background preloader

Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique

Facebook Twitter

Travail collaboratif. Rapport : La cyberdépendance : état des lieux et propositions. I - Qu'est-ce que la cyberdépendance ?

Rapport : La cyberdépendance : état des lieux et propositions

L'arrivée de l'Internet dans les foyers français a ouvert, il y a une dizaine d'années, une nouvelle dimension de l'outil informatique et, avec l'accélération progressive du débit des échanges, un espace de liberté sans limites. Aujourd'hui, la pratique du jeu électronique via l'informatique s'est considérablement accrue et a fait naître, avec elle, de nouvelles interrogations. Parmi celles-ci, celle des conséquences éventuelles sur la santé des joueurs apparaît, aux yeux de la représentation nationale, comme primordiale.

Commentaire 1. Compte rendu de réunion de l'office parlementaires d'évaluation des choix scientifiques et technologiques. Présidence de M.

Compte rendu de réunion de l'office parlementaires d'évaluation des choix scientifiques et technologiques

Bruno Sido, sénateur, Président et de M. Jean-Yves Le Déaut, député Premier vice-président Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques Jeudi 21 février 2013 Présidence de M. La séance est ouverte à 14 h 30 - Audition publique, ouverte à la presse, sur le risque numérique Première table ronde : la sûreté numérique dans la gestion courante.

Commentaire 2. CYBERDÉPENDANCE ? Une nouvelle forme d’addiction comportementale ? Commentaire 3. Mourir à cause de la cyberdépendance - Cyberdépendance. Je continue ma tartine car beaucoup sont de ceux qui pensent ainsi : Ma vie détruite, je ne vois pas pourquoi la sienne ne serait pas détruite.

Mourir à cause de la cyberdépendance - Cyberdépendance

L'erreur ça aide à se construire. En plus, c'est pas mon fils et ce n'est pas ma fille. Commentaire 1. La cyberdépendance. Commentaire 2. Qui sera responsable des « maladies de la connexion » Que devons-nous apprendre des anxiétés, des obsessions, des phobies, du stress lié à notre connexion ?

Qui sera responsable des « maladies de la connexion »

C'est la question que pose le designer Fabien Girardin sur le blog du Near Future Laboratory, ce studio de conseil et de design-fiction. A l'heure où nous sommes de plus en plus cernés et saturés par les notifications sociales en temps réel, la connexion permanente livre sa face noire. Vivre dans le village global conduit les plus connectés à éprouver de nouvelles anxiétés, de nouvelles obsessions, de nouvelles phobies et de nouvelles formes de stress, qui sont le symptôme des effets négatifs liés à la manière dont on conçoit les technologies. Image : Affiche promotionnelle : "les médias sociaux vous font vous sentir comme un gros tas de linge sale en désordre ?

Humans est un remède robuste pour vous aider à dépasser les mauvais effets de la surcharge des médias sociaux". Comment améliorer la conception des médias sociaux ? Commentaire 1. Actualités 2015 - Connaissez-vous les « Consultations Jeunes Consommateurs » ? 12-01-2015 - màj 14-01-15 Parce que ces dispositifs de proximité confidentiels et gratuits pour les familles demeurent mal connus, l’Inpes, la Mildeca et le ministère chargé de la santé lancent une campagne de communication sur les Consultations Jeunes Consommateurs (CJC).

Actualités 2015 - Connaissez-vous les « Consultations Jeunes Consommateurs » ?

Commentaire 2. Nomophobie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nomophobie

La nomophobie est une phobie liée à la peur excessive d'être séparé de son téléphone mobile. Étymologie[modifier | modifier le code] Le mot a été inventé au cours d'une étude menée en février 2008 par la UK Post Office qui accrédita YouGov, une organisation de recherche basée au Royaume-Uni, pour observer les angoisses subies par les utilisateurs de téléphones mobiles[1]. Le terme est un mot-valise construit par contraction de l'expression anglaise « no mobile-phone phobia »[2] et désigne alors la peur excessive d'être séparé de son téléphone mobile[3],[4],[5]. Les parents pris au piège des écrans. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Guillemette Faure Tablette, smartphone, télévision… Ne faut-il pas limiter le temps d’utilisation des parents ?

Les parents pris au piège des écrans

Vous pouvez baisser la télé que je puisse faire mes devoirs ! Campagne de prévention : La cyberdépendance. Traitement des addictions comportementales. Addiction à la technologie Le traitement des troubles provoqués par l’addiction aux nouvelles technologies commence par la reconnaissance du problème.

Traitement des addictions comportementales

Étant donné la nouveauté de ce problème, le diagnostic de cette pathologie est bien souvent complexe. Les personnes addictives ainsi que leur entourage se résistent à admettre la dépendance même quand le sujet présente clairement de l’anxiété lorsque l’accès à son activité lui est interdit. Il est nécessaire de clarifier la nature spécifique du problème ainsi que les autres difficultés associées. 3 - Jeux vidéo : pratiques excessives - Les usages. Le jeu est présent dans toutes les sociétés humaines.

3 - Jeux vidéo : pratiques excessives - Les usages

Constitutif de l’homme, il forme le jeune aux défis qu’il devra relever adulte. Selon diverses sources, 90% des adolescents passent plus de deux heures par jours sur leurs écrans. Consoles, smartphones, tablettes, ordinateurs, autant de supports à leur disposition pour surfer sur Internet, se faire des amis virtuels sur les réseaux sociaux, jouer à Assassin Creed, World of Warcraft ou Call of duty…, activités parfaitement banales et licites. Baromètre consommateur : Google décrypte l’usage du web en France et dans le monde en 2015. Google met à disposition des marketeurs un site dédié aux pratiques et aux usages des consommateurs, en France et dans le monde : Consumer Barometer.

Baromètre consommateur : Google décrypte l’usage du web en France et dans le monde en 2015

Réalisé en partenariat avec TNS Infratest, le site interactif regorge d’insights inédits, pour 56 pays. Les usages d'Internet chez les ados. Dans le cadre de sa campagne d'éducation " Internet, les autres et moi ", RSA a commandité une étude qui interroge et compare les perceptions et usages en ligne des enfants (11-17 ans) et des parents "Internet offre un formidable espace de découverte, mais peut également représenter des risques : nous y exposons nos informations personnelles, nous y tenons des discussions privées, nous achetons en ligne et nos enfants aussi. Nous lançons la campagne " Internet, les autres et moi " en France car nous sommes convaincus que l'adoption d'un comportement sûr repose sur une bonne compréhension des dangers potentiels et réels et ne peut se réduire à des réponses techniques ", explique Philippe Fauchay, Président de RSA en France.

Partenaire de l'édition 2013 du Safer Internet Day organisée le 5 février dans plus de 30 pays, RSA présente aujourd'hui les résultats d'une étude réalisée par l'IFOP en janvier 2013 en France. Internet et médias sociaux : les grands chiffres et tendances 2014. Travail collaboratif.