background preloader

L' Après-Charlie

Facebook Twitter

Après les attentats : comprendre, approfondir et débattre. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Gilles van Kote Gilles van Kote, directeur du Monde « Les attaques terroristes de ces dernières semaines en région parisienne ont marqué la France et, plus largement, la communauté internationale : du traumatisme généré par ces actes d'une violence inédite jusqu'à la réponse donnée par des millions de personnes dans les rues, leurs effets se font sentir dans des domaines aussi divers que l'éducation, la sécurité, la politique ou la diplomatie.

Après les attentats : comprendre, approfondir et débattre

Plus que jamais, Le Monde a la volonté de répondre aux attentes de ses lectrices et lecteurs, et notamment au besoin d'analyses qui permettent de comprendre les mécanismes à l'œuvre dans ces événements dramatiques et d'appréhender leurs conséquences, forcément durables, sur nos sociétés. Voici une sélection de ces textes publiés depuis le 7 janvier. Nous continuerons, dans les jours et semaines qui viennent, à ouvrir nos colonnes pour que vive un débat d'idées forcément nécessaire. » Zeev Sternhell est historien. Rendre hommage à Charlie Hebdo, c'est protéger ses journalistes. L’organisme américain de défense des auteurs PEN a raison de remettre le prix de la liberté d'expression au magazine: c'est la protection la plus efficace dont un journaliste puisse bénéficier.

Rendre hommage à Charlie Hebdo, c'est protéger ses journalistes

«Comment se fait-il que vous soyez encore en vie?» On me pose cette question à chaque fois que je parle en public. Parfois elle est formulée plus courtoisement –par exemple, «Avez-vous des craintes pour votre sécurité?». Mais le fond est toujours le même: les gens veulent comprendre comment quelqu'un qui ose critiquer le régime de Poutine avec une telle virulence ne s’est pas fait éliminer. Je réponds à cette question plusieurs fois par semaine, et à chaque fois elle me met terriblement mal à l’aise. La publicité comme garantie de sécurité J’écris pour de grandes publications occidentales et mes livres sont publiés dans le monde entier. Cela n’a pas l’air très lourd, comme garantie de sécurité, et en effet ça ne l’est pas. Lettres vs menaces physiques Contenus offensants Eh bien quoi? Masha Gessen.

Charlie Hebdo : un livre "rend hommage" aux manifestations de soutien. Rendre hommage aux manifestants de Charlie Hebdo.

Charlie Hebdo : un livre "rend hommage" aux manifestations de soutien

C'était le projet de Jérôme Duhamel, qui fut l'ami de François Cavanna, le créateur de l'hebdomadaire satirique, mais aussi de Wolinski, Cabu et Bernard Maris, tous trois tués dans l'attentat contre le journal satirique le 7 janvier dernier. A cette fin, il publie le 26 février, un petit ouvrage baptisé Je suis Charlie. Liberté, j'écris tes mots, aux éditions First, dont tous les bénéfices iront à Charlie Hebdo.

A l'intérieur, l'auteur rassemble les meilleurs messages lus lors des manifestations de début janvier. Il raconte sa démarche à metronews. Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ce livre ? Que trouve-t-on dans ce livre ? Quel regard portez-vous sur les immenses démonstrations de soutien qui ont émergé partout en France ? EN SAVOIR + >> Apres Charlie Hebdo, Daech appelle à de nouvelles attaques >> Charlie Hebdo va dépasser les 7 millions d'exemplaires >> Le musée Hergé annule une exposition-hommage. Plus de 20 écrivains boycotteront la cérémonie d'hommage à Charlie Hebdo. Par Yannick Sanchez , Cécile De Sèze La liberté d'expression de nouveau au cœur du débat.

Plus de 20 écrivains boycotteront la cérémonie d'hommage à Charlie Hebdo

Elle avait déjà suscité la polémique après les attentats de Paris en janvier en France. Être ou ne pas être Charlie ? Cette même question revient au devant de la scène aux États-Unis, avec la cérémonie de récompense américaine du PEN American Center, célèbre société littéraire. Une cérémonie pendant laquelle les organisateurs ont décidé de rendre hommage aux dessinateurs morts le crayon à la main rue Nicolas-Appert, dans le 11e arrondissement de la capitale, le 7 janvier dernier. Luz ne dessinera plus Mahomet. Salman Rushdie s'en prend aux écrivains qui boycottent la remise d'un prix à Charlie Hebdo.

28 Avril 2015, 16h37 | MAJ : 28 Avril 2015, 20h57 L'écrivain, connu pour avoir été menacé de mort par une fatwa iranienne, estime que le PEN, dont il a été président, «a raison» d'honorer les dessinateurs de Charlie Hebdo.

Salman Rushdie s'en prend aux écrivains qui boycottent la remise d'un prix à Charlie Hebdo

«Les artistes de Charlie Hebdo ont été exécutés de sang froid pour avoir dessiné des caricatures satiriques, ce qui est une activité entièrement légitime, a écrit Salman Rushdie dans un communiqué. Il est tout à fait juste que le PEN honore leur sacrifice et condamne leur meurtre». Les frères Saïd et Chérif Kouachi avaient fait irruption le 7 janvier dans les locaux parisiens du magazine qui avait publié des caricatures du prophète Mahomet. Ils avaient ouvert le feu et tué douze personnes, dont cinq dessinateurs et avaient crié «On a vengé le prophète». «Arrogance» et «provocations racistes» De son côté, la romancière Rachel Kushner a dénoncé l'«intolérance culturelle» de Charlie Hebdo et sa promotion «d'une sorte de vision laïque forcée».