background preloader

Septembre 2016

Facebook Twitter

Les 3 étapes clés vers un management bienveillant. Sciences Po va ouvrir son "école du management et de l'innovation" Management intermédiaire vs transformation digitale. Cécile Demailly, consultante en changement organisationnel au sein de grandes entreprises chez Early Strategies a réalisé une étude pour mieux comprendre comment le management intermédiaire réagit face à la transformation digitale.

Management intermédiaire vs transformation digitale

Ce phénomène touche toutes les industries et cause de nombreux changements. Voilà pourquoi la disruption devient un mot clé lorsque l’on parle de transformation digitale. Dans cette recherche d’informations, Cécile Demailly apporte sa connaissance poussée de l’univers corporate et son expertise dans les études de recherche. Le questionnaire a été fondé sur 7 domaines afin d’obtenir une étude complète et globale sur la perception de la transformation digitale par le management intermédiaire, avec des questions simples afin que les managers donnent des réponses spontanées. Féminiser le leadership : et si on rouvrait l’école des filles ? L'année 2016 a vu l'arrivée de deux femmes dirigeantes dans les entreprises du CAC 40 : Isabelle Kocher chez Engie et Sophie Bellon chez Sodexo.

Féminiser le leadership : et si on rouvrait l’école des filles ?

Pourtant, force est de constater qu'elles ne sont que deux sur 40 à diriger une très grosse entreprise et que la situation demeure catastrophique dans les entreprises de plus petite taille. Les chiffres sont toujours flous, mais on parle de 30 % de dirigeantes, parfois 12 % dans les réseaux d'entreprises dits à fort potentiel d'emploi (je pense à Réseau entreprendre). Si ces femmes n'accèdent pas à la direction d'entreprise, elles accèdent peu à des postes de direction ou à des mandats électoraux de manière générale.

La loi et les quotas sont là pour le rappeler puisqu'il s'agit d'atteindre l'objectif de 40 % de femmes dans un conseil d'administration d'entreprises cotées par exemple. Pourquoi peu de femmes sont-elles au pouvoir ? La stratégie digitale, l’art de se construire un avantage concurrentiel. Comme le disait Vauban «La sueur évite le sang».

La stratégie digitale, l’art de se construire un avantage concurrentiel

Ainsi, avec une bonne compréhension de ce qu’il y a à faire, et un haut niveau de préparation, il est possible d’éviter la plupart des écueils auxquels sont confrontés un grand nombre d’entreprises. La stratégie digitale, lorsqu’elle est bien comprise et bien menée, peut permettre cela. Oui, mais de quoi parle-t-on exactement lorsque l’on parle de stratégie digitale?

Définition Il existe un très grand nombre de définitions de la stratégie. Mercedes : 130 ans et toujours au top ! Janis Joplin, Roger Waters, NTM, les Eagles et Michel Delpech l'ont chantée.

Mercedes : 130 ans et toujours au top !

Steven Spielberg, Alfred Hitchcock, Martin Scorsese ou Quentin Tarantino l'ont filmée. L'écrivain Michel Houellebecq l'a vantée dans La Possibilité d'une île et dans Lanzarote : "Donnez-moi une autoroute, une bonne Mercedes et je suis un homme heureux. " Quant à l'académicien Jean d'Ormesson, il est formel : "La Mercedes décapotable est la meilleure voiture du monde, c'est d'ailleurs la seule que je conduis.

" Management : bien gérer les conflits au sein de son équipe. Plan social inévitable, entreprise au bord du redressement judiciaire, contestations sans fin ...

Management : bien gérer les conflits au sein de son équipe

Spécialistes des situations tendues, les managers de transition sont appelés à la rescousse des sociétés en crise. Ils constituent une riche source d'inspiration dans la gestion des conflits. Leur principal savoir-faire, selon Vincent Derville, DRH de transition depuis huit ans : "Rassurer en donnant du sens, en apportant une vision qui s'inscrive dans une logique de développement.

" Qu’auriez vous fait à la place de Carglass pour rester numéro 1 du pare-brise. Le changement climatique ne fait décidément l'affaire de personne.

Qu’auriez vous fait à la place de Carglass pour rester numéro 1 du pare-brise

Le marché du pare-brise souffre aussi avec ces températures ni froides ni chaudes, qui préservent les vitrages des dégâts dus au gel et aux fortes chaleurs. Ajoutez les radars qui ont limité les vitesses, et donc les projections de gravillons. Saupoudrez d'un zeste de crise économique et vous comprendrez pourquoi le marché a baissé de 25% en volume depuis 2010. Leader du secteur depuis trente ans, Carglass n'échappe pas à la tendance : son chiffre d'affaires est passé de 426 millions d'euros en 2010 à 399 millions l'an dernier. Et de nouveaux acteurs sont apparus.