appel citoyen contre l’incitation au viol sur Internet Nous, militantes féministes et citoyennes, avons récemment dénoncé un site de coaching en « séduction » appelé Seduction By Kamal (1) comme incitant au viol. Seduction By Kamal est un site d’apprentissage des techniques de « pick up artist », à savoir « artiste de la drague ». Il s’agit de techniques de « drague » et de conseils en matière de sexualité. L’indignation s’est focalisée sur un article violent en accès libre et gratuit. Nous estimons que les propos sont explicites : pour bien « baiser », l’important est de ne pas tenir compte du consentement de sa « partenaire ». Cet article a été écrit par Jean-Baptiste Marsille, rédacteur web, auto-entrepreneur et écrivain (4). Il ne s’agit pas d’un petit blog isolé. Malgré de multiples sollicitations depuis octobre 2012, Kamal n’a jamais réagi. Depuis 2012, cet article a également été signalé en vain au Ministère de l’Intérieur (www.internet-signalement.gouv.fr). Collectif féministe et citoyen Paris, le 05/09/2013 Lettre R.A.R. Copie à

"Avant, pour moi, le viol c'était une ruelle sombre, un inconnu" Dans les réactions au récit de Laure, jeune femme violée, certains rappellent que l’agression sexuelle n’a pas un scénario-type. Le 2 juin, nous avons publié le témoignage « J’ai été violée, mais je ne porte pas plainte. Voilà pourquoi ». En réaction, près de 500 commentaires et un constat que Neferourê paillette résume bien : « C’est effrayant le nombre de commentaires qui sont des témoignages (directs ou indirects) de personnes ayant subi un viol ou une tentative de viol. De ces témoignages, il ressort notamment que le viol est une agression sans scénario type, sans trame. Il ne ressemble pas toujours à l’image claire que l’on s’en fait : un couloir rouge, une arme blanche et des cris comme les images inoubliables du film « Irréversible » de Gaspard Noé. Pas forcément une ruelle sombre avec un inconnu Alice007 n’a pas porté plainte. « Pourquoi j’en ai parlé en tant que relation sexuelle consentie à des amis après ? Puis elle a réalisé ce qu’il s’était passé. Le viol peut être surmonté

Poire le violeur : quand « séduire » devient « faire céder » Céder n’est pas consentir.Nicole Claude-Mathieu Apprendre à séduire, quelle brillante idée. Vous vous souvenez? J’avais parlé de Poire, le nice guy, le pauvre mec qui n’avait pas confiance en lui, qui voulait séduire mais qui ne savait pas faire, qui se plantait lamentablement, et qui accumulait la frustration et la rancœur jusqu’à haïr l’objet de son désir. Ha les femmes, toutes des salopes. Et puis il avait reçu des conseils, à droite, à gauche, il avait lu, il s’était dit: maintenant je n’ai plus envie d’être un loser. Poire devint Poire le player. Et puis… Voilà. Comment un petit mec timide devient un agresseur sexuel? C’est ce que je voudrais expliquer ici. J’ai expliqué dans Poire le player comment les erreurs de Poire qui le mènent à s’enfoncer dans ses problèmes au lieu de les résoudre: pour résumer, le risque qu’il court, c’est de ne pas changer de paradigme. Il croit que quand on couche avec une fille, on lui arrache quelque chose. Et pour être, Poire s’imagine qu’il faut avoir.

L’incitation au viol, le sexisme, l’éthique et le SEO | Rien Sur ChaCha Cette semaine, la blogueuse féministe Diké a publié un article dénonçant les incitations au viol diffusées par les sites "coaching en séduction". Ces sites proposent des conseils à destination des hommes afin d’obtenir de meilleurs résultats lors de leurs séances de drague. Pick Up Artists : le Marketing de la violence misogyne - par Diké Parmi ces nombreux sites et conseils, nous retrouvons notamment un article du site Séduction par Kamal qui est une véritable incitation au viol pour permettre aux hommes de "bien baiser". Cette publication contient des méthodes pour dominer sexuellement une femme et l’amener à faire ce dont elle n’a pas envie (ce qui rappelons-le constitue un viol). "Commencez à déshabiller votre partenaire [...] montrez-lui qu’elle n’a pas vraiment le choix" Comment bien baiser ? En effet, ils bénéficient tous des revenus générés par cet article et contribuent à sa diffusion. Mais une simple réponse factuelle était visiblement impossible. Like this: J'aime chargement…

Related: