background preloader

Février 2016

Facebook Twitter

Comment Carlos Tavares a redressé PSA Peugeot Citroën en deux ans. Labeyrie : vous dégustez, il se gave. Le petit producteur de foie gras landais est devenu un poids lourd des produits festifs.

Labeyrie : vous dégustez, il se gave

Saumon, caviar, petits-fours, gâteaux... Les recettes d'une étonnante diversification. Dans ce coin de banlieue parisienne, il n'y a déjà plus âme qui vive à 22 heures, en cette nuit de décembre. Mais pour un petit commando Labeyrie, ce n'est que le début d'une longue soirée. Postés au milieu d'un hypermarché, six manutentionnaires, parmi lesquels des cadres venus en renfort, installent leur collection de Noël. 1.200 produits à mettre en majesté avant que le magasin n'ouvre le lendemain matin. Saumons fumés, foie gras, tarama, œufs de poisson... Incontournable à Noël COMME FERRERO OU LEGO, Labeyrie est devenu incontournable à Noël. En décembre, la maison landaise engloutit un quart du marché des entiers, blocs et «blocs morceaux», et plus d'un tiers des ventes de saumons réalisées en grande surface. Et le cador des produits festifs ne se contente plus de ces deux spécialités.

Pêche : 5 euros le kilo. Microsoft : l’étonnant réveil du mammouth. Historique !

Microsoft : l’étonnant réveil du mammouth

Le premier PC portable de Microsoft - le Surface Book - débarque en France ce vendredi. Tout un symbole pour la firme de Redmond qui, menacée par Google, Amazon et Apple, trouve enfin l'inspiration pour se réinventer. Enquête. Dans le bâtiment 43 du campus géant de Microsoft, les spécialistes du cloud ont cédé la place aux ouvriers. Dans cet immeuble de briques, on abat tous les murs. «Les RH veulent que chaque équipe échange plus facilement», observe un cadre grisonnant, vingt-cinq ans d'ancienneté. Ce décloisonnement ne doit rien au hasard. > Découvrez en photos le campus français de Microsoft Certes, l'éditeur de logiciels est toujours resté très rentable grâce à ses vaches à lait, Office et Windows.

Cet ingénieur discret a su secouer une entreprise minée par des rivalités internes et figée dans une certaine arrogance, datant de sa splendeur passée. LA FIN DE RÈGNE de Steve Ballmer a été douloureuse. Uberisation: le temps de la contre-attaque. Les chauffeurs de taxis ne sont donc pas les seuls à avoir perdu le sommeil.

Uberisation: le temps de la contre-attaque

Les grandes entreprises s’inquiètent elles aussi, du moins si l’on en croit Maurice Lévy, pour qui « se faire uberiser » est devenu la hantise numéro un des dirigeants! Au-delà du cas particulier des plateformes de la prétendue sharing economy, cette panique renvoie au sentiment d’une accélération brutale des transformations engagées depuis l’essor d’Internet il y a plus de deux décennies. Les barbares arrivent, et aucun secteur ne leur échappera ! Il est plutôt normal que les chauffeurs de taxi n’aient pas vu venir le phénomène puisque leur profession est régulée donc protégée, en théorie, des attaques extérieures. En revanche, il est plutôt surprenant de voir des dirigeants, rodés aux mécanismes de la libre concurrence, s’étonner que de nouveaux acteurs puissent menacer leurs positions acquises.

Cette impression d’impuissance dépasse les seuls dirigeants. La question « À qui le tour après les taxis ? Novathings ou l'histoire d'un rebond qui conduit son équipe à Las Vegas - APCE, agence pour la création d'entreprises. CV : Fondateur d'une des premières agences de développement de sites e-commerce en France dans les années 2000, Christophe Guionet a plus de 15 ans d'expérience dans le développement de projets web.

Novathings ou l'histoire d'un rebond qui conduit son équipe à Las Vegas - APCE, agence pour la création d'entreprises

Sa startup Novathings vient de souffler sa première bougie et présentera Helixee, un objet connecté au CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas au mois de janvier prochain. Interview : Qu'est-ce qui vous a poussé à quitter le monde des sociétés de services informatiques pour créer votre startup ? A 25 ans, j'ai connu ma première expérience de chef d'entreprise en créant des sites e-commerce. Lidl s’embourgeoise et ça marche ! Un incroyable virage sur l'aile.

Lidl s’embourgeoise et ça marche !

Pour se relancer, l'enseigne allemande a tourné le dos au hard discount, relooké ses magasins et copié les meilleures marques. Pour un peu, on le croirait amoureux. "N'est-elle pas ravissante ? ", soupire Michel Biero, le cogérant de Lidl France, en charge des achats. Qui donc ? Etonnant pour cet épicier populaire qui s'interdisait tout spot télé. >> En vidéo : découvrez les chiffres fous du gaspillage alimentaire. LA COURSE a débuté en 2012, avec la nomination de Friedrich Fuchs par le groupe Schwartz (la maison mère, basée dans le Bade-Wurtemberg). De gauche à droite: Arnaud Meheust, cogérant en charge de l'immobilier, Friedrich Fuchs, gérant principal de Lidl France, et Michel Biero, cogérant en charge des achats.© Martin Colombet pour Capital/DR/SP/ Photomontage Artpress La remise en route repose d'abord, on l'a dit, sur la modernisation du parc.

"AUF WIEDERSEHEN" le hard discount ? 1988L'enseigne allemande se lance dans l'Hexagone. François Miguet.